La Confédération Générale Toxique …

Publié par le 10 Mai, 2020 dans Blog | 5 commentaires

La Confédération Générale Toxique …

Alors que l’usine Renault de Sandouville venait de réouvrir depuis deux semaines, la CGT a réussi à la faire refermer grâce à la diligence (complicité ?) du tribunal du Havre.

La raison, il est vrai était majeure !

En raison de la pandémie et des problèmes de livraison du courrier (la CGT sévit aussi à la Poste !), les partenaires sociaux avaient été convoqués à un Comité social et économique d’établissement par courrier électronique …

… et non pas par lettre recommandée !

La CGT et son patron Philippe Martinez font l’unanimité des autres syndicats contre eux !

  • « La posture de la CGT est irresponsable et infondée (…) Cette fermeture obligée par le recours de la CGT est très grave », a dénoncé Laurent Berger sur France inter.
  • La branche métallurgie de Force ouvrière (FO-métaux) avait aussi dénoncé « une prise d’otages par la CGT et la justice des 2.000 salariés et 700 intérimaires de l’usine».

Voici un papier paru à ce sujet dans les Echos :

C’est à se demander si la Confédération générale du travail porte si bien son nom. Le travail, son secrétaire général ne veut plus en entendre parler:

Les conditions ne sont pas réunies pour une reprise massive du travail. La rentrée [scolaire] devrait se faire en septembre. Il n’y a pas besoin de fabriquer des avions, des bateaux, des voitures, nous ne voyons pas l’utilité de ce genre de produits en ce moment.

Certains face à la catastrophe, déploient leurs facultés d’initiative, d’aide, la CGT de Philippe Martinez ne cultive que celle d’empêcher. Cette période de confinement, dans un pays à l’arrêt, arrêt qui prépare un désastre sur l’emploi, il semble que le syndicat la passe à déposer des préavis de grève.

Sur ce point, il n’a pas traîné, a commencé dès mars, puis en avril et. maintenant pour l’ensemble du mois de mai.

Certains cousent des masques, d’autres déposent des préavis de grève …

… dans un pays en chômage partiel (11 millions de salariés contre 3 millions en Allemagne).

Récemment, la CGT des services publics s’indigna de voir « les pompiers moustachus exclus d’une caserne de l’Est »· Etrange. N’empêche, son moustachu en chef ne semble survivre que parce que « la radicalité lui tient lieu de ciment » selon l’expression de « L’Opinion » titrant « CGT, la fuite en arrière »·

Ne critiquons pas trop Philippe Martinez. C’est un peu grâce à lui que ce 1 er Mai ne sera pas la Fête du travail mais celle du télétravail. S’il n’avait pas bloqué le pays pendant un mois, mettant à genoux petits commerces, vendeurs et employés qui ne s’en relèveront pas, les autres salariés n’auraient pas été aussi prêts à se mettre au télétravail.

Question blocage, c’est le patron !

Les Echos.

Merci de tweeter cet article :





5 Réponses à “La Confédération Générale Toxique …”

  1. Le but de la CGT n’a jamais été de protéger les ouvriers, mais d’abattre le système capitaliste. Le mythe du Grand Soir y est toujours présent et le but d’instaurer un régime communiste aussi. Dès lors, tous les moyens sont bons.

  2. Philippe Martinez encore un idiot après
    Carlos Ghosn Renault ne se relèvera pas de si tôt bientôt entre les mains de Fonds de Pensions sa valeur en bourse moins de 20 euros prêt à être avalé.
    Et là les licenciements vont tomber .

    Resultat : des millions de chômeurs et des familles au bord des larmes ou du suicide

  3. Je reste toujours sidéré par la capacité de la CGT à nuire toujours plus à la France et à son industrie.
    Et il faut ajouter la complicité des juges sans qui l’exploit Renault ne serait pas possible

    Travaillant dans l’industrie depuis 16 ans, je ressens cette décision de justice comme une triple insulte :

    – crachat à la figure de ceux (ouvriers, techniciens de maintenance, encadrants de terrain, …) qui se sont démenés pour appliquer des protocoles sanitaires contraignants pour faire redémarrer leur outil industriel

    – insulte vis-à-vis des 700 intérimaires qui attendaient cette reprise avec impatience. 400 à 500€ de perte sur un salaire mensuel de 1500€ en moyenne, c’est énorme. Mais les délégués CGTistes sont à l’abri à la maison avec un salaire garanti à 100% car Renault paye la différence

    – insulte vis-à-vis des sous-traitants et fournisseurs qui attendent les commandes de Renault pour ne pas crever. Et la PME de mécanique qui déposera le bilan ne sera pas sauvée par l’Etat.

    Cette affaire est très grave, et je salue les réactions de Berger et d’autres syndicats. J’attends que le gouvernement mette tout en place d’urgence pour empêcher ces saboteurs de nuire plus encore.

    Puisse-t’elle aussi ouvrir les yeux à tous ceux qui votent pour ce syndicat. Mais là je pense que c’est un voeu pieux. De mes années passées en usine, j’ai toujours été ébahi par la cécité et la « moutonnerie » de nombreux salariés qui votent pour ce syndicat, alors que systématiquement il va contre leurs intérêts en torpillant primes, accords salariaux, …

  4. La cgt n’a pas pour but d’aider les ouvriers, mais de couler le maximum d’industries et le pays pour intaurer une politique communiste.

Répondre à pseudo49 Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *