Les dérives du communautarisme au « Londonistan »

Publié par le 1 Nov, 2020 dans Blog | 1 commentaire

Les dérives du communautarisme au « Londonistan »

Aux yeux du monde anglosaxon, la France est un très mauvaise élève de la démocratie !

Notre notion de la laïcité leur est totalement étrangère et cela commence par la nature même de leurs institutions.

Rappelons que la reine d’Angleterre est également le « gouverneur suprême de l’Église d’Angleterre ».

Quand aux Etats-Unis, leur devise officielle est « In God we trust » (En Dieu, nous croyons) tandis que leurs présidents jurent de défendre la Constitution des Etats-Unis sur … la bible !

La devise « In God We Trust » figure sur chaque billet aux USA

Toutes choses qui hérisserait le poil de tout républicain – même de droite – en France !

Outre la laïcité qui nous différentie d’eux, il y a aussi la notion de communautarisme qui a pris, notamment outre-manche, des proportions proprement hallucinantes aux yeux des Français.

Voici comment François Geffrier, correspondant d’europe1 à londres, parle du communautarisme :

Un quadrillage communautaire

De fait, au Royaume-Uni, il existe un quadrillage communautaire. Les Pakistanais vivent à côté des Asiatiques ou des nord-Africains mais ils ne se mélangent pas. La religiosité s’affiche sans complexe. Il n’est ainsi pas rare de croiser des groupes de femmes vêtues du voile intégral. Des conseils de la charia sont aussi autorisés à rendre des avis consultatifs sur les divorces et les mariages. Et personne ne trouve rien à redire à ce que des Musulmans d’obédience salafiste portent la barbe et la tunique.

Le « Londonistan »

Dans cette société très libérale, l’autre pilier est la liberté d’expression. Or, c’est cette liberté d’expression capitale qui permis que, dans les années 1990, beaucoup d’islamistes radicaux réfugiés à Londres et notamment des leaders d’Al-Qaïda, puissent recruter librement. C’est ce que l’on a appelé le « Londonistan ».

Voici à titre d’exemple, un reportage sur l’imam Anjem Choudary qui vit à Londres et qui forme, en toute impunité, des islamistes radicaux. Il prône le djihad et assure que le drapeau islamique flottera bientôt au dessus de l’Assemblée nationale française et sur Buckingman Palace …

Jugez-en par vous même :

Quittons de pays de fous furieux, retraversons la Manche et écoutons un éditorialiste, Guillaume Bigot, qui ne partage pas le laxisme vis-à-vis des islamistes qui se pratique en Angleterre !

Faisons de la France, le tombeau des islamistes

J’ajoute le prêche d’un prêtre (que je crois belge) qui en appelle à la résistance contre l’islamisation de la France. Espérons que le Pape François n’aura pas vent de son homélie, très décalée par rapport à ses positions pro-immigration et pro-islam …

L’Europe est en train de sombrer dans l’abîme … Et la France avec !

Merci de tweeter cet article :





Une réponse à “Les dérives du communautarisme au « Londonistan »”

  1. Face au fléau nous serons seuls au début. Il n’y a pas grand chose à attendre de l’Europe, ni des allemands trop préoccupés par leurs intérêts commerciaux et tenus pas leurs propres minorités, ni des pays que nous avons trop méprisés, ni encore moins des anglo-saxons qui nourissent le crocodile en espérant ne pas être mangés.
    Il nous faudra tenir seuls comme Churchill en 40, les autres viendront après quand eux aussi, inévitablement, seront devenus des proies.

Laissez une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *