Va t-on devoir boycotter Twitter et Facebook ?

Publié par le 19 Nov, 2020 dans Blog | 6 commentaires

Va t-on devoir boycotter Twitter et Facebook ?

La campagne présidentielle américaine et encore plus la période du dépouillement des votes a montré le parti pris résolu des réseaux sociaux, Twitter et Facebook, contre le candidat Donald Trump.

S’il est vrai que ce dernier donne, par le rythme de ses tweets jugés compulsifs, plus prise que son adversaire, à la censure des réseaux sociaux, le deux poids de mesures a été largement démontré.

Il y a quelques jours, Jack Dorsey, le président de Twitter a été mis en grande difficulté devant une commission sénatoriale américaine qui lui a reproché notamment de se comporter plus en éditeur qu’en plateforme indépendante.

Mais Twitter sévit également en France !

J’ai été sidéré par le traitement qu’a fait subir Twitter à un propos du général de Gaulle rapporté dans un tweet ! Jugez-en par vous-même :

Le déroulement de la deuxième guerre mondiale n’a t-elle pas suffisamment validé cette déclaration du général de Gaulle ?

Surtout qu’on ne me rétorque pas que c’est la faute des algorithmes de filtrage ! Twitter est entièrement responsable des technologies et techniques qu’il utilise !

Par ailleurs, il semble que ces algorithmes soient beaucoup plus sévères avec les propos qui s’écartent de la doxa progressiste que ceux qui la propagent ?

Vous avez dit bizarre ?

Autre exemple, ce tweet du site RT France pour lequel Twitter s’autorise à ajouter la mention « Média affilié à un état : Russie » :

Pourquoi les tweets émis par France Inter ne sont pas affublés du commentaire : Média affiché à un état : France » ?

Merci de tweeter cet article :





6 Réponses à “Va t-on devoir boycotter Twitter et Facebook ?”

  1. Je n’arrive décidément pas à comprendre l’intérêt de ces trucs là. Je dois être un fossile.

  2. Je vais dire (je n’ai même pas honte!) que je me fiche que les gazouillis soient censurés, sauf sur le plan liberté d’expression, bien sûr.
    Idem pour les compte fesses de bouc…

    Aussi, il est hors de question que je m’ouvre un compte sur ces plate formes, qui sont véritablement plates.

    Je préfère gazouiller avec mes amis en vrai (et nous nous fichons comme d’une vieille chaussette trouée que les brêles du gouvernement ne veuillent pas que l’on aille les uns chez les autres!

    Nous faisons ce que nous voulons, nous nous embrassons et papotons à moins d’un mètre les uns des autres, en partageant une tasse de café, du jus de pommes voire, pour certains un petit cognac de plus de 25 ans d’âge.

    Ce sur les arts (beaucoup d’amis peintres), la littérature, la philosophie, la -les- spiritualités, l’histoire, la musique…

    Pas content le macron?
    C’est son problème pas le nôtre!

    Il a été prouvé que le besoin fondamental de lien social et affectif stimule l’immunité!!!

    Quant à fesse de bouc, je n’ai toujours pas compris le plaisir d’afficher sa vie privée sur la toile.
    (ceci est un autre point de vue personnel)

    Commenter ici suffit à mon bonheur.

    Je rejoints donc, encore une fois, @Le Nain :
    Je n’arrive décidément pas à comprendre l’intérêt de ces trucs là. Je dois être un fossile.
    D’autant qu’un fossile durera bien plus longtemps sur la planète que le fumeux Plug anal de la place Vendôme!

  3. La « populace » s’est faite appâter avec facebook!

    Au début, les gens trouvaient sympa de raconter leur vie en long en large et en travers, se faire des nouveaux amis!!!!!
    Comme c’était beau!

    En fait le piège était là, rendre les gens tellement accro qu’ils ne peuvent plus décrocher…….
    Ensuite, arrive le flicage, la saine pensée et les gauchos!

    Twitter oiseau de malheur arrive un peu plus tard…..
    Preuve en est aujourd’hui, censure voire plus….jusqu’à réécrire l’histoire à leur sauce! C’est typique du gaucho!
    Par exemple, le génocide vendéen est une invention!

    D’aprés ce que je lis ici ou là, twitter vous coupe le sifflet si vos propos ne vont pas dans le sens de la marche, facebook également!

    Je ne suis pas tombée dans ces pièges qui au départ étaient attirants.

    Ce sont des manipulateurs pervers!….

    N’ayant jamais eu de compte facebook ou twitter ne m’empêche nullement de communiquer avec des proches et des moins proches.

    Ainsi je conserve mon libre arbitre auquel je suis tant attachée! On peut toujours censurée les écrits, la pensée c’est plus difficile. Quoi que réduire le peuple en esclavage, en commençant par une attestation de sortie accompagnée d’une pièce d’identité et d’un justificatif justifiant le motif de la case cochée sur le justificatif, c’est un bon début!
    Ces tarés menteurs professionnels aux manettes du pays parlent de la santé mentale des français………Qu’ils commencent par consulter………..

  4. Ces sites sont des manipulations de la goche et de la pseudo bien pensance, rien d’autre.

  5. Jamais je n’ai accepté d’ouvrier un compte twitter ou Facebook. Et chaque jour je m’en félicite. Les fausses communautés ne servent qu’à illusionner les médiocre et rien n’est pire que les faux amis.
    On peut trouver plein de choses sur la toile, parfois du bon, comme ici, souvent le pire.

  6. A priori, ces sites peuvent imposer ce qu’ils veulent, et si la clientèle n’est pas d’accord, elle est libre de les quitter.
    Après, entre les Social « Justice Warriors », les « sensitivity readers » et les censeurs de tous poils, c’est la dictature de la bien pensance qui s’y est installée, et ils appliquent le principe de précaution « ceinture + bretelles » à tous les étages.
    Une certaine partie de leur clientèle va s’orienter vers d’autres réseaux, mais leur influence restera prépondérante encore longtemps.

Laissez une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *