Défavorablement connu des services de police …

Publié par le 13 Déc, 2018 dans Blog | 6 commentaires

Défavorablement connu des services de police …

Ce matin, je serai bref …

Ce sera juste un coup de gueule rapide mais violent !

Un coup de gueule contre la justice, mot auquel je refuse de mettre une majuscule, tellement l’institution s’est déconsidérée à mes yeux et à ceux de beaucoup de Français !

Après ce qui vient de se passer à Strasbourg, une question de bon sens se pose :

Comment, à seulement 29 ans, et avec 27 condamnations, peut-on encore être dehors ?

Il ne me reste que 6 points à mon permis – à coups de dépassements de 2 ou 3 kmh – et on n’hésitera pas une seconde à me confisquer mon permis de conduire si j’en perds encore 6 !

L’assassin de mécréants de Strasbourg Chérif Chekatt avait, quant à lui, un casier judiciaire des plus chargés dont des peines pour braquage et d’autres pour violence. Selon les Dernières Nouvelles d’Alsace, il avait frappé un adolescent de 16 ans en plein visage avec un tesson de bouteille !

Merci à François Hollande et à sa calamiteuse garde des sceaux, Christiane Taubira, qui avaient supprimé les peines-planchers pour les multirécidivistes mises en place par Nicolas Sarkozy.

N’ont-ils pas sur les mains, un peu
du sang des victimes de Strasbourg ?

Le juge de la 27 ème condamnation qui n’a pas tenu compte des 26 condamnations précédentes, pour donner sa sentence, prendra lui-aussi sa part de responsabilité dans le massacre de Strasbourg !

On nous rebat les oreilles avec le principe de précaution, pourquoi ne s’applique t-il pas pour un individu condamné 27 fois. Pour un tel multirécidiviste, quelle était la probabilité qu’il récidive une 28 ème fois  ? 0,99 ? 0,999 ? 1 ?

Rappelons que Christiane Taubira avait non seulement supprimé les peines-planchers mais avait publié une directive à destination des procureurs leur interdisant de tenir compte de la notion de récidive dans leurs réquisitions ! Elle appliquait à la lettre sa célèbre maxime :

« La prison n’est pas la solution … Elle est le problème ! »

Le Syndicat de la magistrature, qui avait infesté le cabinet de la pasionaria Taubira, porte une énorme responsabilité dans la véritable sclérose anti-démocratique qui atteint notre justice.

Le procès en cours de la responsable du sinistre mur des cons, Françoise Martre, est édifiant quant à l’idéologie qui gouverne ses membres ! Voici un court extrait d’un échange entre l’accusé, ancienne présidente du syndicat de la magistrature et la présidente du tribunal :

La Présidente insiste sur la présence sur le mur des cons de la photo du général Schmitt :

« Avez-vous fait une enquête pour savoir qui l’avait mis là et pourquoi ?
– Ça n’avait pas de sens de chercher à savoir.
– Alors personne, au SM (Syndicat de la Magistrature) ne peut dire à M. Schmitt pourquoi il est sur ce mur ?
– ll avait des positions sur la Justice que nous contestions.
– Lesquelles ?
– Il était membre de l’Institut pour la Justice, qui avait des positions de droite dure.
– Alors, ces personnes ont été épinglées parce qu’elles sont de droite, c’est ça ?
– Nous menions un combat politique. »

Quel aveu ! A qui fera t-on croire que ces juges laissent leur idéologie au placard quand ils endossent leur robe de magistrat ?

Cette petite musique rappelle la fameuse harangue d’un des fameux « juges rouges », membres du Syndicat de la Magistrature, Oswald Baudot, qui disait aux élèves magistrats en 1974 :

« Soyez partiaux. Pour maintenir la balance entre le fort et le faible, le riche et le pauvre, qui ne pèsent pas d’un même poids, il faut que vous la fassiez un peu pencher d’un côté (…). Ayez un préjugé favorable pour la femme contre le mari, pour l’enfant contre le père, pour le débiteur contre le créancier, pour l’ouvrier contre le patron, (…) pour le voleur contre la police, pour le plaideur contre la justice. »

Et il ajoutait encore : « Dans vos fonctions, ne faites pas un cas exagéré de la loi et méprisez généralement les coutumes, les circulaires, les décrets et la jurisprudence. »

« Ne faites pas un cas exagéré de la loi !  » tout est dit : un pur déni de démocratie !

Il serait grand temps que le législateur renforce les lois et trouve des méthodes pour contraindre tous les juges à les appliquer. Les peines-planchers avaient cet objectif !

Hollande les avait supprimées et Macron ne les a pas rétablies !

Dernière minute !

J’apprends que la Justice donne 48H à Robert Ménard pour démonter la crèche de Noël installée dans sa mairie de Béziers :

Voila les vraies priorités de la Justice française !

Merci de tweeter cet article :





6 Réponses à “Défavorablement connu des services de police …”

  1. Il serait bon de supprimer l’école nationale de la magistrature. Il faut des juges venant de différents horizons du monde du droit. Avoir tous les juges formés par le même moule me paraît dangereux.

  2. Mais quand donc dira t’on que ceux qui ont laissé si mal agir taubira (et d’autres) notamment le pitoyable et minable ex-président hollande, ainsi que tous les nuisibles qui laissent perdurer les aberrations de notre droit pénal, entre autres la ministre de la justice et l’actuel jupiterminable (toutes les omissions de majuscules sont résolument volontaires et assumées) sont à mes yeux également responsables des morts qui s’accululent.
    La prétention du SM en tant que syndicat est intolérable et je pense de plus en plus que tout politicien qui ne donnera pas une place prioritaire à la responsabilité de tous les juges devrait être poursuivi pour agissements anti nationaux. Il est de plus en plus indispensable que les juges soient élus et révocables par le peuple.
    Les écoles nationales, qu’elles soient de la magistrature ou d’administration semblent être une forme de gangrène dont la seule finalité est la désagrégation de notre pauvre pays !

  3. Les « juges » doivent etre revocables, et surtout s’abstenir de leur ideologie, qui ostracisent un groupe et favorise l’autre aux detriment de la nation… ou d’individu.

    Ces pseudos juges, portés par l’ideologie a deux balle et a geometrie variable, doivent démissionner ou etre demissionnés.

    La « justice » sert aussi d’outils pour detruire les candidats de droite comme Fillon, Sarkozy, et tellement d’autres, a des degrés divers…

    Cette comedie qui se pretend de justice, n’est qu’un outil servant qu’une categorie de personnes…

  4. Ce 2 poids 2 mesure montre bien ou ce situe la preference des politiciens, de la justice et des medias, ou le peuple paie beaucoup plus cher pour un delit leger, que la racaille et les islamistes.

Laissez une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *