La retraite par points, c’est comme qui dirait …

Publié par le 27 Déc, 2019 dans Blog | 5 commentaires

La retraite par points, c’est comme qui dirait …

Enfin un exposé clair sur le principe de la retraite par points :

Merci de tweeter cet article :





5 Réponses à “La retraite par points, c’est comme qui dirait …”

  1. Vous n’avez pas compris? pourtant c’est très clair, c’est même évident!
    Et en même temps, si le bas peuple, les illettrés, les fainéants, les poivrots, les réfractaires, ceux qui n’osent pas traverser une rue…. comprenaient un tant soit peu à la politique, ils n’iraient plus voter!

  2. Nombreux étaient les français qui voulaient des réformes notamment sur les retraites.
    On vit plus vieux nananana et surtout les régimes spéciaux, quelle injustice!

    Je l’ai lu même ici ………La France pays irréformable etc.…..!

    Ne vous en faites pas, il va y en avoir des réformes.
    Le privé va trinquer un max comme d’habitude!

    Accord de branche après accord de branche, rien de changera ou si peu pour les « privilégiés » du système!

    Cette vidéo n’est que le reflet de tous ces baveux de LREM et autres économistes et spécialistes de la brosse à reluire macromesque qui tentent de faire passer le message bien qu’ils ne connaissent pas les tenants et aboutissants. Il s’en moquent, il ne sont pas concernés.

    Les banquiers se frottent les mains. Qui va pouvoir se financer un plan de retraite?

    Mais pas de problème, macron aura son second mandat en 2022, c’est garanti voilà pourquoi il se fout des français.

    • Le privé va trinquer comme d’habitude.
      Je vous rejoins tout à fait. La noblesse d’État (fonctionnaires catégorie A, inspecteurs des finances et politiciens) se mettra d’accord avec le clergé syndical à la solde de quelques castes protégées et la grande bourgeoisie au détriment du tiers état, composé de 95% du privé, des indépendants et des petits fonctionnaires.

      A quand la nuit du 4 août ?

  3. Excellent article sur RT France, qui montre que nous serons, nous les gueux, tous impactés par cette réforme, qui, effectivement, a tout d’une usine à gaz.

    ———-> le montant de la pension ne dépendra plus, comme c’est le cas actuellement, du salaire des 25 meilleures années pour un employé du privé et des six derniers mois pour un fonctionnaire.

    («En réalité, cela revient à se baser sur une nouvelle moyenne de référence à laquelle on ajouterait des valeurs inférieures, la faisant mécaniquement baisser», […] « en «modifiant ces règles, le gouvernement en profite pour faire diminuer discrètement le taux de remplacement»)

    ———-> Selon Anaïs Henneguelle, «Le gouvernement ment. Avec le nouveau mode de calcul, les femmes seront les premières impactées car elles ont des carrières plus courtes», car « «En réalité ces 1000 euros ne seront versés qu’à des personnes ayant effectué des carrières complètes ce qui n’est pas le cas des femmes. Il y aura encore des pensions inférieures à ce montant»

    ———-> Selon Henri Sterdyniak «Les régimes spéciaux ne représentent que 3% des retraités et 1,5% des actifs et l’idée selon laquelle mettre fin à ces régimes améliorera la retraite de toute la population est assez démagogique»

    ———–> «Le nouveau mode de calcul proposé rend les choses encore plus compliquées en distinguant d’office trois types de travailleurs »

    ———–> «Le montant des futures pensions pourra évoluer dans le temps en fonctions de trois paramètres pour le moment inconnus : la valeur d’acquisition du point, la valeur de restitution du point et l’âge pivot»

    ———–> « dans le nouveau système, les très hauts revenus cotiseront beaucoup moins qu’actuellement »

    En savoir plus sur RT France : https://francais.rt.com/france/69491-reforme-retraites-economistes-decryptent-elements-langage-gouvernement

    Lisez, vous verrez pourquoi la grève est nécessaire, bien que fatigante et provoquant bien des ennuis en ces périodes fêtes familiales.
    Macron ne prenant conscience des faits qu’en cas d’agressivité des fainéants illettrés, il faut bien le titiller.

    Et comment faire autrement? Quoi faire d’autre pour qu’il bouge un peu?

    Je suppose qu’il a un bataillon de militaires autour de « ses » maisons et autour de l’Elysée, hélicos pour l’exfiltrer y compris.
    On est hélas loin du carrosse que l’on peut arrêter en pleine campagne!

    Et de fait, je vois mal comment on peut ré-éditer une nuit du 04 aout! Hélas!

Répondre à Suzanne Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *