1 000 € par mois sans jamais avoir cotisé …

Publié par le 11 Août, 2020 dans Blog | 5 commentaires

1 000 € par mois sans jamais avoir cotisé …

Si vous avez travaillé beaucoup dans votre vie et que vous êtes néanmoins au minimum vieillesse, ne lisez pas cet article !

Si vous êtes agriculteur, que vous avez travaillé durement toute votre vie  sans jamais ou presque prendre de vacances, et que vous vous retrouvez avec une retraite de misère, ne lisez pas non plus cet article !

La France n’a pas été très généreuse à votre égard mais d’autres bénéficient de ses largesses qui plus est sans jamais avoir cotisé !

Le magistrat Charles Prats n’a cessé de dénoncer le montant faramineux de la fraude sociale en France (voir ce précédent article).

Outre la fraude sociale, il existe des lois et règlements qui permettent à des étrangers de bénéficier des prestations sociales tout à fait légalement.

C’est par exemple le site ObservAlgérie, qui explique aux ressortissants algériens comment toucher près de 1 000 euros par mois :

Les ressortissants étrangers dont les Algériens établis en France mais qui n’ont jamais cotisé à l’assurance ne touchent pas de pension de retraite. En revanche, ils peuvent bénéficier de l’allocation de solidarité aux personnes âgées qui peut atteindre au maximum 903,20 euros par mois. Pour les Algériens, un certificat de résidence pourrait suffire pour postuler à cette pension mensuelle.

Une allocation mensuelle existe pour les personnes n’ayant jamais cotisé.  Il s’agit de l’Allocation de solidarité aux personnes âgées (Aspa). Elle est destinée aux personnes âgées à faibles ressources. Celle-ci n’est pas une retraite et n’est pas réservée aux personnes étrangères.

Qui peut toucher l’Aspa ?

Elle est destinée aux personnes âgées de 65 ans et plus, ou 62 ans en cas d’inaptitude au travail ou d’incapacité permanente d’au moins 50 %, selon le site de l’Assurance retraite. Il s’agit d’une prestation non contributive de la Sécurité sociale, c’est-à-dire que l’Aspa n’est pas financée par des cotisations, mais par l’impôt.

Son montant dépend des “ressources” et de la “situation familiale” des personnes concernées, selon le site de l’administration française. L’Aspa est cumulable avec d’autres ressources tant que le montant total ne dépasse pas le plafond établi pour percevoir l’allocation.

Les conditions pour toucher l’Aspa en étant Algérien ou étranger

Il est très difficile de toucher l’Aspa quand on est étranger. Il ne suffit pas d’être en situation régulière, il faut en plus pouvoir justifier qu’on réside en France depuis plus de 10 ans de façon continue [au moins 6 mois par an], avec titre de séjour ouvrant droit au travail.

Pour les ressortissants algériens, une certificat de résidence peut justifier une demande Aspa.

Si la personne étrangère ne remplit pas ces deux conditions, quelques autres situations peuvent justifier d’une demande d’Aspa, comme le précise le site service-public.fr :

  1. être réfugié, apatride, ou bénéficier de la protection subsidiaire (pour les personnes en danger dans leurs pays d’origine mais ne remplissant pas les conditions pour obtenir le statut de réfugié).
  2. avoir combattu pour la France et détenir un certificat de résidence.
  3. être ressortissant d’un Etat membre de l’Espace économique européen ou de la Confédération suisse.
  4. être Algérien et avoir un certificat de résidence, (ou) avoir un passeport monégasque mentionnant une autorisation de séjour ou un titre d’identité andorran.

En conclusion …

La gauche s’est toujours opposée à toute lutte contre la fraude sociale. Pour elle, il s’agit plutôt d’une forme « nécessaire » de redistribution sociale. Et comme d’habitude, la droite n’a rien fait, par lâcheté et soumission aux diktats de la gauche.

Mais notre système social est à bout de souffle. Nous sommes dans un cercle vicieux : des impôts et des charges élevés entrainent des salaires bas qui impliquent toujours plus aides sociales qui font augmenter les impôts qui … etc, etc …

Merci de tweeter cet article :





5 Réponses à “1 000 € par mois sans jamais avoir cotisé …”

  1. il faut ajouter qu’ils touchent cet argent , et vivent si ma mémoire ne me fait défaut 6 mois en Algérie ou au Maroc ou à l’Ile Maurice ou encore la Tunisie
    et avec ce montant ils vivent mieux qu’un français ayant cotisé toutes ces annuités et resté au pays

  2. Il n’y a hélas, pas que les maghrébins qui profitent des largesses du système … Je ne vais pas en faire l’inventaire, mais tout est bon pour gratter des allocations. Et les largesses récentes du gouvernement envers des populations bénéficiaires, n’est pas pour encourager au travail : l’effet de seuil est très sensible entre une famille qui vit d’allocations, loge dans un HLM, bénéficiant de l’APL, et de nombreuses « gratuités », et sa voisine avec deux salaires modestes qui n’ayant droit à rien, loge dans le privé, payant son loyer plein pot, et toutes les charges, et au final vit moins bien.

  3. Hé oui, j’ai été agricultrice MAIS j’ai quand même lu ce que je savais déjà et qui m’irrite au plus haut point. J’ai beaucoup travaillé avec mon mari pour m’en sortir. 536 € de retraite et comme celle -çi est ajoutée à celle de mon mari, notre foyer fiscal rentre dans la tranche de 4,3 % de prélèvements sociaux….la belle blague. On m’enlève sur ma faible retraite 4,3 %. Finalement, j’aurais du rester à la maison et demander maintenant, le minimum vieillesse. Pour mon malheur, je suis française, née en France avec une seule nationalité….

  4. Hé oui, Patricienne Hospitalière, contractuelle toute ma vie

    Une fois payée pour un service, une fois pour le service d’à côté, une fois à temps complet, une fois à 60%…cela permet de ne pas être obligé de spiritualiser et/ou de donner un CDI!! C’est cela la fonction publique.
    (sans compter les heures sups… Nous sommes payés à la demi journée qui fait minimum 3,5h, mais s’arrête quand le travail est terminé, pour les PH.
    Certes nous avons des RTT (quasi impossibles à prendre car trop de travail), encore heureux, mais qui ne pallient pas ces heures sups.

    Et ainsi, je suis restée toute ma vie professionnelle au premier échelon de PH.
    J’aimais mon travail, et je ne regrette rien de ce côté là.

    Mais moi aussi, celle -ci est rajoutée à celle de mon mari..

    Il y a des jours où on se dit qu’il faudrait mieux ne rien faire

    Résultat?
    Comme avant j’ai fait des études et travaillé en libéral, je touche, excusez moi du peu ! 980€/mois de retraite.

    (je suis heureusement arrivée à souscrire une retraite complémentaire non obligatoire qui met un peu de beurre dans mes épinards, mais dont « on » me prend un bon %!)

    C’est ainsi.

    J’avoue parfois, non pas être jalouse de ces individus n’ayant jamais rien fichu d’autre que de se plaindre et jouer les victimes, mais avoir le sentiment d’une injustice totale.

  5. Vous voulez percevoir l’ASPA récemment portée à 903 € ? faites une donation en nue-propriété à vos enfants, comme ça pas de récupération possible sur l’actif successoral !

Laissez une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *