Quand Canteloup atteint le point Godwin avec Zemmour

Publié par le 6 Déc, 2019 dans Blog | 11 commentaires

Quand Canteloup atteint le point Godwin avec Zemmour

La loi de Godwin plus connue sous le nom de point Godwin dit la chose suivante :

« Plus une discussion en ligne dure, plus la probabilité d’y trouver une comparaison impliquant les nazis ou Adolf Hitler s’approche de 1. »

Je suis un admirateur de Nicolas Canteloup et je ne manque ses imitations, ni sur Europe1 le matin, ni sur TF1 le soir …

Et donc je souffre !

Je souffre depuis quelques temps des imitations d’Eric Zemmour qui le mettent en scène à la droite de l’extrême droite, en admirateur d’Adolf Hitler. Je souffre car je suis viscéralement attaché à la liberté d’expression – encore plus dans le domaine de l’humour – et totalement allergique à toute forme de censure.

Le plus gênant, c’est que cela arrive en pleine offensive de la gauche et des progressistes de tout poil contre la présence d’Eric Zemmour sur CNews. C’est comme si Canteloup mêlait sa voix à celle des Sleeping Giants qui font pression sur les annonceurs de Cnews pour qu’ils boycottent cette chaine, ou pire aux anonymes qui menacent de mort Christine Kelly, l’animatrice de Face à l’info. La seule question qui vaille est :

« les imitations de Canteloup sont-elles équilibrées politiquement ? »

J’envisageais d’écrire un article à ce sujet quand je découvre, ce matin, l’excellent article de Christian de Moliner sur Boulevard Voltaire, article qui développe parfaitement mon état d’esprit :

Nicolas Canteloup pousse-t-il la satire trop loin avec Éric Zemmour ?

Canteloup officie sur Europe 1 et TF1. Il s’en prend à tout le monde, homme ou femme politique de gauche, de droite, présentateur sportif, animateur de télévision ou personnalité du show-business. Mais les coups ne sont pas répartis équitablement et les portraits diffèrent suivant l’orientation politique.

M. Macron est, certes, décrit comme cynique, mais l’animateur lui reconnaît de l’habileté, contrairement à son Premier ministre, présenté comme quelqu’un de confus dont on ne comprend jamais les propos. Mme Royal, si elle subit quelques piques, est vue sous un angle plutôt sympathique, alors que son ex-compagnon et ancien chef de l’État est perçu comme un « simplet » (au sens médical du terme). Pour M. Sarkozy, M. Canteloup joue dans le registre escroc et mythomane, mais sans réelle méchanceté, voire avec une certaine tendresse.

Les personnalités qualifiées d’extrême droite, en revanche, ne sont pas ménagées. Jean-Marie Le Pen devient un ancien Waffen-SS aux propos racistes et, pour souligner ce point de vue, on le fait régulièrement lever les deux bras pour esquisser le salut nazi ; sa fille est, selon l’imitateur, une incompétente notoire qui ne sait que sourire quand on lui pose une question complexe.

Mais le malaise est total quand Nicolas Canteloup caricature Éric Zemmour. Le célèbre polémiste devient un admirateur inconditionnel de Hitler, qui aurait obtenu le droit de célébrer sa (fausse) idole chaque soir sur CNews. Les chambres à gaz ne sont heureusement pas évoquées, mais transformer en nazi une personnalité de confession juive est problématique, voire choquant.

Les animateurs et les imitateurs sont à l’abri de toutes poursuites judiciaires et c’est sans nul doute une bonne chose, car la satire, même poussée à l’extrême et aux limites du mauvais goût, fait partie de la liberté d’expression. Le délit de blasphème ne doit en aucun cas être réintroduit dans notre législation, on doit à tout prix conserver le droit de se moquer des rites d’une religion, de l’armée ou des hommes politiques. Rien ne doit être sacré. Mais les amuseurs publics ont alors une responsabilité morale énorme sur les épaules : celle d’être impartiaux.

Les vedettes du “Bêbète Show”

Le public confond souvent les hommes politiques et les marionnettes et les images qui les représentent. M. Raymond Barre aimait à reprendre cette anecdote : une dame lui avait confié qu’elle ne voterait jamais pour lui car il avait chanté « L’Internationale ». M. Barre, fort surpris, lui avait demandé quand il aurait entonné cette complainte révolutionnaire. « Eh bien, vous l’avez fait au “Bêbète Show” » (émission satirique des années 1980-1990), répondit la dame. Cet exemple n’est pas isolé.

Quand M. Canteloup attribue à M. Zemmour des opinions nazies, beaucoup parmi ceux qui le regardent s’imaginent que Mein Kampf est réellement célébré tous les soirs sur CNews et que les jours les plus sombres de notre Histoire sont de retour. Or, si M. Zemmour est parfois excessif, si sur quelques points ses opinions sont contestables, pour le connaître personnellement, je peux assurer qu’il est un vrai démocrate et qu’il ne ferait pas de mal à une mouche.

Avec M. Canteloup il devient un croque-mitaine dangereux.

Christian de Moliner pour Boulevard Voltaire.

Merci de tweeter cet article :





11 Réponses à “Quand Canteloup atteint le point Godwin avec Zemmour”

  1. Je n’ai pas pour Canteloup la même indulgence…

    Depuis Macron, je le trouve complaisant et insipide. Jamais il n’égalera pour moi Laurent Gerra, un très grand, lui.

    Mais la compromission (je ne vois aucun autre qualificatif) de Canteloup qui se permet de traiter Zemmour comme vous le soulignez ainsi que Boulevard Voltaire mériterait une plainte auprès du CSA.

  2. Cher Christian vous avez mis du temps pour le cerner, il y a bien longtemps qu’il ne me fait plus rire, comme vous écrivez il n’est pas très tendre surtout avec les élus de droite, et notamment la famille LEPEN,et son imitation répétée en mettant en scène M. Sarkozy et les rires plus que stupides de l’animatrice m’incitent de plus en plus de zapper l’émission. Mais ce qui est grave que la plupart des auditeurs sont influencés par leurs sornettes, et nous le constatons lors des élections. J’ai eu un discours avec une invitée chez des Amis qui me fait part qu' »elle déteste Nicolas Sarkozy » je lui demande pour quelles raisons , j’ai insisté et aucune réponse de sa part. Je lui ai répondu TU REGARDES TROP LA TELE et surtout les émissions de nases. Réaction elle a fait la gueule mais rien à cirer.

  3. stéphane roncaglia dit:

    Même les émissions de caricature pour un contre pouvoir, ne sont plus ce qu’elles étaient, voir ont totalement disparu, comme exemple les guignols.

  4. J’ajoute que Monsieur LEPEN a été

    Soldat des guerres d’Indochine et d’Algérie,

    et notre Cantaloup est peut être un excellent cavalier, mais a t il été seulement militaire, et saura t il défendre son pays et prendre . mais j’ose écrire avec son pécule il prendra plutôt la poudre d’escampette . tous des vendus avec des grandes gueules.

  5. Après l’historien communiste posant, dans une comparaison infâmante, Zemmour = Drummont, voici maintenant le ventriloque qui pousse la stupidité encore plus loin en comparant Zemmour à Hitler.
    Ne manque plus que le comique subventionné Elie Semoun et vous aurez votre podium des champions du point Godwin !

    Etes vous encore sûr de vouloir être l’admirateur d’un parfait imbécile ?

  6. il y a longtemps que je ne regarde plus ce triste sire.Il est a la hauteur des soi disant humoristes actuels.

  7. Canteloup a été très drôle….disons jusqu’à Hollande, depuis Macron c’est devenu rasoir, politisé à la grosse ficelle..et même pas drôle…Si Bolloré a eu le nez fin d’anticiper la fin de la dictature progressiste avec des abonnements à Canal qui devraient remonter…je ne suis pas sûr que TF1 réalise que l’audience va s’éroder….Canteloup, + le petit Tyran Barthès sur TMC + des émissions fofolles ça commence à faire un peu trop pour le groupe TF1.

  8. Et un humoriste de goche ou un progressiste de goche… Un de plus, pour contrer les idées contraires a la pseudo bien pensance.

    • Mr canteloup est de plus en plus lourd , ce n’est plus un humoriste mais un pion du pouvoir en place qui n’est plus drôle mais quun véritable pouvoir de nuisance envers des gens bien supérieurs et bien plus respectables que lui il a la ‘grosse téte et tombe dansla débilité la plus crasse! Servile et malhonnete et haineux!,

Trackbacks/Pingbacks

  1. Pour sourire … | A droite fièrement ! - […] grand merci à un contributeur de ce blog qui a laissé, en commentaire à mon dernier article sur Canteloup et…

Répondre à mayall Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *