Même à la retraite, les magistrats restent corporatistes !

Publié par le 27 Sep, 2020 dans Blog | 5 commentaires

Même à la retraite, les magistrats restent corporatistes !

Attention les yeux ! Je vais défendre Dupond-Moretti !

J’ai bien compris, qu’à droite, nous n’avions rien à attendre de la nomination d’Eric Dupond-Moretti comme Garde des sceaux et que, probablement, il continuerait l’oeuvre dévastatrice de Christiane Taubira (suppression des peines-planchers, des tribunaux pour mineurs) et de Nicole Belloubet (libération de 13 000 détenus).

Mais cela ne m’empêche pas de le défendre, au coup par coup, quand j’approuve ses décisions.

Voici un extrait d’une interview d’Eric Dupond-Moretti par Alba Ventura, au micro de RTL :

Alba Ventura : Vous avez demandé une enquête disciplinaire contre trois magistrats …

Eric Dupont-Moretti : Non, madame ! Non, madame ! C’est ma prédécesseur qui a demandé une enquête !

Alba Ventura : Vous la poursuivez … Vous ne l’avez pas abandonnée ! C’est une enquête contre trois magistrats qui avaient diligenté l’examen de factures téléphoniques, les fadettes, de plusieurs avocats en marge d’une enquête sur Nicolas Sarkozy. Et vous faites partie de la liste des avocats, sauf qu’entre temps, vous êtes devenu ministre !

Eric Dupont-Moretti : Madame Belloubet décide une enquête de l’Inspection générale. Confiée à qui, madame ? Confiée à des … magistrats ! Du rapport d’enquête, il ressort qu’il y aurait des longueurs dans cette enquête, un manque de rigueur, et il y aurait, madame, un manque de LO-YAU-TE !

Et vous voudriez que je laisse tomber ça, moi ? Vous me demandez d’étouffer cette affaire !

Et les collègues en cause n’ont même pas voulu répondre à leurs collègues magistrats, des magistrats déontologues, dont c’est le métier ! L’une des magistrats en cause a même préféré Maris Match !

Tout le monde doit rendre des comptes et ces trois magistrats-là ont décidé qu’ils ne voulaient pas rendre de comptes !

Voila ce qui s’appelle coller au mur une journaliste ! Car oui, à l’évidence, Alba Ventura se serait parfaitement accommodée que l’on étouffât cette affaire pourtant scandaleuse !

Et voilà que ce matin, je tombe sur une interview dans Marianne, d’un ancien procureur à la retraite, Eric de Montgolfier, un des rares magistrats pour lequel j’avais beaucoup de respect tant il avait montré de résilience contre les pressions politiques qui l’avaient  pressé d’enterrer certaines affaires (affaire Tapie – OM-Valenciennes sous Mitterrand, par exemple).

J’ai été choqué des propos de l’ancien procureur et d’ailleurs tout est dans le titre de l’article :

« Dupond-Moretti franchit toutes les limites » : Eric de Montgolfier appelle les magistrats à protester contre le garde des Sceaux

Extrait 1 :

J’ai longtemps cru que la politique était une forme d’honnêteté. Je crois aujourd’hui que la politique est une forme de mensonge. Eric Dupond-Moretti en a pris toute la mesure. Comment peut-il s’en prendre au Parquet national financier dans un dossier où il était lui-même partie prenante avant d’être nommé ministre ? Si quelqu’un devait s’abstenir de toute intervention, je dis bien de toute, c’est lui. Or en attaquant le PNF, jusqu’au micro de l’Assemblée nationale, en lançant des poursuites disciplinaires folles contre trois magistrats de ce parquet, désignés nommément dans un communiqué, Eric Dupond-Moretti franchit toutes les limites. J’y vois le signe d’une République bien étriquée.

La réponse d’Eric Dupond-Moretti à Alba Ventura s’applique parfaitement à Eric de Montgolfier. Quant à la République étriquée, c’est l’étouffement de l’enquête diligentée par son prédécesseur qui aurait réduit la République !

Extrait 2 :

Si les magistrats de l’Inspection des services judiciaires en charge de l’enquête administrative visant les trois procureurs du PNF avaient un tant soit peu de dignité, ils refuseraient de se plier à cette manœuvre. En appelant cela de mes vœux, je sais aussi que si les magistrats de l’Inspection avaient du caractère, ils ne seraient probablement pas à l’Inspection, mais enfin, on peut toujours avoir de bonnes surprises.

C’est donc, de la part d’un ancien procureur de la République, un appel à la désobéissance que pour ma part je qualifierai d’incivique !

Qu’on demande au Garde des sceaux de ne pas intervenir dans cette affaire me paraitrait légitime mais je croyais que le Garde des sceaux n’avait pas le droit d’inférer dans les affaires individuelles.

Mais qu’une journaliste et qu’un magistrat lui demandent d’étouffer purement et simplement l’affaire, est un deuxième scandale après celui de l’espionnage de ténors du Barreau !

Vous avez dit : corporatisme ?

Oui, le corporatisme est omniprésent chez les magistrats, quand on voit notamment tous les recours déposés par les avocats de Nicolas Sarkozy contre les méthodes plus que douteuses appliquées dans les multiples enquêtes contre lui, recours qui ont tous été écartés par les Cours d’appel et de cassation !

Mêmes les écoutes des conversations téléphoniques entre l’ancien président et son avocat Thierry Herzog ont été avalisées par la justice (avec un j minuscule !)

Merci de tweeter cet article :





5 Réponses à “Même à la retraite, les magistrats restent corporatistes !”

  1. La je suis d’accord, E Dupond Moretti a raison.
    La journaliste, contre toute attente est restée elle meme, comme les jugettes et magistrats.

    Quand a l’andouille en retraite il aurait mieux fait de se la boucler, revelant ainsi, ce que je pensais deja, un corporatisme, et une tendance politicienne de goche…

    Il faut ajouter que dans l’affaire d N Sarkozy, les jugetes ont eu l’impudence de refuser de mettre dans leur dossier, des document important qui dementent la culpabilitée de N Sarkozy.

    De meme que pour l’affaire de F Fillon, des jugettes ont refuser de tenir compte des documents qui revelait une autre histoire que celle que raconte les jugetes et journaslite.

    Ces refus de tenir compte de document parce qu’il ne vont pas dans le sens politiciebn des ces jugettes, sont contraire a la democratie tout simplement.

    De plus le comportement de ces saligauds, est iplus qu’indigne…

    Se sont des representant de la loi et ceux ci se soustrayent a la moindre enquete, ou se moquent carrement de celle ci…

    On voit bien que la maxisme,  » il n’y a pas de plus corrompu qu’un juge » se verifie souvent ces dernieres decennies.

    Ces jugettes au dessous de la moralité des citoyens normaux, doivent demissioner, et passer en justice comme tout citoyen…

    A noter, il semble qu’ E Dupond Moretti soit favorable a des reeducation des voyous par des militaires, ou l'(equivalent, comme cela se fait en allemagne par exemple, c’est plutot une exellente idée.

    • Dupond Moretti soit favorable a des reeducation des voyous par des militaires, ou l’équivalent, comme cela se fait en Allemagne par exemple, c’est plutôt une excellente idée.
      JE REPRENDS VOS LIGNES
      Je lui conseille de leur mettre des boulets aux pieds et de les faire nettoyer les villes avec les tenues rayées des bagnards LA HONTE devant les gens qu’ils croisent généralement dans leur ville peut être et j’en suis moins sûre qu’ils réfléchissent à fois avant de commettre un simple délit Pour les assassins l’échafaud

      • Ce qu’il font aux etat unis depuis plus d’une decennie…
        Boulet aux pieds et enchainés, travaillant a proximités des gens ordinaire..

        La conclusion des prisonniers, une honte telle qu’il ne veulent plus recommencer.

        Si on laissait faire cela,j la goche emprisonnerait toute la population normale, ( les mechants) mais laisserait libres les delinquants, ( les gentils).

        • lors des discussions je prends un malin plaisir à les rabattre je les allume en les traitants de gauchos de Merde de nuls
          qu’ils détestent les gens qui ont réussi mais pour réussir il faut se lever et aller bosser et pas comme la plupart qui profitent du système comme les zadistes et autres fainéants
          moi si j’étais au gouvernement je vous mets tous au charbon , et les délinquants à Cayenne

Laissez une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *