« Je ne crois pas à la victoire de l’irresponsabilité ! »

Publié par le 25 Jan, 2023 dans Blog | 3 commentaires

« Je ne crois pas à la victoire de l’irresponsabilité ! »

« Je ne crois pas à la victoire de l’irresponsabilité ! »

C’est le message qu’a voulu faire passer Emmanuel Macron en convoquant à l’Elysée, dans une réunion qui devait rester secrète, une dizaine d’éditorialistes de la presse généraliste.

J’allais écrire « de la presse bien-pensante » puisque, vous vous en doutez, ni CNews, ni Valeurs actuelles , ni Sud-Radio ne furent invités à cette réunion – entre gens comme il faut – charge à eux de bien vouloir répercuter dans les médias la parole du président et surtout tous les éléments de langage qui leur furent communiqués.

Tout ce gratin de la presse française, Nathalie Saint-Cricq (France 2) et son fils Benjamin Duhamel (BFMTV) – oui on laisse se reproduire les Duhamel ! -, Guillaume Tabbart (Le Figaro), Dominique Seux (France Inter et Les Échos), Françoise Freyssot (Le Monde) et quelques autres, étaient accourus au coup de sifflet présidentiel …

Ils n’oubliaient pas que, quelques mois plus tôt, le même Emmanuel Macron les avait gratifiés d’une « sur-subvention » exceptionnelle de 500 millions d’euros de sortie du Covid. (voir en fin d’article les montants colossaux des subventions publiques aux médias).

Selon moi, c’était plus une récompense à la servilité qu’ils avaient tous montrée en relayant la propagande du pouvoir et en censurant toute information allant à l’encontre de la pensée dominante !

Le magazine Marianne, non convié non plus au pince-fesses élyséen, avait fustigé, il y a quelques temps, dans sa Une, la servilité au pouvoir de certains journalistes :

Curieusement, cette réunion a été révélée sur France 5 ! Le Sévice public de l’Odieux visuel (cf Gilles-William Goldnadel) se sentirait-il des velléités de rébellion ? Incroyable !

Au final, rien d’étonnant à cette réunion qui vient après deux années de Covid et une année de guerre en Ukraine qui ont vu ces journalistes se coucher devant Emmanuel Macron.

Avant la bataille de la réforme des retraites, il fallait juste redonner à tous ces affidés dociles les bons éléments de langage qu’ils répercuteraient fidèlement dans leurs feuilles de chou ou sur leurs plateaux télé …

Et la presse de droite, alors ?

La presse de droite – hormis Le Figaro qui servait peut-être d’alibi, sort finalement honorée de ne pas avoir été conviée à cette sauterie entre-soi. Emmanuel Macron savait que cette presse serait peu sensible à ces éléments de langage qu’elle aura d’ailleurs facilement imaginés.

Comme le dit Elisabeth Lévy dans la conclusion d’un article de Causeur :

Le véritable risque, c’est que ce déjeuner confidentiel alimente le moulin à fantasmes qui prête aux journalistes des calculs tortueux, des collusions cachées et des pouvoirs occultes.

En réalité, c’est bien plus simple : cet épisode qui fait couler beaucoup d’encre est la preuve que l’élite politico-médiatique, ça existe. Le problème, c’est que cette élite n’inspire plus confiance à grand-monde.

Merci de tweeter cet article :





3 Réponses à “« Je ne crois pas à la victoire de l’irresponsabilité ! »”

  1. la connivence entre la macronie et certains merdias n’est plus à démontrer. Le pire de tout c’est que c’est merdias ont un énorme pouvoir de nuisance, de manipulation et ça marche.
    Lorsque j’entends, des voisins, des amis, de la famille, dirent
    « je ne regarde que LCI ou BFM » je suis consterné, car je sais qu’ils sont manipulés, conditionnés à une seule idéologie celle de la macronie.
    LCI fait du H/24 sur la guerre en Ukraine, et toujours dans le même sens, le gentil Zelenski et l’ignoble Poutine.
    BFM c’est macron en avant toute.
    Certains comme moi, comme vous le constatons et puis, rien ….ça passe

  2. Le monde des merdias, n’avait pas besoin d’un macron pour se conduire comme des saligauds, c’est dans leur ADN.

    Ils ont besoin de se conduire comme des saloperies, c’est presque vital.

    • 36 SDF mort en france, de quoi croire que l’irresponsabilitée a gagné chez les pseudo progressistes et la goche.

      Que font les merdias ?

Laissez une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *