Une mairie socialiste laisse distribuer
gratuitement des corans dans la rue !

Publié par le 1 Oct, 2020 dans Blog | 1 commentaire

Une mairie socialiste laisse distribuergratuitement des corans dans la rue !

Depuis la Révolution française
la gauche adore « bouffer du curé ».

Elle se gargarise de le la notion de laïcité, en souhaitant même modifier la devise de la République :

Liberté, Egalité, Fraternité et Laïcité.

Mais la gauche et les socialistes en particulier ont une interprétation de la laïcité très idéologique.

D’abord, si la laïcité, c’est la neutralité de l’Etat vis-à-vis des religions, et le droit d’en pratiquer une, ou pas, la gauche fait semblant d’oublier que c’est aussi la discrétion des religions dans l’espace public.

Cet oubli lui permet de fermer les yeux sur les débordements de l’islam radical notamment sur le port du voile et de la djellaba. N’oublions pas que depuis très longtemps, la laïcité a toujours été une arme contre le catholicisme et contre lui-seul !

 Nous en avons eu récemment un exemple dans le XIII ème arrondissement de Paris dont la mairie a autorisé la distribution gratuite du coran, place d’Italie !

Dans cet article, Le Figaro nous en dit plus :

Depuis son démarrage « en Allemagne en 2011 », « le projet » a été à l’origine de « milliers de conversions », explique fièrement l’association « LIS! » sur son site Internet. Aujourd’hui, le « projet », qui consiste à « rendre le message du Coran accessible au plus grand nombre », se développe en France.

Ce samedi, une distribution gratuite de corans a eu lieu place d’Italie, dans le XIIIe arrondissement de Paris. « L’association LIS! partage le message de l’islam, place d’Italie. Allahu Akbar », a tweeté le site «Islamconversion». Présentant les photos d’un grand stand drapé de blanc, derrière lequel une dizaine d’hommes barbus offrent des roses et des corans.

Sur une vidéo, un responsable commente en allemand: « Il s’est passé ici, la semaine dernière, un grand événement (la manifestation « Je suis Charlie », NDLR) et c’est notre réponse. Nous offrons aux gens le plus beau cadeau de leur vie: le message d’Allah.»  L’objectif étant de «faire entrer la parole d’Allah dans chaque foyer français».

Le maire PS Jérôme Coumet, réagit mais mollement : « Dans la période actuelle, le prosélytisme pour la religion musulmane interroge, admet-il. Dire que ça m’enthousiasme, ce serait faux! Ils auraient quand même pu attendre un peu…» Plusieurs de ses administrés lui ont téléphoné en «se posant des questions». «À juste titre !, acquiesce-t-il. Mais ce n’est pas moi qui ai autorisé cela. Et puis la laïcité ne l’interdit pas! Il y a dans mon arrondissement une église qui fait une procession tous les ans, et au moment de la loi sur le mariage pour tous, il y a eu des prières dans les rues place Pinel. Ça ne m’a pas plu, mais je suis républicain.»

 

 

Un moyen détourné de recruter de nouveaux militants ?

À la préfecture de police de Paris, on assure qu’« il n’y avait pas de raison d’empêcher cette distribution sur la voie publique, vu que cette association l’a déjà fait plusieurs fois et qu’il n’y a jamais eu de problèmes ». Et l’on ajoute que «bien sûr», les services de la préfecture se sont renseignés sur l’association «LIS!». Sans y trouver rien à redire. Il suffit pourtant de quelques clics pour tomber sur des articles de la presse allemande datés de 2012, s’alarmant de « distributions massives de corans » par cette même association, qualifiée de « groupe d’extrémistes salafistes », une branche radicale de l’islam. « L’auteur de cette action, Ibrahim Abou Nagie, un chef d’entreprise d’origine palestinienne, fait l’objet d’une surveillance des autorités, écrivait à l’époqueLe Figaro . Les services de renseignements jugent que la distribution du Coran n’est qu’un moyen détourné de recruter de nouveaux militants islamistes extrémistes.» En 2013, l’hebdomadaire Der Spiegel rapportait que ce «prédicateur de la haine» voulait «que la charia règne partout dans le monde». Ce samedi, le même Abou Nagie encourageait ses troupes place d’Italie.

Le ministère de l’Intérieur n’a pas jugé « opportun » de faire un commentaire.

 Sans commentaires … ou plutôt si :

Rappelons que l’introduction d’une bible en Arabie est punie de la peine de mort et qu’en Algérie, elle vous conduit en prison …

Merci de tweeter cet article :





Une réponse à “Une mairie socialiste laisse distribuer
gratuitement des corans dans la rue !”

  1. « récemment »… oui, si on veut… j’avais déjà signalé sur twitter que cette distribution avait eu lieu en janvier 2015, comme indiqué dans l’article du Figaro.
    Ce qui n’excuse rien, mais relativise le « récemment » qui laisse comprendre quelques semaines ou quelques mois…

Répondre à bedeau Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *