L’Europe veut créer des autoroutes d’immigration légale

Publié par le 3 Oct, 2020 dans Blog | 5 commentaires

L’Europe veut créer des autoroutes d’immigration légale

Laissons pour une fois la parole à un député européen du Rassemblement national, Gilles Lebreton, qui réagit après la proposition de la Commission européenne d’un Pacte sur la migration  :

Ce Pacte n’en finit pas de nous consterner veut obliger la France à relocaliser chez elle des quotas de migrants illégaux arrivés en Grèce et en Italie.

Mais, ce n’est pas tout ! Il veut aussi créer des voies légales d’immigration qui seront d’une telle ampleur qu’il n’est pas exagéré de parler de véritables autoroutes d’immigration légale.

Pourquoi une telle folie ?

Parce que la Commission explique dès la première phrase de son texte que :

La migration a façonné en profondeur la société européenne, son économie et sa culture, et qu’elle pourra ainsi, dans l’avenir, contribuer à la croissance, à l’innovation et au dynamisme social.

Cette approche « bisounours » de l’immigration est complètement surréaliste ! Elle vient d’ailleurs s’être cruellement démenti par l’attentat au hachoir commis à Paris par un migrant pakistanais.

Mais la Commission est sur son nuage. Son pacte affirme qu’il faut développer « des voies légales d’accès à l’Europe. »

Evidemment le texte est prudent et ne donne pas de chiffres qui pourraient effrayer ! Mais les chiffres, on les connait déjà puisqu’ils ont été dévoilés  en juin 2015 par le commissaire à l’immigration de l’époque, et jamais démentis depuis !

50 millions de migrants à l’horizon 2060 !

Le Pacte migratoire de 2020 n’est rien d’autre que la traduction juridique de cet objectif politique !

Il est quand même explicite, quand on le lit attentivement. Il veut contraindre les états européens à réinstaller chez eux des migrants légaux en provenance de Turquie, mais aussi de Jordanie, du Liban, de Lybie, du Niger, du Tchad, d’Egypte, d’Ethiopie et du Soudan !

On est en plein délire immigrationniste !

Viktor Orban, au nom de la Hongrie, a déjà entamé la résistance ! Et au parlement européen, les députés du Rassemblement national, sont résolus à résister, eux aussi, avec leurs alliés du groupe Identité et démocratie.

Rien n’est encore perdu ! Le Pacte sur la migration n’est qu’un projet ! Si les nations européennes protestent avec suffisamment de vigueur, il sera abandonné !

L’avenir est entre nos mains !

Ensemble, sauvons notre chère et belle civilisation européenne !

Gilles Lebreton, député européen Rassemblement national.

Voici la vidéo de l’intervention :

Merci de tweeter cet article :





5 Réponses à “L’Europe veut créer des autoroutes d’immigration légale”

  1. Nos gouvernants « centristes » (j’y inclus la droite LR et le PPE européen) traditionnels font une erreur fondamentale d’analyse, à mon avis volontaire, ou peut-être aussi parce que leur logiciel de pensée avant tout économique est câblé ainsi.
    La focalisation, du discours plus que de l’action qui en pratique ne suit que de très loin, se fait sur l’immigration ILLEGALE. On convient, et encore, qu’il serait souhaitable de lutter contre l’immigration illégale. On ne sait pas trop comment puisqu’on ne surveille pas, on ne reconduit pas, … mais bon, on commence à le dire sous les cris d’indignation des associations et partis de gauche. On réfute encore et toujours le lien avec l’augmentation de la délinquance et le risque terroriste, ou on use de périphrases pour le dire.
    Ce faisant, le discours Euro-macronien se construit comme suit : le problème c’est l’illégalité, pas l’immigration. Par conséquent :
    – construisons une politique européenne efficace de lutte (Frontex, hausse des reconduites…) et de prévention (aide au développement, accords avec les pays d’origine,…) contre l’immigration illégale.
    – et alors tout ira pour le mieux puisque les entrées seront alors légales. Et on pourra même si le coeur nous en dit augmenter ce flux en fonction de nos besoins démographiques ou économiques.
    Certes lutter contre l’immigration illégale (incluant le dévoiement du droit d’asile) est éminemment souhaitable. L’immigration illégale pose un problème moral (pourquoi se donner la peine d’entrer légalement si on a les mêmes droits ou presque au final ?) et qualitatif (on voit rarement entrer des ingénieurs ou des médecins par cette voie…).
    Mais faire croire que l’on règlera le problème ainsi et que l’on pourra alors continuer tranquillement avec les flux légaux est un mensonge abominable.

    Macron vient de prononcer un discours contre le « séparatisme » et malgré l’emploi fréquent du pluriel tout le monde sait très bien qui est visé.
    L’existence même de ce discours, de même que les lois burqa, l’expression « vivrensemble » est l’aveu tragique de l’échec total de la voie suivie depuis un demi siècle. Car les qui menace de faire « sécession », si ce n’est une partie de cette population arrivée pour l’essentiel par voie LEGALE ?

    Seul le quasi-arrêt des flux légaux et illégaux en provenance d’Afrique et du monde islamique, mais aussi de certains pays mafieux de culture chrétienne, permettra de commencer à stabiliser la situation et permettre de travailler à recréer de la cohésion par l’assimilation (ou la remigration).
    Et pour cela, le seul vrai moyen puissant est de couper tous les incitatifs : regroupement familial, allocations, …

  2. Je vais faire court, l’Europe, il y a ceux qui l’aiment et ceux qui la connaissent. Il devient plus qu’urgent de demander leur avis aux français (referendum) puis de quitter le navire avant le naufrage.

  3. Pour moi, Albert, le choix est fait depuis Maastricht mais on s’est aperçu que les référendums n’intéressent plus les européistes car ils n’aiment pas être minoritaires et ont du déjà faire preuve de ruses pour contourner des résultats qui n’allaient pas dans leur sens.

    La dictature c’est « ferme ta gueule » !!!
    La démocratie c’est « cause toujours » !!!

  4. La migration a façonné en profondeur la société européenne, son économie et sa culture, et qu’elle pourra ainsi, dans l’avenir, contribuer à la croissance, à l’innovation et au dynamisme social.

    Cette approche « bisounours » de l’immigration est complètement surréaliste !

    Vous croyiez vraiment qu’ils allaient dire:

    On a délocalisé ce qui pouvait l’être dans les pays bon marché et pour les entreprises qui pouvaient pas délocaliser on a fait venir les travailleurs bon marché chez nous. Mais comme ça risquait de nous couter cher (faire venir des millions étrangers, les loger et nourrir) on a inventé ce discours larmoyant humanitariste des pauvres petits enfants du monde qui sont dans la misère à cause de vous, pour que vous les acceptez et payez pour. Bon, l’idée été de faire en sort que vous les accueillez à bras ouverts et même que vous réclamiez qu’on les aide, mais ça n’a pas tellement bien marché. Mais peu importe, par sentiment de devoir, compassion, culpabilité ou par la force vous les accepterez parce que on en a marre de vos demandes en tout genre, salaire équitable, vacances, couverture sociale, retraite à 60 ans (mais vous délirez????) comme si vous étiez nos égaux!! On verra si vous oserez encore demander quelque chose quand il y aura 20 millions de personnes prêts à prendre votre emploi pour un salaire de misère!

    Vous pouvez toujours rêver …

Répondre à Albert Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *