Un « Media Culpa » bien timide …

Publié par le 20 Déc, 2018 dans Blog | 14 commentaires

Un « Media Culpa » bien timide …

Je tombe, ce matin, sur un article des Echos intitulé :

« Gilets jaunes » : notre « Media culpa »

Je me dis : ça y est, certains journalistes qui comme les politiques et les syndicats qui n’ont rien vu venir dans la crise des Gilets jaunes, vont se livrer à une introspection et tenter de retrouver ce que devrait être le vrai métier de journaliste : informer, expliquer et non pas éduquer et faire la morale comme ils le font presque tous …

Je vous livre le contenu de cet article que l’on doit à Guy Birenbaum et Laurent Guimier, deux pointures du paysage médiatique français.

Mais, je le crains, comme moi, vous serez déçus ! Car faire un mea culpa de journaliste, sans jamais prononcer les mots de bien-pensance, politiquement correct et partialité est un exploit que seuls des journalistes de haut vol pouvaient réussir !

On relèvera tout au plus le quart de la moitié d’une auto-critique :

Quittons davantage nos bureaux et le commode « journalisme de commentaire » pour aller au-devant de nos concitoyens.

Journalisme de commentaire que je corrigerai plutôt bien souvent en journalisme militant !

Voici leur mea culpa bien trop tiède :

Crédit photo : Les Echos – Shutterstock

Pour Guy Birenbaum et Laurent Guimier, les médias doivent profiter du moment historique actuel pour se réinvestir dans les missions qu’ils ont oubliées.

Citoyens oubliés, déclassés, dégoûtés, révoltés, politiques arrogants, hors-sol, journalistes corporatistes et déconnectés, liens politique et social rompus, dégagisme à tous les étages… Depuis près de quarante ans la France laisse de côté une partie de plus en plus importante du peuple. Pas question d’analyser ici toutes les occasions ratées par les pouvoirs successifs. En revanche, avec humilité, nous pouvons poser quelques jalons sur le rôle du « pouvoir médiatique ».

Ne faisons plus comme si la crise ne nous concernait pas. Car le désaveu par une majorité de Français de l’objectivité à laquelle nous prétendons est aussi un des signes de la grave rupture française. Des citoyens en nombre croissant n’ont plus aucune confiance dans la manière dont nous travaillons et assimilent « les » journalistes aux politiques, à leur distance, à leurs erreurs.

Zone de non-média

Les événements récents ont mis au jour les racines profondes de cette rupture médiatique : l’irruption de Facebook dans la « vraie vie ». Ce qui restait cantonné sur Internet a escaladé les murs de la virtualité, fait irruption dans nos rues et nos studios. Cette colère, sans modération, n’a que faire des habits « convenables »  des corps intermédiaires, et s’exprime indifféremment et mot pour mot sur les réseaux sociaux, sur nos ronds-points, dans nos micros et sur les plateaux. Il n’y aura pas de retour en arrière.

C’est que la multiplication des canaux, des chaînes d’information et les réseaux sociaux ont bouleversé le rapport des citoyens aux faits comme au débat. Il ne nous suffira plus de nous lamenter sur le « pire » qui circule ! A l’inverse, profitons de ce moment historique pour nous réinvestir dans des missions que nous avons oubliées. C’est de confiance perdue dont il est question. Il n’y a plus de promesses possibles, juste des preuves, donc des actes.

D’abord, écoutons et regardons. Quittons davantage nos bureaux et le commode « journalisme de commentaire » pour aller au-devant de nos concitoyens. Il ne doit plus exister de zone de non-média. Mais surtout, quand nous sommes venus, ne nous contentons plus d’un aller sans retour ! Restons assez longtemps pour comprendre et, surtout, revenons ! Car partir et ne plus revenir, c’est abandonner une deuxième fois.

Ensuite, ressemblons davantage aux Français. Diversifions nos talents. Nous n’offrons pas assez leur chance à tous ceux qui ne sortent pas du « moule » parisien.  Pas assez d’accents, pas assez de provinciaux, pas assez de diversité dans les médias nationaux.

Il est également vital de mieux accomplir nos tâches de vérification des informations, mais en prenant garde de ne pas donner de leçons. Si tant de fake news irriguent les mouvements politiques et sociaux, c’est que nous n’avons pas encore trouvé les bons formats pour (r) établir les évidences. Là aussi, faisons preuve de davantage d’humilité. Surtout, cessons de considérer nos publics comme simplets. Ils perdront leurs préjugés quand nous abandonnerons les nôtres !

Professionnels du débat

Enfin, il nous faut mieux participer à l’organisation du débat public. Aidons ceux qui ne s’entendent plus, ne se parlent plus à se rencontrer en terrain non piégé. Nous parlons de débats destinés à trouver des solutions, pas de clashs stériles uniquement faits pour doper l’audience. Ayons confiance en l’intelligence de nos publics. Là encore, soyons intègres et aidons ceux qui n’ont pas la technique médiatique nécessaire à ne pas être délégitimés par des « professionnels du débat ». Notre responsabilité est de garantir l’équité et l’équilibre entre tous. La formation, l’éducation et l’égalité face aux médias font partie de nos missions, nous l’avons oublié.

C’est à ces conditions que nos médias – dont seules les dictatures se passent – échapperont au sort funeste d’une « aristocratie médiatique » renversée par cette révolution IRL [« in real life », NDLR]. Il en va non pas de la survie d’une corporation mais de l’avenir de notre démocratie.

Laurent Guimier est vice-PDG d’Europe 1, Virgin Radio et RFM. Guy Birenbaum est son conseiller.

Merci de tweeter cet article :





14 Réponses à “Un « Media Culpa » bien timide …”

  1. Ces deux crocodiles nous font une crise lacrymale dans le seul but d’apporter de l’eau à leur marigot ! Quels faux derches…

  2. Li gentilz quens, qu’il fut mort cunquerant.
    Cleimet sa culpe e menut e suvent,
    Pur ses pecchez Deu en puroffrid lo guant.

    Il faudra qu’ils battent leur coulpe un peu mieux que ça.

  3. Un « vrai » journaliste de goche, ne peut ecrire cette article sans arriere pensée, strategie, tactique, calcul…

    Cela faisait longtemps qu’on savait que le peuple souffrait, mais les merdias dans leur « professionalisme » a geometrie variable, n’en on que faire, tout au plus ils essais de se proteger contre des consequence imprevisible.

    Ces deux nuls, et bien d’autres, sont simplement embarassés des consequences possibles, mais n’en n’ont rien a faire du peuple… comme les medias.

    Cette action de lacheté previsible, tant la bassesse fait aussi partie de leur metier, ainsi que leur ideologie aveugle, ne ^peut que les conduire qu’a de faux mea culpa, destiné, par calcul, a faire descendre la temperature dans la rue.

    Aucun doute que lorsque les Gilets Jaune ne seront plus assez nombreux, que ces memes journaleux, et d’autres, les oublieront.

    Pour croire a un journaliste, il faudrait qu’il passe par la case reeducation, reconstruction de la moralité, de la descence, et de l’honneté… Ca en ferait des années d’education avant de le modifier juste un peu, et encore…

    Comme nous n’avons pas en France d’etablissement de lave cervelle chez nous, il vaudrait mieux les envoyer en chine, ou bien sûr ils seraient beaucoup plus heureux, car nation communiste.

  4. Ils servent le systeme plutot que le peuple depuis trop longtemps, ils ont choisi leur camps contre le peuple.

    La racine du mal est trop ancré pour pouvoir les croirent, et cela continue malgré le soi disant mea culpa pour mieux nous tromper, pour preuve, le traité de marrakech passé a la va vite aux medias qui condammne les peuples par les centaines de millions d’immigrés suplementaires prevu, n’est jamais discuter aux medias pour nous informer reellement du danger reel de disparaitre et de guerre civiles, et de l’ampleur de l’immigration super massive atteignant environ le milliard d’immigrés.

    ( Vous avez bien lu.)

    De plus, les medias et journalistes ont beneficiés depuis le mouvement des gilets jaunes d’un abattement de 4 impots pour mieux servir le systeme alors que la france et le peuple ont les impots les plus elevés du monde, alors gardez les larmes de crocodiles pour vous, le systeme vous sert trop bien, tout ceci n’est que calcul.

  5. Le paragraphe « professionnels du débat » aurait pu être ecrit par Gilles Le Gendre en personne tant la surestimation de sa propre corporation est semblable.

    Ils sont trop intelligents, trop subtils, trop techniques pour le peuple…

    Ils sont issus du même moule ou corrompu de la même façon ou mangent dans la même gamelle du pouvoir…
    …pouvoir de décision, d’imposition, de réquisition, de mobilisation, de soumission, d’exécution ou de sacrifice…

    Ils vivent de subventions, d’avantages, de droits Tv ou de publicité (qu’il faut surtaxer pour libérer la compétitivité du travail, le vrai), voilà pourquoi les cooptés protègent les pouvoirs de l’aristocratie, des nantis, des elites, de l’establishment du sang bleu…

    Il était bien le temps du carré blanc où seule la protection des plus jeunes prévalait. Maintenant, on est tous des enfants, incultes, irresponsables, fainéants, des riens à qui il faut édulcorer, bipper, flouter, gommer, cadrer, borner, censurer les sujets traités ou sélectionner les influenceurs, les débatteurs, les bien-pensants qui se contentent de servir la soupe.
    S’il y avait des dérives, il y a le CSA, directement piloté par l’Elysée pour être le juge suprême et la présidente de France télévision pour le service publique en première lame.

    Il est temps que le syndrome « gilet jaune » gagne les antennes car tout se pratique actuellement sur la toile, le fichage aussi.

    Les seuls gagnants du mouvement, sont les policiers, à travers leurs syndicats, les cocus sont les gendarmes qui ne sont pas syndiqués et qui prennent les coups aussi, qui n’ont pas de compte épargne-temps et sont bien plus maléo-mobilisables que les fonctionnaires de l’ordre public.

    Il est sûr que la contestation ne s’arrêtera pas au changement d’année ni au changement de 1er ministre, je crains qu’il faille un électro-choc politique bien plus important.

  6. Les médias faire leur mea culpa ?
    Vraiment?

    Bon, je sais que Le Point.fr et lefigaro.fr, médias en ligne que je lis, sont macronistes, voire encore plus à gauche, et font du cirage de pompes plus que la normale, au point qu’on pourrait penser qu’ils sont embauchés par Aquillino Morelle!

    Néanmoins, leurs prises de position ressemblent plus à la Pravda qu’à des informations sérieuses que l’on pourrait être en droit d’attendre d’une presse dite d’information dans un pays soit disent démocratique.

    Ainsi, en lisant les titres ce matin, je hurlerai presque !

    — « Macron appelle à l’ordre »
    « Il est évident que les réponses judiciaires les plus sévères seront apportées. C’est maintenant l’ordre qui doit régner, le calme et la concorde. Notre pays a besoin de ça. Il a besoin de concorde, d’unité, d’un engagement sincère pour des causes collectives fortes et il faut apaiser les divisions »
    Ah oui ?
    Je peux savoir QUI a cassé la concorde, le calme et l’ordre en France en montant les Français les uns contre les autres ?
    le sachant? Dont l’erreur a été de ne pas faire assez de pédagogie pour se faire comprendre de « l’apprenant »?
    Il va apaiser les divisions en incarcérant des opposants ?

    Après cela, on pourra toujours penser que Marx et Lénine avaient raison d’envoyer ceux qui s’opposaient à eux, en Sibérie!

    —  » «  La haine est en train de naître en France  »
    Le Point est allé chercher un vieux de droite, qui a voté pour lui !!! – Léotard – pour prouver que La haine qui est en train de surgir – contre le président de la République, mais aussi contre toute autre forme d’autorité – est dangereuse.
    Bloquer une route, ce n’est pas un délit, c’est un crime. C’est la cour d’assises.[…]
    Qui finance ces mesures ? La dette. Cela va créer de l’inflation. Et qui seront les principales victimes de l’inflation ? Les Gilets jaunes. Il ne faut pas oublier que c’est l’inflation qui a créé Adolf Hitler.

    La haine contre un mauvais président orgueilleux et autocrate est dangereuse ?
    Pour qui ?
    Pour Lui, pauvre victime des illettrés qui ne sont rien et pour la bande de canailles qui l’entourent ?
    Et puis tant qu’à faire, un petit point Godwin et c’est bon!
    les Gilets jaunes sont des nazis qui s’inspirent d’Hitler…

    Mais je rêve! (et pas printemps…)

    — Le RIC : une arme juridique à double tranchant
    Comment « redonner la parole au peuple » sans transformer le référendum en une arme à visée populiste ?

    Hop, un petit coup de « populiste ».
    ça ne fait pas de mal!
    le peuple (le populo) est une partie des Français qu’il faut génocider. Ils sont bêtes, méchants et empêchent les zélites, subtiles, et intelligentes de danser comme elles veulent sur de la moquette à 300 000 €

    — Michel Richard – Macron, un désir d’échafaud
    la haine qu’il inspire atteint aujourd’hui la légitimité même de son pouvoir.
    il faudrait croire qu’Emmanuel Macron est Louis XVI, vilipendé et promis au même sort que lui – sa démission (ou un référendum perdu d’avance) étant la version contemporaine de la guillotine.[…]
    En remontant dans son véhicule, on entendit un commentateur évoquer un remake de la fuite à Varenne. Le président ne faisait que rentrer à Paris… On se calme !

    On se calme. Ah bon ?
    Et pourquoi se calmerait-on ?
    Parce que c’est un délit de ne pas supporter un malade mental orgueilleux, narcissique, voire mégalo qui rackette les petits pour nourrir les ennemis de la France et ses copains/coquins

    — Gilets jaunes : un « visage raciste et putschiste » derrière les violences, selon Griveaux
    « Donc, on lynche des policiers, on chante la quenelle de Dieudonné à Montmartre, on reprend les codes des années 30 pour renverser la République, on décapite l’effigie du président… Derrière ces on, un seul visage, lâche, raciste, antisémite, putschiste. Stop »

    Dieu sait que Dieudonné n’est pas ma tasse de thé!
    mais il n’est pas pire que les rappeurs qui niquent la France et qu’on relaxe parce que ce sont des artistes.
    Là encore, une petite approche du point Godwin (1930, on approche, on approche ! pour déconsidérer les opposants !
    Quelle différence de traitement avec les zadistes dont on sait qu’il y en a encore une tripotée dans la région de Nantes … tranquilles, sans risques …

    — Gilets jaunes : Éric Drouet sera jugé ultérieurement
    Il sera jugé pour «  port d’arme prohibé de catégorie D  », après avoir été retrouvé porteur d’une sorte de matraque, et pour «  participation à un groupement formé en vue de violences ou de dégradations  »[…]
    C’est un délit d’organiser une manifestation non déclarée

    Je n’apprécie pas particulièrement la violence.
    j’aimerais cependant savoir quelle sorte de matraque c’était, sachant que mon voisin avait un outil de jardin considéré « comme arme par destination »!

    Rien que sur la page d’aujourd’hui, il y a donc de multiples articles à la gloire du machin qui habite temporairement l’Elysée, et jettent l’opprobre sur tous ceux qui ne le suivent pas dans sa marche vers l’esclavage du peuple.

    Enfin une chose que m’aura appris macron : la haine.
    Je ne savais pas ce qu’était la haine.
    Je viens de l’apprendre, parce que je pense la vivre.
    Il me hait, et je ressens par identification cette haine en moi, contre lui, comme si je lui renvoyais cette image en pleine face.
    Un sentiment qui part de mon abdomen, qui monte vers mon cœur, sentiment qui me donne l’impression que tout mon être va exploser.
    J’ai l’impression que je dois me débarrasser de ce ressentiment en me débarrassant de l’objet de ce ressentiment.

    Néanmoins, même si des envies de ressortir la Veuve me prennent, je sais que si ce pauvre demeuré, bien qu’extrêmement dangereux, tombait devant chez moi et avait besoin de soins et de nourriture, je le soignerais et le nourrirais.

    Bon la haine, cela ne doit pas être ça 😉
    Cela, c’est de la bêtise!

    Mais, bon, en ces temps de Noel, c’est, pour une chrétienne, sans aucun doute logique!
    (pas pour toutes les religions, car je reviens d’un marché de Noël : gros véhicules de gendarmerie en travers des routes pour éviter les véhicules fous… gendarmes pour éviter l’attaque de couteaux déséquilibrés…
    Commerçants allant jusqu’à cacher les cartes de « joyeux Noel » avec des crèches dessus au cas où, bien que quelques crèches ça et là soient exposées et à vendre….)

  7. macron et philippe : très forte sévérité
    Pourquoi plus sévères ? La justice doit être la même pour tous, et appliquée selon les faits
    Je croyais que la justice était indépendante ? passons
    je crois que médias et gouvernement font tout pour discréditer le mouvement en ne montrant que le côté violent et négatif des casseurs, ceux qui ont attaqué les motards n’étaient pas gilets jaunes si j’en crois la vidéo, ils étaient encapuchonnés, masqués et habillés de noirs.

    A force de tronquer les infos, de ne pas montrer la réalité, le mouvement va se durcir et s’amplifier en janvier, le nombre de participants est largement minimisé, lorsque j’entends des ministres, des députés, des médias, qui se disent trop intelligents et subtils pour être compris, dire, je cite, « 35000 manifestants sur 65 millions d’habitants »,
    qu’est-ce qu’ils mettent dans leur 65 millions, les vieillards, les nourrissons, les enfants, les invalides,….
    Qu’un premier ministre vienne dire qu’il aime donner des coups et est prêt à en donner ça ne choque personne
    Les médias sont plus serviles que jamais.
    Je voudrais rajouter que j’en ai assez d’entendre dire que les GJ sont des ignares, des alcooliques, des illettrés, parmi nous, il y a de tout. Il faut les côtoyer pour le voir, et ne pas se contenter des GJ invités sur les chaines infos bien choisi pour discréditer

  8. Mais la ficelle est là à portée de main de « Manu » et ses apôtres, Drouet connaît machin qui connaît truc qui connaît bidule qui a manger avec un gars du Rassemblement National…

    On aura le droit à une affaire dans ce style là avant les Européennes, j’ai l’intuition que des carabistouilles, on va en manger car un gilet jaune est d’ores et déjà qualifié de proche de Dupont-Aignan.

    La peste brune est arrivée dans les rue de Paris et je me remémore la partie qui a fait bien rire les experts en communication:
    -« ils sont là, dans les campagnes, …, etc »

    Je pense que Mme Le Pen avait décrypté la stratégie des combats électoraux du futur Président durant son mandat, n’en déplaise aux spécialistes qui l’avait brocardée un peu vite en prédisant la chute vertigineuse de la battue du second tour.

  9. Non seulement les medias tentent de nous tromper davantage avec leur soi disant mea culpa, mais aussi sont bien loin de remplir leur role d’informateurs, voici cet extrait:

    Appel URGENT d’un économiste viré de BFM
    Publié par Laurent Freeman –
    Août 12, 2017
    6
    6238

    https://stopmensonges.com/appel-urgent-dun-economiste-vire-de-bfm/

    Share Facebook VK Twitter Google+
    L’économiste Olivier Delamarche, viré de BFM Business en mai dernier pour ces prises de positions dérangeantes, fait une vidéo pour alerter les Français sur la mesure prise en catimini par l’Union Européenne pendant que les Français sont en vacance.
    L’Etat à maintenant le droit de geler nos compte en banque pour renflouer les banques en faillites. Votre argent ne vous appartient plus !

    • J’ajoute que cela signifie que si crack boursier tres grave il y a, ou selon certains pourrait survenir tres vite, en 2019, votre argent vous sera entierement confisqué.

      Pour rappel, nous avons affaire a une sorte de mafia politique et economique marchant ensemble pour faire accepter de pareille lois, ou aucun politiciens, de l’extreme gauche a l’extreme droite, marion marechal comprise puisque encore en politique ne nous ont prevenu.

      Et tous acceptent aussi la loi schappia favorisant la pedophilie, ne l’oubliez pas, c’est l’enfant qui doit prouver son non consentement.

      La Loi Schiappa expliquée par Janett Seemann et Stan Maillaud

      https://www.youtube.com/watch?v=moPIngkreks

      Donc, n’attendez plus rien d’eux que de fausses promesses suplementaires ou ils preparent leurs societé pourrie, pedophile, immigratoire, volant le peuple, et le ruinant au besoin, en douce qu’ils acceptent tous…et la justice et les medias les servent…et Bruxelles accepte cela.

      Tous sont totalement corrompu et totalement indignent de confiance, ces lois faite en catimini le prouve, elle sont toutes faites contre le peuple, et nous perdent.

    • Ce n’est ps nouveau.
      Toutes les banques nous en ont informé en leu temps.

      Cela a été voté, en pleine nuit, comme toujours, juste avant les vacances des députés, ce sous le règne de…manu à Bercy!

      « Chypriotage » de tout ce qui dépasse 70 000€ sur l’assurance vie, par établissement (attention, certaines banques web sont des filiales de banques connues… et les 70 000€ sont par établissement. Ainsi on peut croire ne pas avoir mis nos œufs dans le même panier, alors que c’est faux!)

      « Chypriotage » sur les comptes bancaires au delà
      de 100 000€, là encore par établissement bancaire!

      Alors, geler nos comptes en plus, pourquoi pas? Ce serait bien de manu et ses copains escrocs.

      H16 conseillait, juste avant de partir en congés de sortir en liquide au moins 15 jours 3 semaines pour attendre en faisant le dos rond…
      Comme H16 est loin d’être un pessimiste, mais est plutôt un battant, j’imagine qu’il faut suivre son idée.
      Bonne Année… !!!

  10. Un peu Hors sujet, mais où écrire sur ce sujet « important »?
    ceci dit, ce n’est pas vraiment hors sujet, car le texte de l’article tente de nous rendre ce couple victime …

    Je ne sais pas vous, mais moi, je ne vais pas pleurer!

    VUS ! – Discret sur ses vacances de fin d’année, le couple présidentiel a été aperçu, vendredi soir, dans les rues de Saint-Tropez (Var). Emmanuel et Brigitte Macron ont échangé avec des passants. Ils résideraient dans le golfe de Saint-Tropez, chez des amis de la Première dame.
    29 déc. 07:49 LCI

    Et pendant ce temps là, lnos anciens diminuent leur chauffage, les Gilets jaunes sont tojours sur les ronds points et les gens qui ne sont rien limitent leurs achats de fin d’année….

    (tiens, je viens de renvoyer une demande de don envoyée par une fondation avec ces termes :
     » Demandez donc à M Macron de vous donner une subvention payée avec ma/notre augmentation de la CSG de 25% -1,7 points- CSG, voulant dire Contribution SOCIALE généralisée »
    Signé : une retraitée touchant 980€ / mois, mais considérée comme riche car son couple touche juste au dessus des 2000€/mois, donc sont riches selon M Macron.

    Voilà)

    • Les amis…..……….la comm élyséenne continue à nous prendre pour des ploucs, des crétins, des riens ou des pas grand chose, des c.ns…….

      Le président est en pause…………pour ne pas dire en vacances!..…….si c’est en marchant sur la pointe des pieds que sa côte d’amour va remonter!!!!!!!!!Quoi que…..….tant se sont laissés éblouir pendant la campagne présidentielle!!!!!!!!
      Le pays avait besoin de réformes………
      Aujourd’hui parlons en des réformes et de tous ces tdc de larem qui zonent les plateaux tv pour reciter le même discours!
      La France au bord du chaos et du dépôt de bilan!
      Je ne m’en fais pas pour certains, leurs avoirs sont à l’abris!

  11. Certains sont toujours pro-Macron, d’autres sont satisfaits de son programme pour lequel ils ont voté mais, la plupart de ses électeurs du second tour l’ont été par défaut. J’espère que cette frange de la population n’est pas cynique au point de renouveler cette expérience lors des Européennes comme ils l’avaient pourtant fait à l’homme qui voulait gouverner par ordonnances en lui offrant une majorité »de dingue ».
    En effet, j’ai bien l’impression que les « oppositions politiques modérées » se complaisent dans cette position confortable de simple critique car comme le dit l’adage, c’est le rôle le plus aisé.
    Ils devraient pourtant s’engager dans cette brèche réalisée par l’affaire Benalla et rendue béante par les revendications, le combat et la persévérance des gilets jaunes afin de rédiger rapidement une feuille route voir un programme solide.

    Ces gilets jaunes, cocus de la mondialisation, ont compris que l’union des mécontentements et la confusion entre les courants peuvent être la clé pour faire sauter le verrou du système. Il reste le plus dur et le plus important à régler, trouver la personne ou peut-être même la coalition qui pourrait mener le programme de bon sens et anti-système susceptible d’assainir ou atténuer pour de bon la totalité des pouvoirs qui nécrosent le pays:
    les pouvoirs aristocratique, politique, judiciaire, législatif, médiatique et associatifs qui se gavent et font face à ceux qui les engraissent plutôt que de leur rendre la part qui leur revient. Je ne dis pas qu’il faut tout partager car l’absence d’enrichissement personnel tuerait la croissance nécessaire à la prospérité.

    L’enrichissement doit avoir une limite
    comme la pauvreté doit avoir un minimum mais rémunérer correctement le travail des actifs qui par leur consommation créeront de l’activité pour les laissés pour compte est essentiel.
    L’assistanat doit être réservé aux inactifs provisoires ou définitifs handicapés naturellement ou par l’usure de la vie.
    Il faut insister sur les questions posées par les gilets jaunes et notamment celle posée au début du mouvement.

    Où va l’argent de nos taxes et impôts?

    Combien pour cette Europe qui ne nous protège que de libertés de penser, de dire et de vivre?

    Combien pour cette immigration incessante depuis l’avènement de VGE, grand-père spirituel de « Manu », que certains, de moins en moins nombreux, qualifient de « chance pour la France »?

    Pourquoi aucun président n’a tenté de soumettre l’immigration au référendum et s’est contenté de qualifier d’extrémistes ou de racistes les favorables au règlement par les urnes d’un tel sujet, majeur pour l’avenir d’une Nation?

    Combien coûtent les administrations et les organismes subventionnés qui nous fabriquent de plus en plus de normes et contraintes et nous rétribuent de moins en moins de services?

    Je crois que le peuple exige surtout de la transparence de la part de la crème du haut du panier, bien plus que l’aumône, plus de souveraineté plutôt que d’être soumis à cette Europe mafieuse qui rackette les biens des nations et qui donne une bonne correction aux peuples qui refusent de se soumettre au système.
    Après notre fric, les technocrates de Bruxelles et de Paris veulent nous enlever notre histoire, notre patrimoine, notre honneur, notre conscience, faire de nous des esclaves, des machines à fric, sinon, ils nous remplaceront par d’autres esclaves ou des robots.

    Populistes de droite comme de gauche, réveillez vous, reprenez votre destin en main, n’ayez plus honte, ce sont ceux qui nous saignent et nous oppriment qui ont tort et qui veulent nous faire endosser les maux qui ont participé à leur enrichissement personnel (pollution, consommation, dérèglement climatique).
    Les gilets jaunes ont ouvert la brèche en faisant sortir de leurs gonds des abstentionnistes pour leur faire occuper des rond-points (symboles du gaspillage des contributions locales). J’espère que ces gens là iront occuper les bureaux de vote, remplir les urnes pour gonfler les voies des opposants au système, de tout bord, pour infliger une bonne correction à Jupiter et le « ventre mou » de la représentation nationale qui gouverne contre le peuple depuis trop longtemps.

Laissez une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *