Coronavirus : la gauche tente de se refaire une santé …

Publié par le 22 Avr, 2020 dans Blog | 6 commentaires

Coronavirus : la gauche tente de se refaire une santé …

Je les attendais …

Dès que j’ai vu que l’hôpital public était débordé par la pandémie de coronavirus, j’ai immédiatement pensé à la récupération politique qu’allait en faire la gauche.

Et ce matin, je tombe sur la Une de Libé qui ouvre l’offensive de la gauche pour occuper le terrain de l’après-pandémie.

Et c’est avec de très gros sabots que le quotidien mène la charge et tente de ressusciter une gauche moribonde !

Le texte présent sur cette Une est un modèle du genre qui regroupe tous les poncifs de la gauche étatique :

  • Réhabilitation de l’Etat-providence;
  • Mise en évidence des excès néolibéraux,
  • Retour en force de la solidarité,
  • Les valeurs sociales et humanistes apparaissent comme les remèdes naturels de l’après-pandémie,
  • De quoi remettre en selle des partis qui les portent ?

Le tout ponctué par le slogan : En sortir par la gauche !

Il ne manque que le passage à 32 heures, le retour à la retraite à 60ans et l’embauche massive de fonctionnaires …

A ce discours étatique, on rappellera qu’en Allemagne où le système hospitalier serait majoritairement privé, la résidence à la pandémie a été beaucoup plus performante !

Mais de qui se moque t-on ?

1 – Réhabilitation de l’Etat-providence

Je ne savais pas que l’Etat-providence avait été démantelé !

Cet article des Echos établit de façon indiscutable les faits suivants :

Les dépenses sociales de la France, qui représente moins de 1 % de la population mondiale, s’élèvent à … 15 % des dépenses sociales mondiales ! 

Dit autrement, la France redistribue 15 fois plus que la moyenne des autres pays de la planète !

Bien sûr, ce que la gauche nie, c’est que tout ceci à un coût !

La dette de la France représente 6 % de la dette mondiale !

Ce qui signifie que la France est 6 fois plus endettée que la moyenne des autres pays !

2 – Mise en évidence des excès néolibéraux

Pour avoir un néolibéralisme en France, il eut fallu qu’on ait déjà un libéralisme !  Il n’y a que Libé et la gauche pour penser que le libéralisme a déjà sévi en France !

Peut-on dire qu’un pays est sous régime libéral quand il affiche 5,5 millions de fonctionnaires sur une population active de 27 millions ?

De la même façon, peut-on prétendre que le libéralisme fait rage en France quand le travail est règlementé par un Code du travail de 3 000 pages ?

3 – Retour en force de la solidarité

Même réponse que pour le point 1. La solidarité est déjà « aux taquets » en France.

Par contre, ce qu’on a vu revenir en force à l’occasion de la pandémie, c’est la solidarité privée et individuelle.

Ce fut une grande satisfaction de voir toutes ces initiatives individuelles comme par exemple ces couturières à la retraite qui ont ressorti du grenier leur vieille SINGER et qui confectionnent des masques pour le médecin d’à côté, pour les caissières de la supérette du coin de la rue.

4 – Les valeurs sociales et humanistes apparaissent comme les remèdes naturels de l’après-pandémie. De quoi remettre en selle des partis qui les portent ?

Libé pense sans doute que la gauche a le monopole des valeurs sociales et humanistes. La gauche est certes la plus généreuse mais c’est avec l’argent des autres et en laissant l’ardoise à nos descendants.

On saura gré à Libé d’avoir mis un point d’interrogation quant à la remise en selle des partis de gauche …

Serais-je assez cruel pour rappeler à Libé que c’est sous un quinquennat de gauche que la décision de démanteler le stock de 1,5 milliard de masques constitué par la droite ? C’était sous l’impulsion de Roselyne Bachelot, conspuée à l’époque par la gauche pour avoir commandé trop de vaccins H1N1 et trop de masques !

En conclusion 

Quand on voit comment la déclaration du président du Medef qui disait qu’il faudrait travailler plus pour relever la France, a été accueillie et qualifiée d’indécente par le syndicat réputé le plus réformiste, on peut être inquiet pour l’avenir de la France …

J’ajoute la Une de Lutte Ouvrière :

Merci de tweeter cet article :





6 Réponses à “Coronavirus : la gauche tente de se refaire une santé …”

  1. les sites à caractère économique précisent tous que le pb de la santé en France n’est pas du à de l’austérité comme le clame Mélenchon & co mais à bureaucratie centralisée de la France et aux 35h….
    La santé représente 11,3% du PIB en Allemagne et en France, or l’Allemagne est bcp plus décentralisée et avec gestions privées et des liens de proximité avec les médecins locaux..la France à 1/3 de personnel non soignant. Bref tout cela on le doit encore à la Gauche avec sa retraite à 60 ans, ses 35h, ses embauches folles de fonctionnaires …record inédit en europe….et les veaux le découvrent avec le coronavirus ?

  2. Et si vous voulez clouer le bec à ceux qui prétendent que les USA ne font rien pour la santé (en allemand, USA = Vereinigte Staaten):
    https://de.statista.com/statistik/daten/studie/283361/umfrage/anteil-der-gesundheitsausgaben-am-bruttoinlandsprodukt-ausgewaehlter-laender/

  3. Les gauchos ça ose tout et à ça qu’on les reconnaît.
    Rien ne démontre plus que la présente crise la faillite de notre modèle socialo-étatique centralisé, qui se retrouve à court de tout malgré les prélèvements les plus élevés de la planète. Incapable de gérer la crise, il entrave de plus constamment les acteurs privés ou locaux. Et il nuit gravement aux libertés publiques.
    Et certains en redemandent. Afin d’achever la soviétisation de ce pays qui est déjà bien avancée… Ce pays est foutu…

Répondre à Artoum Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *