Répression policière : Gilets jaunes : oui ! Racaille : non !

Publié par le 10 Mar, 2019 dans Blog | 11 commentaires

Répression policière : Gilets jaunes : oui ! Racaille : non !

En France, nous avons un grande expérience des manifestations de rue et avec elles, des violences qui s’installent en marge de ces défilés le plus souvent pacifistes.

Sous François Hollande, la violence s’était invitée lors des manifestation contre la loi El Khomri. Avec Emmanuel Macron, ces manifestations se caractérisent d’une part par leur durée – on assistait hier à l’acte XVII du mouvement – et d’autre part par les chiffres des interpellations et des blessés.

Après seulement un mois de manifestation, Libération dressait le bilan suivant :

  • 6 morts (par accident aux alentours des ronds-points),
  • 1052 blessés parmi les manifestants,
  • 245 blessés du côté des forces de l’ordre,
  • 3326 arrestations,
  • 2607 placements en garde à vue.

Ce sont des chiffres jamais vus en France. Et le plus étonnant, c’est l’incroyable complaisance des médias vis-à-vis du pouvoir. Imaginez que ce bilan des violences ait été tiré durant le quinquennat de Nicolas Sarkozy … On aurait assisté à un lynchage médiatique en règle !

Mais il y a plus grave !

Ce qui est grave, c’est le deux poids, deux mesures appliqué par le gouvernement dans sa stratégie de maintien de l’ordre.

Depuis plusieurs jours, de véritables émeutes de rue se déchainent à Grenoble. Deux jeunes, circulant sans casques, sur un scooter volé et poursuivi par la police, ont trouvé la mort dans un accident de la circulation avec un bus.

Des dizaines de véhicules ont été incendiés et les forces de l’ordre reçoivent des cailloux et des boules de pétanque lancés depuis les toits comme en témoigne ce tweet publié par la police nationale :

Il est clair que face aux gilets jaunes ou à la racaille, la stratégie de répression de Castaner n’a rien à voir.

Face à un mouvement de Français travailleurs qui demandent juste de pouvoir vivre correctement du fruit de leur travail, certes avec des débordements de casseurs, le gouvernement fait preuve de fermeté et même de violence (même l’ONU nous demande des comptes !)

Mais dans les rues de Grenoble, la réponse policière est faible ! D’autant plus faible que le motif de ces émeutes est parfaitement illégitime.

On peut comprendre la peine des proches de ces deux jeunes gens mais il est surréaliste de les entendre dénoncer le fait que la police ait oser les poursuivre. « ils n’avaient tué personne ! » ai-je entendu comme justificatif !

Le vol d’un scooter, la circulation sans casque au mépris du code de la route, le danger que ça représente pour les autres usagers de la route ne doivent donc pas être sanctionnés !

Seuls les Français honnêtes qui dénoncent la spoliation fiscale dont ils sont victimes ou « coupables » de dépasser la vitesse maximum de quelques kilomètres/heure méritent d’être punis !

Et bien sûr, c’est sans risque pour le pouvoir !

Sauf peut-être dans les urnes !

Merci de tweeter cet article :





11 Réponses à “Répression policière : Gilets jaunes : oui ! Racaille : non !”

  1. On a même vu pire, question passivité des forces de l’ordre, le jour du premier sacre du PSG de l’ère qatarie à la Concorde, en 2012, où on avait pu assister, éberlués, à des forces de l’ordre restant dans une position de passivité coupable, l’arme aux pieds pendant que des racailles attaquaient, sous leurs yeux, un bus de touristes étrangers, façon attaque de diligence !

    Après ça, je ne prendrais pas le pari, que les parieurs avec bulletin de vote, qui ont déjà fait le bonheur de Macron et le malheur de la France en 2017, n’insistassent pas, avec les mêmes tocards, lors des prochaines échéances électorales, bien aidés, c’est vrai, par une propagande débridée et des journalistes subventionnés…

    • Pour moi, ce sera : TSM et sa LREM-dans-le-mur (en tentant de choisir une liste susceptible de pouvoir envoyer un député à Brussel, puisqu cette élection n’est qu »‘à un tour et à la proportionnelle.

  2. Deux poids deux mesures, selon que le gouvernement estime que ses interets ou ceux de l »europe » censé proteger les peuples, sont en pseudo « danger » avec les GJ et les vrais danger, les racailles, dont se sert le gouvernement pour pourrir le mouvement GJ.

  3. Le “Journal du Dimanche” rapporte, ce 10 mars, qu’un collectif de 35 ophtalmologues a envoyé un courrier à l’Élysée, en février, afin d’alerter le président de la République sur l’usage des lanceurs de balles de défense (LBD) par les forces de l’ordre.

    De leur point de vue de médecins, la situation est inédite. Ce dimanche 10 mars, le JDD indique qu’au début du mois de février dernier, 35 ophtalmologues ont envoyé un courrier à l’Élysée pour alerter Emmanuel Macron sur l’usage des LBD par les forces de l’ordre.

    C’est l’absence de réponse de la part du chef de l’État qui les a poussés à rendre le courrier public.
    (V.A.)

    Nous en sommes là.

    On laisse faire les racailles, mais on mutile les occidentaux ou les nouveaux français qui se sont intégrés!!!
    On ment en répondant à l’ONU qu’il n’y a pas de violences de la part des forces de l’ordre…

    … Tandis que Police.org, « syndicat France Police – Policiers en colère », voit CLIP, FFOC, MPC, UPNI, HS et ASSOPOL solliciter la participation de leur syndicat de laisser nos désaccords de côté et demander de faire cause commune sur cette thématique vitale (suicide des liciers).

    Entre autres articles sur leur site, il est écrit:
    En empêchant les Gilets jaunes d’occuper les ronds-points ou en interdisant les sit-in, on favorise les cortèges mobiles anarchiques non déclarés. Regrettable.

    A 15h45, notre syndicat dénombre 160.000 manifestants à travers toute la France.

    Depuis 17 semaines, nos collègues passent leurs samedis à disperser du Gilets jaunes parce que le gouvernement refuse d’écouter les Français.

    Ils parlent, dans un article du 08 mars de la « Désinformation de l’opinion publique, manipulation des masses : autopsies comparées des émeutes à Grenoble aux manifestations de Gilets jaunes »

    Site à regarder pour constater les bobards élyséens et du sinistre de l’intérieur, ainsi que le résultat sur le moral des policiers, dont beaucoup se voient confronter au dilemme : « respecter les ordres et combattre la morale et l’éthique » ou se suicider!!!

    Je les plaints vraiment

    En mai : TSM!!!

  4. NORMAL:

    Répression policière : Gilets jaunes : oui ! Racaille : non !

    Depuis Giscardo-Mitto-Chiraco-Sarkozo-Al Makrono… ils n’ont pas peur avec les blancs.

    Mais… ils sont tous peur avec les voyous-racailles-Djihadistes-Terroristes. Ils sont tous se prosternent devant eux.

    Pire maintenant: même LR qui est soit disant opposition ( ah bon?)… ils sont tous se ranger derrière LAREM contre les Gilets Jaunes… en attendant la prochaine nomination pour des postes ministeriels.

    Et nos généraux… ils sont aussi lâchent. Ils n’osent pas de lancer un coup d’êtat pour sauver la France.

    Même le pays est sous la menace le grand remplacement et le retour les 300 Djihadistes… nos soldats s’en foutent!!!

    Donc… vous les français… vous êtes tous mal-barré. Personne vous défendent! Dans 10-20 vous êtes obliger de prendre les bateaux!

  5. Que voulez vous attendre de politiciens qui ont préparé la mort de la France par de véritables trahisons envers le peuple par l’immigration massive et le traité de Marrakech, qu’ils vont jusqu’à mettre en péril de guerre civile et militaire…

    Ils ont choisi de défendre nos adversaires, c’est évident, voila ce que cela veut dire, de nous, ils n’en veulent plus, alors ne vous étonnez pas qu’ils cassent exprès du gilet jaune car nous ne comptons plus, tout simplement, voila pourquoi le 2 poids 2 mesures.

    C’est une haute trahison des politiciens.

  6. Les manifestations des algériens dans les grandes villes et notamment à Paris, les autorités et merdia se réjouissaient presque leurs participations soient 3 fois supérieure à celle des GJ, ont elles été déclarées.

    Pourquoi n’y avait il pas de casseurs, combien de forces de l’ordre étaient mobilisées, c’est l’omerta, seule la réjouissance de voir les algériens ex-patriés être solidaires de leur peuple d’origine.

    C’est ce silence et se manque de traitement paritaire qui fait froid dans le dos,
    GJ = casseurs, factieux, séditieux, extrême droite ou ultra gauche
    Grenoble = silence radio (et TV)
    Algérie = manifestation en ordre RAS

    1000 fois d’accord avec Suzanne avec un petit bémol

    TOUT SAUF MACRON (LAREM) ET LEURS COMPLICES…

Laissez une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *