Anne Hidalgo et les « géants endormis »,
nouvelles figures de l’intolérance de toujours

Publié par le 15 Oct, 2019 dans Blog | 6 commentaires

Anne Hidalgo et les « géants endormis », nouvelles figures de l’intolérance de toujours

La France n’est plus le pays des Droits de l’homme !

Elle ne mérite plus ce titre prestigieux.

De quelque côté que l’on se tourne, on n’entend plus que censure, boycott et leçons de morale. Cette morale à géométrie variable, apanage de la gauche et des progressistes.

On peut s’étrangler quand une poignée de militants communistes manifeste devant le siège de CNews pour s’opposer à la présence d’Eric Zemmour, au nom de la morale. Ces communistes qui se réclament d’une idéologie aux mains tâchées de sang et responsable d’environ 100 millions de morts !

Mais pas de lois mémorielles pour condamner le communisme !

Voici un édito de Gilles-William Goldnadel paru dans Le Club de Valeurs actuelles qui va dans le même sens :

Ceux qui ne connaissent pas l’Histoire ne peuvent savoir que le fascisme, le communisme et l’ensemble des totalitarismes sont nés d’un mouvement de mode intellectuel et politique. L’intolérance qui les caractérise s’appuie toujours sur la morale à la mode du temps et sur le jeunisme qui y est sensible par son extrême conformisme qui prend l’allure de l’anticonformisme. À ne pas confondre avec le non-conformisme salutaire et salvateur.

C’est dans ce cadre désespérément immuable que Madame Hidalgo, qui joue encore les modernes, a déclaré « soutenir les actions d’Extinction Rébellion dès lors qu’elles sont non-violentes ». Pour ceux qui l’ignorent encore, le mouvement de jeunes très à la mode d’Extinction Rébellion est un mouvement écologiste radical. Il assoit cette radicalité sur l’urgence climatique qui autoriserait tous les excès, sanctifiés par avance par leur cause bénie religieusement. Cette radicalité n’empêche pas, bien au contraire, les milliardaires planétaires de l’encourager financièrement : Les Getty, les Kennedy sans oublier évidemment les Soros.

Pour ceux des Parisiens qui n’ont pas eu à souffrir des heures durant de la pollution au carbone créée par nos petits rebelles empressés, je rappelle que ces derniers ont eu la funeste idée de s’installer place du Châtelet, histoire de pourrir la vie de ces saletés d’automobilistes qui ont l’étrange idée de vouloir circuler. La maire de Paris, jamais à court de fadaises démagogiques et de coquecigrues idéologiques, déclare donc soutenir ce mouvement. Cette privilégiée de la vie ne peut se rendre compte qu’empêcher les travailleurs parisiens d’aller et venir, les confiner volontairement dans un espace clos pollué, est constitutif d’une violence aussi méprisante pour les petites gens que méprisable de la part des grands. Il me tarde d’organiser une manifestation aussi « non-violente » place de l’Hôtel de ville, contre la politique de la mairie, l’immigration illégale ou le terrorisme islamiste. Je suis bien certain que la mairesse la soutiendra avec la même ardeur.

Autre exemple de cette intolérance qui prend la figure de l’héroïsme : les “Sleeping Giants”, ces géants endormis célébrés à plusieurs reprises par notre radio de sévice public. Spécialisés dans l’intimidation des annonceurs, ils sont à l’origine de l’aplatissement de la pâte à tartiner Nutella malsaine pour la santé qui vient de décider, en même temps que l’assureur militant la MAIF qui n’est pas prêt de voir la couleur de mon argent, de boycotter CNews au motif que cette chaîne courageuse refuse de céder à cette intolérance qui veut qu’on empêcherait Zemmour de s’exprimer.

Le plus farce dans tout cela est l’attitude du PCF. Celui-ci s’est cru autorisé à manifester (à 12) contre la présence de Zemmour à CNews. Le parti du goulag, de Staline, de Mao, de Pol Pot, de Castro et de Maduro, devrait pourtant déjà se satisfaire de ne pas être interdit comme le parti nazi.

On remarquera une cohérence à l’intolérance : PCF et Hidalgo sont alliés dans Paris.

Gilles-William Goldnadel paru dans Le Club de Valeurs actuelles.

Merci de tweeter cet article :





6 Réponses à “Anne Hidalgo et les « géants endormis »,
nouvelles figures de l’intolérance de toujours”

  1. sur les « jeunes rebelles » écolos à smartphones, qui manifestent via les rézosocios, regardez :
    https://twitter.com/PrisonPlanet/status/1182007924157227010

  2. Leur nutella, ils peuvent se le mettre où je pense; en plus ça fera couleur locale.
    Amis de la poésie…

  3. Ce n’est plus très tendance aujourd’hui, mais je crois qu’aussi loin que je remonte, j’ai toujours été anti-communiste 😉

    N’oublions pas non plus Georges Frèche qui, dans sa bonne ville de Montpellier, avait lui aussi érigé une statue à la gloire de « ses » grands hommes, qui comptaient aussi bien Charles de Gaulle ( pour noyer le poisson) que Mao Zédong !

    • Oh moi, née après guerre, j’ai été élevée dans une famille de résistants anti gauche toute, car « collabos » ayant réussi à faire croire au peuple que c’était la gauche qui avait crée et fait vivre la résistance !

      Ainsi j’ai été anti-communiste, anti-socialiste (national socialisme, hihihi) avant même ma conception 😉

      Pour moi « de gauche » = collaboration avec l’ennemi contre le peuple.

      Au cours du temps, je constate, qu’hélas, ma famille avait raison!

  4. Christian 54 dit:

    Dire que la gauche a une morale est une contre-vérité absolue.

    La gauche a toutes les morales, les unes après les autres, en fonction des intérêts successifs des apparatchiks…

    Souvenez-vous vous du Goulag ou de l’Aveu !

    Le monde à la mémoire courte, hélas.

    • sauf que … par un bouleversement inouï, la gauche a réussi, à retourner la situation à son avantage, et, 70 ans de propagande aidants, incarne désormais le Bien, le Juste et le Bon. Et c’est solidement ancré dans les esprits !
      Ça marche d’autant mieux dans les pays de tradition chrétienne, où il est facile de convaincre les esprits simples que Jésus fut un précurseur de Marx !

Laissez une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *