La société post-chrétienne sera monstrueuse

Publié par le 2 Mar, 2019 dans Blog | 11 commentaires

La société post-chrétienne sera monstrueuse

J’ai un peu hésité à relayer un article paru dans la Lettre patriote. Tant il devient difficile de parler de religion et de christianisme et pire de déchristianisation de la France.

A gauche, depuis Jules Ferry on cultive l’anticléricalisme mais même à droite, parler, voire défendre la religion chrétienne est devenue un peu ringard voire franchement réac !

L’article développe la thèse selon laquelle il n’y a plus de nation quand la notion de religion et de transcendance quitte le peuple. Même si je n’adhère pas totalement à cette thèse, ayant moi-même rompu depuis longtemps avec l’église, le texte m’a semblé énoncer quelques vérités renforçant la crainte de l’avenir. A vous de juger …

L’information majeure du livre de Jérôme Fourquet, L’Archipel français, c’est la confirmation indéniable que la France, jadis “fille aînée de l’Eglise”, est définitivement entrée dans le post-christianisme.

Traduisons pour les durs d’oreille : plus personne ne croit en Jésus, Fils de Dieu, Dieu Lui-même, mort et vraiment ressuscité, vainqueur de la mort et du péché. Plus personne, si ce n’est un peu moins de 5% de la population, et encore ne faut-il pas aller voir de trop près ce à quoi les pratiquants croient vraiment… on risquerait d’être très désagréablement surpris. Lisez par exemple les réactions des “catholiques” lorsque le Pape fait son job et ose parler du Diable…

Pour la première fois dans l’histoire récente des Hommes (ces derniers quatre millénaires), une nation va tenter d’exister sans religion, sans transcendance. Pour la première fois, un peuple va essayer de se trouver un projet commun motivant et rassembleur (traduction de “nation”) sans aucun lien avec une foi surnaturelle.

Il y a bien longtemps que l’éthique (républicaine, par exemple), s’est affranchie de toute morale d’inspiration divine. De nombreux pas ont été franchis, qu’il serait trop long d’énumérer ici, dans la dissociation de la société d’avec la morale. Le résultat est déjà monstrueux : chacun est en lutte contre le groupe. Les particularismes veulent édicter la règle générale et les minorités dominent les majorités. Le monde est fou, va très mal, et tourne en vrille : c’est le commencement de la société post-chrétienne.

La nature humaine ayant horreur du vide, chacun y va de sa propre petite religion faite de bric et de broc. L’une est Vegan et se fait vite Vegano-Taliban. L’autre passe ses vacances dans des centres de Mindfulness pour bobos stressés, à écouter les conseils de gourous autoproclamés vendant le plus cher possible leurs livres qui se ressemblent tous. Un troisième se tourne vers l’islam, ce système ultra-rigoureux qui offre un cadre et un système conçus pour être compris sans souci jusque par des bergers nomades.

 

L’islam aura, c’est évident, son heure de gloire en France. C’est déjà, à n’en point douter, la religion la plus pratiquée – ou la plus affirmée – dans l’Hexagone.

L’ère post-chrétienne, dans laquelle nous sommes entrés sans même nous en apercevoir, sera une période de fragmentation. Fragmentation des groupes socio-économiques (les élites n’ont déjà pratiquement plus aucun contact avec le peuple des régions…), fragmentation des obsessions, fragmentation de micro-luttes permanentes, haines ethniques, haines sociales, haines économiques, et j’en passe. Et RIEN pour unir. Plus RIEN pour rassembler.

Le beau mot de Fraternité porté sur les frontons est vide de sens lorsque Dieu a disparu : on ne peut être frères si l’on n’a pas le même Père. L’Eglise catholique avait peut être des défauts – quelle organisation n’en a pas ? – mais elle avait une énorme qualité qui va terriblement manquer dans les siècles à venir : elle rassemblait le maître et le serviteur, qui se retrouvaient tous deux à genoux priant le même Père, se sachant finalement frères. L’Eglise catholique, via la pratique des Sacrements, permettait d’unir, de lier des individus qui se désindividualisaient, pour devenir ce fameux “corps mystique du Christ”.

Sans le décalogue, inventé pour qu’un peuple puisse faire société et croître en bonne intelligence, le monde explose. Chaque petite particule issue de l’explosion est coupante, acérée, et tourne dans le vide. Il ne reste plus qu’à espérer que Marthe Robin avait raison, et qu’il faut que la France “tombe au plus bas” pour entamer sa remontée. Je veux bien espérer, par réflexe, mais vous ne m’en voudrez pas de vous avouer que j’ai comme un mauvais pressentiment…

Valérie Lafont pour la Lettre patriote.

Merci de tweeter cet article :





11 Réponses à “La société post-chrétienne sera monstrueuse”

  1. maria-miguel Bechet dit:

    Désespérant, mais si vrai. Toutefois, je veux aussi croire à la remontée de notre France même si je suis convaincue que ce sera très long.

  2. Le culte de Gaïa est la nouvelle religion, il a son clergé, ses interdits, ses excommunications et bientôt son inquisition et ses bûchers.

    • Ouranos, ou le Ciel, gouverna le premier le monde; ayant épousé Gaïa (la Terre).

      Gaïa est la personnification de la Terre dans la cosmogonie d’Hésiode, elle est l’ancêtre maternel des races divines et des monstres. Chez les Latins on trouve l’équivalent en Terra Mater ou Tellus.

      « Gaïa enfanta son égal en grandeur, l’Ouranos étoilé, afin qu’il la couvrit tout entière et qu’il fût une demeure sûre pour les Dieux heureux. »
      Elle eut de nombreux enfants dont les cyclopes, les titans….

      Zeus est le Fils de Rhéa (fille de Gaïa et de Chronos) et de Chronos (Cronos, suivant les orthographes) dernier fils d’Ouranos et de Gaïa .
      Chronos et Gaïa étant, en même temps ses grands parents, ses père et tante
      Hum, j’arrive à me mélanger , dans cette famille tuyau de poêle!

      Vous savez, sans nul doute que Zeus, est « Jupiter en latin, même si quelques différences existent..

      J’en déduits que c’est:
      Sans doute pour cela que notre jupiter veut modifier la composition des familles de notre pays???

      Sans doute pour cela, que le culte de Gaïa serait d’après vous, la nouvelle religion du monde (ou de la France) ?

      Zeus, est le maître de la destinée. Il observe les actions des hommes, peut intervenir et les corriger.
      Le bien-être de l’humanité dépend de ses volontés, de ses caprices ou de ses colères.
      Il est le dieu bienveillant des rois — ils sont souvent issus de héros — et le dieu de toutes les royautés car elles émanent du pouvoir divin.
      Selon Eschyle, « Zeus est l’éther, Zeus est la terre, Zeus est le ciel, oui, Zeus est tout ce qu’il y a au-dessus de tout. »

      Par contre, c’est là où la ressemblance s’arrête :
      « Notre » Jupiter, à mon sens perso, hein, ,c’est :
      –il NE se montre PAS attentif aux suppliques
      –Il N’est PAS le grand protecteur des liens du
      mariage
      — Ni du foyer domestique , NI le garant de la sécurité de la cité , NI le garant des pactes et des serments, Ni un bienfaiteur et un sauveur .

      Le culte rendu à sa mère a beau se mettre en place, nul doute qu’il n’est pas un -bon- Dieu pour les humains du 21eme siècle!

      Le Dieu LREM : Jupiter
      Sa Mère : Junon/Jocaste
      Ses Muses? : Marlène (Schiappa), Nicole (Belloubet), Sybeth..
      Son clergé : les députés LREM, la Justice, les Forces de l’Ordre, les médias..

      😉 😉 😉

      • Christian 54 dit:

        Chère Suzanne,
        Il me semble que votre indignation, ô combien justifiée, vous a fait vivre un petit instant d’égarement tout à fait pardonné : vous avez pris les Harpies pour des Muses…

  3. A croire que c’est exprès, je viens justement de faire des recherches sur le temoignage d’une personne revenu apres avoir vu la Christ…

    Tres important pour vous, a voir absoluement.

    J’ai vu Jésus en larme » Natalie saracco Témoignage d’une EMI

    https://www.youtube.com/watch?v=76UInJ9GN-U

    Les 3 jours de ténèbres et la voix de Dieu **très urgent**

    https://www.youtube.com/watch?v=Nf0sgCc9YAQ

    Les lignes ont été tracées… & Pendant ces 3 Jours…

    https://www.youtube.com/watch?v=0my-tu5Htao

    Christian, je te demande de mettre ses videos, svp, il en va de l’ame de beaucoup et de leur avenir.

    Merci d’avance.

  4. Helas les degradations des eglises sont de plus en plus frequentes sans que l’etat y pourvoit un minimum de deniers pour securiser nos eglises.

    Les elites preferent pêut etre l’islam, au nom duquels ils se couchent, tandis qu’ils fustigent notre religion.

  5. d’où sort ce chiffre de 5 % ? je sais bien que certaines églises sont vides, mais quand même ! si la vie moderne rend plus compliqué d’aller à la messe, les grandes fêtes chrétiennes sont loin d’être oubliées.

    • Entièrement de votre avis!

      Peut être une méthode « bobardesque » pour matraquer les esprits : « la chrétienté a disparu, la chrétienté a disparu »….
      … tant ils en ont peur…

Laissez une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *