Alain Bauer soutient le professeur Didier Raoult !

Publié par le 25 Mar, 2020 dans Blog | 17 commentaires

Alain Bauer soutient le professeur Didier Raoult !

Parmi tout le tohu-bohu de la polémique autour du professeur Raoult, une voix forte et claire s’est élevée !

Celle du criminologue Alain Bauer :

 

Comme toujours avec Alain Bauer, une pensée claire, structurée et argumentée !

Merci de tweeter cet article :





17 Réponses à “Alain Bauer soutient le professeur Didier Raoult !”

  1. Quand l’interet s’en mele…c’est ce qui explique cela:

    https://www.youtube.com/watch?v=Sxqk_jZ1yjY

    Putsch sanitaire de Macron et Véran contre le Pr Raoult

    Riposte Laïque
    Pierre Cassen commente l’encadrement strict du traitement à la chloroquine, pour lutter contre le coronavirus. Il y voit un putsch sanitaire du pouvoir contre le professeur Raoult, coupable de guérir les malades !
    https://www.ripostelaique.com

  2. Rappel:
    https://www.youtube.com/watch?v=GvgEKevhIS4

    Pas de chloroquine pour nous: ils veulent qu’on crève?

    Riposte Laïque
    Pierre Cassen, en essayant de conserver son humour, exprime sa stupéfaction, mais surtout son indignation, devant les tergiversations du gouvernement.

  3. A faire reflechir…

    Attali en 2009 : une petite pandémie permettra d’instaurer un gouvernement mondial !
    Publié le 14 mars 2020
    par Olivier Demeulenaere
    https://olivierdemeulenaere.wordpress.com/2020/03/14/attali-2009-pandemie-gouvernement-mondial/#comment-90971
    13 mai 2009 (Nouvelle Solidarité) – Il fallait Jacques Attali pour y penser ! Dans sa rubrique du magazine L’Express du 3 mai, l’ancien sherpa de François Mitterrand dévoile quelques fantasmes intimes du monde oligarchique. En bref : là où le krach financier a jusqu’ici échoué, une bonne petite pandémie pourrait précipiter nos dirigeants à accepter la mise en place d’un gouvernement mondial !
    « L’Histoire nous apprend que l’humanité n’évolue significativement que lorsqu’elle a vraiment peur : elle met alors d’abord en place des mécanismes de défense ; parfois intolérables (des boucs émissaires et des totalitarismes) ; parfois futiles (de la distraction) ; parfois efficaces (des thérapeutiques, écartant si nécessaire tous les principes moraux antérieurs). Puis, une fois la crise passée, elle transforme ces mécanismes pour les rendre compatibles avec la liberté individuelle et les inscrire dans une politique de santé démocratique. »

    Pour Attali, « La pandémie qui commence pourrait déclencher une de ces peurs structurantes », car elle fera surgir, « mieux qu’aucun discours humanitaire ou écologique, la prise de conscience de la nécessité d’un altruisme, au moins intéressé. »
    « Et, même si, comme il faut évidemment l’espérer, cette crise n’est pas très grave, il ne faudra pas oublier, comme pour la crise économique, d’en tirer les leçons, afin qu’avant la prochaine – inévitable – on mette en place des mécanismes de prévention et de contrôle, ainsi que des processus logistiques de distribution équitable des médicaments et de vaccins. On devra, pour cela, mettre en place une police mondiale, un stockage mondial et donc une fiscalité mondiale. On en viendra alors, beaucoup plus vite que ne l’aurait permis la seule raison économique, à mettre en place les bases d’un véritable gouvernement mondial. »
    « C’est d’ailleurs par l’hôpital qu’a commencé en France, au XVIIe siècle, la mise en place d’un véritable Etat », avance-t-il pour conclure.
    Solidarité & Progrès, le 13 mai 2009
    Rappel :
    ‘Contagion’ ou comment les films-catastrophe “éduquent” les masses

  4. Coronavirus : les cliniques et hôpitaux privés ne comprennent pas pourquoi ils ne sont pas sollicités et demandent à être réquisitionnés

    https://olivierdemeulenaere.wordpress.com/2020/03/23/coronavirus-les-cliniques-et-hopitaux-prives-ne-comprennent-pas-pourquoi-ils-ne-sont-pas-sollicites-et-demandent-a-etre-requisitionnes/
    Publié le 23 mars 2020
    par Olivier Demeulenaere

    […]
    « En parallèle, les cliniques et hôpitaux privés se sont eux aussi mis en ordre de bataille pour venir soulager le public. Mais sont-ils suffisamment mis à contribution ? Ce n’est pas ce que pense Lamine Gharbi, président de la Fédération des cliniques et hôpitaux privés de France. Il exhorte le gouvernement à réquisitionner les établissements.
    […]
    Depuis que le gouvernement a activé le stade 3, nous sommes en première ligne au même titre que les hôpitaux publics.
    Aujourd’hui malheureusement, alors que les capacités publiques sont dépassées, les établissements privés restent sous-utilisés. Un grand nombre de nos lits qui ont été libérés restent vides.

    Dans le Grand Est, nous avons libéré 70 places de réanimation qui n’ont pas encore été totalement affectées ce samedi par l’Agence Régionale de Santé ou les hôpitaux publics débordés. Pourtant, des patients sont transportés en avion dans le sud de la France.
    Je demande donc solennellement à ce que nous soyons réquisitionnés pour épauler l’hôpital public. Nos établissements y sont préparés ».
    […]
    Huffington Post, le 22 mars 2020

  5. Tout à fait de l’avis de Monsieur BAUER, on n’a pas le temps il faut écouter ce professeur éminent et faire le nécessaire de suite, qu’est ce que c’est ces égos de médecins, il faut détecter tout le monde pour savoir si l’on a le virus et mettre ces personnes en confinement, et cela sauvera des vies, puis tout le monde porte des masques contrairement à ce qui est dit (la Chine l’a fait) on est vraiment gouverné par des incapables, j’ai honte notre belle FRANCE on l’a détruit et comment on va sortir de ce traumatisme, je pense à tous nos jeunes

    • Pendant ce temps là, « on » fait confiner une personne positive au test (parce que présentant des symptômes) chez elle pas assez grave pour être hospitalisée et traitée (!!!) et non députée ou ministre ou journaliste(!!!) dans un appart avec son conjoint non malade test négatif et son petit de 3 ans…

      Et alors? Dans quelques jours, y aura t-il 3 guéris ou 3 malades???

      H.O.N.T.E.U.X.

  6. jacques boudet dit:

    PLAQUENIL 200 mg Cpr pell Plq/30 prix € 4.17
    Remboursement : 65%

    Soigner à ce prix TERRORISME FINANCIER

    DAESH AU SECOURS

    LES GUEUX REFUSENT DE CREVER

  7. je déplore le deux poids deux mesures.
    Toutes ces personnalités qui viennent sur les plateaux télés soit physiquement soit par liaison pour nous dire qu’elles ont été testées (à quel titre puisque elles ne sont pas hospitalisées) , qu’elles ont utilisé le plaquenil et qu’elles vont bien, c’est le cas de La Roche Joubert, riester, Estrosi, Boyer et tant d’autres
    Est-ce normal, personne pas un média pour dénoncer cette inégalité, c’est écoeurant.
    Ma fille s’occupe de 3 patients en réanimation, elle n’a toujours pas été testé. C’est absolument intolérable de faire croire que tous les soignants sont testés.

  8. Hyper intéressant et répondant en partie à ma question : pourquoi l’Afrique n’est elle pas (ou peu ) touchée par Covid 19

    https://www.dreuz.info/2020/03/24/jai-voulu-savoir-si-la-chloroquine-evite-le-coronavirus-chinois-jai-enquete-jai-la-reponse/

    • stéphane roncaglia dit:

      La pandemie du coronavirus arrive à peine en Afrique. Peut-être aussi que c’est les tropiques et l’équateur, alors une grippe dans des pays très chaud ! On verra bien….

  9. Je vous transmets un lien écoutez la vidéo

    Les allemands dénoncent le milliardaire SOROS
    Le coronavirus : « Produit du hasard » ou spécifiquement utilisé comme arme
    La télé allemande parle d’une arme bactériologique
    >
    >> vidéo! On retrouve le nom de Georges Soros qui a financé un laboratoire à Wuhan !
    >>>

    https://youtu.be/nQMRgDTBHBw

  10. Hors sujet mais important.

    Ils confinent les honnêtes gens et ils libèrent les délinquants
    Publié le 26 mars 2020 par voixdupeuple
    https://voixdupeuple.wordpress.com/2020/03/26/ils-confinent-les-honnetes-gens-et-ils-liberent-les-delinquants/
    Chère Madame, cher Monsieur

    Je vous en avais parlé dans mon dernier mail : le confinement est actuellement à deux vitesses. Globalement bien observé par les Français ordinaires. Allègrement violé dans les quartiers dits « sensibles », dans lesquels les délinquants continuent à se livrer à leurs activités habituelles.

    Mais c’est encore bien pire que cela.

    En effet, la garde des Sceaux, Nicole Belloubet, s’apprêterait à libérer 5 000 détenus pour faire baisser la pression dans les prisons surpeuplées où plusieurs mutineries se sont déjà produites ces derniers jours à cause de la suppression des parloirs pour cause de coronavirus.

    Cette libération concernerait les détenus condamnés jusqu’à cinq ans d’emprisonnement et qui sont en fin de peine.

    Vous le savez : en France, pour être condamné à de la prison ferme, il faut avoir accompli un acte vraiment grave ou bien avoir commis des délits de manière répétée. Et pour être condamné à cinq ans il faut en général avoir déjà un long passé délinquant derrière soi.

    La mesure envisagée par Nicole Belloubet concernerait jusqu’aux violences volontaires avec plus de huit jours d’ITT, les cambriolages ou les escroqueries… Bref, des enfants de chœur.

    Vous rendez-vous compte ? Alors que 67 millions de Français sont enfermés chez eux pour des semaines, parfois dans des conditions très difficiles, le gouvernement s’apprêterait à relâcher 5 000 délinquants dans la nature !

    Et à votre avis, que vont faire ces 5 000 détenus une fois libres ? Vous croyez qu’ils vont rentrer chez eux bien sagement pour se confiner comme d’honnêtes citoyens ? Ou bien est-ce que la plupart vont reprendre leurs activités criminelles comme avant ?

    Lorsqu’en 1981 plus de 5 000 détenus ont été remis en liberté en quelques mois, à la faveur d’un décret de grâce et d’amnistie voulu par le garde des Sceaux de l’époque, Robert Badinter, le taux de criminalité a fait un bond l’année suivante de près de 20%.

    Un grand nombre de ces 5 000 détenus iront rejoindre les « quartiers sensibles » dont ils sont issus et y rendront la tâche des forces de l’ordre encore plus impossible.

    Et, qui sait, sans doute certains d’entre eux croiseront-ils leurs anciennes victimes, qui pourront les voir parader tranquillement dans la rue alors qu’elles-mêmes sont enfermées dans leur appartement.

    Nous marchons sur la tête.

    D’un côté le gouvernement annonce un durcissement des sanctions pour ceux qui ne respecteraient pas le confinement et, de l’autre il adresse des messages d’impunité aux délinquants chroniques : ordre donné de ne pas exécuter les courtes peines, libération de 5 000 détenus…

    Comme tous leurs prédécesseurs, ce gouvernement a refusé de faire l’effort nécessaire pour construire les places de prison dont la France a désespérément besoin. Emmanuel Macron a tranquillement renié sa promesse de construire 15 000 places supplémentaires durant son quinquennat.

    Et aujourd’hui, la seule solution qu’ils trouvent pour faire face à une épidémie dramatique, c’est de confiner les honnêtes gens et de libérer les délinquants.

    C’est inacceptable et, dès que nous avons eu vent de cette mesure, l’Institut pour la Justice s’est mobilisé pour essayer d’alerter l’opinion sur ce qui se prépare.

    Notre capacité d’action est actuellement très diminuée, vous le savez, mais il existe encore une petite chance d’arrêter ce projet insensé ou de diminuer sa portée et nous allons faire notre maximum pour y parvenir. Je vous tiendrai bien entendu au courant.

  11. https://www.youtube.com/watch?v=JvhWgTkuawQ

    https://youtu.be/JvhWgTkuawQ

    LE DR GIRAL DÉNONCE LA CHLOROQUINE RÉSERVÉE AUX SOINS DES POLITICIENS DU SUD DE LA FRANCE

  12. https://www.youtube.com/watch?v=XwaEeMWPtlM

    Écrivez en masse à l’Ambassade de #Russie pour demander de l’aide pour nos hôpitaux comme en Italie
    https://youtu.be/XwaEeMWPtlM

    Georgia Pouliquen
    21,9 k abonnés
    Vladimir Poutine
    Ambassade de Russie en France
    40-50 Boulevard Lannes, 75116 Paris

  13. Confinement : Les Rebelles iront en Prison !
    https://changera.blogspot.com/2020/03/confinement-les-rebelles-iront-en-prison.html
    mardi 24 mars 2020
    Le confinement parti pour durer « encore quelques semaines » annonce Édouard Philippe !

    S’adressant aux Français après la première semaine de confinement national, le Premier ministre a expliqué que celui-ci n’était pas près de toucher à sa fin, annonçant par la même occasion, de nouvelles restrictions sur les déplacements.
    Face à l’issue incertaine de la pandémie du coronavirus, « le temps du confinement peut durer encore quelques semaines », a affirmé ce 23 mars le Premier ministre Édouard Philippe, lors de son allocution sur TF1.
    « Beaucoup de nos concitoyens aimeraient retrouver le temps d’avant, le temps normal, mais il n’est pas pour demain », a-t-il ajouté.
    « Sortir pour promener ses enfants ou pour faire du sport, ça doit être dans un rayon de 1 kilomètre de chez soi au maximum ! »
    Le chef du gouvernement a annoncé de nouvelles restrictions comme la limitation des sorties à un kilomètre de son domicile, pendant une heure maximum, et la fermeture, sauf dérogation, des marchés alimentaires à ciel ouvert.
    « Sortir pour promener ses enfants ou pour faire du sport, ça doit être dans un rayon de 1 kilomètre de chez soi au maximum, pour 1 heure, et évidemment tout seul, et une fois par jour », a-t-il détaillé lors de son intervention.
    Les 135 euros d’amende forfaitaire doivent passer à 1500 euros en cas de récidive « dans les 15 jours », et « quatre violations dans les trente jours » pourront valoir « 3.700 euros d’amende et six mois de prison au maximum », a-t-il rappelé.

    En outre, Édouard Philippe a expliqué que l’assistance aux obsèques est dorénavant limitée à 20 personnes.
    « C’est évidemment une question extrêmement sensible et extrêmement délicate », a-t-il concédé.
    Ces nouvelles restrictions répondent à la demande de nombreux médecins qui réclamaient ces derniers jours des mesures plus strictes face à l’épidémie qui se propage et a tué à ce jour 860 personnes en France.
    Selon le dernier bilan, 2.082 patients sont en réanimation ce 23 mars au soir.
    « Pour tous les soignants qui tombent malades, le coronavirus sera reconnu comme maladie professionnelle : il n’y aura aucun débat là-dessus », a souligné le chef du gouvernement.
    « Nous voulons faire en sorte de freiner la circulation du virus et c’est ce qui explique toutes les décisions que nous avons prises.
    Mais il faut rester humble dans cette difficulté et savoir que les effets des décisions que nous avons prises et notamment les effets du confinement ne pourront se réaliser qu’avec le temps », a encore déclaré Édouard Philippe.
    Les allocations des chômeurs en fin de droits seront maintenues, a-t-il par ailleurs précisé, expliquant qu’il était « très difficile de trouver un emploi » pendant le confinement.

    Source : RT France
    Partagé par ASR le 24 mars 2020 :
    https://www.anguillesousroche.com/sante/le-confinement-parti-pour-durer-encore-quelques-semaines-annonce-edouard-philippe/

    Lire aussi : La Seine-Saint-Denis, mauvais élève du confinement ?

Laissez une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *