Ah, idéologie, quand tu les tiens !

Publié par le 11 Avr, 2020 dans Blog | 7 commentaires

Ah, idéologie, quand tu les tiens !

Au plus haut niveau de l’Etat,

Au centre du Nouveau Monde,

Au sein de la pensée complexe,

là où Gilles Le Gendre nous explique que la République en marche a été trop intelligente et trop subtile pour être comprise par la majorité des Français,

on vient de nous donner une nouvelle preuve que toutes ces belles « intelligences » sont avant tout guidées par l’idéologie !

La France a déjà été un des derniers pays à se résoudre à contrôler sa frontière, en accord avec son idéologie sans-frontiériste, marque de la mondialisation heureuse. Tout juste a t-elle accepté de fermer la frontière Schengen de l’Europe …

Et bien, notre guide suprême, vient de déclarer qu’il envisageait sérieusement de maintenir fermée la frontière de l’Europe jusqu’en septembre …

L’épicentre de la pandémie de coronavirus se trouve pourtant en Europe et Emmanuel Macron préconise de s’enfermer entre les murs de l’Europe.

Outre l’idéologie sans-frontiériste, n’y aurait-il pas une sorte de racisme qui ferait qu’on rejetterait le virus chinois, russe ou américain mais qu’on ouvrirait toutes grandes nos portes aux virus italien et espagnol ?

D’autres choses m’énervent …

Les chaines d’infos s’entêtent à comparer l’avancée de la pandémie dans les différents pays sans tenir compte de leur populations respectives. Malgré mes remarques réitérées !!! Et elle pointe le pays le plus touché par l’épidémie : Les Etats-Unis de Donald Trump (ajoute t-on !) Ah, ce n’est pas avec Obama qu’on aurait vu ça !

Voici quelques chiffres justifiant mon courroux :

D’abord le tableau des pays les plus touchés classés par nombre de contaminations :

Les Etats-Unis arrivent effectivement en tête, mais si l’on compare les mortalités pour 1000 habitants, on obtient un tout autre résultat :

Alors, les Etats-Unis n’arrivent plus qu’en troisième rang avec des chiffres similaires à l’Allemagne et la France !

Une dernière chose …

Hier soir, j’ai entendu un médecin hostile au professeur Raoult nous assurer que les résultats annoncés par ce dernier n’étaient pas valables  car non basés sur une comparaison avec une population qui n’aurait pas reçu la chloroquine.

Ça m’a fait bondir, puisque des chiffres ne manquent pas en provenance des hôpitaux qui ne prescrivent pas la chloroquine !

Je me suis donc « amusé » à comparer les résultats entre les différents départements parmi les plus touchés de France.

Ma démarche n’a rien de scientifique et est juste guidée par le bon sens. Mais elle vaut sans doute autant que la soupe qu’on nous sert sur les chaines d’infos !

Voici le tableau brut des données classé en nombre de personnes hospitalisées :

La dernière colonne donne le taux de mortalité obtenu en divisant le nombre de morts par le nombre d’hospitalisés.

Voici un graphique qui compare la mortalité dans les différents départements :

A l’évidence les Bouches-du Rhône, avec l’Essonne, arrivent largement en tête avec un taux de mortalité (0,15) deux fois inférieur à la moyenne des départements les plus touchés (0,29) et presque 4 fois inférieur avec celui du Haut-Rhin.

Puisque le traitement du Professeur Raoult n’est probablement pas appliqué dans l’ensemble du département des Bouches-Rhône, il est donc évident que l’on obtiendrait des chiffres encore plus favorables en considérant les seuls hôpitaux prescrivant la chloroquine.

Mais en haut lieu, et dans les milieux médicaux parisiens, on se pince toujours le nez. Et les résultats de l’étude européenne Discovery viendront à l’évidence nier l’efficacité de la chloroquine puisque Discovery n’applique pas, dans ses tests,  les prescriptions du Professeur Raoult (addition avec un antibiotique et prescription dès les premiers symptômes).

Comme disent nos paysans pleins de bon sens :

« C’est à la fin de la foire, qu’on compte les bouses ! »

Il m’est avis que ça sentira bien mauvais pour le gouvernement quand on évaluera le nombre des morts dû au mépris affiché pour les résultats du Professeur Raoult !

Merci de tweeter cet article :





7 Réponses à “Ah, idéologie, quand tu les tiens !”

  1. Je crois que l’ideologie est insufisante pour expliquer leur attitude… criminelle.

    Lettre d’un Médecin Généraliste Révolté !

    Lettre d’un Médecin Généraliste à Monsieur le Ministre de la Santé !

    par Dr Jean-Pierre Ribat

    En cette période de guerre virologique contre le coronavirus SARS-CoV-2, je comprends que vous ayez à gérer de nombreuses pénuries dans ce pays sous-développé qu’est la France.
    Pénurie de masques, pénurie de gels hydro-alcooliques, pénurie de tests de détection du coronavirus.
    Et maintenant pénurie d’hydroxychloroquine !
    Difficile fonction que la vôtre…

    Je viens d’apprendre que votre décret du 26 mars 2020 m’interdit désormais de prescrire cette molécule à mes patients atteints de Covid.
    Pourtant un éminent infectiologue de l’université de Marseille le préconise pour raccourcir l’évolution de la maladie et en diminuer les conséquences. Certes ses allégations justifient de nombreux doutes, car elles ont été rendues publiques précipitamment en dehors des règles de la communication scientifique.
    Mais il a beau jeu de dire — comme le Président Macron — que nous sommes en guerre et que chaque jour des centaines de Français meurent de l’infection.
    Néanmoins, que faut-il comprendre si vous réservez ce traitement aux malades hospitalisés ?
    C’est forcément que vous le validez !
    Jusqu’à hier, les patients m’interrogeaient à propos du Plaquenil et je me faisais l’écho des doutes et de la prudence.
    Mais aujourd’hui ?
    Puisque c’est à l’hôpital seul qu’on peut le prescrire, à qui vont-ils s’adresser pour l’obtenir ?
    Vous avez intérêt à déployer rapidement l’armée autour des établissements de santé, car la horde des morts-vivants va passer à l’attaque !
    Il faut les comprendre aussi !
    On leur répète à longueur de médias que le Covid est une maladie mortelle !
    Ils ont la trouille !
    Ils chercheront par tous les moyens à se procurer cette molécule que vous avez érigée par la vertu de votre décret en pilule miracle (ce qui n’est pas le cas, nous le savons vous et moi).
    Alors si un de mes patients décède du Covid, un avocat chafouin ne viendra-t-il pas me reprocher de n’avoir pas tout fait pour lui procurer l’hydroxychloroquine ?
    Que me reste-t-il comme alternative pour me prémunir contre ce type de reproche ?
    Bah je vais adresser à l’hôpital tous mes patients tousseurs, fébriles, asthéniques ou diarrhéiques pour que mes confrères décident par eux-mêmes s’il est légitime de les traiter par 3 comprimés par jour de Plaquenil…

    Moi, je suis un petit médecin généraliste exerçant dans un cabinet de ville près de Mantes-la-Jolie.
    J’exerce également aux urgences de l’hôpital de Mantes-la-Jolie.
    Je sais bien que mes copains hospitaliers redoutent de voir arriver cette foule de patients angoissés qui va leur réclamer le traitement.
    Depuis trois semaines, je voyais des Covids en consultation. Et de plus en plus chaque jour.
    Une vingtaine rien qu’hier. Tous repartis chez eux avec du paracétamol et des paroles rassurantes, et la certitude de pouvoir me consulter à nouveau en cas d’aggravation.
    Hélas, je ne dispose toujours d’aucune possibilité de transformer mes hypothèses diagnostiques en certitudes, faute de tests.
    Mais avec votre décret, vous venez de déconsidérer tous mes confrères généralistes aux yeux de la population !
    Jusque-là nous représentions cette armée de médecins de première ligne qui brassaient du Covid à longueur de journée, protégés derrière quelques pauvres masques péniblement acquis.
    Les fantassins quoi !
    Mais lorsque notre général demande à son artillerie de pilonner ses propres troupes, il n’y a que deux solutions : la désertion ou la mutinerie !
    Aujourd’hui, après une nuit d’insomnie, je me sens totalement démotivé.
    On vient de me retirer le droit de délivrer une ordonnance d’hydroxychloroquine que je prescrivais à mes patients rhumatisants depuis 40 ans !
    Une molécule que j’ai avalée pendant plus d’un mois contre le paludisme lorsque je me suis rendu à l’appel de la Sécurité civile Française en Haïti après le tremblement de terre de 2010.
    Et qu’on ne vienne pas me rebattre les oreilles avec la pénurie !
    Elle est où l’industrie pharmaceutique française que j’engraisse à coup de prescriptions depuis que j’exerce mon métier ?
    Ils sont où les milliards d’euros que notre président jupitérien a mis sur la table ?
    Qui mange autour de cette table ?
    Vous savez ce qui manque à votre comité scientifique Care (Comité Analyse Recherche et Expertise) qui se réunit à l’Elysée pour conseiller Monsieur Macron ?
    Il manque des généralistes, des urgentistes, des infirmières et des aide-soignantes.
    Pour vous faire comprendre les problèmes que pose chacune de vos mauvaises décisions.
    Voilà.
    Je me suis révolté.
    Maintenant je déserte.
    Démerdez-vous avec cette épidémie !

    Docteur Jean-Pierre Ribat

    https://www.caducee.net/actualite-medicale/14837/lettre-d-un-medecin-generaliste-a-monsieur-le-ministre-de-la-sante.html?&utm_medium=email&utm_source=nl&utm_campaign=NL69&utm_content=439775

  2. Bonjour

    Le tableau sur le taux de contamination est FAUX, tout simplement car personne ne peut dire combien de gens ont été contaminés !

    Loi de Pareto. 80% des personnes contaminées sont asymptomatiques ou présentent une légère maladie. Dans les pays du tableau, ils ne sont pas ou peu testés. Il faut donc comparer le nombre de morts par rapport à la population globale du pays.

    Si vous voulez des chiffres, allez lire ceux de l’IHU Méditerranée: https://www.mediterranee-infection.com/covid-19/

    Enfin, les chiffres du nombre de morts sont FAUX également. Tous les morts ne sont pas testés. Et puis même si la personne est positive, hormis quelques cas, il est impossible que le COVID-19 soit le responsable principal de tous ces morts. Ce virus a pu juste aggraver la maladie et avancer la date de l’appel. Mais pour autant, la personne décédée l’a-t-elle été à cause de lui ou pas, notamment les personnes âgées épargnées par une grippe saisonnière peu violente, et qui avaient trois maladies graves importantes ?

    Allez voir comment certains responsables mentent sur ces chiffres, à partir de la 5ème minute
    https://www.youtube.com/watch?v=DH7Ot3DrmX4

    • En ce qui me concerne, je ne me permettrais pas de dire que votre commentaire est MAUVAIS.
      Mon propos est de noter le nombre de personnes hospitalisées pour COVID-19 et de voir combien de personnes en sortent vivantes.
      Les chiffres de base sont peut-être discutables mais on peut néanmoins quand même les comparer d’un département à l’autre.
      Comment expliquer autrement les bons résultats des Bouches-du-Rhône ?

      • Mais il n’est pas possible de faire une telle comparaison car nous ne savons pas combien de personnes ont été contaminées !

        Et non, on ne peut pas comparer par département. Ici, nous avons vu arriver des parisiens. Nous avions 2 cas à mi mars. Fin mars, une cinquantaine.

        Les seuls chiffres qui tiennent la route sont ceux de Marseille, entre l’aH-HM et l’IHU Méditerranée. Là, vous avez une base de comparaison entre le traitement prôné par Raoult et celui imposé par le ministère, à condition toutefois que l’AP-HM ne traite pas selon le procédé Raoult en douce.

        Enfin, il y a une différence énorme, totale même, entre quelque chose de faux et quelque chose de mauvais. Dans le second cas, on peut s’améliorer. Dans le premier, il faut tout reprendre.
        Un algorithme faux ne fonctionnera jamais contrairement à un mauvais.

  3. La France, pays sous devellopé a les gouvernants au meme niveau…

Laissez une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *