Contribution au débat sur le réchauffement climatique

Publié par le 26 Juil, 2019 dans Blog | 17 commentaires

Contribution au débat sur le réchauffement climatique

J’ai souvent l’impression (parfois la certitude) que les politiques et les médias nous mentent.

Ils ne nous informent plus,
ils nous éduquent !

Dans les débats, nous entendons souvent l’argument pseudo-scientifique suivant : « Toutes les études montrent que  …» Ces études ne sont évidemment jamais citées, encore moins référencées. Et vous ne trouverez jamais un journaliste qui osera demander : « A quelles études précises faites-vous allusion ? »

C’est ce qui se passe actuellement à propos du réchauffement climatique. Il est quasiment impossible, sur un plateau télé, de remettre en cause la responsabilité de l’homme dans le réchauffement ou le dérèglement climatique qu’on observe. Il y a déjà plusieurs mois, un présentateur météo de France 2 a perdu sa place pour avoir osé mettre en doute la doxa générale !

J’ai éprouvé un malaise à voir l’Assemblée nationale recevoir la jeune égérie de la lutte contre le réchauffement climatique, Greta Thunberg. D’abord à cause de l’instrumentalisation qui est faite d’une enfant victime de troubles obsessionnels compulsifs (Asperger), ensuite parce qu’elle n’a aucune compétence particulière scientifique à faire valoir. C’est uniquement un symbole qui était reçu au Palais Bourbon.

Je ne suis pas du tout un adepte du complotisme. Je pense qu’Elvis est bien mort et que Neil Armstrong a vraiment foulé le sol lunaire ! Mais j’aimerais vous soumettre aujourd’hui un texte trouvé dans la Lettre Patriote. Il s’agit d’une pétition signée de nombreux professeurs de renom en poste dans des universités italiennes.

Claire Nouvian

Je n’ai aucune compétence pour juger de la crédibilité sur le fond des thèses défendues dans cette pétition. Cependant, elles m’ont paru solidement argumentées. En tout cas, autant, et souvent même beaucoup plus, que les propos des « experts climatiques » qui se suivent en cohorte sur les plateaux télé sans parler des écolos déjantés qui y sévissent (comme Claire Nouvian, voir ce précédent article).

Devant le déferlement de ce qu’on doit bien appeler une propagande écologique, il est utile d’entendre des voix différentes. Voici l’une d’elles !

A vous de juger …

Climat : de grands scientifiques italiens
jettent un pavé dans la mare
 !

Crédit photo : Shutterstock

Ce texte, sous forme de pétition, a été initié par le professeur Uberto Crescenti – Professeur titulaire de géologie appliquée à l’Université G. d’Annunzio de Chieti ; Recteur de l’Université G. d’Annunzio de 1985 à 1997, président de la Société italienne de géologie de 1999 à 2005, fondateur et président de l’Association italienne de géologie appliquée et d’environnement de 1999 à 2005, fondateur et président en 2001 de l’Association italienne « géologie et tourisme ».

Il faut lire ce texte dans son intégralité.

Nous soussignés, citoyens et hommes de science, invitons avec force les décideurs politiques à adopter des politiques de protection de l’environnement qui soient compatibles avec les connaissances scientifiques. En particulier, il est urgent de lutter contre la pollution là où elle se produit, comme l’indiquent les meilleures données scientifiques. A cet égard, il est regrettable que les connaissances mises à disposition par le monde de la recherche soient utilisées trop tard pour réduire les émissions anthropiques de polluants très répandus dans les systèmes environnementaux tant continentaux que marins.

Cependant, il faut être bien conscient que le dioxyde de carbone lui-même n’est pas un polluant. Au contraire, il est indispensable à la vie sur notre planète.

Au cours des dernières décennies, s’est répandue une hypothèse selon laquelle le réchauffement de la surface de la terre d’environ 0,9°C observé depuis 1850 serait anormal et dû aux activités humaines, en particulier à l’émission dans l’atmosphère de CO2 venant de l’utilisation des combustibles fossiles. 

C’est là la thèse du réchauffement climatique anthropique promue par le Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC) des Nations Unies, dont les conséquences seraient des changements environnementaux si graves qu’ils feraient craindre des dommages énormes dans un avenir proche, à moins que des mesures drastiques et très coûteuses soient adoptées immédiatement. De nombreuses nations du monde ont adhéré à des programmes de réduction des émissions de dioxyde de carbone et une propagande de plus en plus virulente les invite à adopter des programmes toujours plus exigeants dont la mise en œuvre, très onéreuse pour les économies de ces Etats, serait, prétend-on, nécessaire à la maîtrise du climat et au « salut » de la planète.

L’origine anthropique du réchauffement de la planète est cependant une conjecture non prouvée, déduite uniquement de certains modèles climatiques, c’est-à-dire de programmes informatiques complexes, appelés modèles de circulation générale.

Au contraire, la littérature scientifique a, mis en évidence l’existence d’une variabilité climatique naturelle que les modèles ne sont pas capables de reproduire, variabilité naturelle de mieux en mieux vérifiée. 

Cette variabilité naturelle explique une part importante du réchauffement climatique observé depuis 1850. 

La responsabilité anthropique du changement climatique observée au siècle dernier est donc exagérée de façon injustifiée et les prévisions catastrophiques sont irréalistes.

Le climat est le système le plus complexe sur notre planète : nous devons donc l’aborder avec des méthodes appropriées et adaptées à son niveau de complexité. Les modèles de simulation climatique ne reproduisent pas la variabilité naturelle observée du climat et, en particulier, ne reconstituent pas les périodes chaudes des 10 000 dernières années. Celles-ci se sont répétées environ tous les mille ans : on y trouve la période médiévale chaude, bien connue, la période romaine chaude, et généralement de grandes périodes chaudes pendant l’Optimum holocène [Il y a 8000 ans].

Ces périodes passées étaient plus chaudes que la période actuelle, bien que la concentration de CO2 y ait alors été inférieure à la concentration actuelle ; elles sont liées aux cycles millénaires de l’activité solaire. Ces effets ne sont pas reproduits par les modèles.

Rappelons que le réchauffement observé de 1900 à nos jours a, en fait, commencé en 1700, c’est-à-dire au minimum du Petit Âge glaciaire, qui est la période la plus froide des 10 000 dernières années, et qu’il correspond à un minimum millénaire de l’activité solaire que les astrophysiciens appellent minimum solaire de Maunder. Depuis, l’activité solaire, suivant son cycle millénaire, a augmenté et réchauffé la surface de la Terre.

De plus, les modèles ne parviennent pas à reproduire les oscillations climatiques bien connues de période 60 ans environ. Celles-ci ont été responsables, d’une période de réchauffement (1850-1880) suivie d’une période de refroidissement (1880-1910), puis d’une période de réchauffement (1910-1940), d’une période de refroidissement (1940-70) et d’une nouvelle période de réchauffement (1970-2000) semblable à celle observée 60 ans auparavant. 

Les années suivantes (2000-2019) ont vu non pas l’augmentation prévue par les modèles, d’environ 0,2°C par décennie, mais une nette stabilité climatique sporadiquement interrompue par les oscillations naturelles rapides de l’océan Pacifique équatorial, appelées El Niño Southern Oscillation (ENSO), telles que celle qui a amené un réchauffement temporaire en 2015 et 2016.

Les médias affirment également que les événements extrêmes, tels qu’ouragans et cyclones, ont augmenté de façon inquiétante. Non ! Ces événements, sont , comme de nombreux systèmes climatiques, modulés par le cycle de 60 ans que l’on vient de signaler. Voyons, par exemple, les données officielles depuis 1880 sur les cyclones tropicaux atlantiques qui ont frappé l’Amérique du Nord : elles montrent une forte oscillation de 60 ans, corrélée à l’oscillation thermique de l’océan Atlantique appelée Atlantic Multi-decadal Oscillation (AMO). Les pics observés pendant dix ans sont comparables pour les années 1880-90, 1940-50 et 1995-2005. De 2005 à 2015, le nombre de cyclones a diminué, suivant le cycle susmentionné. 

Ainsi, sur la période 1880-2015, il n’y a pas de corrélation entre le nombre de cyclones, qui oscille et le CO2 qui augmente de façon monotone.

Le système climatique n’est pas encore suffisamment bien compris. S’il est vrai que le COest un gaz à effet de serre, la sensibilité du climat à son augmentation dans l’atmosphère est, selon le GIEC lui-même, encore extrêmement incertaine. Un doublement de la concentration atmosphérique de CO2, d’environ 300 ppm avant l’ère industrielle à 600 ppm, pourrait, dit-on, faire monter la température moyenne de la planète d’au moins 1°C à au plus 5°C.

Cette incertitude est énorme. Cependant, de nombreuses études récentes fondées sur des données expérimentales estiment que la sensibilité du climat au COest nettement moindre que celle estimée par les modèles du GIEC.

Il est donc scientifiquement irréaliste d’attribuer à l’homme la responsabilité du réchauffement observé de 1900 à nos jours. Les prédictions alarmistes ne sont donc pas crédibles, puisqu’elles sont basées sur des modèles dont les résultats sont en contradiction avec les données observées. 

Tout porte à croire que ces modèles surestiment la contribution anthropique et sous-estiment la variabilité climatique naturelle, en particulier celle induite par le soleil, la Lune et les oscillations océaniques.

Enfin, les médias ont fait passer le message qu’ il y aurait un consensus quasi unanime parmi les scientifiques sur la cause anthropique de l’actuel changement climatique et que le débat scientifique serait donc clos. Et pourtant, nous devons tout d’abord être bien conscients que la méthode scientifique exige que ce soient les faits, et non le nombre de croyants qui d’une conjecture font une théorie scientifique consolidée.

Quoi qu’il en soit, même ce supposé consensus n’existe pas. Les opinions des spécialistes – climatologues, météorologues, géologues, géophysiciens, astrophysiciens – sont très variables et nombre d’entre eux reconnaissent l’importance de la contribution naturelle au réchauffement planétaire observée depuis la période préindustrielle et même au réchauffement de l’après-guerre à aujourd’hui. 

Il y a également eu des pétitions signées par des milliers de scientifiques qui ont exprimé leur désaccord avec l’hypothèse du réchauffement climatique anthropique. Notamment celle lancée en 2007 par le physicien F. Seitz, ancien président de l’American National Academy of Sciences, et celle lancée par le Groupe d’experts International Non Gouvernemental sur l’évolution du climat (NIPCC), dont le rapport 2009 conclut que  » la nature, et non l’activité humaine, gouverne le climat « .

En conclusion, vu l’importance cruciale des combustibles fossiles pour l’approvisionnement énergétique de l’humanité, nous suggérons de refuser d’adhérer à des politiques de réduction des émissions de dioxyde de carbone dans l’atmosphère sous le prétexte illusoire de gouverner le climat.

COMITÉ DE LANCEMENT

  1. Uberto Crescenti, Professeur émérite de géologie appliquée, Université G. D’Annunzio, Chieti-Pescara, ancien Recteur magnifique et Président de la Société italienne de géologie.
  2. Giuliano Panza, Professeur de sismologie, Université de Trieste, Académicien du Lincei et de l’Académie Nationale des Sciences, connu comme le XL, Prix International 2018 de l’Union Géophysique Américaine.
  3. Alberto Prestininzi, professeur de géologie appliquée, Université La Sapienza, Rome, ancien rédacteur scientifique en chef de la revue internationale IJEGE et directeur du Centre de recherche sur la prévision et le contrôle des risques géologiques.
  4. Franco Prodi, professeur de physique atmosphérique, Université de Ferrare.
  5. Franco Battaglia, professeur de chimie physique, Université de Modène ; Movimento Galileo 2001.
  6. Mario Giaccio, professeur de technologie et d’économie des sources d’énergie, Université G. D’Annunzio, Chieti-Pescara, ancien doyen de la faculté d’économie.
  7. Enrico Miccadei, Professeur de Géographie, Physique et Géomorphologie, Université G. D’Annunzio, Chieti-Pescara.
  8. Nicola Scafetta, professeur de physique atmosphérique et d’océanographie, Université Frédérico II de Naples

La liste des 83 signataires est disponible dans l’article de la Lettre Patriote.

Merci de tweeter cet article :





17 Réponses à “Contribution au débat sur le réchauffement climatique”

  1. J’ajoute que 31 000 scientifique ont signés pour contredire la doxa qui voit partout du CO2, et qui jurent aveuglement que la fin du monde est pour demain…

    Seulement 31 000 scientifique ne sont pas d’accord avec les ânes qui suivent et bêlent avec le troupeau, avec a l’appui des observations scientifiques, censés, reflechi, et plein de bon sens, contrairement a la nouvelle religion, ecologie.

    L’ecologie arrange tout le monde:
    La goche rejeté par tous y trouve sa place,
    On augmente et ou invente de nouveau impots…
    La connerie et l’aveuglement va augmenter, ce qui plait a la goche et a la doxa qui va les tondre…
    Le rendement des eoliennes, par exemple, est d’un tiers maxi, ( si je me souviens bien), alors que
    le nucleaire est l’outils le moins polluant qu’on est trouvé pour les energies capable de soutenir les nations entiere.
    Mais, derriere cette guerre de l’ideologie, se trouve le moyen pour les lobby d’endetter les nations pour agrandir eur emprise, et leur faire faire ce qu’il veulent : bien pensance, homosexualité imposé aux jeunes, combat contre les « anciens » blancs… etc…

    La soupe a l’ideologie est tres utile pour ces zozos de lobbys, qui peuvent imposer aux nations qui s’endettent, leur interets et leurs gouts sexuels…

    La 1 ere periode de chaleur, en debut juillet ( 40 ° ), en france, etait t »elle le fruit naturel, ou un effet dû a la machine HAARP qui peut modifier la directions des vents dans l’amostphere…

    Je m’explique:
    tandis qu’il faisait 40 ° en france,
    au maroc,
    les habitant ont dû remettre leur vestes, et il a neigé a certain hauteurs dans les montagnes…

    Hors, la doxa impose l’idée et leur science : que le rechauffement planetaire est mondial, donc partout…

    De plus, combien de temps a durée cette montée de temperature : 2 a 3 jour a 40 °…
    puis on retombe a des temperature basse, comme actuellement, voire au dessous de la moyenne…

    Du jamais vu…

    Autrefois, avant l’avalanche d’ideologie, dans les années 90 et 2000, la vague de chaleur n’etait pas suivi de temperature anormalement basse comme aujourd’hui, ( 20 ° par moment, hier 40°), la vague de chaleur etait plus constante et plus longue…

    De plus la machine HARP peut modifier les directions des vents chauds ou froids… c’est expliqué dans certaines emissions, comment ils fonts.

    J’ai noté ceci :
    Depuis que D Trumps est president, des meteo exeptionnement chaude ou froide, frappe les USA … cela systematiquement depuis son election, et pas avant, conïncidence ou non.
    Les rapports sur les effets de la machine HARP ont ete caché depuis l’election de D Trumps, ( aucune preuve, mais ca c’est dit sur internet)…

    La meteo a ete catastrophique durant le quinquenat de hollande le nul, en France, (exemple en 2014, 15 ° en aout a Paris, et sous la pluie, ou est le rechauffement planetaire ?)

    Depuis l’election du poulain des lobbys… macron, on peut noter deux années consecutive qui se ressemble, aucune durant le quiquenant du hollande…

    La meilleure pour ceux qui doutent ( normal)…

    Il y a deux ans ou trois, pendant 5 semaines, on a eu :
    un leger lever de vent en juin, empechant les temperature de s’elever, dans la journée, cela a duré 5 semaine,
    jusqu’ici rien de de l’ordinaire…

    Voici mes observations durant ces 5 semaines, au bout de quelques jours…

    Levers de vent, a heure fixe, et presque a la minute pres, entre 1 H 30 et 1 h 35, parfois presque a la minute pile d’un jour a l’autre…
    si pas entre ces horaires, entre 2 H 40 et 2 H 45… une dizaine de fois ou plus, maxi….
    Cela a duré pendant 5 semaines…

    Question,
    est ce que le rechauffement planetaire fait lever le vent a heure fixe, et surtout a presque la minute prets,
    et si pas a l’heure habituelle, a une autre heure habituelle ?

  2. J’ai remarqué que depuis plus d’un an et demi, avant rechangement ses derniers mois, que le temps, hormis les grandes pluies suivait invariablement ce scenario, approche du weed-end, temps allant a la pluie, pluie le weed-end, un ou 2 jour, avec parfois un decalage sur le vendredi ou le lundi suivit d’une amelioration systematique en milieu de semaine…et rebelotte…le temps ce degradant a nouveau, et ainsi de suite…

    Bref, rien de naturel que ne puisse expliquer mere nature, ou seule la main de l’homme, par quel artifice mecanique…? a put le realiser, si ce n’est pour demander a la planete entiere de remplir les poches des lobbys via les etats complice.

    Mais comment peut-on estimer qu’un rechauffement planetaire s’effectue, quand en france l’hiver ce prolonge plus que de coutume depuis 2013, sauf rare moment et qu’en dehors de tres fortes temperatures tres passagere, celle ci est en moyenne AU DESSOUS de celle d’autrefois…

    Il y a là une vaste escroquerie destinée a remplir les poches des lobbys crapuleuse complice avec les etats, d’ou le matraquage ecologique a l’appuie de la science complice.

    Car comment expliquer que le temps suivait le meme scenario precis depui un an et demi dès que je l’avais remarqué, etant le mieux a meme de le remarquer puisque mon travail ce faisait dehors.

    Comment tous ses messieurs expliqueraient cette chronologie si reguliere des nuances du temps suivant un cours invariable ?…

    En bref, l’ecologie est une escroquerie planetaire en vu de soutirer le maximum d’argent, avec la complicité des états le vol a grande echelle, ce qui expliquerait pourquoi jusqu’a 32 000 scientifique ont signés contre cette version du rechauffement.

    Mais comme ce n’est pas une question de science veritable mais d’argent, leur voie ne compte pas, ni dans les medias, d’ou le refus d’engager une reelle discussion.

    Voici les plus grands mensonges sur le changement climatique et le réchauffement de la planète
    http://www.wikistrike.com/2019/05/voici-les-plus-grands-mensonges-sur-le-changement-climatique-et-le-rechauffement-de-la-planete.html

    32 000 scientifiques américains signent une pétition qui dénonce la théorie du réchauffement climatique comme étant un canular
    http://www.wikistrike.com/2018/01/32-000-scientifiques-americains-signent-une-petition-qui-denonce-la-theorie-du-rechauffement-climatique-comme-etant-un-canular.html

    Un pionnier de Greenpeace : « Le changement climatique n’est ni dangereux ni d’origine humaine. »
    Voir video
    Publié par wikistrike.com sur 16 Avril 2019, 09:00am
    http://www.wikistrike.com/2019/04/un-pionnier-de-greenpeace-le-changement-climatique-n-est-ni-dangereux-ni-d-origine-humaine.html

    Nous avons donc affaire maintenant a une forme mafia mondiale qui c’est encanailler qui ce sert de l’ignorance de la population et sucite exprès la peur, ce sont les lobbys et les etats complice, avec la france qui en profite …

    • « J’ai remarqué que depuis plus d’un an et demi, avant rechangement ses derniers mois, que le temps, hormis les grandes pluies suivait invariablement ce scenario, approche du weed-end, temps allant a la pluie, pluie le weed-end, un ou 2 jour, avec parfois un decalage sur le vendredi ou le lundi suivit d’une amelioration systematique en milieu de semaine…et rebelotte…le temps ce degradant a nouveau, et ainsi de suite… »

      exact. Le professeur François (Claude François) l’a théorisé dans son ouvrage intitulé « Le Lundi au soleil ».
      Il démontre scientifiquement que :
      « le lundi au soleil
      c’est une chose qu’on n’aura jamais
      chaque fois c’est pareil
      c’est quand on est derrière les rideaux
      quand on travaille que le ciel est beau..etc. »

  3. samedi 27 juillet 2019
    Une ville Russe bat un record de froid vieux de 107 ans !

    Des records de chaleur en Europe de l’Ouest, mais aussi des records de froid battus dans un certain nombre de villes Russes !

    Filibert : On parle beaucoup des records de chaleur, mais on ne parle pas des records de froid de certaines régions !
    Ce qui se passe en Sibérie et en Amérique du Nord avec des froids très tardifs et pratiquement l’absence d’été dans certains endroits, laisse penser que l’hiver risque d’être très précoce et sans doute très rigoureux, malgré un été par moment très chaud (des sortes de bouffées de chaleur de durées limitées) !
    N’oublions pas que les masses d’air polaire, lorsqu’elles descendent chez nous en été, apportent du très beau temps car elles sont très sèches, alors que l’air équatorial apporte un temps humide et plus frais !
    Au contact entre les deux masses d’air, des orages très violents peuvent provoquer des conditions très difficiles !

    Le 14 juillet 2019 dans la ville de Vytegra dans la région de Vologda, la température est tombée à 0 °C !!!
    Le record précédent, vieux de plus de 100 ans, a donc été battu !
    En 1912, la température n’était descendue qu’à 1,9°C.
    Dans un certain nombre de villes au cours des derniers jours, de nouveaux records de température minimale ont également été établis :
    Sortavala 3.8°C (précédent : 4.2° in 1971)
    Vytegra 0.0°C (précédent : 1.9° in 1912)
    Vyborg 6.7°C (précédent : 7.0° in 1978)
    Roslavl 7.0°C (précédent : 7.9° in 1935)
    Cherepovets 4.1°C (précédent : 4.8° in 1995)
    Rybinsk 7.2°C (précédent : 9.9° in 1977)
    Kostroma 5.7°C (précédent : 6.9° in 1948)

    Merci à Martin Siebert pour ces liens
    Traduction Sott.net – Source : Robert W. Felix, Ice Age Now
    https://fr.sott.net/article/34171-Une-ville-russe-bat-un-record-de-froid-vieux-de-107-ans

  4. 18 degres et demi a 16h vers agen au 27 juillet ou pourtant la chaleur devrait NORMALEMENT etre là, ou il n’a pas depassé les 20 degres… ou est donc ce fameux rechauffement climatique dont on fait tant de battage si ce n’est que par interet pour spolier davantage les peuples au profit des etats et lobbys maffieux qui ont trouvé là un moyen de s’enrichir crapuleusement, ce qui explique leur refus de la discussion bien comprehensible car cela revelerait le pot aux roses.

    Nous avons donc une forme de dictature qui avec le temps ne s’arretera pas et s’amplifiera pour le benefice de quelques uns dirrigé contre toute la population mondiale, cela devient inquietant, car rien ne les arretent, ni leurs scrupules…

    Il serait temps de ne plus laisser autant de pouvoir entre leur main, ou ils decident selon LEURS INTERETS, pour les peuples et meme contre leurs interets vitaux, et prevoient de d’en faire disparaitre par le grand remplacement en cours et insensiblement grignotte davantage chaque jours nos droits jusqu’a ce qui est previsible ou nous ne pourrons plus nous defendre, c’est deja commencé par la bien pensance, et cela ira tres loin.

    Ce n’est plus de pourriture qu’ils faut qualifier certains, nombreux aux commandes, mais c’est le mal qui commence a apparaitre et prendre forme aux commandes de certains etats, dont le notre, et EXPLIQUE TOUTES CES MESURES faites CONTRE LES FRANCAIS, et que l’on ne nous defende pas, au contraire, et pour mieux nous soumettre a leur futures dictature si on laisse faire car on y viendrait, donne des droits excessifs aux minorités au depend du grand nombre contraint de ce taire ou travaille en complicité les medias et la soi disant justice, prompt a agir pour leur interets mais tres laxiste quand cela peut nous nuire, ex, contre la racaille et le traitement de la delinquance, mais tres repressif et sans pitié quand il s’agit de gilet jaune, pacifique, qui veulent vivre.

    On le voit, le francais ne compte plus, c’est ce qui explique le grand remplacement en cours.

    Quand au gouvernement, ce sont des traitres au pays, qui detruise la france, et il ne sont pas les seuls dans la classe politique a faire partit de ce nombre…

  5. questions religieuse dit:

    Aujourd’hui moins on en sait plus on s’exprime et ce, avec une virulence extrême. À la télévision (voir l’heure des pros à cnews) et compagnie. Ce qui a le plus progressé ce n’est pas le Co2, mais l’ignorance assortie de l’arrogance des « sachants ».
    Quid de la canicule de 1911 avec 14 jours de températures au-dessus de 30º ? Personne ne l’évoque, pas plus ici que le fait que dans le sud de l’Europe, en l’occurence le Portugal, la température est bien inférieure á celle habituelle en été. Le Figaro fait état d’incendies mais oublie de dire que ce sont des incendies criminels. Se prononcer sur tout, sans nuancer, sans se donner la peine de v+erifier, voilà ce qui conduit à la manipulation et comme il est devenu interdit de ne pas être d’accord avec tous ces ukases, il n’y a plus de possibilité de contradictoire. Et vu l’état de l’enseignement, il n’y a plus d’esprit critique. Merci à votre blog de lutter contre vents et marées pour faire entendre un autre son de cloche !!

  6. Christian 54 dit:

    Une petite question en passant : que signifie le mot Groenland ?
    Réponse d’un climatoseptique : Terre Verte…
    Les pets de vikings étaient-ils plus nocifs que ceux des troupeaux de vaches ?

    Le giec raconte des âneries.

    • j’adore.
      En ce qui me concerne, j’oscille régulièrement entre être climato-sceptique ou climato réaliste (voir leur site : http://www.skyfall.fr/

      Jardinière à mes heures, je préfère regarder mon thermomètre (non placé en plein soleil, mais, comme autrefois, abrité, ce qui me fait poser des questions sur la possibilité de comparer des températures entre « autrefois » et « aujourd’hui »,mesurées avec des outils différents et des positions différentes), mon pluviomètre, et la vitesse -ou non- de végétation de mes légumes et de mes fleurs, comme tout bon jardinier…

      Il y a longtemps que je préfère ouvrir la fenêtre plutôt que regarder la TV (je boycotte cette machine à laver le cerveau depuis plus de 15 ans et la radio depuis plus de 30 ans)

      • Toute la végétation de notre petit bout de jardin est en retard par rapport aux années précédentes, tout est décalé: alors, est-ce dû à l’hiver qui s’est éternisé mais n’a pas été froid, au printemps qui a disparu de notre coin de paradis, au début d’un été qui tardait à se manifester, et à cette canicule qui en quelques heures a brûlé la végétation?
        Comme on dit, « tout va mal, ma petite dame! »
        Quant aux weekends pourris, Cloclo nous avait prévenu: le lundi au soleil……

        • Oui elle est en retard(la végétation)

          Chez nous d’environ 15 jours, chez beaucoup d’environ 3 semaines.

          L’hiver a été, je dirais « normal » en températures (hiver cependant relativement doux),hormis une semaine chaude en février

          Ce qui est fréquent
          Je me souviens que, dans les années 1982, comme je pouvais éteindre le chauffage au moins une semaine en février, cela me ravissais, puisqu’à cette époque « bénie » entre toutes (3 dévaluations, inflation à 2 chiffres, gel des salaires et taux d’intérêts immobiliers à 2 chiffres..) je comptais quasi tous les jours ce qui me restais comme argents pour nourrir mes enfants!(j’habitais à l’époque au nord de la Loire)

          Par contre, toujours comme souvent, il a été très long (il a même été plus long qu’à l’habitude, et ce depuis environ 3 ans).

          Les semis n’ont donc pas levé, même sous châssis et les plantes « méditerranéennes( tomates, aubergines, courgettes, melons, poivrons, basilic…), donc frileuses ont eu du mal à démarrer.

          Nous en sommes, au sud de la Loire (nord du Poitou Charentes), à devoir protéger ces plantes en les mettant sous tunnel!!!

          Par contre, comme la sécheresse est importante (elle aussi depuis 3 ans) et que l’arrosage n’a rien à voir avec la pluie, les plantes souffrent : certaines tomates cuisent au soleil (ainsi que nos pastèques!)

          Nous ne sommes pas pour autant en canicule!
          Les nuits sont extrêmement froides (pour la saison, bien sûr) depuis, là encore 3 ans, avec, au mois d’aout l’année dernière, des température jusqu’à 9°C, et, en ce moment,oscillant entre 7° et 16°C suivant les nuits
          (20° au plus chaud de la vraie -fausse canicule du début de la semaine dernière)

          Les plantes ont donc du mal à gérer le stress dû aux écarts de 15° à 20° (n’oublions pas que nous sommes fins juillet, donc en plein milieu de l’été) entre le jour et la nuit

          Nous sommes, en plus, en restriction d’eau pour nos « salades », tandis que les agriculteurs arrosent à donf leurs maïs pour fabriquer des sacs en « plastic » soit disant écolo.

          Notre monde marche sur la tête!

  7. J’ai lu l’ensemble, mais aucun de vous n’a relevé ce phenomene particulier,
    Exemple:
    un lever de vent a la minute presque precise, pendant 5 semaine durant… et a heure fixe…

    bref, ca ressemble a du vent qui fait son travail a heure fixe… comme un bonhomme.
    Le vent de type brise, constant, mais suffisant pour refroidir les temperatures d’un mois de juin.
    Ce vent a ete le meme pendant 5 semaines, et presque a la minute pret…

    Voir la machine Haarp.

    https://www.nouvelordremondial.cc/cat/haarp/

    • Ben, heu, comment dire???

      J’ai été prise entre le rire devant ces énormités et les larmes devant tant de bêtises.(peut être y a t-il des choses vraies, mais, ce n’est que mon avis qui vaut ce qu’il vaut, elles ne doivent pas être majoritaires)

      Entre nous, je me demande qui lave le cerveau des humains (pardon des terriens) : je n’ai pas trouvé les noms des tenanciers de ce blog!

      Peut être ceux qui tiennent le site du gorafi??

      Ah, de plus! Pauvre C Jung!!!
      Que leur a t-il prouver qui les vexe à ce point? 😉

      Je ne suis pas gentille avec vous, et pourtant je vous aile bien.
      Pardonnez moi : j’adore ironiser.
      C’est l’un de mes plus gros défauts parmi des quantités industrielles… ;-(

      Et, sans doute trop scientifique, je n’arrive pas à rentrer dans ce système complotiste.

      Même si je suis un peu complotiste, puisque je pense sincèrement qu’une poignée d’élites mondiales tente de nous manipuler pour avoir, à vie, le pouvoir, la puissance et la gloire et le pognon de dingue qui va avec)

Laissez une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *