Une blanche vaut deux noires : c’est un scandale !

Publié par le 29 Juin, 2020 dans Blog | 5 commentaires

Une blanche vaut deux noires : c’est un scandale !

Le Blanc a mauvaise presse en ce moment.

Et le Noir a plutôt le vent en poupe !

On crée des fresques à la mémoire des Noirs tout en déboulonnant des statues de Blancs !

Il y aurait trop de Blancs de plus de 50 ans à la télévision nous dit-on et les minorités n’y sont pas assez visibles !

Et dans ce blog, l’équilibre Noir/Blanc est-il respecté ?

A vous de juger dans ce petit article :

Cousu de fil blanc !

Ce matin, avant de commencer cet article, j’ai eu comme un blanc ! Je me sentais mal, et devant mon miroir je me vis blanc comme un linge ! De but en blanc, je compris que les résultats des municipales en étaient la cause. Trop d’abstention et de votes blancs !

C’était écrit partout noir sur blanc : la majorité avait fait chou blanc ! Les écolos l’avaient saignée à blanc ! A l’Elysée, on avait dû passer une nuit blanche ! Et pour Macron, blanc de colère, tout redémarre avec une page blanche car ces élections n’étaient pas un examen blanc.

Le président et le premier ministre allaient se regarder dans le blanc des yeux.  Attention, car Edouard Philippe n’a rien d’une oie blanche et c’est Macron qui va se faire des cheveux blancs.

Quant aux Républicains, ils ont hissé le drapeau blanc mais de toute façon ils tirent depuis longtemps avec des balles à blanc. Entre eux et Macron, c’est désormais blanc bonnet et bonnet blanc !

Les écolos ont retrouvé les socialistes, mais ce sera un mariage blanc. En attendant ils ont reçu un chèque en blanc !

Mais noir c’est noir !

Oui, ce matin, je broyais du noir ! Je voyais les choses en noir, avec tout plein d’idées noires !

Les bureaux de vote n’avaient pas été noirs de monde mais hier soir, l’écologie punitive a déferlé telle une marée noire. Après les Européennes, c’est donc une série noire !

Pour Macron, l’écologie est devenue sa bête noire ! Et il en sort avec un oeil au beurre noir. En voyant Philippe triompher au Havre, il a dû lui jeter un regard noir. Au téléphone, il l’a pourtant félicité en riant : c’était de l’humour noir !

Mais comment trouver un remplaçant à Edouard Philippe ? Peut-être au marché noir ? En le payant avec une caisse noire

A la République en marche, ils sont dans le noir, et même dans la misère noire ! Castaner était bien noir. Sibeth Ndiaye s’essaye à la magie noire. Et Gilles Le Gendre broie du noir et en plus il a peur du noir !

Tout ça n’était qu’un film noir … tourné en noir en blanc et se terminant en fondu au noir !

Merci de tweeter cet article :





5 Réponses à “Une blanche vaut deux noires : c’est un scandale !”

  1. Merci pour cet article sur le ton de l’humour, qui résume bien ma pensée de ce matin.
    Effectivement il y a de quoi broyer du noir. On peut s’amuser des déboires de la REM mais clairement la marée verte dans les métropoles c’est la pire nouvelle qui soit. Lyon, Tours, Strasbourg, Bordeaux, Annecy,… Que des villes bourgeoises, qui votent pour des listes « citoyennes » EElV associées à LFI, Hamon, le PCF,… cherchez l’erreur.
    Purée, Annecy (c’est là où je bosse). L’immobilier est à 5000 euros le m2, 20% des foyers ont un membre qui bosse à Genève avec un salaire moyen X 2 minimum par rapport à la France, et ça vote « citoyen ». Grenoble 80km plus bas est devenu une poubelle et gangrenée par la délinquance après la gestion de Destot puis de Piolle (réélu). En témoigne là aussi l’immobilier en baisse tous les ans et à peine 2000 euros le m2, une aberration pour une métropole au pied des Alpes avec un tel bassin technologique et industriel (Cea, St Micro, Schneider, Caterpillar, Soitec,…). Ca devrait être un contre exemple parfait !
    Tant pis pour les annéciens, ils veulent des arbres ils auront des impôts et des migrants.
    Pareil pour les lyonnais, ils regretteront amèrement les années Barre et Collomb.

  2. Un deuxième commentaire pour rebondir sur le titre et la légende « déboulonnons Mozart et Beethoven ». On y arrivera bientôt.

    J’ai lu récemment un article sur le fait qu’aux USA certains considéraient la musique classique comme un « privilège blanc » (et un peu jaune aussi tellement les asiatiques se la sont talentueusement appropriée) qu’il conviendrait donc de mettre à bas. Cela me rappelle aussi une tribune d’il y a quelques années dans Diapason, plus ou moins sur le même thème, mais en France, à propos des politiques menées par nos progressistes de tous bords et qui visaient à donner plus de visibilité aux musiques de la « diversité » (rap,…) en réduisant là encore la place de la musique classique, son enseignement,… L’auteur regrettait même le temps de l’URSS où au moins l’on considérait Mozart comme un trésor qu’il fallait reprendre à la bourgeoisie qui l’avait indûment confisqué.

    Pianiste classique moi-même, j’ai aussi beaucoup joué dans ma jeunesse Scott Joplin, la « star » du ragtime connu notamment pour le fameux The Entertainer (l’Arnaque). On avait même fait lors d’une stage de piano un spectacle sur le thème du Jazz avec, horreur suprême, un copain bien blanc qui jouait le rôle d’un noir.
    J’ai aussi joué Gershwin, qui s’est approprié la musique noire américaine.
    Quelles racistes nous fûmes !!!

    Je m’en vais de ce pas jeter mes disques d’Art Tatum, Duke Ellington ou Louis Armstrong, qu’il m’arrive d’écouter avec plaisir.

    Joséphine Baker, reviens vite ! Ils sont tous devenus fous !

  3. Les debiles de goche ne savent plus quoi inventer, sinon devenir encore plus cons.

    La goche meprisable, puisque ne respectant personne, sinon par calcul, strategie, ideologie provisoire . etc…
    continue de devaster une civilisation que beaucoup nous ont envié sauf … la goche en general.

    La gogoche preferant la betise, le niveau du caniveau, et s’eloigner des vrais talent des personnes, celles ci vraiment humaine, contrairement a la goche,
    a su tisser,
    en noyautant toutes les institutions,
    une structure de pseudo bien pensance debile, qui est pret a detruire tout ce qui est blanc, meme si ceux ci ont du vrai talent.

    Un pauvre mec reste un pauvre mec…

  4. A part detruire au nom de tel principe d’egalité ou de racisme, ceci nous menera qu’a plus de divisions fragilisant davantage la société et la rendra plus violente car injuste…

    Il serait bon de savoir quel est l’idée et le plan final de ceux mette tout ceci en place, en plus de la disparition du blanc.

    Moi, je propose l’union de tous, qu’importe la couleur,contre l’injustice d’ou qu’elle vienne pour creer un meilleur monde que ceux que l’on veut nous imposer.

  5. jacques boudet dit:

    Belzébuth crache le morceau:
    Aristote, Platon, Hérodote, enfants du continent perdu « Noirantide » ont trahi leur patrie, falsifié l’Histoire par la magie de « Erola ».
    Comme le radical socialiste « blanc dehors, rouge dedans »
    le blanc est noir dedans!
    A que ATLANTIDE!

Répondre à jacques boudet Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *