Je veux bien défendre la liberté avec vous …
Mais alors on y inclut celle d’être de droite !

Publié par le 23 Sep, 2020 dans Blog | 3 commentaires

Je veux bien défendre la liberté avec vous … Mais alors on y inclut  celle d’être de droite !

Dans son numéro de mercredi, Charlie Hebdo publie

« Lettre ouverte à nos concitoyens :
Ensemble, défendons la liberté ».

Un texte, co-signé par une centaine de titres et de groupes de presse français, et adressé directement aux Français dans un contexte de menaces de la liberté d’expression.

Même si mes idées sont souvent opposées à celles de Charlie Hebdo et si j’apprécie peu les provocations ed leur journal, ce blog ne peut que se joindre à cette révolte contre le terrorisme – physique et intellectuel – de l’islam radical.

Mais alors que l’on défende toute la liberté d’opinion !

Pas seulement les opinions du camp du bien ! Pas seulement la liberté de bien penser ou d’être politiquement correct !

Alors :

  • qu’on cesse de traiter la presse de droite de fachosphère,
  • qu’on cesse de trainer Eric Zemmour devant les tribunaux parce qu’il énonce des vérités avérées mais non-conformes !
  • qu’on cesse de nous traiter d’islamophobes quand nous dénonçons l’islam radical,
  • qu’on cesse de nous accuser d’homophobie quand nous défendons le droit des enfants à avoir un père et une mère,
  • qu’on cesse de nous traiter de raciste parce que nous pensons que l’immigration doit être mieux contrôlée.
  • que certains journalistes, eux-mêmes, cessent de demander l’arrêt de l’émission Face à l’info sur CNews sous prétexte qu’Eric Zemmour y participe.

Il faut déplorer que certains médias classés droite comme Valeurs actuelles ou Causeur, n’aient pas été conviés à s’associer à cette lettre ouverte !

A ces réserves près, je relaye la lettre ouverte de Charlie Hebdo :

Lettre ouverte pour défendre la liberté d’expression

Il n’est jamais arrivé que des médias, qui défendent souvent des points de vue divergents et dont le manifeste n’est pas la forme usuelle d’expression, décident ensemble de s’adresser à leurs publics et à leurs concitoyens d’une manière aussi solennelle.
Si nous le faisons, c’est parce qu’il nous a paru crucial de vous alerter au sujet d’une des valeurs les plus fondamentales de notre démocratie : votre liberté d’expression.

Aujourd’hui, en 2020, certains d’entre vous sont menacés de mort sur les réseaux sociaux quand ils exposent des opinions singulières. Des médias sont ouvertement désignés comme cibles par des organisations terroristes internationales. Des États exercent des pressions sur des journalistes français « coupables » d’avoir publié des articles critiques.

La violence des mots s’est peu à peu transformée en violence physique.

Ces cinq dernières années, des femmes et des hommes de notre pays ont été assassinés par des fanatiques, en raison de leurs origines ou de leurs opinions. Des journalistes et des dessinateurs ont été exécutés pour qu’ils cessent à tout jamais d’écrire et de dessiner librement.

« Nul ne doit être inquiété pour ses opinions, même religieuses, pourvu que leur manifestation ne trouble pas l’ordre public établi par la loi », proclame l’article 10 de la Déclaration des droits de l’homme et du citoyen de 1789, intégrée à notre Constitution. Cet article est immédiatement complété par le suivant : « La libre communication des pensées et des opinions est un des droits les plus précieux de l’homme ; tout citoyen peut donc parler, écrire, imprimer librement, sauf à répondre de l’abus de cette liberté dans les cas déterminés par la loi. »

3 Réponses à “Je veux bien défendre la liberté avec vous …
Mais alors on y inclut celle d’être de droite !”

  1. Bon, c’est une démarche symbolique qui se veut consensuelle. Vu les circonstances, vu le peu d’impact du procès, on ne peut que soutenir. Mais la liberté d’expression n’est pas menacée que par le terrorisme islamique. Il y a le conformisme bien pensant, l’auto censure des médias sur les sujets sensibles, les manoeuvres des gauchistes de tous poils pour faire taire ceux qui ne pensent pas comme eux -sleeping giants- loi Avia heureusement retoquee, la complicité passive des réseaux sociaux et j’en oublie …

  2. Quelques heures plus tôt, j’avais saisi quelques phrases sur le caractère très gauchiste de ce texte « révolutionnaire » parvenant à ne pas nommer une seule fois la Vraie Foi, et provenant d’un camp qui n’est jamais pressé pour soutenir la liberté d’expression des méchants du camp d’en face.
    A quoi bon ? me suis-je dit avant d’effacer.
    Le journal de TVL, ce soir, a formulé les mêmes réserves, ajoutant une précision intéressante : ce texte n’a pas été soumis aux vilains de Valeurs dites « actuelles » et de Causeur.
    Les gauchistes rebelles subventionnés ne défendent donc qu’eux-mêmes, comme d’habitude. Pourquoi les soutenir, puisqu’ils ne pratiquent pas la réciprocité ? Au reste, ils ne défendent qu’une liberté encadrée par des lois, encore des lois, toujours plus de lois comme celle que nous prépare encore la maudite u.e. si j’en crois la Quadrature du Net. Déjà muselés face au réel, ils veulent la muselière pour les autres.

  3. Je cite:
    « Lettre ouverte à nos concitoyens :
    Ensemble, défendons la liberté ».

    Venant de la goche, autant dire que c’est juste de la foutaise…
    Aucun gochiste n’est capable de defendre la libertée des autres partis politique, sauf par calcul.

Répondre à Pheldge Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *