adroite

Appel des intellectuels pour la liberté d’expression

Appel des intellectuels pour la liberté d’expression

L’extrême gauche a toujours considéré les universités comme un sanctuaire, d’où la police devait être exclue. On se rappelle qu’en mai 68, l’irruption de la police dans la Sorbonne occupée avait déclenchée la révolte étudiante. Un sanctuaire, mais pas pour tout le monde ! C’est ainsi que depuis quelques temps, l’université est l’objet d’actes...

Lire La Suite

C’est d’abord aux musulmans de faire le ménage !

C’est d’abord aux musulmans de faire le ménage !

On ne peut pas laisser à quelques jeunes femmes musulmanes, aussi courageuses soient-elles, telles que Sonia Mabrouk, Lydia Guirous, Zora Bitan, Jeannette Bougrab, Leïla Slimani, Zineb El Razhoui et bien d’autres, la responsabilité de lutter contre l’islam radical. C’est lâche et dangereux pour elle ! C’est d’abord la communauté musulmane qui doit prendre des...

Lire La Suite

« Islamophobie » : de quoi parle-t-on ?

« Islamophobie » : de quoi parle-t-on ?

Ce n’est pas parce que le Rassemblement national dit que le ciel est bleu que je me sens obligé de dire l’inverse quand le soleil brille dans un ciel d’azur ! Même si je ne suis pas proche des positions de ce parti, je relaye aujourd’hui une tribune parue dans Causeur et signée par l’un de ses leaders, Jordan Bardella. Sa tribune, qui parle de l’islamophobie,...

Lire La Suite

Même avec les djihadistes, la presse est complaisante !

Même avec les djihadistes, la presse est complaisante !

Comme en écho de mon dernier article sur Damoclès, je suis tombé sur un de leurs tweets qui m’a interpelé. Il s’agissait d’un reportage tourné par France 24 sur un djihadiste qui venaient de sortir de prison et qui vivait à Bergame en Italie. J’ai été frappé par le commentaire qui accompagnait cette vidéo et qui contrastait avec les déclarations de ce djihadiste. A aucun...

Lire La Suite

De toute façon, c’est trop tard, une réflexion d’esclave !

De toute façon, c’est trop tard, une réflexion d’esclave !

« De toute façon, c’est trop tard … » Voilà une réflexion d’esclave. Coincés entre la mer et la falaise des Thermopyles, les 300 Spartiates de Léonidas, eux, ne trouvaient pas que c’était « trop tard ». Ils se battaient pour la liberté de leur pays. Ils ont tenu en respect l’armée perse qui n’était pas 10 fois supérieure … ni même 100 fois … Selon des estimations historiques...

Lire La Suite