Les nouveaux intouchables : parias ou privilégiés ?

Publié par le 12 Juil, 2019 dans Blog | 5 commentaires

Les nouveaux intouchables : parias ou privilégiés ?

Après « l’Eté Benalla », voici la « Saga De Rugy » !

Décidément, ce pouvoir n’apprend rien !

Ne voit rien, n’entend rien ! Ne comprend rien !

Après la démission forcée de Bayrou, Garde des sceaux, le scandale à tiroirs Benalla, après les doutes concernant Richard Ferrand, et les frasques de Castaner, c’est la tourmente pour François de Rugy dont les jours semblent comptés au ministère de l’écologie, sur fond de homards arrosés au Cheval Blanc !

Voici un excellent texte que m’a transmis Christian54, un contributeur assidu à notre blog :

Crédit illustration : KAK pour l’Opinion

Depuis si longtemps, j’ai l’impression de bouillonner, tant ces intouchables m’insupportent, me dégoûtent, me font tempêter…

Dernier déclaré en date : un certain François Goullet de Rugy, éphémère Président de l’Assemblée Nationale, dont on est fondé à se demander quels séants il a dû lécher  et à quels reniements il a du se plier pour parvenir à ces poste prestigieux, mais pour lesquels il n’a aucune qualification que sa capacité de nuisance. Notons au passage qu’avec une rare élégance, notre héros, actuel ministre de la Transition Écologique, a consenti à partager les faveurs de l’actualité avec Nicole Klein, directrice de cabinet de son ministère en la démettant de ses fonctions pour avoir bénéficié, 12 ans durant, d’un appartement HLM qu’elle n’occupait pas.

Notre héros du jour s’est, selon Médiapart, largement gobergé en amicale compagnie et en engloutissant force grands crus pour faire passer les homards. Cette façon de faire n’est pas nouvelle dans les Zélites de notre pays. Ce qui, par contre, est nouveau, c’est la fréquence à laquelle nos aimables profiteurs nous assènent jusqu’à complet écœurement leurs exhortations à la mesure, leurs appels à des restrictions sans fin, leurs leçons de civisme. La distorsion entre les Puissants et la « populasse » ( le « lasse » est volontaire car descriptif de la réaction qu’il provoque) est de jour en jour plus grande. Elle est aussi de plus en plus immorale si l’on veut bien considérer que les profiteurs passent le plus clair de leur temps à nous donner des leçons (de civisme, d’économie, de morale etc…) qu’ils ne pensent pas une seconde à s’appliquer.

Déjà, lors de la réception par Bertrand Delanoë, de François Hollande à l’hôtel de ville immédiatement après son élection, j’avais été scandalisé par les images du monarque bedonnant et gauche, mal fagoté, recevant une meute de veules courtisans venus chercher les charges et prébendes, sans jamais avoir conscience du ridicule qu’il incarnait, affalé dans un fauteuil disposé sur une estrade, tel un trône destiné à un roi surplombant les manants.

Je ne pensais pas que l’on pourrait aller plus loin, mais j’avais tort. Macron est bien plus fort. Se moquant ouvertement de tous, ne craignant pas de choquer tous azimuts, avec les multiples affaires auxquelles il est mêlé sans jamais accepter de s’expliquer (encore moins de s’excuser), de plus en plus autocratique et méprisant…

Nous sommes donc en permanence priés, plutôt enjoints, de tout gober, tout accepter, d’obéir sans cesse et sans récriminer.

La coupure entre les dirigeants et les dirigés est non seulement totale, mais elle est surtout croissante. Le peuple s’exprime, dit ce dont il  a besoin et quand par miracle on l’écoute on lui explique comment s’en passer.

Le monarque sait tout, voit tout, prétend décider de tout sans le moindre contrôle. Il sait mieux que nous ce qui convient à la France en toute circonstance. Et j’en prends à témoin Notre Dame, rien que pour faire rager les idolâtres de la laïcité.

Tout cela avec la complicité enamourée d’une presse servile comme jamais dans une démocratie moderne. On dirait… au hasard la Turquie !

Quand je pense à ces pays qui, pour n’avoir pas  nos palais ou notre classe politique, n’en sont pas moins de grandes démocraties (34 ministres et secrétaires d’Etat, tous plus intéressés et pourris les uns que les autres, contre 15 en RFA par exemple). Alors que les nôtres se vautrent dans les ors de la République, dans la plupart des démocraties modernes ils n’ont pas de logements de fonction et ne travaillent pas dans des hôtels particuliers financés par les petits…

De plus en plus, la pseudo « démocrassie » française me fait honte. Mais rien de tout cela n’est surprenant. Depuis que la gauche est au pouvoir, tout périclite. Et les résultats du baccalauréat ne peuvent que conforter mon propos. Même avec une mention très bien, on ne sait plus écrire sans faute. Il n’y a pas si longtemps, 5 fautes de français sur une copie de n’importe quelle matière et c’était le 0 éliminatoire… maintenant, 88,1 % de reçus et 47 % de mentions, tout cela pour ne pas savoir écrire ni même parler français ! Qu’importe, on fera la sélection après une année perdue en Fac !

Par contre, quelle créativité dès qu’il s’agit de polluer notre belle langue !

Au nom du principe d’égalité, tant vanté par une horde de femelles hystériques et dépoitraillées venues des marches de l’est et dont on supporte les moindres incartades, pour ne pas braquer un infime pourcentage de la population, on vous supprime le « Mademoiselle » de notre vocabulaire. Je ne me vois guère donner du « Madame » ou faire le baise-main à une gamine !

Plus encore, puisque l’on veut de force me vendre du « celles et ceux » tournure d’une légèreté pachydermique, j’estime que l’on devrait à tout le moins une fois sur deux utiliser aussi « ceux et celles ». Ainsi l’égalité serait respectée et l’on pourrait même créer des postes de  contrôleur de l’égalité, le nombre restant à définir.

Suivant les principes de Médiapart, une nouvelle bordée de nouvelles apparaît ce matin, et ce n’est peut être pas fini ! Sèche-cheveux plaqué or et appartement acheté à un prix plus que douteux… Nous pouvons nous attendre à de nouvelles révélations dans les semaines à venir, chacune nous écœurant davantage.

Et pendant ce temps, la confiance en ce ministre indécent est maintenue. Impunité acquise on se demande à quel titre. Pourquoi seuls ceux ayant la confiance du monarque peuvent-ils se permettre de tels écarts par rapport à la décence ?

Christian 54 pour A droite, fièrement !

Quel plaisir de lire du bon français !

Merci de tweeter cet article :





5 Réponses à “Les nouveaux intouchables : parias ou privilégiés ?”

  1. Servir un Cheval Blanc avec du homard est une hérésie digne d’un renvoi immédiat. Un Chassagne Montrachet blanc s’impose, ou un Pouilly-Fuissé, ou un Chablis Château Grenouilles.

  2. Le privilégié macron 1er roi des intouchables vient d’être sifflé ce matin

    Quelle bonne nouvelle en ce dimanche.
    J’en suis toute ragaillardie!

    10h25

    Lors de son passage sur l’avenue des Champs-Elysées, le président de la République Emmanuel Macron a essuyé une vague de sifflets et de huées de la part d’une partie du public assistant au défilé.

    Le président de la République #Macron hué et sifflé (de manière très audible à la télévision) et reçu par une part du public avec des ballons jaunes pendant sa descente des Champs-Élysées précédent le défilé du #14Juillet.

    Toutes mes félicitations aux joueurs de sifflets et aux chanteurs de huées.

    • Vous avez vu comment il avait imposé de Rugy, à la tribune officielle, juste derrière lui, à sa droite presque…

      Une nouvelle façon de nous dire: Je vous emmerde, je le maintiens, que cela vous plaise ou non !

      Apparemment, Il aura été récompensé, comme il le mérite , par les manifestations bruyantes d’une partie du public 🙂

  3. Christian 54 dit:

    Je ne résiste pas à l’envie de citer Vincent Tremolets de Villiers dans Le Figaro ce matin : » Il est parti… La situation était d’autant plus intenable que résonnaient encore dans nombre d’oreilles les homélies intraitables de M. de Rugy contre François Fillon, ses épîtres enflammées pour la République exemplaire. Tartuffe, cette fois-ci, était ministre de l’Écologie.« 
    Et de un…

Laissez une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *