Même crampons aux pieds, le lobby gay milite !

Publié par le 30 Juin, 2019 dans Blog | 5 commentaires

Même crampons aux pieds, le lobby gay milite !

Alors que les derniers chars de la gay pride ont à peine quitté les rues de Paris et de New York, LCI, dans un article, nous rapporte un acte de militantisme LGBT, observé en marge de la victoire de l’équipe féminine de foot américaine contre la France.

Décidément, les sportifs américains sont coutumiers du fait de militer à l’occasion des plus grands événements sportifs. On se souvient d’athlètes américains, le poing levé, lors des remises de médailles.

Cette fois-ci, c’est l’attaquante Megan Rapinoe qui encourage les gays et clame qu’il est impossible, pour une équipe féminine, de remporter une coupe du monde de foot, sans comporter des lesbiennes dans ses rangs ! « C’est même scientifique ! » prétend-elle :

Coupe du monde 2019 : « Allez les gays ! »,
lance Rapinoe après la victoire face à la France

 

Bourreau des Françaises vendredi soir lors de la victoire des Etats-Unis en quart de finale du Mondial (2-1), Megan Rapinoe s’est fendue d’une sortie remarquée après la rencontre, mettant en avant la communauté LGBT+. Selon elle : « vous ne pouvez pas gagner une grande compétition sans avoir de gay dans votre équipe. »

De nouveau rayonnante face aux Bleues vendredi soir, inscrivant un doublé permettant aux Etats-Unis de se qualifier pour les demi-finales du Mondial 2019, Megan Rapinoe s’est également faite remarquée en zone mixte après la rencontre. Face aux journalistes, la milieu de terrain évoluant à Seattle Reign FC a une nouvelle fois plaidé la cause de la communauté LGBT+ en lançant un : « Allez les gays ! »

« Vous ne pouvez pas gagner une grande compétition sans avoir de gay dans votre équipe. Ça n’a d’ailleurs jamais été fait par le passé. C’est de la science, c’est tout ! » a-t-elle déclaré avant d’ajouter : « Je suis inspirée par les gens qui, comme moi, se battent pour les mêmes choses. » Le tout en plaçant un petit tacle au président américain Donald Trump, dont elle est une farouche opposante : « J’y puise plus d’énergie qu’à essayer de prouver aux autres qu’ils ont tort. C’est même épuisant. »

On lui laisse la responsabilité de ses propos dont il n’est pas certain qu’ils fassent avancer la cause des LGBT !  Doit-on comprendre que pour que des femmes gagnent au foot, il en faut une part un peu masculinisée ? Ce serait des propos machistes ! Inacceptables par les temps qui courent !

Ce que l’on peut critiquer sans culpabiliser, par contre, c’est l’attitude de Megan Rapinoe pendant l’hymne américain ! Elle était la seule joueuse à ne pas chanter avec la main sur le coeur !

Même si la joueuse gay déteste Donald Trump, quel est le rapport entre lui et l’hymne américain ?

Son militantisme sonne juste comme le mépris de la démocratie américaine !

Et bien me voila habillé pour l’hiver de la cape de l’homophobie et peut-être même du machisme primaire !

A lire en complément, cet article de Valeurs actuelles :

Je ne vais pas à la putain de Maison Blanche” : Megan Rapinoe, la footballeuse américaine anti-Trump et pro-LGBT

Merci de tweeter cet article :





5 Réponses à “Même crampons aux pieds, le lobby gay milite !”

  1. Lorsque les premières lesbiennes ont osé se montrer, on insistait sur le fait que l’une d’entre’elles « faisait l’homme », ses traits et sa morphologie étaient plus virils.
    Auparavant, on argumentait sur le fait qu’un homosexuel avait des traits fins, une allure féminine, aimait faire la cuisine et s’occupait du ménage dans le foyer.
    Aujourd’hui, on ne voit plus ces différences physiques, j’ai parfois l’impression que c’est par défi vis à vis de la famille ou de la société, vouloir se démarquer et se couler hors du moule!
    Faudrait peut-être revenir sur les sanctions infligées aux sportifs transgenres, puisque c’est NORMAL!!!!

  2. Les medias parlent d’elle parce qu’elle coche les bonnes cases à la mode, lesbienne et anti-Trump. Quand la coupe du monde sera achevée, on n’en parlera plus.

    Pour planter un clou, il faut taper de nombreuses fois sur sa tête, ce que font ceux qui sont censés nous informer, mais qui font plutôt oeuvre de propagande grossière.

  3. Grâce à Megan Rapinoe, j’ai enfin compris ce qu’il manquait à l’équipe de France féminine de football pour être enfin championne du monde !

  4. Un grand éclat de rire en lisant l’interview de Poutine! On ne peut que lui donner raison. Enfin un responsable politique qui dit tout haut ce que la population pense tout bas!

    https://www.20minutes.fr/monde/2552651-20190629-g20-poutine-denonce-idees-pro-lgbt-imposees-gens

    • Je cite de Poutine:
      « laissez une personne grandir, devenir adulte et puis décider qui elle veut être », a lancé M. Poutine. »

      Il a entierement raison…

      Qu’est ce que ce « progressisme » qui impose l’interdiction aux filles de mettre des juppes a l’ecoles ?

      Il y a une immense hypocrisie quand aux soi disant « libertées » de choisir controlé, alors qu’on impose de differente façon, le « progressisme aux majorité degens qui n’en veulent pas.

Laissez une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *