Et mon ralliement ? Tu l’aimes, mon ralliement ?

Publié par le 1 Mar, 2021 dans Blog | 6 commentaires

Et mon ralliement ? Tu l’aimes, mon ralliement ?

« Je suis pour le communisme.
Je suis pour le socialisme.
Et pour le capitalisme.
Parce que je suis opportuniste.
Il y en a qui contestent.
Qui revendiquent et qui protestent.
Moi je ne fais qu’un seul geste.
Je retourne ma veste.
Toujours du bon côté. »

Cette célèbre chanson de Jacques Dutronc va comme un gant à Christian Estrosi qui, depuis l’élection d’Emmanuel Macron, ne cesse de lui envoyer des messages de soumission.

Un article paru dans Marianne recense au moins cinq « moments de drague » entre l’édile et le chef de l’Etat :

  • Torpeur au coeur de l’été : après trois fusillades dans la ville de Nice, le ministre de l’intérieur vole au secours du maire de Nice en lui envoyant 60 policiers en renfort, comme il l’avait demandé. Quelques jours plus tard, le 25 juillet, c’est la cité de la Côte d’Azur que Jean Castex, Gérald Darmanin et Éric Dupond-Moretti choisissent pour faire des annonces sur la sécurité. Christian Estrosi s’empresse alors de saluer, remerciant « chaleureusement » Jean Castex et Emmanuel Macron.
  • La déclaration : Le maire de Nice voit dans le chef de l’État un possible candidat pour la droite en 2022 : « Pour ne pas gâcher tous les talents de la droite, passons un accord avec Emmanuel Macron pour qu’il soit notre candidat commun à la présidentielle et que ceux-ci puissent participer au redressement de notre pays.»
  • Tu l’aimes mon vaccin ? : En cette fin d’année 2020, les lents débuts de la vaccination suscitent l’inquiétude. L’édile niçois s’impatiente : il veut que la campagne de vaccination dans les Alpes-Maritimes commence « tout de suite« . Un vœu exaucé quelques jours plus tard selon le maire qui annonce le 30 décembre sur France Inter : « Nous avons reçu, il y a quelques heures de cela, les premières doses de vaccin et que c’est dès aujourd’hui à Nice que nous lançons les campagnes de vaccination de manière anticipée« . Tout en ne tarissant pas d’éloges sur Olivier Véran : « Le ministre de la Santé a été totalement à notre écoute. »
  • Ronronnements : Mais les compliments ne s’arrêtent pas là. La veille de l’interview de Christian Estrosi sur France Inter, Olivier Véran avait ouvert la porte sur France 2 à un couvre-feu avancé à 18 heures pour certains territoires les plus touchés par l’épidémie, mesure que le maire de Nice plébiscitait. L’édile adresse ses félicitations : « Le gouvernement a eu la sagesse d’écouter les spécificités de chaque territoire. »
  • Confinement partiel, amour démentiel : après la décision de l’exécutif d’un confinement partiel dans les Alpes maritimes, Estrosi déclare : « Je me satisfais de l’annonce par le @prefet06 de ces nouvelles mesures notamment de confinement que j’avais réclamées et discutées avec @olivierveran lors de notre entretien samedi en mairie. »

Mais, nous sommes nombreux à nous rappeler qu’il y a une vingtaine d’années, Christian Estrosi animait l’aile très à droite du RPR.

En 1998, il n’avait pas hésité à s’allier avec le Front national pour faire barrage à l’élection du socialiste Michel Vauzelles à la présidence du Conseil régional PACA ! Il s’était alors fâché avec François Léotard qui dirigeait alors un groupe d’élus favorables au pacte républicain anti-FN !

Le récit de ce coup politique de Christian Estrosi figure dans cet article FranceTvInfo.

On mesure ainsi le chemin parcouru ou le retournement de veste opéré par le maire de Nice.

Merci de tweeter cet article :





6 Réponses à “Et mon ralliement ? Tu l’aimes, mon ralliement ?”

  1. Hélas, tellement vrai.

    Le « big » problème est qu’il n’est pas le seul….

    Mais quand donc se lèvera un vrai politicien de droite, libre de toute dépendance vis à vis de la gauche, sans tomber dans un extrémisme à la Marine Lepen, allant jusqu’à copier le programme de Méluche!

  2. comme vous je rêve d’un homme ou une femme qui prendra le problème de la FRANCE avec énergie, courage, sans démagogie, pour que notre beau pays redevienne enthousiaste, énergique, trouvant des solutions grâce à des personnes qui veulent que cela change mais dans le bon sens, et de l’espoir à toute notre jeune génération, mais à ce jour existe t il ou elle je pense que je rêve

    • Il faudra également que le candidat ait les épaules solides et le cuir tanné parce que les coups de Jarnac vont tomber.

      Ce sont tous pour l’instant des vendus pour ne pas employer d’autres qualificatifs……….

  3. Monsieur Girouette , mais les niçois ont ils compris son manège , cela m’étonnerait et ils iront au urne une fois de plus pour y mettre son bulletin

    que des vendus, lors d’un événement il y a déjà quelques années je l’ai traité de VENDU , mais malheureusement cela n’a rien changer et il a continuer son chemin sans que personne ne bronche

  4. si il était le seul à faire de la lèche, Pécresse, Bertrand n’ont rien à lui envier même si à l’approche de l’élection présidentielle les deux font semblant de s’opposer. Agir c’est le parti de soutien du macronisme. D’ailleurs avant de choisir un candidat demandez vous pour qui ils ont voté au 2ème tour voir au 1er tour
    Mais qui pourra bien représenter l’homme ou la femme providentielle qui nous sortira du macronisme ?
    il nous faudrait un condensé des frères De Villiers, de Ménard, de Onfray, de Zemmour, de Maréchal, de Poisson, de Morano, de Zineb El Rhazoui, …..
    une personne sans langues de bois, une personne qui saura s’entourer de ministres compétents, qui n’aura pas peur que ses ministres lui fassent de l’ombre. Macron s’est entouré de bras cassés, il s’est assuré que personne ne puisse lui faire de l’ombre, il a choisi des traitres, des mecs sans conviction (Le Maire, Philippe, Darmanin) les copains d’abord (castaner) des personnes à la morale et au comportement limite (Griveaux, De Rugy, Ferrand, El guerrab, Pénicaud, Darmanin, etc….
    Le porte parole n’a aucune fierté, rappelez vous la phrase sur le dossier que cassex portait sous le bras à la sortie de l’ AN « on a réussit à trouver un os à ronger à donner au petit « 

  5. en tout cas, pour « Sarko, ou Fillon, reviens, ils sont devenus idiots … » c’est raté ! et vu qu’il n’y a absolument personne de crédible pour prendre leur relais, c’est parti pour une redite de 2017

Laissez une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *