Google en chasse contre le mâle blanc hétérosexuel !

Publié par le 7 Août, 2020 dans Blog | 9 commentaires

Google en chasse contre le mâle blanc hétérosexuel !

Google, qu’on le veuille ou non,
a quelque chose d’universel !

Quand un logiciel est à ce point utilisé dans une majorité de pays avec environ 90 % de parts de marché des moteurs de recherche, on peut parler de monopole mondial.

Cela donne une puissance à Google,
mais aussi des responsabilités !

Notamment, quand on prétend à l’universel, on ne peut imposer à la majorité, les diktats imposés par des minorités. C’est pourtant ce que l’on observe depuis quelques années dans certaines mesures prises par Google.

Alexandre Domovoï développe le sujet dans cet article paru dans Causeur :

Google, une certaine idée du séparatisme

Le moteur de recherche le plus utilisé du monde vient d’ajouter une fonctionnalité afin d’identifier les commerces tenus par des Noirs. Un petit pas pour le progressisme mais un grand pas pour le racialisme et la désunion nationale.

Avec plus de 90% du marché, Google détient un quasi-monopole dans son domaine d’activité. Chaque seconde, plus de 80 000 requêtes sont effectuées sur son moteur de recherche dont la plupart proviennent des Etats-Unis. Dans le contexte des émeutes liées au mouvement Black Lives Matter, l’entreprise vient de décider qu’il était de bon ton d’identifier publiquement les commerces tenus par les Afros-américains afin de soutenir cette communauté et d’inviter ses utilisateurs à privilégier ses représentants. Il s’agit surtout de faire preuve du plus cynique opportunisme économico-politique mais passons.

Guerre au mâle blanc

Le géant du Web n’en est pas à son coup d’essai. Dès 2018, Google ajoute une fonctionnalité « Women Led » afin d’identifier les commerces tenus par les femmes, se vautrant déjà alors dans l’idéologie SJW (Social Justice Warriors).

Mais privilégier, c’est choisir, et choisir, c’est discriminer. Il n’échappe à personne que la guerre contre le mâle blanc est ouverte depuis un moment, mais on est désormais passé du stade de l’idéologie à l’application, de l’esprit à la matière. S’il faut privilégier les commerces tenus par des noirs ou des femmes, il convient donc d’éviter ceux tenus par des hommes blancs. Simple logique. Mais pourquoi s’arrêter là ? Le mouvement est lancé, il serait fort dommage de ne pas profiter de l’élan afin d’aller plus loin encore. Pourquoi ne pas prévoir l’identification des commerces blancs ? Il serait si simple de le faire digitalement. Et ne nous arrêtons pas ici non plus. Pourquoi ne pas inscrire « Cracker » (équivalent du terme péjoratif « babtou » aux Etats-Unis) directement sur les vitrines des enseignes comme le si bienveillant « Juden » des années 30 ? On pourrait même imaginer un symbole pour les entrepreneurs blancs.

Les possibilités sont illimitées tant l’homme (pardon, la femme et l’homme…) est/sont ingénieu-e-s-x.

Get Woke, Go Broke

Google est loin d’être isolé dans ses initiatives « progressistes » comme peuvent en témoigner les récentes évolutions chez d’autres acteurs et dans d’autres domaines comme le site Internet Reddit, où les règles du site communautaire viennent d’être modifiées afin de permettre implicitement le racisme anti-blanc par une absence de sanction de la présence de ce dernier sur le site, ou encore au New York Times qui a pris la décision révolutionnaire d’écrire à l’avenir « Black » avec une majuscule et « white » avec une minuscule.

Et pourtant il a déjà été démontré maintes et maintes fois par la pratique, notamment dans le monde universitaire, que toute tentative de discrimination positive est un échec.            C’est bien cela le plus triste : les premières victimes de cette initiative risquent à court terme d’être les commerçants noirs eux-mêmes. S’ils sont identifiés, ils peuvent tout aussi bien être évités…

« Get Woke, Go Broke » (« Devenez éveillé et soyez fauché ») : ce nouvel adage apparu dans les milieux conservateurs américains fait référence aux multiples échecs progressistes dont Hollywood est le plus bel exemple. La plupart des films récents, ayant tenté de faire avaler aux spectateurs la pilule bleue du progressisme, ont d’ailleurs échoué au Box-Office (Ocean’s Eight, Ghostbusters, etc…).

Beaucoup de commerçants Afro-américains ont déjà subi la casse et la ruine de leur boutique par les émeutiers lors des jours les plus violents des manifestations de juin. N’est-il pas temps de les laisser tranquilles ? Comme l’a si bien dit Morgan Freeman dans une interview accordée en 2006 où on lui a demandé ce qu’il fallait faire pour mettre fin au racisme :

« Stop talking about it » (« Arrêtez d’en parler »).

Alexandre Domovoï pour Causeur.

Merci de tweeter cet article :





9 Réponses à “Google en chasse contre le mâle blanc hétérosexuel !”

  1. Commentaire n’entrant absolument pas dans la bien-pensance.
    Pardon, SVP.

    Réellement anti raciste de nature (j’entends dans l’expression « anti-raciste » le fait de dire que les êtres humains ont tous les mêmes droits avec les mêmes devoirs), je le deviens tous les jours un peu plus, aujourd’hui plus qu’hier et vraisemblablement moins que demain.

    Il est clair (si je puis dire) que je boycotte dorénavant tout ce qui n’est ni blanc (enfin rose) ni occidental ni chrétien.

    j’en ai plus qu’assez de cette égalité de pacotille, qui, sous prétexte d’égalité favorise l’égalitarisme, c’est à dire la discrimination positive.

    De même, je crois que je vais revenir à la Bible Hébraïque, à savoir : « œil pour œil dent pour dent ».

    Torah
    « Mais si malheur arrive, tu paieras vie pour vie, œil pour œil, dent pour dent, main pour main, pied pour pied, brûlure pour brûlure, blessure pour blessure, meurtrissure pour meurtrissure. » « Si un homme frappe à mort un être humain, quel qu’il soit, il sera mis à mort.

    Exode 21,23-25
    « Mais si malheur arrive, tu paieras vie pour vie, œil pour œil, dent pour dent, main pour main, pied pour pied, brûlure pour brûlure, blessure pour blessure, meurtrissure pour meurtrissure. »

    Lévitique, 9,17-22 :
    « Si un homme frappe à mort un être humain, quel qu’il soit, il sera mis à mort. S’il frappe à mort un animal, il le remplacera – vie pour vie. Si un homme provoque une infirmité chez un compatriote, on lui fera ce qu’il a fait : fracture pour fracture, œil pour œil, dent pour dent; on provoquera chez lui la même infirmité qu’il a provoqué chez l’autre ».
    (https://saintebible.com/exodus/21-24.html )

    Et tant pis pour Matthieu 5,38-42!
    Parce que je doute que « Si quelqu’un me force à faire mille pas », je puisse en « faire deux mille avec lui » sans me faire égorger, violenter et/ou violée.

    Nous, occidentaux sommes imprégnés de mansuétude, de nécessité de pardonner.

    Or, certaines cultures (correspondant à certains pays et donc à certaines races humaines physiologiques et anatomiques) sont imprégnées, elles, de violence (libération d’un taux élevé de testostérone, même chez les XX?), qui impliquent la barbarie, la méchanceté, et tout ce qui touche à ce que nous, occidentaux, appelons la politesse, le respect de l’Autre, l’Amour de l’Autre…

    Alors, je pense donc que, comme dans nos jardins nous nous débarrassons des parasites à coups d’insecticides et de traitements écologiques (genre pyrèthres, roténones, purins variés), à un moment il va nous falloir nous débarrasser de cette racaille d’importation.

    • « Or, certaines cultures (correspondant à certains pays et donc à certaines races humaines physiologiques et anatomiques) sont imprégnées, elles, de violence (libération d’un taux élevé de testostérone, même chez les XX?), qui impliquent la barbarie, la méchanceté, et tout ce qui touche à ce que nous, occidentaux, appelons la politesse, le respect de l’Autre, l’Amour de l’Autre… »

      Je ne suis pas d’accord. Je crois que l’être humain est fondamentalement violent, égoïste et opportuniste. C’est avec l’éducation dès le plus jeune âge qu’on change ça. L’altruisme, gentillesse, pardon et tout ça c’est des comportements appris.
      Il est évident que tous les peuples n’inculquent pas les mêmes valeurs à leurs enfants et on peut voir que ça change chez nous aussi (avec la démission des parents et l’école sur ce point).
      Après il y aurait une discussion intéressante sur la valeur des différentes cultures (qui est soigneusement évite, on voit bien que chaque critique du comportement d’une culture importée est toute suite classée raciste, même si on n’a rien à fou*** de la couleur de peau). Dire que la nôtre est la meilleure serait arrogant et prétentieux. D’un côté il est plus agréable de vivre dans une société « occidentale », ce que les autres ont compris aussi, mais d’un autre côté, on est beaucoup plus vulnérable face à ces cultures beaucoup plus agressives et violentes.

  2. Si par le plus grand des hasards je décide de boycotter tout commerce tenu par un Noir, Google va me simplifier la tâche.

  3. la fonctionnalité, c’est une chose, tant que l’utiliser reste au choix de l’usager … Mais le simple fait d’avoir pensé à introduire un biais de ce type laisse songeur : le monde high-tech semble donc aussi atteint que le show-biz !

  4. Et c’est quoi le concept? Aidez les commerçants noirs parce qu’ils ne sont pas capables de s’en sortir par eux mêmes? Mais quelle connerie raciste!

    • c’est plus simple que ça : aider les commerçants noirs, pour éviter d’être accusés de … ne pas les avoir aider !

      • D’accord, mais officiellement comment ils expliquent? Comment justifient-ils la demande de privilégier quelqu’un en raison de sa race? C’est raciste, peu importe comment on retourne la question

      • il n’y a pas à expliquer, rien de rationnel, juste la peur d’être catalogués « racistes » ou « complices du système », alors ils anticipent et même au delà …
        c’est la fuite en avant du progressisme !

Laissez une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *