A Bruxelles, voici comment votent vos députés !

Publié par le 13 Sep, 2018 dans Blog | 7 commentaires

A Bruxelles, voici comment votent vos députés !

Les eurodéputés ont voté une résolution amorçant la procédure de l’article 7 à l’encontre de la Hongrie de Viktor Orban.

Un vote majeur, aux lourdes significations politiques.

Selon Les Echos, constatant une menace pour l’état de droit dans le pays dirigé par Viktor Orban, les eurodéputés ont donc voté (par 448 voix pour et 197 contre et à la majorité des deux tiers des suffrages exprimés) pour lancer le long processus au terme duquel il est théoriquement possible d’exclure un Etat-membre de son droit de vote dans l’Union.

C’est la première fois dans l’histoire de l’Union européenne qu’une telle procédure est enclenchée par le Parlement européen. Or, dans ce cas de figure, elle semblait encore très peu probable il y a quelques mois, pour une raison très politique : le parti de Viktor Orban, Fidesz, est membre du grand parti de droite qui domine la vie politique européenne, le PPE. Jusqu’à présent, le  chantre de « l’illibéralisme » avait toujours bénéficié du soutien de sa famille politique, quitte à effectuer quelques concessions sur certaines réformes controversées.

Le PPE, groupe auquel sont rattachés les Républicains … et le parti de Viktor Orban, s’est donc divisé sur ce vote.

Il est intéressant de noter qui a voté quoi en cette circonstance tant on a pu mesurer dans le passé que certains députés avaient des discours différents à Paris et à Bruxelles !

Le tableau suivant retranscrit les votes des eurodéputés français :

A qui fera t-on croire que le clivage droite-gauche n’existe plus ?

Regardez le tableau précédent : dans la colonne de gauche (PS et Front de gauche) on a voté comme un seul gauchiste la résolution et dans la colonne de droite (Front national), on l’a rejetée avec la même unamité !

Mais c’est la colonne du milieu qui est riche d’enseignements !

Les sept députés de la République en marche et du Modem – réputés ni de droite, ni de gauche – ont tous voté … à gauche !

Vote des eurodéputés français de PPE

Au sein du PPE, qui regroupe les Républicains et AGIR – la droite constructive, la situation est plus confuse:

  • 50 % ont voté pour la résolution,
  • 17 % ont voté contre,
  • 33 % se sont abstenus.

Mais quel était l’enjeu du vote ?

Quel sont les reproches faits à la Hongrie de Viktor Orban ?

Le Parlement reproche notamment au premier ministre et son gouvernement de ne pas respecter les valeurs de « respect de la dignité humaine, de liberté, de démocratie, d’égalité, de l’État de droit » édictées dans les traités européens. Sont précisément reprochés à la Hongrie :

  • son système constitutionnel et électoral qui manquerait notamment de transparence et qui ne respecterait pas la séparation des pouvoirs.
  • la limitation des compétences de la Cour constitutionnelle hongroise,
  • le niveau élevé de corruption et de conflits d’intérêts,
  • certaines limitations de la liberté de la presse, de la liberté d’association et de la liberté de religion,
  • le traitement des minorités (les Roms notamment),
  • les droits fondamentaux des migrants.

En fait, cette résolution fait naître la suspicion car le vrai problème, pour Bruxelles, porte principalement sur la politique concernant les migrants, et tout le reste parait n’être qu’un habillage permettant de masquer le vrai objectif du vote : avoir la peau de Viktor Orban !

Car Viktor Orban est devenu, en Europe, le porte-drapeau de la défense de l’identité européenne et de la résistance à l’invasion migratoire. Et cela, Bruxelles ne peut l’admettre !

D’ailleurs, cette résolution n’est qu’un jugement moral contre la Hongrie puisque son exclusion n’a aucune chance d’être adoptée au final car plusieurs pays dont la Pologne resteront solidaires de la Hongrie.

Dans ces conditions, à mon sens, la droite devait voter contre la résolution ou bien de s’abstenir, ce qu’ont fait la moitié des votants !

Je salue Michèle Alliot-Marie, Arnaud Danjean, Rachida Dati, Geoffroy Didier, Brice Hortefeux et Philippe Juvin qui se sont abstenus.

On ne sera pas étonné de noter que Nadine Morano a voté contre.

On gardera en tête le nom de tous ceux qui ont mêlé leur vote à la gauche pour condamner la Hongrie notamment Alain Lamassoure (fédéraliste convaincu) et Jérôme Lavrilleux.

Macron se frotte les mains !

Seul Macron peut se satisfaire de ce vote qui a réussi à fissurer la droite, ce qui reste son objectif premier à l’approche des élections européennes.






7 Réponses à “A Bruxelles, voici comment votent vos députés !”

  1. C’est noté!

    je sais pour qui je voterai l’année prochaine.
    certains sont donc rayés d’office s’ils se présentent.

    Je soutiens Victor Orban sur son programme « nataliste ».
    Marre de payer pour nourrir les envahisseurs barbaresques.

    Je suis loin d’être la seule! Je me demande si ces collabos se rendent compte que leur poste ne tient qu’au vote du peuple qu’ils méprisent.

    J’ai, en son temps, voté oui au référendum sur l’UE (sur lequel s’est assis Nico et je lui en veux pour cette « escroquerie »)

    Nombre d’années après, je reconnais avoir eu tort.

    Les élections de l’an prochain seront pour moi, l’équivalent d’un référendum contre cette Europe politique fabriquée par et pour une poignée de narcissiques qui ne voient que leur pouvoir, leurs honneurs, leur gloire et… le pognon de dingue qui va avec.

  2. Quand on lit « valeur de l’europe » il y a de quoi rire de ces salauds qui se fiche du monde entier.

    V Orban est un type bien, le combattre c’est combattre les peuples.

  3. Vote inutile puisque la Pologne a déjà annoncé qu’elle s’opposerait à toute sanction contre la Hongrie. Or, l’unanimité est requise pour valider celles-ci.

    Ce vote était inutile, tout le monde le savait, ce n’est donc qu’un enfumage de plus.

    • Oui, de l’enfumage, effectivement, mais le bon peuple retiendra que Orban est mis à l’index, que sont pays « n’est pas démocratique » etc …
      Qui donc parlait de fake news ?

  4. Préserver les valeurs européennes ? De qui ce moque t-on ? … Ecraser les peuples sous des règlements en limitant toujours plus leurs droits, les empoisonner avec les pesticides de Monsanto, ne rien faire pour lutter contre les vaccins contenant des métaux lourds qui empoisonnent le corps ou ont des effets secondaire même graves, une eau fluoré qui limite l’effort intellectuel et amènent le cancer, qui établit une dictature sur les peuples, surtout à l’encontre de ceux qui ne veulent plus de cette Europe ou l’immigration est imposée, avec le grand remplacement, comme l’italie, aller à l’encontre des véritables valeurs morales en laissant la théorie du genre s’imposer dans certains pays, comme l’Allemagne et la Suisse par ex, prôner la vision des droits de la minorité sur celle du grand nombre avec pour conséquence de détruire les valeurs de base, avoir une prétendue independance de la justice et des médias et mentir sciemment aux yeux des peuples avertis, contre un Orban qui lutte contre la majorité de ces faits …

    Qui donc agit pour le bien ?… Qui prétend être juste et agit volontairement dans la voie du mal, consciemment, si ce n’est ces donneurs de leçons de morales que ces députés pourris de Bruxelles…dont la place est maintenant reservée pour l’enfer…avec tous ceux qui les suivront…comme Macron et une bonne partie de nos chers politiciens avec leurs bien pensance, leurs fausses belles paroles pour continuer comme avant, avec les so-disant journalistes et justice pourrie à leur botte…(Voyez les NDE negative )

    C’est bien la lutte du bien contre le mal qui se fait jour.
    Croyez en Dieu et au Christ et sachez que des grands scientifiques ont prouvé l’existence de Dieu, par la découverte du Boson de High, (voir science et avenir) et

    http://www.envol-spiritualite.com/t9365-michio-kaku-scientifique-dit-avoir-trouve-la-preuve-definitive-de-lexistence-de-dieu

    Nos politiciens ont choisi pour beaucoup la mauvaise voie, consciemment, il faut s’en rendre compte, c’est pourquoi, il y a un tel laxisme par exemple devant la violence et qu’a été supprimée la peine de mort au niveau européen comme condition d’entrée à Bruxelles.

    Bref, tous ce qu’il faut pour encourager la délinquance et le crime, car s’ils avaient REELLEMENT A COEUR l’intérêt de nos pays, ils auraient mis un frein solide depuis longtemps, et l’on ne verrait plus des relachés à plus de 17 fois et des peines trop courtes.

    Sinon pourquoi une telle culture axée autant sur le crime qui tient la majorité de nos programmes, sachant leurs effets par 3500 études qui le prouvent, ce qui n’empêche pas pour autant politiciens laissant faire et médias corrompus de nous les infliger…

    Qui donc fait le mal et le laisse se propager ?…Bruxelles et nos gouvernements donneurs de leçons …

Laissez une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *