Vous avez dit Fake News ?

Publié par le 23 Jan, 2019 dans Blog | 11 commentaires

Vous avez dit Fake News ?

Le « fact checking est à la mode !

Une grande campagne médiatique est en cours pour lutter contre les fake news !

l’AFP est en pointe dans ce combat et va renforcer sa participation au programme mondial de vérification de faits (« fact-checking ») de Facebook. L’agence aurait une vingtaine de journalistes affectés à la vérification de faits. Elle ne précise pas combien sont chargés de contrôler les propres informations de l’AFP très souvent relevées pour être des informations erronées ou orientées politiquement.

l’AFP décroche souvent des prix dans les Bobards d’or décernés chaque année comme par exemple :

  • le Bobard de bronze et le Bobard christianophobe en 2016, dans L’AFP sert la soupe à l’État islamique.
  • le Bobard AFP en 2015 pour James Foley, l’otage fantôme de Bachar Al-Assad

Il y a quelques jours, j’ai entendu David Pujadas qualifier de fake news les critiques contre le pacte de Marrakech. Pourtant, les inquiétudes concernant ce pacte sont légitimes alors que bien des journalistes semblent se satisfaire de la mention « juridiquement non contraignant » qui figure dans le texte.

Les discussions lors de la mise en place du PACS avaient promis que jamais deux hommes ne pourraient se marier … et encore moins adopter des enfants … On sait ce qu’il en est advenu quelques années plus tard …

Il est sidérant de voir des journalistes ne pas s’offusquer du fait que la liberté d’expression des médias y soit bafouée :

Les Etats signataires s’engagent à “recadrer le discours sur les migrations” afin d’en montrer le “rôle positif”. Les médias sont incités à modifier leurs “reportages” et la “terminologie” sur les immigrés.

Les médias qui s’opposent à la submersion migratoire pourront se voir couper les fonds publics.

Hier soir, pendant le JT de TF1, Gilles Bouleau a longuement dénoncé les « fake news » répandues par le Rassemblement national et Debout la France, à propos du traité d’Aix-la-Chapelle, signé hier par Angela Merkel et Emmanuel Macron.

Il est vrai que ces deux partis avaient poussé le bouchon bien trop loin et méritaient d’être recadrés. Mais dans le même temps, TF1 aurait dû se pencher sur le contenu du dit-traité pour voir s’il présentait quelques dangers pour la souveraineté nationale. Mais c’était bien plus facile et plus politiquement correct de « se payer » l’extrême droite que de se comporter en vrai organe d’information !

D’autres ont été plus sérieux comme le spécialiste du droit constitutionnel Olivier Gohin qui a publié une tribune dans le FigaroVox intitulée :

« Le traité d’Aix-la-Chapelle affecte la souveraineté nationale »

L’un des premiers points inconstitutionnels que soulève le professeur est majeur, car il renvoie à tout le processus de “construction” européenne :

Selon le préambule de ce traité, est réitérée la volonté d’une Union européenne “souveraine”, alors que cette organisation internationale n’est pas un Etat, seul appelé à la souveraineté, et que sur le territoire français, la souveraineté n’est pas autrement que “nationale”, exercée par le peuple français auquel elle appartient.

Il relève également le point suivant :

L’article 5 du traité prévoit que les deux Etats “établiront des échanges au sein de leurs représentations permanentes […], en particulier entre leurs équipes du Conseil de sécurité” des Nations unies. Est-ce à dire que la France pourrait être représentée par des politiques ou des diplomates allemands au sein du Conseil de sécurité dont, contrairement à l’Allemagne, elle est membre permanent avec droit de veto ? Ce serait là une atteinte à la souveraineté nationale.

en concluant :

Il importe qu’après sa signature, au plus tôt, et l’autorisation de sa ratification, au plus tard, le Conseil constitutionnel soit saisi, sur le fondement de l’article 54 de la Constitution de 1958, en vue de vérifier la constitutionnalité du traité d’Aix-la-Chapelle afin de dire les nombreux obstacles à l’autorisation de sa ratification en l’état.

Les journalistes vont-ils qualifier cette tribune de fake news ou plus probablement ne jamais en faire mention ?

Merci de tweeter cet article :





11 Réponses à “Vous avez dit Fake News ?”

  1. Christian 54 dit:

    Une définition simple de la fake news : information ne correspondant pas à ce que notre guide bien-aimé veut nous faire gober.

  2. Christian 54 dit:

    Une autre : moyen pour les folliculaires de tous poils (et plus particulièrement les encenseurs présidentiels patentés) de nous infestibuler – façon clystère – de bonnes et pures pensées citoyennes.

  3. facke news = medias.

    Les journalistes devrait apprendre a etre serieux, au lieu de jouer a etre moralisateur…
    Leur morale, (s’il en reste), s’inspire du deux poids deux mesures, de la geometrie variable, et lorsque ce n’est pas suffisant, de manipulations des individus.

    Pour faire rever la goche :
    https://ripostelaique.com/islam-nous-etions-prevenus.html

  4. « Ils » sont tellement prévisibles;si transparents qu’on devine leurs intentions quand bien même ils les cachent(mal)…

    « Ils » nous avaient dit que les Fake news seraient seulement sanctionnées le temps des campagnes électorales;mais on a compris qu’ils cherchent maintenant à les étendre,subrepticement,à toutes les nouvelles qui pourraient leur déplaire et qu’ils ne contrôleraient pas.
    Ils ont aussi poussé la tartufferie jusqu’à dire que les fake news ne seraient pas interdites a postériori mais à priori seulement…
    Ils mentent comme ils respirent…
    Les entrepreneurs de la presse officielle,subventionnée et stipendiée applaudissent à cette excellente nouvelle pour eux!

  5. Erratum!
    Je voulais dire exactement l’inverse: la tartufferie porte sur des informations décrétées « fausses » du point de vue de celui qui tient le manche,non à priori mais à postériori 😉

  6. Je suis de plus en plus outrée par les reportages sur les médias, quels qu’ils soient, les immigrés sont des chances pour notre pays, on nous montre des médecins, des professeurs, des politiques LREM, mais on floute les voyous ou les casseurs, on nous montre de pauvres familles logées dans des hôtels miteux avec des enfants qui étudient dans un coin, mais faut chercher pour voir ces retraités « français de souche » qui font les poubelles en fin de marché. Si leur existence est si pénible dans notre pays, ils peuvent toujours refaire le chemin en sens inverse.
    Tous ces jeunes hommes qui débarquent des canots pneumatiques sont tous orphelins, sans famille?

  7. Si la loi sur les « fausses informations » a été votée, les journalistes doivent bien y être pour quelque chose. Macron est venu à leur rescousse pour les soutenir et réprimer les affreux qui leur volaient leur métier en pratiquant la « réinformation » via Internet. Il s’agit donc de briser les briseurs du monopole de la presse qui ne parvient plus à se faire entendre ni à vendre ses journaux. L’offensive « AFP » est dans la continuité et l’objectif est désormais de fermer les sites d’information qui dérangent. La guerre idéologique se poursuit plus violemment que jamais et tous les coups, même foireux, seront permis et donnés par les juges politisés sur réquisition des procureurs à la solde et des journaleux, cireurs de pompes du pouvoir en place. Mais, les journaleux ont, de fait, changé de métier et sont devenus les dignes successeurs des hommes-tronc qui exerçaient leurs sombres talents dans la Russie soviétique ou la Chine de Mao.

  8. Le peuple ne compte plus, tout est bon pour le controler, le museler, lui arracher son identité avec ce traité.

    A mesure que le temps passe, on ne voit que le mal qui en sort de la politique, bien entendu, ils vous diront toujours le contraire et feront promesse sur promesses, mais au resultat, toujours négatifs, ils vous trouvent toujours une excuse, et la situation empire toujours.

    ils ont jeté le masque en voulant le grand remplacement, ils ce place contre les interets du peuple, contre l’ordre naturel, contre la liberté de penser librement, accepte de perdre 65 milliards d’euros, par an, mais ecrase continuellement le peuple sous des taxe, refuse le dialogue avec lui, font semblant de ne pas comprendre leurs juste revendication, bref, mene le peuple a sa perte totale.

Laissez une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *