Et si le professeur Perronne avait raison …

Publié par le 23 Nov, 2021 dans Blog | 5 commentaires

Et si le professeur Perronne avait raison …

Dimanche soir, sur CNews, Ivan Rioufol, un des rares chroniqueurs à ne pas céder à la dramatisation de l’épidémie de covid-19, a eu le courage d’inviter le professeur Perronne, violant ainsi les consignes du CSA qui a demandé aux médias de ne plus lui donner la parole.

Oui, chaque jour, les médias français foulent aux pieds la liberté d’expression en bannissant ceux qui osent mettre en doute la stratégie tout-vaccin du pouvoir macronien.

Tout d’abord qui est le professeur Perronne ?

Christian Perronne est chef de service en infectiologie à l’hôpital universitaire Raymond Poincaré de Garches et coresponsable des cours en maladies infectieuses et tropicales pour l’université de Versailles-Saint-Quentin. Il est spécialisé dans les pathologies tropicales et les maladies infectieuses émergentes.

Il a été président de la commission spécialisée « Maladies transmissibles » du Haut Conseil de la santé publique. Il a été, en 2009, vice-président du groupe « European advisory group of experts on immunisation », qui conseille la politique vaccinale européenne de l’Organisation mondiale de la santé (OMS).

Comme le Professeur Didier Raoult, Christian Perronne peut se prévaloir d’une expérience en épidémiologie que peu de « spécialistes » squattant les plateaux télé peuvent revendiquer !

Mais que dit le professeur Perronne ?

Il limite d’entrée la gravité de la 5 ème vague :

Si c’était pas aussi dramatique, je rigolerais, parce qu’il n’y a pas de cinquième vague, l’épidémie est quasiment terminée, en France. On est sortis de la crise.

Il conteste l’efficacité du virus :

Tous les pays du monde qui n’ont pas vacciné n’ont plus d’épidémie.

Voici une carte du monde qui illustre ses propos. Cette carte donne pour chaque pays le nombre de nouveaux cas de covid détectés entre le 1 et le 7 novembre 2021.

En jaune clair sont figurés les pays peu touchés (moins de 20 cas sur 100 000) jusqu’au marron foncé pour les pays les plus touchés (plus de 960 cas sur 100 000).

Que voit-on ? Que les pays les plus développés (USA, Europe) sont beaucoup plus touchés que les pays pauvres (Afrique et Inde par exemple).

Ces deux derniers pays pauvres ont peu vacciné leur population et ont choisi de traiter leurs habitants avec des  médicaments connus et peu onéreux, d’abord l’hydrochloroquine et ensuite l’ivermectine.

Concernant l’Afrique, la carte suivante est encore plus éloquente !

Cette infographie établie par l’université Johns Hopkins compare les pays d’Afrique qui utilisent l’ivermectine (figuré en bleu) à ceux qui ne l’utilisent pas (figuré en beige).

C’est la différence entre l’Afrique qui est soignée à l’ivermectine contre la cécité des rivières (onchocercose) par rapport à celle qui ne l’est pas. On voit très nettement que l’Afrique soignée à l’ivermectine – malgré elle – a infiniment moins de morts que l’Afrique qui n’est pas soignée à l’ivermectine, qui a la “malchance” de ne pas avoir d’onchocercose.

Observez les deux courbes du nombre de morts dans les deux types de pays ! Au moment du pic de janvier 2021, le taux de décès était de 0,015 pour 100 000 pour les pays utilisant l’ivermectine et ….0,21 pour 100 000 pour les pays ne l’utilisant pas ! Soit dans un rapport 14 !

On divise le nombre de morts par 14 quand on utilise l’ivermectine !

Le cas de l’Inde est également très intéressant !

Il faut rappeler que l’Inde est un état fédéral  et que l’OMS est omniprésente ; mais deux cas de figure apparaissent : le symbole du Kerala face à celui de Uttar Pradesh.

L’Etat fédéral avait mis à la disposition des Etats un kit sanitaire contenant du zinc, du doxycycline et de l’ivermectine. Chaque Etat a choisi d’utiliser ce kit ou pas.

Fin août 2021, les médias indiens remarquaient l’écart entre le succès massif de l’Uttar Pradesh et l’échec relatif d’autres états, comme le Kerala :

  • le Kerala (20 % de vaccinés) avec ses 35 millions d’habitants, signalait 31 445 nouveaux cas (et 215 décès) en une journée,
  • l’Uttar Pradesh (5 % de vaccinés), avec une population de près de 240 millions d’habitants, ne signalait que 22 cas (2 décès) le même jour.

La principale différence pouvant expliquer ces résultats que les vaccins ne corrigeaient pas : l’un avait le kit, l’autre le refusait, sur les conseils de l’OMS. Est-ce que, en distribuant d’un côté, en déconseillant de l’autre, l’OMS et le CDC ont volontairement voulu faire un test grandeur nature avec des Etats traités et des Etats placebos ?

Voici un graphique qui illustre la performance des différents états lors du pic de contamination enregistré en mai 2021 :

On note la performance de l’Uttar Pradesh, utilisateur massif de l’ivermectine.

Dans le blog de Patrice Gibertie Ces cartes qui démontrent combien Christian Perronne a raison. l’auteur donne d’autres informations sur l’Inde et d’autres pays.

Au même moment, en France, on reconnait que l’efficacité des vaccins chute dramatiquement après seulement 6 mois et qu’on veut nous imposer une troisième dose – hypocritement appelée rappel – en attendant les suivantes.

Pourquoi cette interdiction d’utiliser l’ivermectine dans les pays développés ?

Pas assez cher ? Parce qu’on a les moyens de se payer un vaccin ?

Dans ces conditions, le refus des pouvoirs sanitaires et politiques de soigner les patients avec les médicaments disponibles ne devrait-il pas conduire ces responsables devant les tribunaux pour non-assistance à personnes en danger.

Car on parle en France de dizaine de milliers
de morts qui auraient pu être ainsi évités !

Le professeur Christian Perronne a lancé bien d’autres alertes que vous pouvez voir dans la vidéo de son interview sur CNews :

A lire en complément, cet article du blog de Patrice Gibertie qui propose d’autres cartes tout aussi parlantes que les précédentes :

Ces cartes qui démontrent combien Christian Perronne a raison.

#PascalPraud

Merci de tweeter cet article :





5 Réponses à “Et si le professeur Perronne avait raison …”

  1. BJR J AI TRANSFÉRÉ LA VIDÉO ET FACEBOOK
    EN RÉPONSE IL LUTTE CONTRE LA DIFFUSION DE FAUSSES INFORMATIONS PAR L’INTERMEDIARE DES MÉDIAS DE VÉRIFICATIONS

    INFORMATION PARTIELLEMENT FAUSSES

  2. Cet article demontre comme d’autre articles, a l’aide de graphique et de carte dans le monde, pour les pays utilisant l’Ivermectine, que le covid peut etre tres bien soigné par ce medicament,
    sans effet secondaire possiblement grave comme le pseudo vaccin.

    Pour replacer un peu les elements en place :
    il faut se souvenir que le gouvernement d’abruti, affirmait que la masque etait totalement inutile…

    Qu’ensuite il etait obligatoire, tandis que ces zozos se passait de masque dans une video et negligeait les geste barriere qu’il imposait au peuple.

    Qu’ensuite pour des raisons encore inexpliquées, l’Hydrocloroquine et l’Ivermectine ont ete interdit, tandis qu’il fonctionne tres bien dans les pays qui l’utilise.

    Que des rapport demontrant que les vaccinés etait plus nombreux a l’hopital que les NON vacciné, le tout mis sous silence par les merdias serpilliere du pouvoir, et ce, continuellement par ces merdias et le gouvernement.

    Que des mensonges verifié furent affirmés maintes fois par le gouvernement, puis ensuite les verités sortant, elles furent tout simplement reduite au silence…

    D’autant qu’a l’approche des presidentielle, et que tout a un impact plus important,
    il est visible, que la population est maintenu dans l’ignorance des veritable rapport deja devoilé par divers articles et mis sous silence par les merdias serpilieres.

    De toutes les observations, et comportement parfois insultant envers la population,
    les travers observés, les mensonges, la mise sous silence des rapport, surtout a l’approche des presidentielles, l’utilisation de la panique pour obliger a vacciner,
    le rouleau compresseur pour effrayer les gens, pour une maladie faisant moins de mort qu’une grippe…

    Les lobbys qui sortent des produits dont l’efficacité n’est pas vraiment demontrés, la connivence avec ces lobbys de la part de certains pseudo ministre…

    Toute cette affaire, ou cette manipulation constante, dans quel but veritable : le grand remplacement, l’elimination des gens ?

    Le gouvernement et les pseudo ministres ont demontré un mepris quasi total par moment envers la population,
    et cela dans divers domaine tel que l’insecurité, les problemes de l’immigration,
    ou ce gouvernement de pleutres ment sans arrets…

    L’affaire du covid a demontré preuve a l’appui que le gouvernements se fout du peuple, et que ces interets ideologique et autres passent avant le peuple.

  3. j ajoute encore TV LIBERTE censure par YOU TUBE

Laissez une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *