Immigration : débat interdit par Edouard Philippe

Publié par le 15 Déc, 2018 dans Blog | 8 commentaires

Immigration : débat interdit par Edouard Philippe

Dans son intervention télévisée, lundi dernier, Emmanuel avait lancé une grande campagne de concertation organisée autour de 5 thèmes.
Le dernier thème avait surpris nombre d’observateurs puisqu’il portait sur l’immigration, sujet tabou par excellence dans la classe politique française, particulièrement à gauche.

Le libellé du thème de réflexion avait renforcé également cet étonnement :

Quelles sont les attentes et les inquiétudes des Français relatives à l’immigration, dans un contexte de mondialisation et de laïcité parfois bousculée ?

C’était un très beau thème de débat mais pour un débat impossible en France. On se rappelle tous, en 2009, le fiasco du débat sur l’identité nationale lancé par Nicolas Sarkozy et Eric Besson. Un débat clairement saboté par la gauche et les médias !

Ce thème a immédiatement fait l’objet d’une bronza et d’une mobilisation de SOS Racisme avec une déclaration de guerre de son président Dominique Sopo :

Les propos avaient beau être le plus elliptiques possibles, chacun comprendra qu’ils n’augurent rien de bon. Que les choses soient claires : toute tentative consistant à jeter les immigrés en pâture des frustrations sociales sera combattue sans relâche par SOS Racisme »

Des sondages récents ont montré que les Français étaient très préoccupés par l’immigration et qu’une majorité voulait la contrôler sérieusement voire la stopper !

Censure du débat !

Et bien, cette majorité de Français vient de se voir privé de ce débat promis puisque – à la satisfaction de SOS Racisme – le thème a été purement et simplement supprimé sans autre forme de procès !

Et devinez qui s’est fait le grand censeur de ce débat ? Vous pensez sûrement que c’est un homme de gauche, pour qui débattre de l’immigration, c’est déjà faire preuve d’islamophobie et que, pire, ça ferait le jeu du Rassemblement national !

Et vous avez raison, puisqu’il s’agit d’Edouard Philippe qui a déjà trahi son camp – les Républicains – en rejoignant le gouvernement d’Emmanuel Macron.

Il s’inscrit dans la même logique que ce député de LaREM que j’ai entendu justifier son opposition au référendum d’Initiative citoyenne (RIC) de la façon suivante :

Rendez-vous compte : les Français interrogés pourraient s’opposer à l’immigration !

Oui, effectivement, on se rend bien compte des limites de la notion de démocratie à la République en marche !

Le vrai visage du juppéisme

C’est le véritable visage du juppéisme – celui du centre gauche mou du genou – qui vient de s’afficher dans cette décision d’Edouard Philippe !

On peut aussi se poser des questions : Qu’est devenue l’autorité de Jupiter ? Comment tolère t-il que le premier ministre annule ses décisions ? Edouard Philippe a t-il un moyen de pression sur Emmanuel Macron ? Un dossier ? Sur les comptes de campagne du candidat Macron ? Sur son patrimoine ?

Ne trouvez-vous pas bizarre que la presse ne se pose pas ces questions ?

Chut … profil bas … On parle d’immigration … Ne faisons pas le jeu des extrêmes !

Merci de tweeter cet article :





8 Réponses à “Immigration : débat interdit par Edouard Philippe”

  1. On peut se demander si le gamin n’a pas fait semblant de céder pour satisfaire l’opinion et chargé tout de suite après son laquais déjà ultra cramé Philippe prendre le contre pied parce qu’en aucun son altesse ne saurait souffrir que la populace risque de remettre en cause sa politique éminemment éclairée…

  2. Richard Mauden dit:

    Bolsonaro, Trump, Orban, Poutine, Salvini… Pas de compromis sur l’immigration sauvage !

  3. L’hypocrisie de Macron n’a pas de limite, après celle de Marrakech le 10/12 où il avait envoyé un sous fifre signer le pacte et où le même jour il avait évoqué un débat sur l’identité et l’immigration, boum! il annule le débat sachant que 80% des français sont contre l’actuelle immigration.
    Plus hypocrite tu meurs….les Gilets jaunes ont raison de poursuivre jusqu’à la démission du dangereux Macron

  4. macron sort un discours, pour enfin mieux democtratiser la France grace aux gilets jaunes,mais laisse faire e philipe, qui refuse le debat sur l’immigration qui concerne tout les francais et pas seulement les gouvernants.

  5. Édouard Philippe, déjà droit dans ses bottes comme son maître, sur les 80km/h, le prélèvement à la source (l’autre catastrophe à venir, Macron va se mordre les doigts de l’avoir maintenu), la taxe sur les carburants,… Au moins Juppé à l’époque avait le mérite de défendre une vraie réforme et d’affronter la Cgt et des catégories défendant leurs privilèges, pas de mépriser toute une partie du peuple écrasée sous les prélèvements, et légitimement inquiète face à la montée des communautarismes et aux conséquences d’une immigration non maîtrisée.

  6. Tout ceci est deja programmée depuis longtemps avec le plan kalergi, plus ce traité, que tous les politiciens connaissent deja depuis longtemps.

    Aucun d’entre eux n’est innocent, tous ont trahit, jusqu’a marion marechal qui n’a rien dit.

    C’est la mise a mort de la france qu’ils trament et de la haute trahison de tous les politiques sans exception.

    C’est un complot contre les peuples et ils font tout pour nous faire taire.

    Les taxes, les reglementations a n’en plus finir, toujours pour embetter les peuples et les ecraser toujours davantages et enrichir les riches, avant de vouloir donner le coup final par l’immigration massive.

  7. Il n’y a pas que ce debat qui soit interdit, c’est de la dictature, j’en profite aussi pour vous montrer en video ce que les banques maitresses decident pour nous.

    Au secours, l’art. 16 prévoit la fin de l’argent liquide dès 2022 !

    Par Guy, l’investisseur sans costume
    https://www.mesopinions.com/petition/politique/secours-art-16-prevoit-fin-argent/51056
    Madame, Monsieur,

    Le Comité d’Action Publique 2022 (CAP 2022) déclare à l’article 16 de son récent rapport :
    « Aller vers une société « zéro cash » pour simplifier les paiements tout en luttant mieux contre la fraude fiscale. »

    Ce comité de 34 apparatchiks représentant les banques (Rothschild), le big data et l’État —mais pas vous— a décidé dans votre dos de vous priver d’argent liquide dès 2022.

    Si ce n’est pas encore une loi, c’est en tout cas l’objectif de ce comité réuni par le premier ministre Édouard Philippe.

    Alors ils vous disent qu’ils veulent « simplifier les paiements » mais :

    Comment faire quand une catastrophe naturelle vous prive d’Internet et donc de votre carte bleue et de votre téléphone? Demandez aux Guadeloupéens…

    Comment faire quand vous voulez aider un SDF ou un mendiant ?

    Comment faire pour donner un peu d’argent de poche à vos enfants et petits enfants sans leur mettre une laisse électronique autour du cou ?

    Comment faire si vous êtes dépensiez et que vous avez besoin de voir votre argent pour éviter de dépenser sans compter ?

    Comment faire si vous êtes retraité, que vous avez vécu toute votre vie avec de l’argent liquide et que vous devenez vulnérables face aux escrocs du digital ?

    Bien sûr, ils n’y ont pas pensé ce comité des 34…

    Eux ce qu’ils veulent c’est se faciliter les paiements pour eux, c’est s’assurer de tout savoir de vous pour mieux vous manipuler et mieux vous contrôler.

    Ils vous disent également qu’ils veulent « lutter contre la fraude », mais l’Allemagne qui utilise 3 fois plus d’argent liquide que nous n’a pas plus de fraude !

    Même la Suède, systématiquement citée en exemplaire comme l’un des pays les plus en avances dans l’interdiction de l’argent liquide, vient de tirer la sonnette d’alarme dans l’indifférence générale.

    Peu importe.

    La réalité, est qu’ils obéissent à un plan soigneusement préparé.

    LA TRAHISON DE CEUX QUI NOUS GOUVERNENT

    Un rapport du FMI publié en mars 2017 a émis des recommandations scandaleuses de la part d’un organisme supra-national financé par des pays souverains. voilà ce que vous pouvez lire dans ce rapport :

    « Il semble préférable que la fin des paiements en liquide viennent du secteur privé et non du secteur public. D’un côté, il s’agit simplement de vendre plus facilement un café alors que de l’autre, il s’agit d’un choix politique contestable avec des arguments valides. »

    Ce rapport officiel d’un organisme public est inacceptable d’autant qu’il pointe lui-même« le grand attachement des populations à l’argent liquide » et « les risques de pannes ou attaques informatiques, voire de cyber guerres. »

    VISA : LE GRAND GAGNANT QUI MÈNE LA GUERRE

    Cela est d’autant plus grave qu’en parallèle dans une réunion avec ses actionnaires, le directeur général de la société Visa, Monsieur Alfred Kelly a affirmé : « Notre objectif est de supprimer l’argent liquide ».

    Visa émet les 2/3 des cartes de paiement en circulation en France : C’est une situation de quasi monopole.

    Il est certain que l’interdiction de l’argent liquide leur serait extrêmement profitable.

    + D’ARGENT POUR LES BANQUES, APPLE ET AMAZON

    Mais l’interdiction de l’argent liquide sert aussi les banques qui vont économiser leur frais tout en collectant encore plus d’informations sur vous. Et aujourd’hui, vos données valent une petite fortune !

    Savez-vous que les banques sont aujourd’hui capable de vous reconnaître simplement selon votre manière de taper sur un clavier d’ordinateur ! Elles ont bien sûr développer ces technologies pour votre sécurité mais maintenant qu’elles sont en concurrence avec Apple, Amazon et Facebook que croyez-vous qu’elles vont faire de la mine d’or de vos données ?

    + D’ARGENT POUR L’ÉTAT

    L’interdiction de l’argent liquide va mécaniquement augmenter les recettes déjà astronomique de l’État (plus de 1 000 milliards d’euros en France).

    Mais en plus de cela, en vous bloquant à l’intérieur des banque l’État pour également taxer directement votre compte en banque sans risquer que vous tentiez de retirer votre argent en liquide.

    C’est ce que l’économiste Kenneth Rogoff appelle l’impôt ultime… Et il s’en réjouit.

    C’EST ENCORE VOUS QUI PAYEZ L’ADDITION !

    Dans cette affaire, cela fait plus d’argent pour l’État, les banques, les grandes corporations mondialisées… Mais qui donc paie la facture ? C’EST VOUS.

    D’ailleurs qu’on ne s’y trompe même si, en toute logique, le nombre de paiements dématérialisés augmente, la demande pour l’argent liquide n’a jamais été aussi forte !

    Les euros en circulation ont été multipliés par 2 en dix ans !! Nous n’avons jamais eu besoin d’autant d’argent liquide que maintenant.

    Et ce n’est pas paradoxal, il est bien évidemment normal que d’utiliser son téléphone ou sa carte bleue pour leur facilité et il l’est tout autant de garder une partie de sont épargne en liquide afin de se protéger.

    Faut-il rappeler que la crise de 2008 est venue de ceux-là même qui estime aujourd’hui que vous devez leur faire une confiance aveugle.

    PROTÉGEONS NOTRE BIEN COMMUN

    L’argent est un bien commun : la valeur de notre monnaie repose entièrement sur la confiance commune que nous lui accordons.

    En détruisant la confiance, c’est notre monnaie commune qu’ils détruisent aujourd’hui.

    Pourtant, le FMI continue la bataille et annonce même dans le titre d’un nouveau rapport : « cash is dead », l’argent liquide est mort !

    C’est criminel.

    Il sont devenus fous et nous devons à tout prix les empêcher de détourné et détruire notre bien commun à leur profit.

    Guy, l’investisseur sans costume

Laissez une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *