Afrique : covid ? Quel covid ?

Publié par le 25 Nov, 2022 dans Blog | 2 commentaires

Afrique : covid ? Quel covid ?

Quittons nos contrées occidentales qui sont censées concentrer toutes les capacités scientifiques et sanitaires que nos dirigeants ne cessent de vanter.

Oui, quittons nos pays civilisés et regardons ce qui se passe, sur le plan du covid-19, dans les contrées lointaines, loin de l’Occident et loin …

 … de l’emprise des laboratoires pharmaceutiques !

Je propose de m’appuyer sur deux articles :

1 – Afrique : covid ? Quel covid ?

L’Afrique n’est vaccinée qu’à 6%, et le covid a pratiquement disparu … des scientifiques « déconcertés » !

Presque personne en Afrique n’est « vacciné » contre le coronavirus de Wuhan (Covid-19), et par conséquent, il n’y a presque pas de covid sur le continent. Les derniers rapports des médias grand public admettent que la plandémie est pratiquement inexistante en Afrique, ce qui est déroutant pour ceux qui croient au récit selon lequel les piqûres aident à éradiquer la maladie.

Un article récent de l’Associated Press (AP) explique qu’au Zimbabwe, personne ne porte de masque, personne n’est vacciné et la vie continue normalement.

Les seules régions du monde qui connaissent des maladies et des décès de masse sont celles qui poussent les « vaccins »

Pratiquement toute l’Afrique, admet l’Associated Press, ne voit pas la vague de décès promise par les menteurs plandémiques au début de tout cela. En fait, c’est exactement le contraire qui a fini par se matérialiser. Si les médias et le gouvernement n’avaient pas poussé le récit du virus chinois, la présence d’un nouveau virus présumé n’aurait probablement jamais été apparente du tout. Le lavage de cerveau et la peur sont la seule raison pour laquelle le soi-disant virus existe, semble-t-il.

« L’Afrique n’a pas les vaccins et les ressources pour combattre le Covid-19 qu’ils ont en Europe et aux États-Unis, mais d’une manière ou d’une autre, ils semblent faire mieux », a déclaré Wafaa El-Sadr, titulaire de la chaire de santé mondiale à l’Université de Columbia.

2 – COVID : voyage dans les îles

Les îles de la République de Palau font 465 km2 et sont situées au nord de la Papouasie-Nouvelle -Guinée, elle-même au nord de l’Australie. L’évolution du covid dans cette république, assez protégée des mouvements de population, est un peu similaire à celle de la Corée du Sud montrée dans le billet précédent (18 mois de calme, et catastrophe déclenchée par les boosters.

Ces îles au milieu de nulle part, permettant des contrôles aux frontières stricts, garantissaient aucun cas de COVID les 15 premiers mois. Cette politique complétée par une vaccination de masse a été saluée l’an dernier par nombre de médias. Comme la Corée du Sud, ils vont ensuite démontrer que malheureusement le vaccin 1) n’empêche pas la contamination, 2) ne protège pas des formes graves, alors que sa voisine, la Papouasie-Nouvelle-Guinée, quasiment pas vaccinée, montre par ailleurs le contraire.

La République de Palau a en effet été vaccinée massivement, un des premiers pays au monde, grâce au soutien généreux de l’opération américaine Warp Speed, partenariat public-privé pour « faciliter et accélérer la fabrication et la distribution des vaccins « et traitements » contre la covid ».

Fiers de leur zéro covid attribué quelques mois aux vaccins, il se trouve qu’un touriste venant de l’île de Guam, le 9 mai 2021 a fait, selon le gouvernement, rentrer le covid. Il faut dire qu’il y a mis du sien : vacciné deux fois, 2 tests PCR négatifs avant d’embarquer, mis en quarantaine à l’arrivée, avec 3 nouveaux tests, le dernier après 21 jours se révélant positif ! Beau succès, pour cet homme, du vaccin, des tests PCR et de l’isolement à la chinoise !

La campagne de vaccination s’est terminée mi-octobre 2021 avec 99 % des plus de 12 ans vaccinés. Le zéro covid qu’ils croyaient obtenu par cette vaccination de masse et les mesures d’accompagnement a été vanté par CNN, The Guardian et la Croix Rouge pour que la région suive cet exemple. Ce résultat a malheureusement été de très courte durée : 3 mois plus tard Palau connaissant sa première épidémie, mettant fin au zéro covid et aux succès de l’isolement et du tout vaccin, avec plus de 4 000 cas, soit 20% de la population.

Voici la courbe des cas et décès journaliers, montrant que les premiers cas se sont développés 3 mois après la vaccination totale, après presque 2 ans de zéro covid. Les décès ont suivi de 15 jours.

Cliquez sur l’image pour l’agrandir.

Ce graphique est hallucinant !

  1. Avant la vaccination, on ne dénombre aucun cas et aucun décès,
  2. Trois mois après la vaccination on note une flambée des cas (20 % de la population) et des décès.

En conclusion

La presse de grand chemin a t-elle accès à ces informations ?

Si oui, elle devrait se montrer plus critique vis-à-vis du pouvoir et lancer des investigations pour comparer les différents pays en terme de taux de vaccination, de cas détectés et de décès.

Ce qu’elle ne fait pas ! Ce que, même, elle refuse de faire !

Merci de tweeter cet article :





2 Réponses à “Afrique : covid ? Quel covid ?”

  1. Comme la plupart des article passés, qui se recoupent, les pays pauvres ont beaucoup moins de morts que les pays riche,
    parce qu’il n’ont pas pu acheter le pseudo vaccin,
    qui d’apres la directrice de pfzizer interrogé en niveau europeen,
    a bien precisé qu’il n’avait pas ete testé contre le covid…

    Alors que les gouvernements ont bien menti au peuple en continuant a leur faire croire que se vacciner protege contre le covid.

    Dans certains pays des tribunaux, des senateurs ( USA ) mettent plus qu’en doute la propagande de la vaccination
    et demontre la forfaiture complete pour lutter contre une pandemie
    qui a fait presque aucun mort dans les pays n’ayant pas acheté le vaccin et pas mal de mort dans les pays ayant acheté beaucoup de vaccin.

    Bien des rapports officiel des hopitaux, caché par les merdias et gouvernement ont bien precisé que les mort es plus nombreux sont les vaccinés, et pas les non vaccinés,

    dans plusieurs pays.

    Ce dont ne tiennent pas comptes les gouvernements.

    Qui sont ‘il pour oser censurer les rapport des hopitaux, censurer les informations de medecin de haut niveau ????

Laissez une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *