Un certain goût de l’autoflagellation …

Publié par le 1 Sep, 2018 dans Blog | 7 commentaires

Un certain goût de l’autoflagellation …

Il me faut un certain goût pour l’autoflagellation pour publier ce texte de Suzanne !

Un texte sous forme de réquisitoire implacable contre Emmanuel Macron. Rien n’aura échappé à Suzanne, ni les cars Macron, ni l’évaporation des millions de son patrimoine !

Un texte qui pointe aussi une certaine naïveté chez votre serviteur … Naïveté que néanmoins il revendique ! Car l’espoir fait vivre et après la parenthèse malheureuse du quinquennat Hollande et l’explosion en vol du candidat de la droite, il fallait bien espérer dans quelque chose ou dans quelqu’un …

Je laisse la plume à Suzanne …

Bonsoir à tous,

Grincheuse comme je suis toujours, je me devais de répondre à cet article !

En effet, à l’instar de notre amie Galatine, je n’ai jamais cru en Jupiter, comme le fait si bien remarquer notre hôte.

J’ai un défaut (ou qualité ?) :  je me trompe rarement (cela m’arrive cependant) lorsque je jauge les gens (ce n’est pas un jugement, mais une mesure). Et je suis toujours surprise de constater que mon entourage ne voit pas ce que je vois.

Est-ce dû au fait que j’ai étudié (et pratiqué) la communication, dans le cadre de mon travail, en utilisant, par ailleurs la communication non verbale, puisqu’hélas, mes patients étaient en fin de vie, sans, souvent, la capacité de communiquer verbalement ?

Est-ce dû au fait que, parallèlement à ce côté « littéraire et humain » je suis une scientifique qui a été obligée, durant toute sa carrière, d’analyser et de résoudre, logiquement, tant des problèmes techniques qu’humains, justement ?

Est-ce parce que j’ai dû apprendre la psycho ? (je ne suis pas psychologue).

Autant de raisons qui m’ont fort perturbée pendant cette campagne électorale !

Phase 1 – Emmanuel Hollande

Je n’enlèverai pas un seul mot aux écrits de notre hôte.

Manu était associé gérant de la Banque Rothschild depuis 2010, après être passé par la commission pour la croissance publique, dite commission Attali en 2007. Entre 2010 et 2012, Manu déclare avoir gagné 2 millions d’euros brut. En 2012, ce charmant jeune homme est nommé gérant et dirige l’une des plus grosses négociations de l’année, le rachat par Nestlé de la filiale « laits pour bébé » de Pfizer. Selon Wiki, « cette transaction, évaluée à plus de neuf milliards d’euros, lui permet de devenir millionnaire.  »… Je me demande où sont passés ses/ces millions… Quelqu’un le sait-il ??? Il paraît que selon la Haute Autorité pour la Transparence de la Vie Publique, après investigations, cette déclaration de patrimoine paraît exhaustive et sincère  et Anticor n’envisage alors pas de recours. Que voulez-vous. C’est le genre de truc qu’il m’est impossible d’avaler !

Il était évident que ce secrétaire général adjoint de l’Élysée sous le règne de Flanby, jusqu’en juin 2014,  devenu par la suite, le 26 août  2014, ministre de l’Economie, de l’Industrie et du Numérique (gouvernement Valls II), avec le talent taxatoire et bobardesque dont nous devrions nous rappeler, gouvernait déjà et imposait son tempo à Flanby.

Rappelons-nous : les cars Macron, soit disant emblème de ses réformes de ministre !!!

Pour Info : Poitiers-Paris en TGV 1h30. Cars macron  (que j’ai vus*** rouler sur autoroute !!!) : 5h20. Voiture perso : 3h15 avec péage

Déjà, dans l’affaire Renault, il impose, il menace (notamment le PDG de Renault au sujet de son salaire)…

Déjà, lors de ses échecs, il prétend qu’ils sont « normaux, soit que c’est de la faute des autres.

Ensuite, il passe de l’ombre à la lumière, grâce aux médias et à une campagne de pub hors norme. Je sentais que cette médiatisation était excessive !

Le 08 mai 2016, à Orléans, il va jusqu’à établir un parallèle implicite entre la vie de Jeanne d’Arc et sa propre trajectoire !!!!

Il était évident, là encore, qu’il voulait se démarque de Flanby, mais, « en même temps » conserver ce poste le plus longtemps possible, pour se faire de la pub gratuite (cela ne coutait rien, puisque c’était l’état qui payait) … Jusqu’au 30 aout 2016, où il démissionne …

Déjà possédé par sa mégalomanie et son besoin de pouvoir, de puissance et de gloire !

N’oublions pas ses petites phrases et les qualificatifs qu’il attribue au petit peuple !

  • 2014 : « une partie non négligeable des employés bretons de  GAD sont illettrés »
  • 2016 (27 mai ): « Le meilleur moyen de se payer un costard, c’est de travailler »
  • 2017 (janvier) : « l’alcoolisme et le tabagisme se sont peu à peu installés dans le bassin minier »
  • 2017 (février) : « La colonisation fait partie de l’histoire française. C’est un  crime contre l’humanité »
  • « Il n’y a pas de culture française. Il y a une culture en France. Elle est diverse »
  • « il n’y a pas de culture française » et je n’ai jamais vu l’« art français »
  • ….Entre autres « macroneries »…

Je sauterai, si je puis dire, sur « la politique est mystique » « je marche sur l’eau » … au cours de sa campagne électorale !

Pourquoi si peu de gens ont vu et entendu et surtout retenu ces quelques lignes (lues sur Wiki) parmi tant d’autres, qui nous dessinaient déjà le profil de ce personnage ?

Phase 2 – Laissons lui faire ses preuves …

Faire ses preuves ? Ne les avait-il pas faites, ses preuves, sous Flanby ?

N’avions-nous pas remarqué son pouvoir sur les juges du mur, son pouvoir sur la presse, pouvoirs qui lui ont permis de se retrouver devant une Marine le Pen, non seulement incompétente, mais présentée comme un épouvantail, genre « si elle passe, c’est l’enfer sur la terre de France » ?

A-t-il réellement rehaussé la fonction présidentielle avec la comédie de la pyramide du Louvre,

L’a-t-il vraiment rehaussée en trimballant sa duègne, montrant sa petite culotte lors d’enterrements ?

L’a-t-il vraiment rehaussée en méprisant le peuple (toujours de l’Etranger !)  Et en choisissant un gouvernement tel qu’il est ou plutôt l’était ?

Combien de démissions obligatoires ?  Combien de problèmes de fraudes ou autres calamités étouffées par le fait du Prince ?

Tiens, à propos de Jean-Michel Blanquer, les yeux commencent à se dessiller !

Lu sur Sud Education  (certes !) :

« Blanquer empile actuellement ses réformes malheureusement cohérentes. Avec la mise en œuvre de Parcoursup, la casse du service public d’orientation, la réforme des lycées (professionnel, général et technologique). Afin de mettre au pas les personnels, ce sont toujours les mêmes solutions : casser les statuts et développer la précarité et le management à l’école. Face à ce rouleau compresseur, une nécessité : la mobilisation de tous les personnels, de la maternelle à l’université ! »

Sans compter le déclin du Bac avec son épreuve d’oralité,  à la fin d’une année dite de maturité

Bon, je vous l’accorde, à côté de Najat….

Il n’empêche que ce personnage n’est ni clair ni net.

Je ne vous parlerai pas de Mme Buzin, j’en écrirai un roman … L’a-t-il choisie à cause de leur lien financier avec certains labos pharmaceutiques ? Je l’ignore…

En tous cas, elle (comme lui) prononce des « petites phrases » très  méprisantes pour autrui, et impose des trucs et des machins sans argumentation aucune, hormis des sentences sans valeur scientifique.

Phase 3 : les yeux se dessillent !

 Eh oui… C’était d’une telle évidence.

Manu fait joujou avec les soussous du peuple, et impose, avec la force, non pas d’un Jupiter, mais d’un Narcisse égocentrique, tendance mégalo, tout ce qui lui passe par la tête.

Méprisable, car méprisant. D’une intelligence que je qualifierais de malsaine, car tournée exclusivement vers la jouissance de voir ceux qu’il méprise crouler sous le joug de ses désirs et de ses insultes.

Tout en favorisant les voyous : Kholer, Benalla, Ph Besson, Agnès Saal, et tant d’autres …
Pourquoi ? Pour nous narguer ?

Et maintenant, phase 4 ?

Cohn-Bendit ne dit pas non à Macron …. (jdd du 31/08/18)

 C’est un cauchemar ? Suis-je éveillée, Que sera demain ? Hélas je ne suis pas voyante !

Néanmoins, je crois que nous allons vers des jours plus qu’incertains.

Nous sommes déjà en guerre, la vraie (même si on nous parle de véhicules ou de couteaux déséquilibrés et non d’humains) en guerre économique aussi, en décadence certaine, tant culturelle que sociale, avec une vraie baisse du niveau de vie, du niveau scolaire et universitaire, du niveau de prise en charge des soins, du niveau de vie décent de tous ceux qui travaillent (et non ceux qui font semblant) ou qui ont travaillé.

La morale a disparu, de même que l’éthique,  sous les dénégations des élites macroniennes et de leur chef, allant jusqu’à déformer notre sémantique, afin de manipuler le peuple ignare dont nous faisons partie, ceci sous les affirmations macroniennes de « Tout va très bien Mme la Marquise, les gueux inventent des fake-news » (on dirait presque du Hollande !).

Oui, je sais, je ne suis pas gaie ce soir !

Suzanne pour A droite, fièrement !

Note du blogueur :

Je ne peux pas laisser passer, dans ce texte de Suzanne, la citation de Sud Education :
«  … casser les statuts et développer la précarité et le management à l’école … »
Sans doute un moment d’égarement ou d’inattention de la part de Suzanne … Les statuts ? La France en crève ! Quant au management dans l’Education nationale … On en manque cruellement ! Dans quelle organisation digne de ce nom, un chef d’entreprise (le directeur) n’a t-il aucun pouvoir ni sur le recrutement de ses collaborateurs (les professeurs) ni sur l’appréciation de leur travail ?

*** Petit précis d’orthographe (vous pouvez prendre des notes !) :

J’ai été interpelé par la phrase  : les cars que j’ai vus rouler et surtout par le « s » à « vus ».

Dans un premier temps j’ai pensé enlever le « s » à « vus » … Même ma femme (qui a pourtant fait Khâgne et Hypokhâgne) était circonspecte …

Le site aident.eu nous a renseignés :

1 – Le participe passé, suivi d’un verbe à l’infinitif, s’accorde avec le complément d’Objet Direct (COD) qui précède, lorsque ce COD fait l’action exprimée par l’infinitif :

Exemple : Les soldats que j’ai vus défiler (ce sont bien les soldats qui défilent)

2 – Le participe passé, suivi d’un infinitif, ne s’accorde pas avec le COD qui précède, lorsque ce COD ne fait pas l’action exprimée par l’infinitif, mais la subit :

Exemple : Les poèmes que j’ai entendu déclamer (les poèmes ne déclament pas !)

Suzanne avait donc raison (comme toujours ! Grrrrrr !) : puisque les cars Macron roulent bien !

Dernière précision : une exception à la règle précédente : le participe passé du verbe faire est toujours invariable (Les lettres recommandées que j’ai fait envoyer)

Merci de tweeter cet article :





7 Réponses à “Un certain goût de l’autoflagellation …”

  1. maria-miguel Bechet dit:

    Suzanne a tout dit, que rajouter à cette analyse sans concessions et au scalpel. Peut-être ce que je vois, puisque je n’habite pas dans mon pays: l’abîme qui existe entre les compte-rendus qui ne sont que des compliments sur le prsstige, l’influence et la marque que le président laisse au retour de tous ces voyages alors que malheureusement l’indifférence dans la plupart des médias est là pour prouver le contraire. Ce qui est plus triste, c’est qu’il est souvent l’objet de moqueries et de caricatures que je n’avais jamais vues pour les autres préidents. Un de ses voyages très récents dans le petit pays où je vis, a même été complètement passé sous silence.
    Il serait temps de démythifier ce prestige international qui ne correspond en rien à la réalité.

  2. Après quelques jours d’absence, les lectures en retard m’ont déprimée, mais toujours des commentaires aussi pertinents dont certains que j’aurais bien voulu écrire (sans s au participe passé!)
    Merci à tous d’être toujours là pour faire vivre ce blog.

  3. L’échec prévisible de Macron ne me fait pas spécialement plaisir,car il va faire perdre à la France 5 nouvelles années,après les cinq catastrophiques de Hollande.

    J’en veux surtout aux différents promoteurs de l’escroquerie Macron qui ont favorisé sa mise sur orbite et fêté cette baudruche 2.0.com….

  4. Macron n’est pas arrivé par hasard, il a été porté par les groupes d’influence Européistes, anti-nationalistes et immigrationnistes.

    Daniel Cohn-Bendit a soutenu la candidature de Jupiter car il est, comme lui, social-liberal, comme lui, pour une Europe fédérale, comme lui, contre la « lèpre nationaliste », comme lui, immigrophile et comme lui, pour la dépénalisation du cannabis.

    Macron à trouvé sa pierre angulaire de gauche, beau parleur, grand comédien et sûrement idole de « Brizitte » et maintenant, le virage à gauche va pouvoir s’opérer.

    Soutenu par les traîtres, néo-marcheurs, constructifs et pragmatiques de droite pour le volet économique libéral du quinquennat, Jupiter va, avec l’appui de son aile gauche, pouvoir dérouler le programme sociétal de son programme. Certains vont se dire trompés, cocufiés comme l’a été « Monsieur Hulot », désormais en vacances ou comme le sera, à coup sûr, Monsieur Bern ou « en berne » comme l’est son étendard « patrimoine rural » face au pavillon de complaisance arboré par Madame Hidalgo.

    Confier un ministère à Daniel Cohn-Bendit est un acte inconscient car il a toujours fait grand mal à notre Nation, mais pas que.
    Prestidigitateur comme « Dany Lary », « Dany le rouge » a révélé dans « Le grand bazar », ouvrage de 1975, qu’il aurait exercé ce don sur des enfants de moins de 10 ans. C’est inqualifiable et pourtant, aucun journaleux, artiste ou magistrat ne s’élève contre cette supposée nomination au moment même où ils nous bassinent avec Gérard Depardieu qui nie avoir abusé d’une femme majeure de 22ans.

    Révélations connues et tues contre présomptions révélées !!!

    En quoi, ce révolutionnaire (révolution sexuelle) pourrait bénéficier du silence des medias, artistes et magistrats alors que Fillon, il y a 18 mois, subissait un tapage médiatique pour n’avoir réalisé des attouchements que sur les fonds qui lui étaient alloués pour rémunérer des assistants parlementaires.

    C’est ce traitement à « géométrie variable » qui sans cesse s’aggrave et poussent nos concitoyens vers l’abstention ou des votes alternatifs.

    Après les salles de shoot, bientôt le bus itinérant pour toxicomanes et cerise sur le gâteau, la prochaine dépénalisation du cannabis avec des arguments sociétaux, médicaux et même économiques en Macronie.
    C’est encore de l’inconscience car ces produits, au même titre que l’alcool, désinhibent les comportements qu’ils soient agressifs, sexuelles et routiers.
    La justice à déjà condamné des cafetiers, des particuliers ayant laissé prendre le volant en état d’ébriété des responsables d’accident de la circulation.
    Quel traitement pour Madame Hidalgo si un toxicomane se rend coupable d’un accident de la circulation ?
    Réponse: bottage en touche ?

    Je soutiens ces Français qui font le choix de punir cette élite qui nous amènent au fil des gouvernances vers le mur qui fera couler, un jour du sang et des larmes en abondance.
    Je les invite même, lors des Européennes, à sanctionner tous les Europeistes de la politique en plébiscitant les partis opposés à « cette Europe » et non à « l’Europe ».

    Car si les Europeistes, « progressistes socialistes » et « populaires européens » qui regroupent plus de la moitié des sièges du parlement, restent majoritaires, nous aboutirons de façon irrémédiable à l’Europe fédérale et enterrerons définitivement les Nations.

    L’argument de ces gens là est et sera toujours « l’Europe qui protège » et le rempart aux conflits potentiels qui reste à démontrer car si on parle de guerre entre 2 nations, on parle de guerre civile ou de révolution dans une seule.

    De plus , l’Europe n’effacera jamais l’histoire du continent et la différence entre les cultures, les peuples et les us et coutumes qui les caractérisent.

  5. Ce qui serait le plus surprenant c’est que Hollande redevienne président après Macron.

  6. Ah, casser des murs (statuts ou autres organisations) c’est bien, surtout lorsque ceux-ci sont mal faits.(ce qui est le cas.)
    Mais encore faut il les remplacer ou les reconstruire en mieux.
    ici, c’est : « je casse », et je mets une rustine (de mauvaise qualité) bien colorée, très « tendance » je dis à qui veut l’entendre : « regardez mon nouveau mur, comme il est beau », alors que c’est du carton plâtre!

    Dans quelle organisation digne de ce nom, un chef d’entreprise (le directeur) n’a t-il aucun pouvoir ni sur le recrutement de ses collaborateurs (les professeurs) ni sur l’appréciation de leur travail ?/i>
    –> Simple : les hôpitaux, par exemple!
    « le directeur » en arrive à ne même plus avoir la possibilité de recruter pour garder un service ouvert, si la HAS et la ministre ont décidé que « non…. la ville est surdotée!!!! »
    Ce qui est faux, même les « usagers » s’en rendent compte…

    Et les remplaçants sont des mercenaires, ils gagnent trop à la journée…
    Comment leur journée de travail est de 24h?
    (12h à 18h pour un anesthésiste en comptant son temps en salle de réveil, plus 6h à 12h d’astreinte, pour atteindre les 24h) = tant pis pour eux!

    • Je viens de voir que 90% des français considèrent que Blanquer est un excellent ministre de l’éducation nationale (sondage du point).
      la communication manipulatrice a de beaux jours devant elle.

      maintenant, il va falloir attendre demain pour savoir quelle est la racaille ou le voyou qui va prendre la suite de M Hulot, puisqu’il semble que les critères pour être ministre sont basés sur le nombre d’entourloupes, de dissimulations ou « d’erreurs » qu’ils ont pu faire, ceci associé à un bagout de camelot de foire.

      Mais peut être me trompai-je et allons nous voir, enfin, un excellent ministre dans ce gouvernement???

Laissez une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *