La dictature du progressisme est en marche !

Publié par le 22 Jan, 2019 dans Blog | 11 commentaires

La dictature du progressisme est en marche !

J’ai un peu hésité sur le titre de cet article qui aurait pu aussi bien s’intituler :

la progression de la dictature est en marche !

Deux mesures  gouvernementales « tombées d’en haut » semblent avoir été à l’origine du mouvements des Gilets jaunes :

– Le passage autoritaire à la vitesse maximale de 80 kmh,
– L’augmentation des taxes sur les carburants sous couvert fallacieux de transition écologique.

Mais, le coup de pouce de 10 milliards au pouvoir d’achat, et la promesse de revoir cette limitation de vitesse, n’ont pas calmé les Gilets jaunes. Il y a donc une raison plus profonde à cette révolte populaire qui pour moi est l’aboutissement de trente années de divorce entre le peuple et les élites.

Ce qui hérisse le « bons sens » du peuple,  c’est le fait que les élites ne sont plus le siège de l’instruction et de l’intelligence mais seulement d’idéologies aussi diverses que mortifères !

L’altermondialisme, le progressisme à tout crin, le féminisme exacerbé, la théorie du genre, le communautarisme, l’écologie punitive, le politiquement correct, etc …

Le progressisme est devenu un réel danger pour notre liberté mais aussi à terme pour la civilisation occidentale.

Je voudrais donner quelques exemples tirés de deux articles parus tout récemment dans Causeur :

1 – Haro sur les humoristes

Un long rapport du Haut Conseil à l’Egalité entre les femmes et les hommes (HCE) dénonce le sexisme des humoristes et publie une liste de « recommandations » pour lutter contre la violence de cette « arme ».

Lancé par les regrettés Hollande et Vallaud-Belkacem en 2015, le HCE a remplacé l’Observatoire de la Parité. Son champ d’intervention ne se limite plus ainsi à la simple parité en politique. Dirigés par l’ancienne députée socialiste Danielle Bousquet, les cafardages et rapports divers du Conseil ciblent désormais tous les secteurs de la société.

Pour le HCE, l’humour français contribue en partie à ce sexisme généralisé, facteur déclencheur de violences verbales, si ce n’est pire : « Il existe un continuum entre les remarques sexistes et les violences. On sait que les injures sexistes entretiennent la culture des violences faites aux femmes », dénonce Mme Bousquet. L’humour est « larme des dominant.e.s au détriment des dominé.e.s. » peut-on lire dans le foisonnant rapport !

Publicité Aubade censurée

Forte de ses effroyables constatations, déplorant que la langue française soit bourrée d’expressions sexistes ou que l’épidémie de « manspreading » ne soit pas endiguée, Madame Bousquet appelle le gouvernement à « combattre avec vigueur » cette idéologie « mortifère ». Un plan national est demandé. L’action de la Mairie de Paris est saluée, cette dernière retirant des campagnes de publicité Aubade. Il est demandé au CSA de comptabiliser la répartition des hommes et femmes parmi les comiques sévissant sur nos antennes. Enfin, un musée national des droits des femmes apparaît comme une des priorités !

2 – La vérité scientifique sous contrôle du progressisme

Avant, les scientifiques étaient en quête de vérité. Aujourd’hui, certains d’entre eux tentent de la masquer. La faute à l’invasion du champ universitaire par le progressisme. Deux exemples récents en témoignent. 

#MeToo et les crétins

C’est ce que fit Théodore P. Hill, professeur de mathématiques à Georgia Tech, lorsqu’il soumit le résultat de ses travaux au Mathematical Intelligenceren 2017. Après quelques aller-retours, l’article fut accepté et sa publication annoncée en 2018. Malheureusement, Hill travaillait sur un sujet délicat connu des spécialistes sous les lettres HPGVM, l’Hypothèse de la Plus Grande Variabilité Masculine. Cette théorie part d’un constat fait à l’origine par Darwin : on trouve au sein de la population masculine statistiquement plus de génies et de crétins (insistons par prudence sur ce dernier point) qu’au sein de la population féminine. En plein #MeToo, Theodore ne manquait pas de culot – mais sans doute d’un peu de chance. Car, après une levée de boucliers des chiennes de garde locales, son article ne fut jamais publié. Le site internet de consolation qui l’hébergea quelques jours dut à son tour, sous les aboiements, manipuler les prétendus infalsifiables numéros attribués à de telles publications, pour remplacer le texte du professeur Hill par quelque chose de plus acceptable.

Le canular des chiennes violées

La barrière de la publication ne fut nullement un obstacle pour les travaux de sociologie menés par trois auteurs anglo-saxons. Le trio avait décidé de faire partager au monde de nombreuses avancées stupéfiantes. Succès complet puisqu’ils ont réussi à faire accepter sept articles par différentes revues américaines de sociologie – sept contributions cochant bien sûr les cases de « l’intersectionnalité ». On y découvrait le drame des viols des chiennes dans les parcs canins new-yorkais à qui on impose des rapports hétérosexuels. Un pastiche de quelques pages de Mein Kampf avait également été approuvé et publié (!), l’ensemble des contributions du trio n’étant qu’un canular visant à démontrer l’appétit pour la bêtise crasse des comités « scientifiques » des revues de sociologie.

Capture d’écran de la vidéo dans laquelle des chercheurs révèlent que leurs travaux sur le genre étaient un canular ©Youtube

Il n’est pas nécessaire d’être grand clerc pour comprendre ce qui a motivé les « chercheurs » en sociologie pour approuver des textes indigents, ni pourquoi des mathématiciens de renom ont étouffé des travaux rigoureux sur la variabilité des sexes. Il s’agit dans les deux cas de se conformer aux dogmes de la religion progressiste, dussent ces derniers contredire la rigueur scientifique des travaux que les chercheurs prêtent à leur domaine. Par principe, une idéologie totalitaire fournit des explications au fonctionnement du monde dans chacun de ses aspects. Lorsque le comportement de celui-ci se trouve en contradiction avec les préceptes du dogme, c’est bien sûr la réalité qui doit s’effacer.

Fake progressistes

Falsifier la numérotation de publications scientifiques pour effacer l’une d’entre elle, jugée dérangeante, s’apparente en tous points à un procédé stalinien. C’est pourtant ce qui est arrivé aux écrits du professeur Hill. Mais loin de conduire la sphère progressiste à une introspection lucide sur sa capacité à adopter les pratiques du totalitarisme, elle ambitionne au contraire de les étendre. Bien décidée à ce que le réel ne s’avise pas de remettre en cause sa vision du monde, elle entend légiférer sur les « fake news » – dont elle semble connaître assurément un rayon. Et si les progressistes commençaient par s’en prendre au néo-lyssenkisme qui sévit dans leurs rangs avant de s’attaquer à la liberté d’expression de leurs adversaires ?

Extraits des articles de Martin Pimentel et de Stéphane Germain pour Causeur.

En conclusion

Concernant la science, l’entrisme du progressisme dans les milieux scientifiques s’apparente au dévoiement de la maxime de Rabelais :

Science sans conscience n’est que ruine de l’âme

Entre contrôler les applications de la science, et en caviarder les résultats au nom du progressisme, il y a un monde qui sépare l’intelligence de l’idéologie.

Quand à l’humour, je suis moins inquiet car l’humour est une spécialité française tellement ancrée dans nos gênes que jamais personne ne pourra la contrôler.

Merci de tweeter cet article :





11 Réponses à “La dictature du progressisme est en marche !”

  1. L’humour devra relever de la sphère privée, comme les blagues du bloc de l’est auparavant.

  2. En tant que FEMME je me sens humiliée par toutes ces lois qui soi-disant tendent à me protéger: la nature m’a donné un cerveau et une langue pour répondre à une allusion qui me choquerait.
    Et quand je me dis que c’est Marlène qui est sensée me sauver de ce traumatisme (un homme me sourit ou me tient la porte!), j’ai peur de devoir « jouir sous la douche en sentant le shampoing couler sur mes cuisses », au lieu de m’endormir dans des bras masculins!!!!!

    • C’est vrai qu’elle est hargneuse la Marlène mais c’est normal car elle « chia pas » !!!
      La constipation est traumatisante, surtout quand on est un vrai « trou du cul »…

      Pardon pour ce vocabulaire mais il fallait que ça sorte (sans jeu de mots).

  3. Je cite:
    Ce qui hérisse le « bons sens » du peuple, c’est le fait que les élites ne sont plus le siège de l’instruction et de l’intelligence mais seulement d’idéologies aussi diverses que mortifères

    Je cite:
    La vérité scientifique sous contrôle du progressisme

    Le debat d’idée est revolu avec ces « progressiste a deux balles et a geometrie variable selon leur ideologie du moment,
    tout ceci est remplacé par la dictature et une hysterie, qui sert leur ideologie pour empecher tout vrai debat democratique.
    L’hysterie est l’arme de combat pour promotionner l’impensable, voire l’ignoble… elle empeche tout debat et les totos l’ont bien compris

    Chacun d’entre eux parle comme s’il possedait la verité, chacun se prend pour le centre du monde ayant la verité, grace a l’hysterie ils peuvent promouvoir n’importe quoi au nom de n’importe quoi, ca leur permet de supprimer tout debat, et la democratie…

    L’hysterie permet de raconter des verités et d’arranger ensuite, toujours sous couvert d’humanisme, une « bien pensance » qui entraine la perte de tout credit humain a tout humain, pour toutes choses… C’est la « bien pensance ».

    L’hysterie permet de discrediter tout et n’importe quoi, pour faire n’importe quoi…

    Refusant tout vrai debat pour l’amelioration du sort des personnes, ces zozos se passe de toute forme de democratie, ils racontent et interpretent ce qu’il veulent, sur tout sujets.

    Une fois de plus l’immense hypocrise de ces zozos est visible, lorsqu’il s’agit de « juger » des personne de couleurs, des migrants, ou autres etrangers, on leur trouve des excuses,
    et on reduit au maximum le danger de leur culture qui n’est visiblement pas au niveau de l’occident, jusqu’au plus haut niveau de l’etat.

    La laicité, pretexe facile degainé a tout va, permet de s’attaquer a des personnes, plutot qu’a d’autres.

    Mais ca c’est interdit d’en parler sous peine de manque de laïcité a deux balle et a geometrie variable comme leur morale.

    L’hysterie va permettre de faire et dire n’importe quoi, c’est bien ce qui se met en place grace a des totos qui suivent la « bien pensance » quand ce n’est pas leur problemes personnel qu’ils suivent…

    La plupart, ressemble plutot a des nevrosés, incapable de faire un vrai debat, et preferant mettre « tout le monde » sous le meme moule, la meme culpabilitée, les memes problemes, sans discernement, car il s’agit d’imposer une « société » dictatoriale, et accelerer le grand remplacement grace a l’hysterisation.

    • m schappia va animer une emission a cyril hanouna,
      c’est dire le style du personnage…

    • La preference de l’etat et de pas mal de « politicien » pour l’islam:

      https://ripostelaique.com/islam-nous-etions-prevenus.html

    • Rappelons que hystérie et utérus ont la même racine grecque.

      • Exact,

        Cependant, dans la mesure où les hommes, mêmes non dégenrés, peuvent avoir des crises d’hystérie, le mot « hystérie » n’est plus utilisé depuis déjà un certain temps, et a disparu des nouvelles classifications du Manuel diagnostique et statistique des troubles mentaux (DSM-IV-TR) et de la Classification internationale des maladies (CIM-10).
        On trouve en lieu et place les catégories =

        *** Troubles de la personnalité histrionique ou *** Troubles somatoformes (qui regroupent aussi les troubles sensorimoteurs, l’épilepsie).

        *** Les dénominations de « personnalité multiple», de « syndrome dissociatif hystérique»

        ***Certaines formes de « syndrome dépressif »

        Ces troubles peuvent évoquer l’hystérie telle qu’elle était autrefois décrite.

        N’oublions pas que Charcot se demandait, en effet, dès 1886, si « la névrose hystérique est vraiment comme on l’a cru, comme on l’a prétendu jusqu’ici, plus fréquente chez la femme que chez l’homme? ».

        Et que, plus tard, il définira une hystérie masculine, « celle d’un homme fort, nullement efféminé, loin des modèles élaborés jusque-là » qui va à la fois renforcer la neurologisation de l’hystérie et en égratigner le mythe.

        (Issus de divers sites web dont je ne mettrai pas le lien de peur d’encombrer trop ce commentaire et de le rendre ainsi top touffu 😉 )

        « Non mais ho, va t-il falloir que je défende mes sœurs, de sexe féminin? 🙂

  4. On assiste a une nouvelle imposition d’une societé non naturelle et dont la dictature montre son nez lentement, qui ne fera que detruire l’homme, et son ame.

    Nous avons donc le combat de la lumiere, le peuple et les gilets jaunes contre les tenebres, les politiciens.

    Ces derniers nous empoisonnent via les « medicaments » a effets secondaire dangeureux, le fluor dans l’eau qui abettie et ralentit le cerveau, l’aluminium et les vaccins qui empoisonne et produit des bebes sans bras.

    C’est bien la lutte du bien contre le mal qui c’est approprié le pouvoir et commence a nous montrer son affreux visage, pourrie, car c’est loin d’etre de l’ideologie qui ce met en place, mais leurs monde nauséabond qu’ils affectionnent, contraire a l’ordre de la nature.

    D’ou la forme d’ideologie que cela prend pour imposer leurs saletés, toujours contraire a la nature, qu’aucun politiciens et ex ne denoncent, qui d’office les rendent tous coupable par consentement, au minimum, avec les medias et la justice qui les sert.

    Pourquoi chercher parmi eux un sauveur, seul le peuple pourra ce sauver…

  5. J’ajouter que l’hysterisation des problemes soulevés engendre les peurs, les psychoses, les nevrioses, et autres genres de problemes, pour ne pas créer un debat mais des reactions NON correctement raisonnées dans la populations,
    cette strategie permet ensuite de reduire les libertées, voire de modifier la société,
    sans que le peuple controle le processus, d’autant que ce processus vise surtout a eleminer, remplacer les blanc par les « chances pour la france » qu’appelle de leurs voeux la goche mondialiste et les bobos.

    Tout est bon pour eux pour discrediter, les blancs, les culpabiliser, pour les remplacer au plus vite.

    L’emploi de l’hysterisation, et les pseudo debat, ( lorsqu’ils existent ???), permet a cette caste bien placée de reduire completement les libertées par des accusations a tout va, sans aucun discernements, pour tous les blancs.

    De plus l’hysterisation des problemes, permet d’eviter tout vrai debats, les bobos et la goche mondialiste l’a bien compris.

    Créer la psychose par diverses methode, tel est le mode d’emploi de cette caste et bobos qui dirige la société.

    De meme ces zozos, remplacent le raisonnement du peuple par le « sentiment » du peuple, pour discrediter toute valeurs de la pensée du peuple.
    Ces zozos calculateur, impose qu’un sentiment, au lieu d’un raisonnement, et qu’elle remplace la pensée, le raisonnement pour faire manipuler les peuples.

    Ainsi nous ne devons pas dire sur les sujets: j’ai le sentiment… mais,
    je pense, ou ma pensée est…
    pour en terminer avec ce processus de denigrement du raisonnement chez les peuples.

  6. Boycottez tout: ils nous emmerdent de tous les côtés!
    (Hors vos blogs préférés,naturellement :))

    Et résistez de toutes vos forces au meilleur des mondes qu’ils essaient de nous imposer:l’écriture inclusive,véritable attentat contre la langue française,en particulier.
    Continuez à faire des blagues sexistes si l’envie vous en prend pour faire un pied de nez aux nouveaux bigots…

Laissez une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *