Islam, 1 ; Laïcité, 0

Publié par le 30 Jan, 2020 dans Blog | 6 commentaires

Islam, 1 ; Laïcité, 0

L’affaire Mila, cette jeune fille, condamnée à mort sur les réseaux sociaux après avoir critiqué – et disons-le, carrément insulté – l’islam est une nouvelle manifestation du deux poids deux mesures qui sévit en France, notamment à propos de l’islam et des musulmans.

Avant de relayer l’édito de Nicolas Beytout dans le magazine l’Opinion, je voudrais donner, ici, mon opinion personnelle sur cette affaire … Après tout, c’est quand même mon blog !!!

  1. D’abord, je réprouve la violence et la vulgarité des paroles de la jeune Mila. Selon moi, elle a largement dépassé le seuil de la critique pour tomber dans l’insulte.
  2. Je dénonce néanmoins avec force les menaces dont a été victime Mila sur les réseaux sociaux.
  3. Je suis enfin scandalisé par la réaction de la Garde des Sceaux (Garde des sots comme l’a proposé Sophie Coignard dans Le Point) et encore plus pour la mise en examen de Mila pour incitation à la haine.

Pourquoi, quand la radio d’Etat, France Inter, a laissé un « humoriste » insulter gravement Jésus, la Garde des sceaux n’a pas réagi ? On atteint dans les deux cas l’insupportable !

Alors pourquoi défendre Allah et pas Jehovah ?

Voici l’édito de Nicolas Beytout suivi de la vidéo-interview d’un avocat :

Affaire Mila: une étrange génuflexion devant l’islam

Islam, 1 ; laïcité, 0. C’est le résultat, très préoccupant, de la lamentable affaire Mila, du nom de cette jeune fille qui, pour avoir insulté l’islam, se retrouve à la fois menacée de mort sur les réseaux sociaux, et poursuivie par la justice française. Ses propos, certes d’une intense vulgarité, ont provoqué l’ouverture par le parquet d’une enquête pour « incitation à la haine raciale », avec l’approbation explicite et maladroite de la garde des Sceaux, Nicole Belloubet, pour qui l’insulte à une religion est « évidemment une atteinte à la liberté de conscience ». Quant au déferlement de haine dont Mila a été la cible sur les réseaux sociaux, il a fallu qu’elle porte plainte pour que la justice se décide à ouvrir, là aussi, une enquête. Flagrante, terrifiante disproportion.

Nicolas Beytout

Insensiblement, notre pays vient de franchir un cap dans l’acceptation d’un islam devenu intouchable. Car si la loi interdit d’injurier ou de diffamer quiconque en raison de sa religion, elle considère en revanche que critiquer, moquer, insulter une religion, l’islam ou une autre, est un droit fondamental. Jusqu’alors, la France ne punissait pas le blasphème. Voilà notre pays qui semble s’y résoudre, comme tétanisé par la crainte permanente d’être accusé d’islamophobie.

Cette dérive est d’autant plus inquiétante qu’elle s’accompagne d’un retour des attaques les plus abjectes contre le christianisme. France Inter (radio de service public, faut-il le rappeler) a ainsi diffusé il y a trois semaines une séquence humoristique d’une époustouflante finesse dans laquelle Jésus était joliment traité de « pédé » que les Romains, au moment de le crucifier, auraient mieux fait « d’enculer ». Cette gracieuse poésie, parfait exemple de blasphème, n’avait semble-t-il pas ému le ministère public, et juste amené la maison Radio France à présenter des excuses.

Islam 1 ; christianisme, 0.

Nicolas Beytout pour l’Opinion.

Qu’en pense un avocat ?

Je suis un fervent supporter de Zineb El Rhazoui mais je ne suis pas d’accord avec elle quand elle déclare : « Mila est un exemple pour la jeunesse française ». On peut trouver mieux comme exemple que traiter une religion de merde …

Merci de tweeter cet article :





6 Réponses à “Islam, 1 ; Laïcité, 0”

  1. Je n’ai pas lu le texte de cette Mila, mais je trouve qu’on en fait beaucoup pour les mots d’une gamine qui, j’en suis sure, ne pensait qu’à se faire remarquer, comme beaucoup de ces jeunes et moins jeunes sur les réseaux sociaux. J’ai entendu par contre qu’elle se revendiquait « lesbienne », à 16 ans? que connait-elle de la sexualité!!!!!
    Je vieillis vraiment mal, je ne supporte plus la couleur et la sexualité qu’on m’impose sur les écrans grands et petits!
    Je ne dis pas que c’était mieux avant, mais tout de même!!!!

  2. Christian 54 dit:

    Les rézosossios sont une catastrophe. Et Mila est une dinde vulgaire, mais étant sympathisant de la SPA il me paraît normal de la défendre des islamistes et de Bellezebut.

  3. Oui, Mila a été insultante ou plutôt a utilisé des mots qui ne se disent pas dans la « bonne » société.

    Ceci dit, elle a répondu à des insultes (parce que lesbienne), avec des mots compris de tous eux qui l’ont agressée, puisque c’est le type même de leur vocabulaire.

    De plus, l’exemple vient de haut, lorsque l’on entend le vocabulaire tant macronien que des ministricules comme dirait H16!

    Ceci pour la forme.

    Pour le fond, eh bien il me semble qu’elle a eu raison d’insulter l’idéologie qui a amené ses agresseurs à l’insulter pour se défendre (elle n’a pas agressé ses interlocuteurs, elle, seulement l’idéologie)

    Enfin, le parquet l’a relaxé.
    Je pense qu’il ne pouvait pas faire autrement.
    Parce que accusée pour vocabulaire ordurier, ce serait un peu chaud…

    Un avocat qui serait connu et qui la défendrait bénévolement pour se faire de la pub, aurait pu aller assez haut (genre Tribunal européen) en demandant aux juges si désentravent certains mots sont interdits… et alors si oui, pourquoi pour certains humains et pas pour d’autres.

    Ce qui a surpris les tenants de la religion d’amour (c’est vrai que les tweets adressés à Mila sentant bon l’amour universel), c’est que les chrétiens dont je fais partie , et qui notoirement ont un peu de mal à comprendre le barouf fait par les LBDGTQ+ (mais qui se contrefichent de ce qu’ils font chez eux, c’est leur intimité)défendent Mila.

    Et oui, nous défendons le droit de faire ce que l’on veut dans l’intimité.
    Certes, cette balluche l’a claironné sur les rézososios .
    Mais ce n’est pas une raison.
    Elle n’a obligé personne à devenir gay, il me semble, non?

    Je suis miso-islamiste, et j’ai bien peur que cela ,e s’arrange pas!
    Et je pense que oui : l’islam est une religion de barbares incultes au QI d’amibe déshydratée.

  4. Je me méfie de Nicolas Beytout, car après avoir testé quelque temps « l’opinion », j’ai réalisé qu’en fait ce canard roulait pour Macron …un de plus.
    Je ne vois pas le niveau de vulgarité de Mila en traitant ainsi une religion qui a fait 270 Millions de morts, qui tue tout ce qui la conteste, les chrétiens en priorité. Seule religion au monde à revendiquer au nom d’Allah autant de haine, de crimes,de meurtres et de terroristes.Les mots de Mila sont ceux d’une gamine de 16 ans en 2020 pas de quoi s’effaroucher outre mesure non plus…

  5. L’islam est la seule religion au monde qui dans sa doctrine, dans ces ecrits, reclame la perte des infidele , du meurtre a la torture…

    Aucune religion au monde ne professe cela.

    La soi disant ministre des sots, qui baisse le froc devant l’islam, condammne assurement toute la civilisation.

    beloubet demission.

Répondre à Christian 54 Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *