De plus en plus de petites filles voilées …

Publié par le 26 Jan, 2019 dans Blog | 3 commentaires

De plus en plus de petites filles voilées …

« Le nombre de petites filles voilées augmente »

Des sites Internet proposent des voiles pour toutes petites filles à coups de slogans publicitaires honteux »

C’est Jeannette Bougrab qui s’exprime, cette jeune femme qui se bat avec courage pour la laïcité et contre l’islam radical. Une vraie amoureuse de la République à l’inverse de beaucoup de ceux et de celles (les pseudo-féministes) qui nous bassinent avec les valeurs de la République !

Elle vient de publier un livre dont le titre est :

« Lettre aux femmes voilées et à ceux qui les soutiennent. »

Voici l’interview qu’elle a donné à Alexandre Devecchio pour le FigaroVox :

Le Figaro : Votre nouveau livre prend la forme d’une lettre aux femmes voilées et à ceux qui les soutiennent. Que signifie le voile selon vous ?

Jeannette Bougrab : Dénoncer le voile, c’est d’abord réfuter une pratique religieuse institutionnalisant la soumission de la femme, son inégalité. La femme musulmane demeure sous la tutelle permanente d’un père, d’un frère, d’un époux. Elle est privée de toute autonomie, d’une part essentielle de liberté. Dénoncer le voile, c’est aussi pointer du doigt cette obsession maladive des intégristes pour le corps de la femme. C’est enfin apporter un soutien à des femmes qui vivent sous le joug des mollahs iraniens par exemple. Salman Rushdie, issu d’une famille musulmane, lui qui vit toujours sous la menace d’une fatwa, explique très bien l’instrumentalisation actuelle du voile: « Pas une seule femme de ma famille ne supporterait l’idée d’un voile quelconque. J’ai été élevé dans cette atmosphère. Et même ma grand-mère, très conservatrice, aurait été horrifiée à l’idée qu’une de ses trois filles soit voilée. Ma mère n’aurait jamais accepté une telle chose. Le voile est clairement un instrument d’oppression. » En Occident, dans certaines communautés musulmanes, des jeunes femmes utilisent le voile comme un moyen d’affirmer leur identité. Mais se référant au concept de « la fausse conscience » de Karl Marx, Salman Rushdie juge que « si l’on fait ce choix, qui est une contrainte dans le reste du monde, on est complice d’une telle situation ». Je partage son opinion.

Le Figaro : Est-ce un signe religieux ou un instrument de conquête ?

Jeannette Bougrab : Le voile est indéniablement un étendard, celui de l’internationalisation de l’intégrisme islamiste. Il est plus qu’un symbole d’ailleurs. Quand Khomeyni accède au pouvoir en Iran, l’une des premières mesures qu’il impose au pays le 7 mars 1979, la veille de la Journée internationale du droit des femmes, c’est le port du voile par toutes les filles de plus de 9 ans, âge qui est décrété, dans la foulée, nubile, rendant ainsi possible que des hommes adultes épousent des enfants. Sous le califat islamique de Daech, le voile intégral était imposé à toutes les femmes.

Le Figaro : Que répondez-vous aux féministes qui voient dans la régulation du voile une atteinte à la liberté des femmes ?

Jeannette Bougrab : Je formule le souhait qu’elles mettent autant d’ardeur à défendre des femmes arrêtées, torturées parfois assassinées pour ne pas avoir porté ce maudit chiffon. Katia avait juste 16 ans quand elle a été assassinée pour avoir refusé le diktat des islamistes en Algérie pendant la « décennie noire ». L’Iranienne Nasrin Sotoudeh est toujours détenue en prison pour avoir défendu des femmes qui refusent de porter le voile. Elle a été également l’avocate de la Prix Nobel Shirin Ebadi, aujourd’hui réfugiée au Royaume-Uni. On la prive des droits les plus élémentaires comme voir ses enfants. Elle fait une grève de la faim sans que cela n’émeuve ces mêmes féministes.

Le Figaro : Pourtant, le Comité des droits de l’homme des Nations unies vient de blâmer l’interdiction de la burqa en France …

Jeannette Bougrab : Cette décision est très instructive sur le degré d’aveuglement des Occidentaux.

Paradoxalement, parmi les membres de ce comité de juristes, c’est le Tunisien Yadh Ben Achour, musulman, qui apporta son soutien à la France et non l’Américain ou le Canadien.

Pourtant la burqua est la négation absolue
du principe d’égalité et de la liberté.

Elle est l’illustration du totalitarisme islamique. Heureusement, malgré ce qu’on a pu lire, les décisions de ce Comité ne sont pas contraignantes, mais elles montrent la trahison des élites à l’endroit des femmes qui croupissent dans des geôles en Iran ou en Arabie saoudite pour avoir refusé de porter ce linceul.

Le FigaroVotre livre commence en Finlande alors que vous emmenez votre fille au cours de danse. Vous y croisez une jeune femme finlandaise voilée et qui voile son enfant. Cette scène a été un choc pour vous. Pourquoi ?

Jeannette Bougrab : Parce que comme l’écrit Chahdortt Djavann, écrivain et iranienne, emprisonnée alors qu’elle n’avait que 13 ans, car elle refusait de se voiler, « voiler une mineure signifie qu’elle est nubile. Le voile définit la mineure comme un objet sexuel. Le voile définit la femme psychologiquement, socialement, sexuellement et juridiquement comme sous-homme ». On ne peut être que choqué de voir une enfant réduite à être un objet à la disposition d’hommes âgés.

Le Figaro : Faire porter le voile à des mineures vous paraît donc tout particulièrement blâmable ?

Jeannette Bougrab : Aujourd’hui, on assiste à une augmentation du nombre de petites filles voilées en France. Sur Internet, on trouve des sites qui proposent des voiles pour toutes petites filles à coups de slogans publicitaires honteux: «Commencez dès le plus jeune âge à les habituer à porter le voile!», «Découvrez nos voiles adaptés pour nos petites têtes!» On trouve également des jilbab, ce vêtement islamiste intégral, disponible dans différents coloris dès la taille 6 ans. Pour ma part, je considère qu’on endoctrine ces pauvres enfants à qui on transmet des valeurs et des principes contraires à notre socle républicain. Les mariages de mineures, d’enfants, seront-ils la prochaine étape ?

Propos recueillis par Alexandre Devecchio pour le FigaroVox.

A lire également cet article paru dans Courrier International :

Vu des États-Unis. Pourquoi une petite fille voilée dans la pub de Gap fait-elle autant réagir les Français ?

Cet article illustre le gouffre qui sépare la France des Etats-Unis sur la notion de laïcité :

Face à la même publicité, de nombreux Américains voient une ode à la diversité et un effort pour mieux représenter les minorités. Le fait que certains Français y voient du sexisme, une oppression religieuse et un mépris des valeurs nationales témoigne du fossé qui sépare les deux pays – à l’heure où tous deux tentent, avec des perspectives complètement différentes, de répondre à des questions contemporaines sur l’assimilation et l’intégration.”

Merci de tweeter cet article :





3 Réponses à “De plus en plus de petites filles voilées …”

  1. Très intéressante conférence de JF Poisson, à écouter absolument sur youtube:

    l’Islam à la conquête de l’occident : la France en danger – JF Poisson

  2. Christian 54 dit:

    JF Poisson est effectivement très intéressant… mais pas rassurant hélas.

  3. J’ai effectivement lu un article sur V.A. de la semaine dernière, écrit par Jeannette.

    (je ne lis plus le Figaro depuis un moment hormis parfois les grands titres.. Et je crois que je vais finir par m’abstenir de lire Le Point.)

    Dans cet article, elle précisait que le voile était dorénavant interdit en Algérie depuis le 19 octobre 2018, sur les lieux de travail.

    J’adore J Bougrab.
    Et je pense qu’elle sait ce qu’elle dit.

    L’une de ses phrases m’a interpellée:
    Qu’une femme adulte veuille le porter [le voile] je m’y résous. La question n’en reste pas moins objet d’un débat politique et éthique décisif, car ledit voile ne fait pas que charrier le spectre d’un multiculturalisme bidon qui porte atteinte à la liberté et à l’égalité sous couvert de respect des différences … Il est le signe éminent d’une volonté de conquête hégémonique

    Ce qui est triste, c’est que les bonnes âmes (enfin les naïfs… Et je suis gentille)n’y croient pas, tellement habitués à ce que nous, chrétiens, subissons sans rien dire…

    Imaginez qu’une crèche soit en fait de nature musulmane et qu’on en interdise la mise en place dans la rue!
    Les banlieues se soulèveraient, D Boubakeur (il m’a toujours paru tel un gros Raminagrobis, autant en personne qu’en photo), la bouche en cœur, parlerait d’islamophobie, les « laïcs » seraient conspués….

    Mais voilà : les crèches sont chrétiennes.
    Alors on peut u aller, à coups d’anathèmes pour ceux qui arrivent à en installer quand même (populistes, extrémistes…et j’en passe et des meilleures) avec amendes à la clé!

    Nos processions sont sinon interdites, quasiment supprimées… Les prières de rue sont toujours là… avec des forces de l’ordre pour protéger les croyants…

    Bon, c’est vrai, « on » commence à protéger nos églises et nos temples…

    Tiens au fait : on ne voit pas beaucoup de demandeurs d’asiles coptes….

Trackbacks/Pingbacks

  1. De plus en plus de petites filles voilées … – information nationaliste - […] http://www.a-droite-fierement.fr/de-plus-en-plus-de-petites-filles-voilees/ […]

Laissez une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *