Zemmour habille les médias pour l’hiver

Publié par le 10 Nov, 2020 dans Blog | 9 commentaires

Zemmour habille les médias pour l’hiver

Encore un grand moment, hier soir, sur CNews,
avec Eric Zemmour dans l’émission Face à l’info

L’ensemble des médias français ignore totalement les sérieuses présomptions de fraude qui entachent le dépouillement des votes à la présidentielle américaine.

CNews s’est, une fois de plus, singularisée, avec un édito d’Eric Zemmour consacré aux médias et intitulé :

Joe Biden, président des médias

Voici quelques extraits des propos d’Eric Zemmour (vidéo de l’émission disponible ici) :

Les médias américains ont annoncé le vainqueur alors même que Donald Trump contestait les résultats devant la justice.

Pourquoi font-ils ça ? Ils font ça pour faire pression, pour intimider et l’opinion, et les juges qui auront à trancher les recours portés devant eux. Ils veulent imposer un fait qui est la victoire de Joe Biden.

Ils sont même allés plus loin ! ET cette scène devra rester dans l’histoire ! Quand Donald Trump a fait son intervention pour dire : « il y a des fraudes, Biden n’a pas gagné, nous contesterons la victoire », sur CBS et d’autres chaines, le présentateur a coupé en disant : « c’est faux, donc nous le coupons ! » Il aurait pu mettre un bandeau contestant les propos ou attendre la fin et contester après. Non, il a coupé !

Je pense que c’est un moment historique parce que, dans toute l’histoire de la télévision et des médias, c’est le pouvoir qui censure les médias. Là, ce sont les médias qui censurent le pouvoir !

Ça veut dire que sont les médias qui sont devenus le pouvoir !

Le contrepouvoir est devenu le pouvoir ! C’est un moment majeur dans l’histoire des Etats-Unis et de la démocratie ! Il y a là un coup d’état médiatique qui a pris tout son sens et qui est l’apothéose de tout ce qui s’est passé durant toute la campagne !

On ne posait aucune question gênante à Joe Biden. C’était une règle, non dite et qui a été scrupuleusement respectée par les journaux américains ! Au tout début, Joe Biden a été accusé de harcèlement sexuel par plusieurs jeunes femmes. Ça a complètement disparu ! A la fin de la campagne, il y a eu ces fameuses histoires sur son fils ! Là, aussi, ça a été étouffé !

Mieux que ça ! Le journal qui a sorti cela, le New York Post  a vu ses comptes supprimés sur Twitter et sur Facebook !

Il y a eu une campagne phénoménale des médias contre Trump ! Et rien contre Biden !

Durant la soirée électorale, avec ces histoires de fraude, les médias américains ne veulent pas mettre leur nez dedans, pourtant, il y a des choses étonnantes ! Dans le Wisconsin, les assesseurs s’arrêtent pendant 4 heures, et quand ils reviennent, sont arrivés 139 000 bulletins Biden ! Aucun pour Trump ! Dans le Wisconsin, Biden a gagné de 20 000 voix ! Même chose dans le Michigan !

Voici les graphiques montrant l’évolution du vote dans les états du Wisconsin et du Michigan, avec à droite, la caricature qui en a été faite :

La Pensylvnie est connue depuis longtemps pour les manoeuvres frauduleuses de la machine démocrate. Elle a été condamnée en 1994 par un juge pour fraude.

Les médias ne se sont pas intéressés à tout ça ! On a vu des bureaux de vote aux vitres couvertes de cartons pour que les observateurs ne puissent pas voir à l’intérieur !

Question de Christine Kelly : c’est pas un brin complotiste ce que vous dîtes ?

Vous avez raison, c’est un brin complotiste ! Encore une fois, je n’ai pas de preuves mais je dis une seule chose : Si ça avait été l’inverse, les médias américains auraient fait des enquêtes monstrueuses !

Relance de Christine Kelly : comme pour le complot russe ?

Vous me précédez ! Il y a eu d’innombrables papiers pour expliquer qu’il y avait eu des fraudes, notamment par le vote électronique, et que c’était les Russes qui avaient triché, de loin, en trafiquant par internet !

Il y a même un journaliste du Monde qui, en 2016, avait écrit un papier pour expliquer combien Trump avait triché, grâce aux Russes et qui, aujourd’hui, fait un magnifique papier dans le Monde pour expliquer qu’il n’y a aucune fraude !

Voici comment le Monde décrit la transition Trump – Biden, en toute objectivité :

C’est vous dire le choix des médias américains qui ont fait le pari de la victoire de Biden et qui ont tout fait pour le faire gagner ! Et pourquoi, aujourd’hui, ils annoncent sa victoire !

Relance de Christine Kelly : même Fox News a lâché Trump !

C’est une question sociologique ! On connait ça en France ! Les rédactions sont toutes de gauche ! Même dans les médias de droite ! C’est très rare qu’on trouve des gens de droite dans les médias, même de droite ! A part chez les chefs !

Question de Christine Kelly : Donald Trump n’a cessé d’accuser les médias de fake news et de parti pris. N’est-il pas le premier responsable de cette hostilité des médias ?

Je dirais oui et non … Oui parce qu’il en a joué ! Et je dirais très intelligemment ! Aujourd’hui, les journalistes sont tellement impopulaires, tellement détestés de la grande majorité de la population, que ce soit aux Etats-Unis ou en France, qu’être contre les médias, c’est symboliquement être pour le peuple ! Et donc quand on attaque les médias, ou quand les médias vous attaquent, on a automatiquementnt une popularité qui grandit. C’est un fait que Trump a très bien compris, et en 2016 et aujourd’hui !

Mais, même s’il s’était humblement couché, comme l’ont fait beaucoup de politiques en France, de toute façon il aurait eu la meute médiatique à ses basques. Je vous rappelle que, dès le premier soir de son élection, les médias américains ont décidé qu’il était illégitime et qu’ils auraient sa peau, en le poussant jusqu’à la procédure d’empeachment, ce qu’ils ont tenté de faire mais ça a échoué. Ils n’ont cessé de contester tous ses choix, de le ridiculiser, de le montrer comme un être stupide, sans ligne directrice, sans intelligence.

Ils ont poussé l’Etat profond à se révolter contre le président légitimement élu … C’était impressionnant ! On n’a jamais vu ça ! Sauf peut-être pour Nixon, vous connaissez ma blague : « s’il marchait sur l’eau, les journalistes diraient qu’il ne sait pas nager ! »

Question de Christine Kelly : Il y a une différence entre les médias américains et français ?

Les médias américains ont une conception de la sensibilité religieuse différente de la nôtre. Ils sont moins déchristianisés que nous. Mais sur le fond, il n’y a pas grande différence !

Il y a un nouveau phénomène que l’on voit aux Etats-Unis et qui viendra en France, un phénomène de génération. Les jeunes générations qu’on appelle « woke » (les éveillés), font la guerre à la vieille génération de gauche mais encore trop respectueuse de la liberté de penser, du débat démocratique et surtout qui n’a pas les mêmes critères. La nouvelle génération a été endoctrinée par les campus américains des années 2000 où règnent l’hégémonie de la théorie du genre et l’obsession antiraciste.

Au New York Times, qui est en crise, des dirigeants avaient dû démissionner parce qu’ils avaient laissé publier une tribune pro-Trump. Je sais qu’aujourd’hui, les jeunes journalistes réclament qu’on donne les sources et qu’on donne l’origine raciale et sexuelle des sources ! Il faut qu’il y ait, des noirs, des femmes dans les sources mêmes !

Ça viendra en France puisque l’université française est, elle aussi, gangrénée par toutes ces théories.

Eric Zemmour pour CNews (Face à l’info).

Merci de tweeter cet article :





9 Réponses à “Zemmour habille les médias pour l’hiver”

  1. excellent comme toujours

  2. Biden n’est pas encore president, Trump a prévue la fraude, les bons vote possede un filigrane pour les identifier des faux, ce qu’ignoraient les democrates fraudeurs…

    Bye bye les mondialistes et biden, et bon retour aux souverainistes nationaux defendu par Trump.

  3. joe biden a lui meme annoncé qu’il avait construit une fraude a une echelle jamais vue dans l’histoire des etats unis.

    La meme chose dite par un opposant de la goche, les martiens serait tous au courant, mais l’inverse, ca passe comme une carte postale…

    Avec la goche, tout est du deux poids deux mesures… Alors leurs sens des valeurs et de la democratie… sont uniquement des elements de langage.

    • Pas de tollé general contre cette fraude, des lors qu’il s’agit d’un democrate mis en cause, tandis que la moindre suspicion ou invention suffit pour declencher la guerre mediatique quand il s’agit d’un republicain…

      La presse noyautée a + de 98 % par la goche, sort ces pseudo verités habituelle selon les opportunités pour la goche.

      Le deux poids deux mesure habituel, et le niveau du caniveau habituel font que cette goche super menteur se vautre une fois de plus dans l’ordure.

    • Joe Biden, président des médias

      Comme le fut aussi hollande le president normal 1 er.

      Souvenons nous que lorsque personne ne venait vers hollande, (tant il avait la cote), les « journalistes » ( si on peut appeler ça comme ça), s’aglutinaient autour de normal 1 er pour faire croire par des images bien choisies, qu’une foule entourait normal 1 er…et que ca cote etait valable.

      Des astuces parmis tant d’autres destinées a tromper le peuple, au lieu de l’informer.

      La goche, toujours du coté du peuple, toujours prete a la trahir, la desinformer, la manipuler, l’orienter, la tromper,
      sait parler d’humanisme quand il le faut, et est toujours prete a aider le peuple qui souffre, dans ces promesses a deux balles.

      Exemple:
      Vers 199 3/5 environ, lionel jospin avait fait des promesses, une fois au gouvernement il fait exactement le contraire de ce qu’il avait annoncé, sans qu’aucun medias ne reagisse…

      Ainsi pour eviter de mettre la goche devant certaines de ces contradiction, les merdias ont decidé de ne plus montrer le programme precis de tous les parti lors des election principales, depuis 1995…

      Ainsi c’est a peine si le peuple est au courant du programme d’un futur elu, sinon seulement dans ces grande lignes…

      Les merdias pret a aider le peuple n’hesite pas a le tromper, le manipuler, comme le fait tout parti de goche, avec la main sur le coeur.

      La goche, lobotomisé par leur politique, s’abaisse de plus en plus, journalistes et medias y compris,
      entrainé a ce processus depuis longtemps,
      elle s’enracine dans l’ordure, accepte la decadence, la felonie, la fourberie, le deux poids deux mesure, la moralitée a geometrie variable… C’est ça la goche.

  4. Je me suis rendue compte de la puissance des médias lors des élections en France en 2012. Les médias filtrent l’info entre le candidat et l’électeur. Quand Sarkozy disait par exemple « il faut mieux réguler l’immigration » les journalistes et experts nous expliquaient qu’il chasse sur les terrains de l’extrème droite. Quand Hollande disait qu’il faut augmenter les allocations de toute sorte ils disent « c’est quelqu’un proche des plus démunis, quelqu’un d’empathique, qui se soucie réellement des personnes les plus faibles … » En réalité on a deux candidats qui essaient de gagner des voix mais grâce aux médias on voit un froid calculateur machiavélique et une personne chaleureuse, sympathique, humaine. Faites votre choix.
    C’est aussi la manière de dire les choses. Il y a quelques jours les médias américains ont interrompu le discours du président quand il a abordé les soupçons de fraude (pour que les gens commencent pas à se poser des questions inutiles, surement). A la télé (belge) le journaliste salue cet acte de censure en expliquant que Trump essaye de confondre les gens en disant qu’il y a eu de la fraude, ce qui n’est évidemment pas vrai (avec un petit sourire, comme si c’était une vaste blague et que tous ceux qui se posent des questions sur les raisons de ces déclarations sont des idiots finis). Il n’a pas dit qu’il n’y avait pas de preuves, ou qu’on ne peut pas savoir avant qu’une enquête soit terminée. C’est si évident et ridicule, que ça ne sert à rien d’investiguer ou chercher des réponses. Vous avez compris? Faites votre choix. (à noter que quand le journaliste a dit qu’évidemment, il n’y avait de fraude, aux USA il y a déjà eu des arrestation pour fraude électorale). Quand Trump a acclamé la victoire c’était inouï, un vrai déni de la démocratie, personne n’a jamais fait ça, un scandale! Le jour après Kamala Harris fait la même chose et là c’est un signe, un moment historique … Je pourrais continuer pendant des jours 🙁
    Petite dernière pour la route. Il parait que le président qui ne fait qu’un seul mandat c’est un loser parce que le président sortant a un avantage car il a toujours les institutions et les médias de son côté. A noter que personne dans le studio n’est parti en fou rire. Chapeau!

    • Je vous cite:
      Je me suis rendue compte de la puissance des médias lors des élections en France en 2012.
      Moi depuis 1994. 🙂
      Je n’ai pas cessé de les observer, sur leur coupable actions, la quantité de manipulation est quasi phenomenale,
      elle est aussi quotidienne, permanente, du visible au moins visible.

      C’est ça la goche, la vraie!

      • En ’94 j’avais 14 ans et je vivais en Slovénie 🙂
        A l’époque c’était la guerre en Bosnie et Croatie qui nous préoccupait le plus. En parlant de ça, si je peux me permettre, 3 années auparavant, la Yougoslavie est décédée. C’était un pays socialiste (le mot socialiste apparait dans l’appellation complète du pays) gouvernée par un parti communiste totalement assumé. La gauche classique quoi. Je ne rentrerai pas dans tout ce qui marchait beaucoup mieux là bas à cette époque que maintenant ici. Évidemment, il y avait aussi beaucoup de choses qui ne marchaient pas. Ce que je voulais dire c’est qu’à l’époque, quand le pays se mourrait et les dirigeants ressortaient des outils totalitaires pour contrôler le peuple. Mais les médias ont fait leur boulot! Ils confrontaient le gouvernement, lui demandaient des comptes, pointaient leurs contradictions. Jusqu’au moment ou les dirigeants ont perdu les pédales et ont commencé à emprisonner les journalistes. On a aussi eu de la chance d’avoir eu quelques leaders qui ont pris leurs responsabilités à deux main. Bref, ça c’est l’histoire. Mais en ce qui me concerne, la gauche dite progressiste n’a absolument rien en commun avec les socialistes de l’époque. Ce qui se rapproche le plus en France c’est (je vais me faire incendier) le Rassemblement National

Laissez une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *