Le matraquage des médias censeurs

Publié par le 17 Mai, 2019 dans Blog | 8 commentaires

Le matraquage des médias censeurs

Le site Damocles est en train de conquérir une place de choix parmi les sites de ré-information.

Il a créé une équipe « désintox » pour contrebalancer les nombreux médias de gauche qui se permettent de noter les autres sites web à partir de leur morale bien particulière et partisane.

Il combat la censure qui se prépare dans les réseaux sociaux car la chasse aux Fake News est en passe d’être confiée officiellement à des médias largement orientés à gauche.

Je relaye ce matin une newsletter publiée par l’équipe dirigeante de Damoclès.

Chère Madame, cher Monsieur,

Vous avez été très nombreux à me répondre au sujet de l’incendie de Notre-Dame et de la propagande évidente des médias au pouvoir. Heureusement, vous n’êtes pas dupes !

Certains d’entre vous tombaient quand même des nues, demandaient des preuves, des liens… (et tout ce que nous disons est dûment vérifié et sourcé). Il faut dire que le matraquage des médias censeurs est tel, que oser chercher la vérité est devenu héroïque. Quand j’ai vu ce réflexe incroyable des journalistes, condamnant tout ce qui dépassait de leur doctrine comme « complotiste », j’ai tout de suite demandé à Thomas, notre journaliste, d’écrire un Damoclès Désintox sur cette affaire. Je pressentais que l’enjeu était énorme. Car il s’agit de la liberté de penser des Français.

Vous savez, nous discutons beaucoup des autres médias, en équipe. Nous passons des heures à analyser leurs stratégies, à éplucher leurs tactiques. Leurs manipulations. Et Thomas est sans doute le plus sévère d’entre nous : car, non seulement il a connu les affres des écoles de journalisme, mais il a cultivé par opposition une très haute idée du métier.

Quand on ne l’a pas vécu, il est difficile de s’imaginer le niveau de formatage que subissent les élèves en journalisme. Avant même de passer le concours, il faut bachoter pendant 6 mois toutes les actualités du journal Le MondeC’est LA référence absolue. Si vous ne parlez pas la langue du Monde, si vous n’épousez pas ses points de vue, vous n’avez aucune chance d’entrer.

Premier filtrage.

Puis, dans le hall d’école, chaque matin, une pile de Libération est disposée pour être « librement » lue. Alors, puisque vous avez le choix, vous faites comme tout le monde. Vous lisez, vous vous abreuvez, vous assimilez.
Comme vous êtes de-gauche-donc-ouvert-d’esprit et que vous vous en gargarisez entre vous, vous acceptez que quelques originaux lisent le Figaro. Mais c’est l’extrême limite. On vous apprend à écrire des dépêches AFP, la principale source d’information des rédactions. Voire l’unique…

Ces journalistes vivent dans une bulle où les délinquants sont des victimes et où l’on craint ce que pourraient mal penser les gens…

Les journalistes ne lisent pas les commentaires sous leurs articles. Ils n’ont pas besoin de retour, de toutes façons. Les lecteurs négatifs sont des frustrés. Les journalistes font leur métier correctement. Ils pensent bien. Un point c’est tout. Aucune remise en question.

Attention, Thomas ne dit pas pouvoir atteindre l’objectivité. Il assume son point de vue, sans le croire universel. Journalisme n’est pas science. Le vrai journaliste enquête, bien sûr, il regarde, il observe, il rapporte.
Et il reste humble devant ce qu’il voit.

Alors devant cette propagande évidente, Thomas a proposé un Damoclès Désintox consacré à ces médias politiquement corrects devenus depuis peu censeurs officiels sur Facebook.
https://damocles.co/desintox/facebook-medias-verificateurs-fact-checking/

Il ne s’agit malheureusement pas d’une manière de parler … Car quelques journalistes peuvent désormais décréter ce qui doit être dit et ce qui est tabou sur le réseau social qui compte 35 millions d’utilisateurs actifs en France et qui est devenu une des principales sources d’information des Français !

Et de rassemblement : le mouvement des Gilets Jaunes est né spontanément sur Facebook et ça gêne le pouvoir…

Dans ce dernier Damoclès Désintox, Thomas analyse le discours de ces journalistes en comparant les différences flagrantes de traitement d’information. Parfois, c’est subtil. Mais la plupart du temps, c’est ÉNORME ! Nous sommes en présence de censeurs de la pire espèce. Ils ne se contentent pas de chasser ceux qu’ils considèrent comme des sorcières (en ce moment, ils les renomment « complotistes », pour remplacer « fasciste »).

Ils se croient investis d’une mission : vous apprendre à « bien penser ».

Ils voudraient vous convertir, vous, vos proches, tous les Français. Et bien sûr, l’univers entier. Leur manière de faire est très pernicieuse : si vous n’êtes pas d’accord, vous êtes étiqueté puis écarté.

J’attire votre attention sur ce genre d’attributs utilisés : « fasciste », « complotiste », etc. C’est un procédé rhétorique qu’on appelle une reductio ad diabolum : on vous réduit au camp du Mal. Sur les réseaux sociaux, on parle aussi de la reductio ad Hitlerum, qui n’est qu’une variante de cette vieille technique (sauf qu’on amalgame la cible avec Hitler, comme vous l’avez compris : vous n’êtes plus « complotiste » mais « nazi »). Peu importe le sens réel de ces attributs, car ce sont des mots-sentences ; des mots-couperets. Ils sont chargés moralement. Religieusement, même : ce sont des anathèmes.

Dans les récits bibliques, quand une ville ennemie était vouée à l’anathème, tout était brûlé. Hommes, femmes, enfants, bétail… Il ne restait plus rien.

Alors, devenir « fasciste » ou « complotiste » jette tout ce que vous dites dans le discrédit, sans distinction, sans discussion. Tout ce que vous pourriez dire ou faire par ailleurs ne compte plus. Vous devenez « nauséabond ».
Le mot provoque le rejet immédiat, sans autre forme de jugement.

Dans le cas de Notre-Dame, c’était particulièrement saillant : le fait même de remettre la thèse de l’accident en question –  alors que l’enquête commençait à peine et qu’il n’y avait aucune preuve dans un sens ou dans un autre –  devenait sulfureux. Réfléchir, dangereux !

Finalement, peu importait la réalité : c’était une injonction morale, un rapport de force obscène. L’occasion d’asseoir un peu plus leur pouvoir médiatique.

Le pire, c’est que la plupart des journalistes ne s’en rendent pas compte, tellement ils sont persuadés d’être dans le camp du Bien. Il s’agit d’un enrayement généralisé, un cancer en phase terminale du journalisme. Beaucoup de journalistes courent après les piges et le renouvellement de leur CDD. Et ils s’autocensurent. Ce sont eux qu’on appelle pour organiser la police de la pensée sur les réseaux sociaux. Pour traquer les prétendues « fake news ». Pour chasser les sorcières.

Découvrez leurs filets dans le dernier Damoclès Désintox :

Faut-il faire confiance aux médias « vérificateurs » d’informations sur Facebook ?
https://damocles.co/desintox/facebook-medias-verificateurs-fact-checking/

Je vous souhaite bonne lecture.

Et vous pouvez aussi tourner le dos aux journalistes peu scrupuleux en soutenant le projet des Damoclès Désintox.

Thomas y travaille à mi-temps pour le moment. Grâce à la générosité des Damoclésiens bienfaiteurs, nous avons déjà financé les 7 premiers mois de l’année.

Un immense merci à eux.

Pour continuer le combat, faites un don selon vos possibilités en cliquant ici : https://donorbox.org/damocles-desintox

Pour la France !

Samuel Lafont et l’équipe Damoclès

PS. Clouez le bec aux médias : aidez-nous à nous faire connaître en transmettant cet email et en partageant les Damoclès Désintox ! Refusez le mépris de la caste des journalistes au pouvoir. Ces arrogants vous prennent pour des idiots ? Ils vous font la morale comme à des gamins ? Refusez leurs mensonges et leurs manipulations !

Seuls face à eux, nous ne sommes rien. Mais grâce à vous, avec vous, nous pouvons engager un véritable bras de fer !
Un grand merci pour tout ce que vous pourrez faire aujourd’hui !
https://donorbox.org/damocles-desintox

Merci de tweeter cet article :





8 Réponses à “Le matraquage des médias censeurs”

  1. Richard Mauden dit:

    Une journaliste de BFM arbore un blouson “Defend Europe” des Identitaires
    Par Michel Janva le 14 mai 20196 commentaires

    Imaginez le scandale…
    En fait, cette journaliste-militante (pardon pour le pléonasme) porte un sac de l’association complice des passeurs d’immigrés SOS Méditerranée :
    Ça ne vous gêne pas @BFMTV que vos journalistes fassent de la propagande pour une association complice des passeurs de migrants? @SOSMedFrance @RNational_offpic.twitter.com/x9hDZVl6WD
    — Laure Lavalette ن (@LaureLavalette) 14 mai 2019
    Ben voyons ! YAPUKA !

    • Que l’on soit passé de soi-disant réfugié à migrant n’interpelle personne????????
      Pour moi ce sont tous ni plus ni moins que des clandestins puisqu’en majorité ce ne sont que de jeunes hommes…………Qui paie le passage de toute cette populace?
      Qui transporte des mineurs pour ensuite les lâcher dans les villes pour que les communes les prennent en charge.
      Le Maghreb est bien content de se débarrasser de tous ces délinquants.

      Quant à l’immigration, Belloubet prévient : «On ne l’arrêtera pas, c’est un phénomène mondial»……….
      Les gens se déplacent de manière simple ou complexe. On n’arrêtera pas l’immigration, la seule solution, elle est européenne et c’est vers cela que nous voulons aller.»
      Ben voyons, ça veut dire ce que ça veut dire et cette militante journaleuse va dans le sens des socialistes comme belloubet qui dans en premier temps ont ouverts les vannes……..ensuite tous les autres les ont suivis! et voilà ou on en arrive, ça déborde de partout calais, la chapelle etc……….…
      C’est vrai que tout ces nantis n’ont aucun problème pour leur sécurité ou autre……….

      • Pour moi, du fait que ce sont tous des jeunes gens en âge de combattre, et lorsqu’on a lu le Coran, eh bien ce sont des armées de combattants, envoyés pour nous soumettre…

        Ce qui s’avère efficace puisque la charia commence à s’infiltrer dans nos coutumes et nos meurs, du ramdam fait pour le ramadan, à l’abattage hallal, en passant par le voile obligatoire pour les femmes et les mesures contre ceux qui refusent de se soumettre : égorgement, fusillades, viols en série, violences en tous genre et absence de réaction devant ces mœurs barbaresques, grâce au matraquage des médias contre les mœurs occidentaux, avec, en même temps,absence quasi totale des méthodes violentes de censure! .

        De quoi se poser de multiples questions

  2. Journaliste = « lavette » de goche, en general, leur morales a deux balle et a geometrie variable est quasi naturel pour eux.

    Heureusement certains journalistes sont restés « humains ».

  3. Jacques Boudet dit:

    Sir Winston Churchill déclara après guerre:

     » Les fascistes se proclameront anti-fascistes « 

  4. J’invite les « décodeurs » de Damoclès a suspendre leur épée au dessus du journal du grand ouest de la France, « Ouest France », quotidien de pure propagande parmi les mieux subventionnés ….

  5. C’est un moyen pour instaurer finalement une dictature extrême…
    On le voit déjà, le peuple n’est plus écouté, et ce n’est qu’une étape.

  6. Il y a un an ou 2 je regardais un débat à la RTBF sur l’arrivée massive des migrants en europe. Un journaliste disait en gros que ceux qui sont hostiles à l’accueil des migrants sont des racistes. Le présentateur lui dit que les sondages montrent que la majorité des belges est hostile à l’accueil ed demande au journaliste s’il pense que la majorité des belges est raciste. Le journaliste (gêné) dis que non, en fait tous ne sont pas racistes, mais qu’ils se trompent et que c’est là aussi le rôle des journalistes de les informer et les éduquer.
    Etant moi-même ressortissante d’un ancien pays communiste j’ai eu comme un air de déjà-vu (les camps de ré-éducation et tout ça). J’ai essayé de retrouvé l’émission, malheureusement sans succès 🙁

Laissez une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *