Ces écoles coraniques qui réécrivent l’histoire

Publié par le 6 Juin, 2019 dans Blog | 3 commentaires

Ces écoles coraniques qui réécrivent l’histoire

Comme dit Eric Zemmour : « Depuis des années, je dénonce l’islamisation de la France. La gauche et sa presse me traine dans la boue pour ça. Aujourd’hui, deux journalistes du Monde, Gérard Davet et Fabrice Lhomme publient un livre intitulé Inch’Allah qui s’étonne de l’islamisation réelle de certains territoires en France. Ils ont juste mis dix ans de plus que moi !  »

Ces mêmes territoires que Georges Ben Soussa avait décrit, dès 2015, dans un ouvrage fameux titré : « Les territoires perdus de la République ».

Parions que dans 10 ans, des journalistes de Libération titreront : « Le Grand Remplacement, c’était pas une fake news ! »

Oui, l’islamisation de la France est engagée. Aujourd’hui, un des angles d’attaque de l’islam radical passe par l’éducation. C’est ce que dénonce François d’Orcival dans cette chronique parue dans le dernier Figaro Magazine :

Le président Erdogan entend ouvrir plusieurs lycées turcs en France pour y enseigner des programmes compatibles avec l’islam.

François d’Orcival

Le sénateur Bruno Retailleau les appelle des « madrasa » – ces écoles coraniques qui s’ouvrent de plus en plus en France. Le Turc Recep Erdogan voit plus grand encore – il veut des lycées turcs en France puisqu’il y a des lycées français à Istanbul, Ankara et Izmir …

Il a donc envoyé l’autre semaine une délégation de fonctionnaires à Paris et à Strasbourg, où existe déjà un groupe scolaire turc Yunus Emre (inauguré en 201 5) et où se concentre une partie importante des 650 000 Turcs vivant sur notre sol, tout en demeurant citoyens et électeurs turcs.

L’idée d’Erdogan est toute simple : il s’agit de perpétuer et de faire grandir cette communauté dans sa langue, sa culture et l’éthique islamique (celle des Frères musulmans) dans la perspective de peser sur notre politique.

Nous sommes désarmés pour y résister. Au moment où ils discutaient d’une proposition de loi sur l’encadrement de l’enseignement privé hors contrat (votée le 13 avril 2018), les sénateurs avaient constaté que, si les écoles musulmanes étaient encore peu nombreuses en effectifs il y a dix ans, leur nombre a brusquement gonflé depuis : il est passé de 800 en 2010 à 1 300 en 2018 – pour 73 000 élèves, soit 3 % des effectifs de l’enseignement privé.

Phénomène marginal ?

On aurait tort de le voir ainsi parce qu’il se développe très vite. Les créations d’écoles coraniques se sont accrues de 28 % au cours des deux dernières années.

Pour quel enseignement ?

Sénatrice centriste UDI de Vendée, Annick Billon, qui rapportait ce texte de loi, citait en exemple le projet pédagogique présenté par l’un de ces établissements : « Le programme, notamment en sciences, histoire géographie et éducation civique, corrige les éléments non compatibles avec le dogme musulman. » Avec cette précision : « Les élèves évolueront dans un environnement musulman relativement préservé – inch’AIIah – des vices de l’enseignement non musulman. »

De là au glissement vers la radicalisation, il n’y a qu’un pas. Alors, que fait-on ? Contrôle a priori, contrôle a posteriori ? Mais n’avons-nous pas préparé le terrain depuis quarante ans par le regroupement familial, n’avons-nous pas inventé l’enseignement officiel des langues et cultures d’origine (LCO) ? Et si l’on dénonce ces associations cultuelles, déclarées ou pas, qui financent ces écoles radicales, les imams répondront : « Et les évangéliques, qu’en faites-vous ? »

Erdogan procède de même.

Pour enseigner « le bon djihad », bien sûr. Inch’ Allah.

Merci de tweeter cet article :





3 Réponses à “Ces écoles coraniques qui réécrivent l’histoire”

  1. Les français sont des veaux et ils vont finir par avoir ce qu’ils méritent.
    Le gauchisme qu’il soit sous forme Mitterrand, Hollande, Mélenchon, Vert-Ecolo, CGT,ou Macron…a non seulement mis notre économie chaos mais pire encore il est responsable de la destruction de notre identité.(et c’est le problème N°1 aujourd’hui).

    « 55% des veaux ont voté aux européennes pour des immigrationnistes et des écolos tarés » (RL).
    Ils sont rares les médias et les politiques qui ont le courage de dénoncer l’islamisation de la France. Les journalistes et les juges rouges ont une responsabilité encore plus terrible.

  2. Cette Sénatrice centriste UDI de Vendée, Annick Billon, a vraiment répété ça ?!

    Pincez-moi, ce n’est pas possible !

    Sinon, je ne sais pas ce qui l’emporte, de la bêtise, de la soumission ou de l’aveuglement chez elle.
    Les traîtres qui nous gouvernent déroulent le tapis rouge à l’intégrisme islamique et à l’enseignement coranique le plus obtus et obscurantiste…

  3. Retour des djihadistes : stoppez ce scandale avant dimanche !

    Cette semaine, 45 avocats ont signé une tribune. Ils veulent sauver à tout prix les djihadistes, voire les ramener en France.

    Oui, vous ne rêvez pas : le combat de leur vie, c’est d’aider nos ennemis.

    Et ils essaient de parler au nom des Français, en VOTRE nom. Il faut agir avant dimanche pour contrer la vague médiatique qui est en train de grossir.

    Leur tribune est à l’initiative de Bourdon et Brengarth : ces avocats très en vue dans les médias politiquement corrects, fervents défenseurs de djihadistes, mettent en ce moment le paquet pour influencer l’opinion publique.

    Les vieux médias les présentaient comme des avocats « neutres »…
    Le Club Médiapart avait même mis Bourdon sur un piédestal, comme « premier avocat de France »…

    … avant que Damoclès ne déniche son pédigrée, en exclusivité : cet avocat, comme beaucoup d’autres juristes engagés idéologiquement, surfe sur la vague prolifique de l’islamisme.
    • Déjà en 2016, alors que le sang des victimes des attentats coulait depuis 2 ans, avec Brengarth, ils protégeaient un prédicateur de haine de la France à Stains (Seine-Saint-Denis).
    • À Toulouse, ils défendaient Farouk Ben Abbes, figure de l’islamisme, cité dans plusieurs projets d’attentats et récemment condamné à 4 ans de prison.
    • « Le fait que la mosquée s’inscrit dans la mouvance salafiste ne signifie pas qu’elle préconise le djihad » osaient-ils encore à Torcy (banlieue parisienne) en 2017.
    • Les femmes djihadistes n’auraient été que de pauvres victimes, soumises à leurs maris. Des « mômans » innocentes… alors qu’elles étaient directement responsables d’atrocités et qu’elles étaient souvent bien plus cruelles que leurs « tendres » maris.
    • Comme Melina Boughedir, par exemple, membre de la terrible brigade féminine de la police morale islamique. Bourdon et Brengarth on réussi longtemps à faire pleurer les vieux médias pour cacher la vérité de ses atrocités.
    • Sans parler des enfants djihadistes, qui sont déjà programmés pour tuer des Français, dès leur plus jeune âge, en jouant avec les têtes des décapités et en pratiquant eux-mêmes des exécutions…
    Et maintenant ces avocats-militants tentent de mettre en scène la condamnation des terroristes pour en faire des victimes.

    Et les centaines de Français, déchiquetés par les balles, écrasés sous les roues d’un camion, égorgés et saignés comme des bêtes ?

    Et toutes les autres victimes de ces djihadistes, brûlées vives, enfermées dans des cages et traînées en laisse comme des chiens, égorgées et pendues par les pieds jusqu’à ce qu’elles se vident de leur sang ?

    Voilà la véritable émotion qu’ils voudraient faire oublier. Voilà la réalité dont ils détournent les yeux.

    Et le pire, c’est que Macron joue encore son « et en même temps ».

    D’un côté son ministre des Affaires étrangères annonce : « Notre logique est toujours la même et on n’en bougera pas : les combattants doivent être jugés là où ils ont commis leurs crimes. »

    Et d’un autre côté, Macron prend la parole officiellement pour exiger que la peine de mort des djihadistes, prononcée en Irak, un état souverain, soit transformée en prison à perpétuité ou en une autre peine.

    On croit rêver.

    Aujourd’hui, plus de 170 000 Damoclésiens ont déjà signé comme vous la pétition STOP djihadistes, pour protester !

    Nous avons les premiers réagi avec force pour dénoncer cette folie.
    Le gouvernement veut dérouler le tapis rouge à nos pires ennemis !
    Ils les financent même, comme le prouve Thomas dans le Damoclès Désintox « Le gouvernement utilise-t-il vos impôts pour financer les djihadistes ? »

    Pourquoi pas leur aiguiser le sabre, tant qu’on y est ?

    Ah mais attendez… Le gouvernement pense avoir trouvé l’arme ultime pour convaincre ces barbares sanguinaires de ne plus passer à l’acte : ils veulent… leur faire caresser des hamsters en les regardant dans les yeux.

    Oui, vous avez bien lu. C’est ce qu’ils appellent la « déradicalisation ».

    Cela montre la folie incroyable de nos gouvernants et des adeptes du retour des djihadistes.
    Là encore c’est sourcé et vérifiable dans le Damoclès Désintox.

    L’heure est vraiment grave.
    Comme ils ont peur que la Justice irakienne aille jusqu’au bout de ses sentences, ces avocats et les membres du gouvernement qui les écoutent sont prêts à dire et faire n’importe quoi.

    Nous devons absolument tous nous mobiliser pour cette bataille.

    Je sais que vous avez déjà signé la pétition. Et je suis fier d’être à vos côtés.

    Nous devons ensemble montrer toute notre détermination et notre fermeté.

    NON, nous ne voulons pas du retour des djihadistes.
    Ils sont jugés là-bas, qu’ils y restent !

    Et beaucoup de signataires sont en train de nous rejoindre aujourd’hui.

    Et beaucoup de signataires vont se lever demain.

    Pour cela, je vous demande de partager en priorité le lien de la pétition sur les réseaux sociaux et par email :
    https://damocles.co/stop-djihadistes/

    Sachez que votre action est vraiment déterminante.

    Damoclès est le seul média capable de mobiliser des centaines de milliers de personnes et de frapper assez fort pour que le gouvernement change de discours.

    Ensuite, quand vous aurez partagé la pétition, vous pourrez partager toute la documentation argumentée que nous avons publiée (si un lien ne marche pas temporairement, copiez et collez-le directement dans la barre d’adresse).

    Certaines de ces enquêtes sont des exclusivités de Damoclès, après des heures et des heures de travail à fouiller dans la propagande djihadiste et à rassembler les faits :
    • Pourquoi il faut s’opposer au retour des djihadistes (6 raisons majeures) : https://damocles.co/sopposer-retour-djihadistes/
    • Les djihadistes continuent-ils de toucher des aides sociales ?
    https://damocles.co/djihadistes-allocations-aides-sociales/
    • Les djihadistes resteront-ils en prison s’ils rentrent en France ?
    https://damocles.co/djihadistes-prison-france/
    • Est-ce que la « déradicalisation » des djihadistes fonctionne ?
    https://damocles.co/djihadistes-deradicalisation-echec/
    • Existe-t-il vraiment des djihadistes « repentis » ?
    https://damocles.co/djihadistes-repentis-mensonge/
    • Les enfants djihadistes sont-ils dangereux ?
    https://damocles.co/djihadistes-enfants-dangereux/
    • Des familles de djihadistes sont-elles invitées à l’Assemblée nationale ?
    https://damocles.co/familles-djihadistes-assemblee-nationale/
    • Des djihadistes ont-ils célébré l’incendie de Notre-Dame de Paris ?
    https://damocles.co/djihadistes-notre-dame/
    • Le gouvernement utilise-t-il vos impôts pour financer les djihadistes ?
    https://damocles.co/desintox/macron-impots-djihadistes/
    • Face au djihadisme, des années d’aveuglement
    https://damocles.co/djihadisme-annees-aveuglement/
    Sur les avocats de djihadistes qui se gargarisent « d’humanisme » :
    • William Bourdon : les islamistes lui disent Merci
    https://damocles.co/bourdon-avocat-islamistes/
    • Vincent Brengarth, ou le business islamiste des avocats
    https://damocles.co/avocat-vincent-brengarth/
    Tout ce que vous pourrez partager permettra de faire réaliser aux incrédules à quel point la France est vraiment en danger.

    Rappelez-vous :
    • priorité numéro 1, partagez la pétition
    https://damocles.co/stop-djihadistes/
    • priorité numéro 2, transférez cet email
    Cette mobilisation massive est notre fer de lance et elle a déjà fait ses preuves !
    Vous avez déjà fait reculer le gouvernement l’année dernière.

    Alors, un immense merci pour tout ce que vous ferez.

    Pour la France !
    Samuel Lafont et l’équipe Damoclès

    PS : Nous sommes déjà plus de 170 000 signataires. Si vous transférez cet email, si vous partagez le lien, si vous diffusez les articles, vous pourrez causer un effet boule de neige et faire exploser la barre des 200 000, voire des 250 000 signataires !

    Damoclès

Laissez une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *