Pacte de Marrakech, on nous avait bel et bien enfumés !

Publié par le 19 Août, 2019 dans Blog | 5 commentaires

Pacte de Marrakech, on nous avait bel et bien enfumés !

Au moment de la signature du pacte de Marrakech, je revois encore les chaines d’infos en continu nous asséner en boucle que le pacte de Marrakech n’avait

« absolument rien de contraignant  »

et que, par conséquent tous ceux qui prétendaient le contraire n’étaient que des diffuseurs ou des colporteurs de Fake News !

Il suffit de remonter le temps sur la toile pour trouver les preuves de ces affirmations péremptoires. Comme par exemple cet article du site d’Europe1 daté du 10 décembre 2018 :

Immigration : le pacte de Marrakech « n’est absolument pas contraignant »

Après six mois passés, il est temps de refaire le point sur la réalité de ce pacte et sur ce qu’il a changé en terme de politique migratoire. Voici quelques extraits d’articles glanés sur les sites de ré-information car ne comptez pas sur les médias main stream pour faire le moindre mea culpa …

1 – Pacte de Marrakech : l’administration allemande admet avoir caché une partie de la vérité à sa population (fdesouche.com)

Suite à une procédure d’opposition du journal Tagesspiegel, le ministère fédéral des Affaires étrangères a dû confirmer que le pacte de migration avait été en partie négocié en secret. Ainsi, les cessions intergouvernementales de négociations à New York n’étaient que « partiellement publiques ». Il y avait également eu des « réunions non publiques en amont et en aval ».

Les documents montrent que les États membres de l’UE ont dû faire de nombreux compromis. Selon les rapports, l’une des raisons était les « exigences maximales » de certains pays qui voulaient rendre le traité juridiquement contraignant et parvenir à « une nette amélioration de la situation des migrants irréguliers ».

D’après ce rapport, les négociations ont menacé d’échouer. Les documents n’ont pas été rendus complètement transparents, mais sont restés partiellement caviardés. Se référant au caractère prétendument public des pourparlers à New York, le Tagesspiegel s’est opposé à ce que les documents soient caviardés.

Néanmoins, le ministère a souligné dans sa décision qu’il n’avait « effacé la correspondance que de manière très peu invasive », de sorte que les rapports sur le déroulement des négociations étaient aussi transparents que possible !

Ces révélations montrent ce qui se cachait réellement dans les intentions de certains membres lors des négociations. De plus, on peut s’étonner que durant toute une année de négociation, aucun média français n’ait jugé bon d’informer les Français sur ce qui se tramait …

2 – La Cour de Justice européenne applique déjà le Pacte de Marrakech ! (fdesouche.com)

La plus haute juridiction de l’UE a rendu sa décision: Le statut de réfugié protège contre l’expulsion même en cas de crimes graves. Trois demandeurs d’asile, à qui la reconnaissance dans les pays de l’UE avait d’abord été refusée, avaient intenté une action en justice. […]

Cette décision fait suite aux plaintes de trois demandeurs d’asile que la Belgique et la République tchèque ont respectivement refusés de reconnaître après avoir été condamnés pour des crimes particulièrement graves. La Cour de justice européenne devait clarifier si le retrait du statut de réfugié en vertu des règles de l’UE est compatible avec la Convention de Genève et les droits fondamentaux de l’UE.

Les juges rappellent tout d’abord que les étrangers qui craignent, avec raison d’être persécutés dans leur pays d’origine, doivent être considérés comme des réfugiés au sens de la Convention de Genève. Cela s’applique indépendamment du fait que ce statut leur ait été formellement accordé ou non en vertu du droit de l’UE.

Autrement dit, les législations nationales et même européennes sont priées de s’effacer devant des conventions anciennes et négociées dans d’autres contextes, la plupart du temps en temps de guerre.

Ce qu’il est important de noter c’est que ce pacte de Marrakech n’est qu’un étape vers le traité contraignant qu’il précède. C’est écrit dans l’article 6 du pacte :

6 – Le présent Pacte mondial marque une étape importante dans l’histoire du dialogue mondial et de la coopération internationale concernant les migrations.

Vous pouvez consulter le texte final du pacte ici.

Le plus grave, potentiellement, dans ce pacte, tient dans les atteintes aux libertés d’opinions et d’expression. Les articles suivants du pacte sont particulièrement inquiétants :

Les signataires adopteront et appliqueront des textes des textes de loi contre « les infractions inspirées par la haine visant les migrants ».

Le Pacte entend que soient instituées des normes déontologiques pour le journalisme concernant notamment « la terminologie afférente » aux migrations c’est-à-dire la novlangue.

Les signataires ne devront plus allouer de fonds publics ou apporter un soutien matériel aux médias jugés hostiles aux migrants.

Beaucoup de Français trouvent qu’il y a trop d’immigrés en France et s’opposent à l’arrivée d’autres migrants. Tomberont-ils bientôt sous le coup d’une « infraction inspirée par la haine visant les migrants  »

La loi AVIA adoptée récemment donne déjà à la Justice les moyens de réprimer ce genre d’opinion !

Ce danger constitué par le Pacte de Marrakech est développé dans cet article paru sur le site de Polemia :

Pacte de Marrakech. Vers l’effacement de la liberté d’opinion

Merci de tweeter cet article :





5 Réponses à “Pacte de Marrakech, on nous avait bel et bien enfumés !”

  1. Christian 54 dit:

    Comment avoir encore confiance dans nos politiques, quel que soit leur parti ?

  2. Désolée, mais je n’ai pas été enfumée!

    Je savais (hélas pour jupiter, je ne suis pas illettrée au point ne pouvoir épeler puis âne oner (comme âne – hi- dingo!), en lisant ce pacte que ce pacte non contraignant , est contraignant, puisqu’il « repose sur les engagements convenus par les États Membres dans la
    Déclaration de New York pour les réfugiés et les migrants »

    (phrase parmi tant d’autre du même acabit, comme la première de l’article 8 Par le présent Pacte mondial, nous nous engageons collectivement …).

    Ou bien j’ignorai que « s’engager à » n’est pas « contraignant »!

    Il est vrai que la morale des démocrates du 21eme siècle ne correspond ni à la morale chrétienne, ni à la morale de nos aïeux!
    Chez nous, notre culture ne fait pas (pardon, « ne faisait pas ») un grande place à la taqiya!

  3. Moi aussi, je n’ai pas été enfumé!
    Par contre toute la goche oui… comme d’habitude.

  4. Christian 54 dit:

    La droite, la vraie qui ne réagit pas et ne relève rien, c’est peut être pire.

    • Certainement, cette droite aux abois révèle toujours autant de différences entre les paroles et les actes.

      Le fait d’engager la signature du Président de la République Française sur un pacte international, ce qui n’est pas rien, qui ne figurait pas sur les engagements de campagne de l’ex-candidat devrait être soumis à un référendum ou à minima aux 3/5ème du parlement.

      La démocratie est devenue à géométrie variable surtout en période électorale car dévoyée par les pouvoirs politiques, médiatiques et judiciaires. L’intérêt des puissants est devenu prioritaire sur l’intérêt national, surtout depuis que les européistes extrémistes et béats ont pris le pouvoir pour brader la France à la mafia financière européenne.

Laissez une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *