Non à la censure généralisée sur internet !

Publié par le 31 Jan, 2020 dans Blog | 5 commentaires

Non à la censure généralisée sur internet !

C’est la mobilisation à droite !

Dans ce que les bien-pensants appellent la fachosphère et que nous appelons, nous, à droite, la ré-information, le temps est venu de la résistance.

Résistance à un ennemi d’autant plus puissant qu’il se réclame de la morale et de la défense des droits de l’homme.

Effrayés par la révolte mondiale des peuples qui refusent absolument l’avenir qu’ils nous imposent, les progressistes ont compris que leur survie passe par le musèlement de leurs opposants, notamment sur les réseaux sociaux.

Je relaye ce matin un communiqué de Boulevard Voltaire, une des publications emblématiques de la droite :

Chère Madame, cher Monsieur,

Si la loi Avia est définitivement adoptée, tout ce que vous pourrez lire, écrire et regarder sur les réseaux sociaux sera strictement contrôlé … et automatiquement censuré.

L’examen de la loi Avia va reprendre dans moins de 4 semaines au Sénat. Il n’y a pas de temps à perdre.

Pour défendre votre liberté d’expression et d’information, s’il vous plaît, signez la pétition :

Contre la censure généralisée sur Internet !

La loi Avia obligera les réseaux sociaux à supprimer, en moins de 24 heures, tous les contenus « manifestement illicites »… ou supposés tels.

Et elle contient un mécanisme de « signalement » qui en fera une arme de censure massive :

– Un média partage un article ou une vidéo sur les réseaux sociaux.

– Un internaute quelconque, qui n’est pas d’accord ou qui est indisposé, décrète qu’à son avis, c’est un contenu « illicite », et il le « signale » en cliquant simplement sur un bouton.

– Aussitôt, le compte à rebours est enclenché : les réseaux sociaux ont 24 heures pour traiter la plainte du délateur, sous peine de lourdes sanctions financières.

Le « signalement », c’est l’outil favori de la bien-pensance, des activistes de l’indignation permanente et de la délation citoyenne.

Nul doute que les réseaux sociaux en recevront des milliers et des milliers tous les jours.

Nul doute, non plus, sur le résultat de cette avalanche de « signalements » impossibles à analyser en 24 heures : pour éviter tout risque de poursuites, les réseaux sociaux censureront à tour de bras, au moindre signalement, sans aucun discernement.

Et comme il suffira qu’UNE SEULE PERSONNE « signale » un article ou une vidéo pour enclencher le compte à rebours de la censure, le rouleau compresseur du politiquement correct écrasera tout sur les réseaux sociaux.

Les débats libres sur des sujets sensibles comme l’immigration et l’islam, la PMA et la GPA, seront automatiquement filtrés et censurés. Et toute l’information que vous trouverez sur les réseaux sociaux sera complètement biaisée.

Contre cette censure généralisée sur Internet, nous devons absolument défendre, tous ensemble, la liberté d’expression et d’information des Français. Pour cela, s’il vous plaît, signez la pétition !

Dans un pays démocratique comme la France, une atteinte si grave à la liberté d’expression et d’information, c’est proprement effarant.

Cette fois-ci, le gouvernement va tellement loin dans la censure, qu’il a mobilisé contre lui l’ONU, la Commission européenne, la Commission nationale consultative des droits de l’homme et même des associations antiracistes et LGBT.

Cette loi liberticide fait l’unanimité contre elle !

Malgré tout, Emmanuel Macron s’obstine, après avoir imposé la loi dite « anti-fake-news » pour contrôler l’information, après avoir annoncé lors de ses vœux la possible révision de la loi de 1881, qui protège jusqu’à présent la liberté de la presse,…

… il s’attaque à Internet via les réseaux sociaux, où des médias indépendants comme Boulevard Voltaire défient la pensée unique.

Nous devons absolument susciter une gigantesque vague de protestation dans tout le pays contre la censure généralisée sur Internet, avant la nouvelle lecture de la loi au Sénat le 26 février 2020.

Et pour mener à bien ce combat essentiel, votre soutien sera déterminant. Nous avons déjà recueilli plus de 20 000 signatures contre la loi Avia. Aidez-nous, s’il vous plaît, à doubler ce chiffre !

D’abord, si vous ne l’avez pas encore fait, signez vite la pétition :

Ensuite, aidez Boulevard Voltaire  à collecter des milliers de signatures supplémentaires de personnes qui refusent, comme vous, le diktat de la pensée unique et la censure généralisée.

Transférez ce message à vos amis et  contacts.

Partagez la pétition :

https://mobilisations.boulevard-voltaire.fr/contre-censure-genralisee-sur-internet/

small facebook share  small twitter share

Après avoir signé la pétition, vous aurez la possibilité de faire un don pour aider Boulevard Voltaire à alerter le plus possible contre les dangers de cette loi liberticide.

Plus notre mobilisation sera forte, et plus nous pourrons peser, tous ensemble, sur le prochain vote du Parlement le 26 février, pour défendre la liberté d’expression et d’information des Français contre la censure généralisée sur Internet.

Merci de votre aide.

Bien cordialement,

L’équipe de Boulevard Voltaire.

Contre-mesures …

Quand la loi sera appliquée, si, comme prévu, des sites de « notre camp sont victimes de censure, je propose la stratégie suivante dite de l’arroseur arrosé.

Signaler systématiquement tous les articles publiés au nom de la bien-pensance et du politiquement correct. Ainsi les modérateurs des réseaux sociaux seront noyés sous une marée de signalements parmi lesquels ceux signalés contre la liberté d’expression seront difficilement détectables.

Merci de tweeter cet article :





5 Réponses à “Non à la censure généralisée sur internet !”

  1. J’ai voté ce matin. (je suis abonnée à la lettre de Bd Voltaire, que je reçois tous les matins.

    Dommage qu’il n’y ait pas de pétition pour la:
    « Destitution du Président selon La déclaration des droits de l’homme et du citoyen de 1793 qui énonce en son article 35 :

    « Quand le gouvernement viole les droits du peuple, l’insurrection est, pour le peuple et pour chaque portion du peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs ».

  2. Signé ! Pas signalé ;-))
    Le totalitarisme, ce n’est pas que des uniformes et des bottes, celui -là avance discrètement dans ses charentaises.

  3. stéphane roncaglia dit:

    Je suis moi même censuré car gilet jaune. Ma seule activité avec mon compte YouTube n’était que de soutenir les gilets jaune, le RIC, toujours écris avec lucidité, intelligence, sans haine ni violence, mais avec élégance + optimisme + amour de la vie, pour le bien des générations futures. Car pour moi les gilets jaunes sont des héros des temps moderne: Ils luttent bénévolement, avec une intelligence collective, pour le bien de tous ! BRAVO. A priori ça dérange YouTube !? Que peut bien me reprocher YouTube ? Tous mes commentaires et like ont disparut, malgré mes nombreuses demandes d’explication voilà ce que réponds à chaque fois YouTube depuis 6 mois « Merci d’avoir fait appel de la suspension de votre compte. Nous avons décidé de maintenir la suspension, conformément au règlement de la communauté et à nos conditions d’utilisation… Mon interview https://www.youtube.com/watch?v=xg98LIGv3iw

Répondre à Suzanne Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *