Eric Zemmour au secours de Catherine Deneuve

Publié par le 16 Jan, 2018 dans Blog | 0 commentaire

Eric Zemmour au secours de Catherine Deneuve

Eric Zemmour – Guillaume Roquette : même combat !

Il faut soutenir Catherine Deneuve et son courageux combat ! Ce matin, sur RTL, Eric Zemmour a rejoint le directeur de la rédaction du Figaro Magazine dans cette croisade (voir ce précédent article).

Il y analyse les différences de conception du féminisme entre la France et les Etats-Unis qui tiennent selon lui à un libéralisme beaucoup plus présent outre-atlantique.

Lancement d’Yves Calvi : Eric, la tribune d’une centaine de femmes, dont Catherine Deneuve, dénonçant les excès de la campagne #BalanceTonPorc, et défendant, pour les hommes, le droit d’importuner, a tourné à la foire d’empoigne médiatique …

Eric Zemmour : Et oui, les médias américains n’en sont pas revenus ! Comment ont-elles osé ? Comment Catherine Deneuve a t-elle osé ? Comment des femmes ont-elles osé ? Comment des Françaises ont-elles osé ? Ces questions s’emboitent les unes dans les autres comme des poupées russes.

Ce n’est pas un hasard si tout est parti d’Hollywood avec l’affaire Weinstein. Le fameux slogan #BalanceTonPorc n’est que la déclinaison de #Metoo ! Le féminisme américain donne le La; leurs élèves françaises obéissent et suivent.

Autour de Catherine Deneuve, c’est le village d’Astérix !
Le dernier à résister à l’envahisseur !

Pour les féministes américaines, tous les usages de la galanterie française, les portes ouvertes, les « après vous, madame », les jeux de la séduction et du libertinage ne sont que l’habillage sournois du prédateur masculin pour enchainer son esclave féminine. Il n’y a que des Françaises pour expliquer que c’est, au contraire, la marque d’un art de vivre et même, du règne de la femme dans l’ancienne sociabilité française. Le féminisme américain, lui, va au bout de la logique des théories françaises ! Si comme le dit Simone de Beauvoir, on ne nait pas femme, on le devient, alors tout est social ! Rien n’est biologique !

Il n’y a plus de sexes, rien que des genres !

Pour les féministes américaines, toute relation sexuelle est au fond un viol ! Tout doit donc être consigné par un contrat préalable. Pour ces féministes-là, tous les hommes sont des porcs. Il n’y a qu’en France que certaines n’oublient pas que tout est bon dans le cochon !

Relance d’Yves Calvi : Pourquoi cette opposition entre la France et l’Amérique ?

Eric Zemmour : Le féminisme est plus puissant et plus radical aux Etats-Unis, car le féminisme est avant tout un libéralisme. C’est une ode à l’individu qui s’émancipe des traditions et des structures collectives. Oh, ce qui n’empêche pas certaines égéries médiatiques du féminisme d’aujourd’hui de se prétendre et de se croire farouchement anti-libérales ! Le féminisme américain, lui, est communautariste. On a reproché à Catherine Deneuve et à ses amies de ne pas être solidaires de toutes les femmes, mais les hommes doivent-ils être solidaires de tous les hommes ?

Lorsque le prédateur masculin vient des pays du sud, alors là, le féminisme américain lui trouve toutes les excuses, car ce féminisme-là est allié aux minorités raciales au sein des universités comme dans le Parti démocrate. Ils combattent ensemble leur ennemi commun : le mâle hétérosexuel blanc ! Le féminisme américain et ses disciples françaises renouent avec les traditions puritaines d’outre-atlantique autrefois. C’était au nom de la vertu, désormais c’est au nom de la dignité mais le résultat et l’objectif sont toujours les mêmes : la séparation des corps et des âmes !

La puissance est du côté américain. La résistance française cède chaque jour un peu plus. Déjà, Catherine Deneuve a, selon une tradition toute américaine, présenté ses excuses à celles qu’elle avait offensées. Alfred de Vigny avait tout vu et tout annoncé : « bientôt, se retirant dans un hideux royaume, la femme aura Gomorrhe et l’homme aura Sodome, et se jetant de loin un regard évité, les deux sexes mourront, chacun de son côté …  »

Eric Zemmour pour RTL

Merci de tweeter cet article :





Répondre à Trompokcet Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *