Onfray – Balboa : même combat !

Publié par le 5 Oct, 2018 dans Blog | 6 commentaires

Onfray – Balboa : même combat !

Ça y est ! J’ai a la grosse tête !

Oser se mettre au même niveau
qu’un philosophe, il fallait oser !

Je vais quand même tenter de justifier cet outrage très probablement en aggravant mon cas !

Je venais juste de poster mon article « Enlève ton masque, Manu ...  » qu’une newsletter me conduisait sur le blog de Michel Onfray où je trouvais une lettre au vitriol contre le président de la République.

Et chose étonnante, cette lettre traitait des mêmes sujets, utilisait le même tutoiement (Mon cher Manu) et s’en justifiait par le même triste spectacle du fameux doigt d’honneur des Antillais.

La comparaison s’arrête là car cette lettre est bien plus élaborée, bien plus pertinente et bien plus agressive que mon article. Avec en plus un humour irrésistible !

Je me devais de partager ce grand plaisir avec vous :

Lettre à Manu sur le doigté et son fondement

Votre Altesse,
Votre Excellence,
Votre Sérénité,
Mon cher Manu,
Mon Roy,
Mais aussi:
Mon Chéri,

Je me permets en effet cette familiarité, mon cher Manu, car des photos t’ont récemment montré partout sur la toile aux Antilles enlaçant un beau black, bodybuildé en prison et luisant de sueur tropicale, ce qui semblait te ravir jusqu’au plus profond – si tu me permets l’expression… Ton sourire béat montre en effet que ta dilection va plus facilement à qui accompagne son selfie avec toi d’un doigt d’honneur qu’aux intellectuels qui n’ont pas l’heur de te plaire parce qu’ils ne te font pas la cour. Décidément, tu sembles n’aimer que ceux qui te font savoir leur amour d’une façon qui ne prête pas à confusion: il faut t’enlacer torse nu pour te plaire, essuyer sa transpiration sur ta chemise blanche, et passer plus de temps en salle de sport qu’en bibliothèque. Je comprends dès lors que le philosophe Etienne Balibar, avec lequel tu dis avoir rédigé un mémoire universitaire sur Machiavel, n’ait plus le souvenir de toi. Il n’est probablement pas assez couvert de sueur, trop âgé et trop intellectuel à ton goût.

A ceux qui voudraient augmenter un peu leur culture, ce qui n’est pas de trop ces temps-ci, consultons l’encyclopédie en ligne Wikipédia, soyons fous! Elle nous donne cette signification du doigt d’honneur: « Le majeur dressé autour des autres doigts baissés évoque un phallus et le reste de la main, un scrotum ». Traduction pour qui ne maîtriserait pas toutes ces subtilités lexicales, il s’agit tout bonnement d’un « doigt dans le cul ». Le doigt, on voit bien à qui il appartient, le cul, on se tâte – si je puis dire! Est-ce le tien personnellement? Auquel cas c’est ton affaire, mais n’en fais pas un étalage public: un président, ça ne devrait pas faire ça comme dirait l’autre… Ce cul, est-ce le nôtre en tant que tu incarnes la souveraineté populaire? Est-ce celui de la France dont tu es le corps mystique? On ne sait. Mais cette fois-ci, ça nous concerne. Et permets qu’on puisse ne pas jouir d’une pareille intromission dans notre intimité sans notre consentement. Demande à madame Schiappa: c’est la définition légale du viol.

Quoi qu’il en soit de ce fondement et de son propriétaire, c’est proprement manquer de doigté envers la République que de se laisser mettre de la sorte en arborant ce sourire radieux qui témoigne de ton contentement. Pareil goût relève de ta vie privée qui est celle du second corps du roi, elle ne devrait pas affecter ton premier corps qui est politique et républicain. Ce sourire, c’est le même que tu arborais sur les marches de l’Elysée le jour de la fête de la musique en compagnie d’une brochette d’individus, eux-aussi férus de ce très subtil langage des signes. On ne dira pas que tu caches ton jeu. Il n’y a que les crétins pour feindre que tu dissimules. Tu es du genre à nous le mettre bien profond, pour dire clairement ce qui ne devrait pas te choquer sous forme de mots, puisque la chose te ravit quand elle se trouve exprimée sous forme de geste. Mais mettre ou ne pas mettre, là est la question…

Or, cette question, tu l’as franchement résolue. Car, depuis quelque temps, tu montres en effet que, toi ou tes services, vous n’avez pas grand souci de la légalité (je ne parle plus de moralité, on sait désormais dans quelle estime tu tiens toute morale…), je parle de légalité.  En adoptant cet angle de vue, on voit bien comment tu nous la mets, tu nous le mets, tu nous les mets…

D’abord, premier doigt, il y eut cette étonnante évaporation de tes bénéfices en tant que banquier chez Rothschild: tu sembles en effet avoir habilement fait disparaître cette somme considérable de ta déclaration de patrimoine avant les présidentielles. Quid en effet des cinq millions d’euros que tu as engrangés comme banquier pendant huit ans et dont personne ne retrouve la trace ? (source : « Cinq millions d’euros en huit ans, où est l’argent, Emmanuel Macron? » dans Economie Matin du 16 février 2017). Cinq millions, ça en fait des billets de cinq euros que tu voles dans la poche des étudiants qui reçoivent l’APL!

Ensuite, deuxième doigt, il y eut cette soirée de levée de fonds à Las Vegas qui a permis, via des facturations de Havas-Business, le prestataire de service de cette soirée apparemment effectuée sans appel d’offre, donc illégalement, de dégager de considérables marges, en dizaines de milliers d’euros, pour le candidat que tu étais alors. Qui organisait ce genre de soirée fort peu légale ? Muriel Pénicaud, ton actuelle ministre du travail (source : « Déplacement de Macron à Las Vegas: la très chère soirée organisée par Havas » dans Le Parisien du 8 juillet 2017). Fillon est tombé pour trois costumes: cette seule soirée t’aurait permis d’acheter des pardessus et des pantalons pour tout ton gouvernement et leurs cabinets pendant de longues années. Or, ce ne fut pas la seule soirée ayant permis des largesses à ton endroit.

Michel Onfray

Lire la suite sur le blog de Michel Onfray.

Merci de tweeter cet article :





6 Réponses à “Onfray – Balboa : même combat !”

  1. Tout cela finira très mal!

    C’est ce qu’a dit Gérard Collomb,pour accompagner sa démission…

    Le gouvernail de l’Etat n’est plus tenu;le char de l’Etat n’a plus de conducteur,sinon un acteur qui a mimé l’autorité et la verticalité à ses débuts,avant de se laisser aller à une communication de plus en plus erratique…

    • En effet, la republique se lezarde chez macron,
      un doigt d’honneur, de la part d’un ancien braqueur,
      et a la France et aucune reaction digne de ce nom de la part d’un soi disant president…

      Mieux encore que hollande le normal 1 er.

  2. C’est bien envoyé, mais je ne sais pas si beaucoup de gens vont comprendre l’allusion aux deux corps du roi d’ Ernst Kantorowicz.

  3. Wiki : Michel Onfray est « un libertaire assez classique, un proudhonien qui se méfie des élites et du système parlementaire […] un homme de gauche, attaché à la défense de la classe ouvrière et à l’éducation populaire »
    En septembre 2015 dans Le Monde, il fait part de son « dédain de toutes les classes politiques », précisant qu’il ne votera pas à l’élection présidentielle de 2017

    J’adore ces quelques phrases, dont j’ai mis en gras la triste réalité.

    « Mon chéri, je me permets en effet cette familiarité, mon cher Manu, car des photos t’ont récemment montré partout sur la Toile aux Antilles enlaçant un beau black, bodybuildé, en prison et luisant de sueur tropicale, ce qui semblait te ravir jusqu’au plus profond – si tu me permets l’expression… »,
    « Il faut t’enlacer torse nu pour te plaire et passer plus de temps en salle de sport qu’en bibliothèque. »

    « Ce sourire, c’est le même que tu arborais sur les marches de l’Élysée le jour de la Fête de la musique en compagnie d’une brochette d’individus, eux aussi férus de ce très subtil langage des signes. »
    « La main, puis tout le bras dans le cul. »

    Accusé d’homophobie dans cette lettre à manu, il a répond : « Le problème n’est pas l’étreinte, mais le doigt d’honneur. Si le président avait enlacé une femme, j’aurais dit exactement la même chose. Mais il se trouve qu’il a enlacé un garçon. Ce n’est pas de ma faute tout de même. »

    J’avoue que, n’étant pas de gauche, je suis surprise d’adhérer à ce pamphlet, qui pour moi n’en est d’ailleurs pas un, car tellement collé à la réalité objective.

    Certes, je n’adhèrerai jamais aux thèses de l’ADMD (dont il est membre honoraire) et je ne puis adhérer, en tant que praticien en Soins palliatifs pendant plus de 10 ans, à l’euthanasie,(demande qui prouve simplement que le traitements physique et que les accompagnements psychologique , social et spirituels ont été soit ratés, soit bâclés)

    Certes je n’adhèrerai jamais au droit à l’avortement sauf, comme le précisait la loi de Mme Veil, en cas de gros problèmes thérapeutiques pour la mère

    Certes, mon idéologie (j’assume, terme à la mode, cette idéologie) refuse le clonage, fut il thérapeutique

    Certes je n’adhère pas au mariage homo, même si je comprends et accepte que deux personnes du même sexe peuvent s’aimer d’amour tendre, à la condition de ne pas s’afficher bannière au vent (sans jeu de mots !)

    Certes je ne fais, en aucun cas partie du courant socialiste libertaire !

    Ceci dit, je suis heureuse de constater que certains hommes politiques de gauche soient assez objectifs pour dénoncer la mascarade jouée par de mauvais acteurs, mis en place par des électeurs manipulés par les médias, depuis 2017

    Merci M Onfray .

    (Voici ma réponse au très bon article sur le tripatouillage de corps de « manu » aux Antilles, réponse que je n’ai pas eu le temps –et n’ai pas encore le temps- de peaufiner pour vous)

Trackbacks/Pingbacks

  1. Michel Onfray: «un authentique crachat lancé au visage» | A droite fièrement ! - […] Onfray – Balboa : même combat !, […]

Laissez une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *