L’Europe, ouverte à tous les vents,
surtout les plus mauvais !

Publié par le 7 Sep, 2018 dans Blog | 8 commentaires

L’Europe, ouverte à tous les vents, surtout les plus mauvais !

A l’approche des élections européennes, c’est le moment de faire le point sur cette Europe que les politiques ont construite contre la volonté des peuples qui la composent.

Au risque de choquer, je comparerais bien l’Europe au communisme : cela part d’une très belle idée – l’union, la paix pour la première, l’égalité pour le second – et après mise en oeuvre, cela s’avère désastreux.

Nulle part le communisme n’a pu perdurer sans le carcan d’une dictature sanguinaire. Certes l’Europe cultive la démocratie mais ses résultats sont très décevants et entrainent de plus en plus la révolte des peuples !

Les défenseurs de l’Europe nous jettent toujours ses (supposées) réussites à la figure : la paix, l’union qui nous permettrait de mieux résister à la mondialisation et la tarte à la crème de l’Europe : Airbus comme si des firmes françaises et allemandes n’auraient pas pu s’allier pour fabriquer des avions sans l’Europe !

Je suis tombé ce matin sur un excellent article de Claire Beauchamp paru sur le site du Politique. Tout y est et le titre fait mouche :

L’Europe ? Un gigantesque bordel
soumis, laxiste, incontrôlable et incontrôlé !

Ouverte à tous les vents, surtout les plus mauvais, l’Europe devient peu à peu la poubelle du monde. Cette Europe qu’Emmanuel Macron nous vend, nous survend tel un mauvais vendeur de voitures, ad nauseam alors qu’il n’a toujours pas compris que SA vision de l’Europe n’a absolument, mais absolument rien de commun avec l’Europe telle qu’elle existe véritablement, aujourd’hui et maintenant.

Pour les gens normaux, « ceux qui ne sont rien », ceux qui contrairement à lui n’ont que leur bon sens et ne seront jamais des « premiers de cordée » et au vu des résultats pathétiques de ces odieux prétentieux peuvent-ils s’en féliciter, « Europe » est malheureusement devenue un mot synonyme de laxisme, d’oppression et d’enfer.

De l’islamisme conquérant imposant sa loi partout en Europe, s’infiltrant dans toutes les couches de la société et du pouvoir politique aux réglementations délirantes totalement déconnectées de la réalité des artisans, des agriculteurs, des entrepreneurs, des travailleurs aux millions de migrants qui ont débarqué et débarqueront encore demain sur notre sol en abusant le titre de « réfugiés », l’Europe est devenue – et pardon pour la grossièreté – un immense « bordel » où certains « dirigeants » politiques sont les prostituées de ceux qui, chaque jour du Bataclan à Super U, appliquent la loi du plus fort.

Car nous Européens, privés de tout droit à nous défendre, de tout droit à préserver nos valeurs, de tout droit à chérir notre mode de vie, sommes désormais des moutons voués au sacrifice par les loups. Partout, et plus encore à Paris passée de « ville de l’amour » à déchetterie géante, l’Europe est incontrôlée, incontrôlable, qui veut y rentre, qui veut y commet les pires méfaits, qui veut y fraude, qui veut y entreprend sa destruction.

Les Européens, de Chemnitz à Leeds à Rome n’en peuvent plus de cette « Europe » qui ne ressemble plus guère à l’Europe, la vraie, celle où les Européens étaient encore chez eux, celle où l’on pouvait vivre libre, celle où le progrès était la lutte implacable contre le totalitarisme qu’il soit nazi ou stalinien, celle où l’on ne se pliait pas à l’insupportable, celle où existaient des Churchill et De Gaulle pour combattre le Mal.

« L’Europe » déraille complètement et Emmanuel Macron comme Angela Merkel vivent dans un déni qui la démolit un peu plus chaque jour. L’Europe est devenue un foutoir sans nom, sans identité, sans avenir. Qui vous dira le contraire devrait sortir de son bel immeuble de l’ouest parisien pour vivre le monde tel qu’il est désormais : violent, totalitaire, sadique, laxiste, ignoble.

L’Europe se meurt, et ses « dirigeants » la suicident allégrement. Les milliers d’Européens assassinés par l’islamisme – inclus tous ceux passés en « faits divers » – sont la preuve irréfutable d’un si terrible constat. Crier au « populisme » quand soi-même on ferme les yeux sur le pire du pire, que l’on nie des attentats, que l’on ne fait strictement rien de durable pour protéger vraiment les Européens est un crime contre l’Europe, un crime contre l’Humanité.

Claire Beauchamp pour Le Politique.

Je recommande la lecture du Politique pour la qualité de ses intervenants. Voici quelques uns de ses derniers articles :

Merci de tweeter cet article :





8 Réponses à “L’Europe, ouverte à tous les vents,
surtout les plus mauvais !”

  1. « Sondages : Emmanuel Macron ne serait-il en fait qu’à 19% d’opinions favorables ? »

    C’est une très bonne nouvelle car une défaite aux élections européennes serait catastrophique pour Macron. Il est donc important de ne pas négliger ce scrutin.

    Autre bonne nouvelle possible  : le résultat des élections législatives en Suède.

    https://www.robert-schuman.eu/fr/oee/1770-elections-legislatives-suedoises-percee-attendue-des-populistes-de-droite

  2. L’Europe, celle voulue par Giscard et Schmidt, était fédéraliste, et pour l’imposer, ils ont choisi la voie de la bureaucratie, des lois supranationales, des règlementations et normalisations absurdes. Et à chaque élection, c’est la même chanson « l’Europe fait ceci et cela pour vous » oui, mais avec notre argent ! sans l’Europe et ses contraintes absurdes, nous pourrions nous même réaliser ces projets, que « l’Europe nous finance » dans sa grande générosité abondée par nos impôts !
    Cette Europe là est folle, sans contrôle de son exécutif sans légitimité, de la part des peuples. Cette Europe, je n’en veux pas !

    • La dislocation des LR avant les Européennes, sur initiative de l’aile gauche, me semble actée suite aux déclarations de M. Bussereau qui accuse les LR d’être Eurosceptiques.

      Il votera et appelera à voter pour la majorité, vu qu’il vient de déclarer qu’il soutiendra la liste la plus européenne.
      Tout comme Pécresse, Juppé, Raffarin, Riester, Keller et Calmels, il participe, en marge du campus LR du Touquet, aux « vendanges » (les amis de Juppé) de Bordeaux. Cette dernière, ex-n° 2 des LR à révélé au journal Sud-Ouest :

      « POUR LE MOMENT, JE SUIS TOUJOURS LR ».

      Demain, le vent aura tourné et « la girouette insatiable », en attendant la succession de Juppé, sera à la recherche d’un poste bien payé et bien exposé médiatiquement.

      Macron n’attend qu’eux renforcés des centristes, faiseurs de roi, pour pallier la chute abyssale de l’effet « prélèvement à la source » (emprunt russe macronien à 0%) du début 2019.

      Il distribuera des « bonbons » postes d’Euro-député pour les futurs néo-marcheurs (ceux qui font marcher les électeurs) qui viendront sauver « Manu » de la descente aux enfers.

      Qu’ils aillent au « diable », eux qui veulent sauver « cette Europe » au service du citoyen Européen, ignorant encore les problématiques de la France qu’ils ne citent même plus dans leurs discours, en affirmant que Wauquiez, élu par ses pairs, est irresponsable et inefficace (dixit Franck Riester sur LCI).

      • Ne soyez pas dupes électeurs LR, les amis de Juppé sont là pour affaiblir l’élu des adhérents LR.

        Encore une fois, ils refusent et contournent le suffrage démocratique, en créant, comme l’affirme Jean-Pierre Raffarin, une force entre Macron et Wauquiez.

        Aux vendanges de Bordeaux, pour la fête des « amis de Juppé », des invités Europeistes libéraux Macron-compatibles:

        – Frédéric David, politologue et D.G.A. de l’IFOP

        – Laurent Bigorne, directeur de l’Institut
        Montaigne (think-tank libéral Européiste),
        soutien de Jupiter durant la Présidentielle

        – Dominique (ça sent le) Moisi, politologue,
        ancien soutien de Juppé(ter), engagé auprès de
        Jupiter pour la Présidentielle

        La messe est dite, les stratégies sont en place:

        – La DILUTION

        En effet, le scrutin étant proportionnel à 1 tour,
        plus le nombre de listes et grand, plus les listes LR (ligne Wauquiez) sont noyées dans la masse et donc affaiblies.

        – Le RALLIEMENT

        Faire campagne contre Wauquiez et se rallier à LREM pour faire liste commune et enfin rejoindre Édouard Philippe, ami de toujours.

        – L’INTERPOSITION

        Créer une nouvelle alliance avec le Centre-droit (néo-UDF) pour à la fois récupérer des électeurs chez les déçus de la Macronie et chez les LR pour affaiblir la ligne Wauquiez, pourtant choisie par les adhérents.

        Une chose est sûre, la droite molle connaît son ennemi,

        LAURENT WAUQUIEZ (président des Républicains)

        Ils me dégoûtent, je ne peux plus voir ces loosers en photo, il faut du dégagisme à droite pour se débarrasser de ces « néo-conservateurs » (continuer droit dans le mur, sans frein et sans lumière, en niant le danger).

  3. Que de verité sur cette europe des pseudo « élites »‘ completement soumis aux pressions des lobbys et compagnie, quand ce n’est, tout simplement, que la trahison envers son peuple.

    Combien de faiblesse, mais surtout de trahison a goche et au centre, de meme en partie dans la fausse droite…

  4. l’Europe est devenue – et pardon pour la grossièreté – un immense « bordel » où certains « dirigeants » politiques sont les prostituées de ceux qui, chaque jour du Bataclan à Super U, appliquent la loi du plus fort.

    Pas d’accord. Les politiques sont des proxénètes, des mac qui contrôlent les prostituées (que nous sommes), à force de les frapper, humilier, terroriser et droguer (avec les allocations diverses) tout ça au profit d’une mafia (lobbys, finance …)

  5. On pourrait avoir une Europe qui ne serve qu’à normaliser par exemple les lunettes de toilettes, et chaque pays gère son budget, son agriculture, sa culture, son patrimoine. Plus de députés européens, juste quelques chercheurs et des Géo-trouvetou!

Laissez une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *