Arnaud Beltrame, pas de son temps, pas de notre époque

Publié par le 27 Mar, 2018 dans Blog | 20 commentaires

Arnaud Beltrame, pas de son temps, pas de notre époque

Ce matin, Eric Zemmour, dans sa chronique matinale, sur RTL, a rendu hommage à Arnaud Beltrame, le lieutenant-colonel de gendarmerie assassiné par un terroriste islamique.

Il a insisté particulièrement sur le décalage entre l’idéal de cet homme, capable, par de voir, d’aller jusqu’au sacrifice de sa vie et notre époque de déconstruction des valeurs traditionnelles telles que la patrie et la famille.

Voici sa chronique :

« Un héros » disent-ils … Un héros, du président de la république à tous les commentateurs de tous les bords, le mot tourne en boucle, dans toutes les bouches ! Un héros de la France, un héros de l’Armée, un héros de la République, un héros de l’humanité. Chacun choisit son héros, chacun a sa vision d’Arnaud Beltrame.

Eric Zemmour

Il faut imaginer l’échange de pensées, peut-être de mots entre Arnaud Beltrame et son bourreau, le gendarme et le djihadiste qui allait l’égorger, entre celui qui sacrifiait sa vie pour en sauver une autre et celui qui sacrifiait lui aussi sa vie pour tuer des infidèles au nom d’Allah. Deux conceptions de la vie et de la mort qui se croisent, deux conceptions de Dieu, deux traditions étrangères et ennemies.

Comment devient-on djihadiste ? s’interroge t-on depuis des années en France et en Europe … Mais comment devient-on Arnaud Beltrame ? Peut-on se demander aujourd’hui. Comment devient-on aujourd’hui un héros prêt à sacrifier sa vie pour une cause plus grande qu’elle, à une époque où rien n’est mis au dessus de son « moi » tout puisant ?

La mère d’Arnaud Beltrame a déclaré que pour son fils, la patrie et la famille étaient au dessus de tout, que c’était un bleu-blanc-rouge. Le travail, la famille, la patrie, voilà des valeurs que depuis cinquante ans, depuis ce mai 68 que l’on célèbre bruyamment ces temps-ci, on nous a appris à rejeter, à diaboliser en les associant systématiquement à Vichy et à Pétain.

L’insulte de l’ancien candidat de la France Insoumise, qui se félicitait de la mort d’un gendarme, en mémoire du décès du manifestant Rémi Fraisse n’est pas un dérapage mais la queue de comète déphasée d’une idéologie anti-flics et anti-patriotique qui a dominé la gauche pendant des décennies et qui domine encore largement le paysage médiatique, culturel et universitaire français.

Arnaud Beltrame est lui, un archaïque, un ringard. Il a fait Saint-Cyr, pas HEC ! Il n’a jamais rêvé de devenir milliardaire, mais se contentait d’une paye minable dans la gendarmerie. Le but de son existence n’était pas de passer chez Hanouna ! Il s’est expatrié dans l’Aude, pas dans la Silicon Valley ! Il s’apprêtait à se marier, mais avec une femme, et à l’église ! C’était un chrétien dans un monde déchristianisé ! Un patriote à l’ancienne au milieu de tous ces flamboyants citoyens du monde !

Il n’a pas donné sa vie pour les valeurs de la République même s’il n’était nullement anti-républicain et qu’il a même fréquenté un temps une loge maçonne, mais pour l’amour de la France ! Ce n’était pas un moderne, c’est à dire un individu qui veut s’émanciper du carcan de la tradition. Beltrame, lui, a tout fait pour s’enfermer dans les carcans de la tradition. Il est l’héritier des chevaliers, des moines, pas des vedettes de la télé-réalité ! Il n’était pas de son temps, pas de notre époque.

Par l’intermédiaire de ses représentants les plus éminents, notre époque peut bien le récupérer, elle ne pourra pas effacer ce que son geste lui a d’irréductiblement étranger !

Eric Zemmour pour RTL.






20 Réponses à “Arnaud Beltrame, pas de son temps, pas de notre époque”

  1. Dans le plus pur style d’Eric:bravo!

  2. Héros..Héros..Héros! Il en ont plein la bouche,mais on pourrait s’interroger sur le sens du geste du colonel Beltram,qui a peut être moins de rapport avec un acte héroïque qu’avec un sacrifice.
    En tout cas,ils semblent tous saisis d’une soudaine timidité et de contorsions de langage,lorsqu’il faut nommer l’EGORGEMENT du Colonel Beltram.

    • Christian 54 dit:

      Dans les actes du Colonel Beltrame, je vois plus une affirmation de ce qui peut être et doit être fait qu’un renoncement sacrificiel. Le renoncement à l’action, outrageusement pratiqué par nos politocards (jusqu’au sommet de l’État) n’est pas sacrifice, il est étalage de lâcheté.
      Cette lâcheté s’est largement étalée lorsque l’on a parlé des blessures, puisqu’il a fallu attendre longtemps avant d’entendire parler de blessures à la gorge, et plus longtemps encore avant d’apprendre que les blessures par balle étaient l’une au pied l’autre au bras… Lâcheté totale devant les mots… Je crains le pire lors de la cérémonie d’hommage ! Le Jupiter de foire aura t’il le courage de parler d’egorgement ?

      • Je ne pense pas qu’il ose même parler d’islamisme, il y aura aussi des représentants de la religion musulmane, on nous redira que l’islam, ce n’est pas ça, on ne parlera pas de sa foi catholique.
        Bien sur qu’il mérite des obsèques nationales, mais sa mort fait ressortir toutes les décisions politiques qui nous ont conduits à ces situations.

      • COGNET Marie dit:

        Exactement, il faut quand même que cela soit dit : il s’agit bel et bien d’un ENGORGEMENT, le traitement que réservent les djihadistes aux « infidèles »! Et évidemment, il ne faut pas attendre que nos dirigeants trouillards prononcent seulement ce mot…

  3. Si les mots ont un sens et s’ils ne sont pas encore noyés sous le déluge de moraline et de circonlocutions du novlangue,le colonel a d’abord été immobilisé par son assassin de deux balles tirées dans le bras et le pied avant d’être égorgé.
    Ne doutons pas un instant que tous les djihadistes ont dû crier leur joie devant cette prise de guerre…
    Ce que le journaliste David Pujadas,se contorsionnant sur son siège,avait toutes les peines du monde à prononcer.
    Heureusement,Robert Ménard,qui n’était pas tenu par ces pudeurs de vierge, est arrivé et a prononcé le mot qui fâche…

  4. ce matin je notais dans le Point, ce timide entrefilet :
    http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2018/03/27/97001-20180327FILWWW00089-le-geste-d-un-gendarme-et-le-geste-d-un-chretien-la-femme-d-arnaud-beltrame-temoigne.php

    Et à l’instant dans le Figaro, on lit également : »son épouse a affirmé qu’il s’agissait à ses yeux « du geste d’un gendarme et du geste d’un chrétien ». « On ne peut pas séparer l’un de l’autre, on ne peut comprendre son sacrifice si on le sépare de sa foi personnelle ».
    On va certainement nous bassiner avec les prétendues « valeurs républicaines », pour occulter un acte de foi.
    Et cela, en début de semaine Sainte, si cela pouvait faire réfléchir …

    • Je vous suis totalement sur ce registre Pheldge.. Il est important de ne pas occulter la foi d’Arnaud Beltrame et la part qu’elle doit avoir eue dans son geste. Son sacrifice n’en a que plus de profondeur et d’humanité. En aucun cas, celui d’une « tête brûlée »…

    • j’attends le discours de Macron, pour voir s’il fait une seule allusion à la foi chrétienne … Parce que les journaleux, ça leur fait mal de prononcer ce mot sans l’accompagner de qualificatifs infamants ! pour mémoire, le Flamby (que les cochons le dévorent … ) lors de l’hommage au policier tué sur les Champs Elysée avait mentionné « le compagnon ». C’est sûr que ça faisait plus branché que d’être Catholique et pratiquant …

      • moi aussi j’attends le discours (compassé et surement très littéraire )de Micron.Je bouillais deja en voyant g.Collomb agrafer les 3 médailles sur les coussins du cercueil à villacoublay .
        Je n’ai pas pu m’empêcher de penser « ça doit lui faire une belle jambe » maintenant qu’il est décédé.Je suis pleine de colere devant ce gachis et ce ne sont pas toutes les medailles du monde qui repareront l’irreparable.

  5. Arnaud Beltrame, loin de cette goche bien pensante, qui laisse toujours entendre que loin d’elle pas de salut, pas de valeurs, pas de respect ( quelle blague),
    est un homme de…droite, tout simplement.

    Loin des fausses valeurs declamés par la goche en perdition morale, qui s’est refugié stupidement et logiquement dans l’ideologie et la bien pensance, par hypocrisie, lacheté, mensonges,
    des hommes, dont les idées sont de l’ancienne droite, ont respecté leur contrat moral envers eux meme.

    J’ai noté au passage, qu’a travers son histoire, les medias occulte beaucoup les problemes que sont les connards qui tuent des gens…

    • Christian 54 dit:

      Pour moi, ce n’est ni un homme de gauche, ni un homme de droite. C’est un Homme, un vrai.

      • Arnaud Beltrame est catholique, et a placé la patrie au dessus de sa vie, ainsi que son sens du sacrifice, pour moi se sont des idées de droite, telle que l’a inculqué l’education nationale a une epoque, par une morale plus de droite que de goche.

        Perso, je ne connais pas de gochiste actuellement qui place la patrie et le sens du sacrifice comme l’a fait ce gendarme.

        Ces idées se retouvent aussi dans l’armee…

        Ensuite, c’est vrai il peut se trouver une personne qui agit d’instinct, mais là, mais la le profil de la personne correspond plutot a un elan, et non le fruit d’une lente maturation.

        Il serait bien que des gens de goche, montre l’exemple, parmis les politiques, tel qu’un hollande qui a preféré voir theo dans sa chambre d’hopital, plutot que d’aller vers la police…

        On aurait apprecié un ideal plutot de droite qu’a goche.

  6. Je cite de E Zemmour:
    L’insulte de l’ancien candidat de la France Insoumise, qui se félicitait de la mort d’un gendarme, en mémoire du décès du manifestant Rémi Fraisse n’est pas un dérapage mais la queue de comète déphasée d’une idéologie anti-flics et anti-patriotique qui a dominé la gauche pendant des décennies et qui domine encore largement le paysage médiatique, culturel et universitaire français

    E Zemmour presente une goche qui a pour ideologie d’etre anti flic, anti patriote,
    il a bien cerné le probleme de cette goche, il suffit de voir l’extreme goche et pas que, pour constater qu’elle est restée comme avant dans la plupart des cas,
    de meme chez des ecolos, leur idée se resume a ceci : un flic une balle…

    Bref des imbeciles souvent fier de leur nulités.

  7. je ne sais pas si ce colonel etait de son epoque ou pas, mais pour avoir parmi mes amis, des gendarmes et crs,je peux dire que ces hommes ont tous en eux ce sens du Devoir,et ce souci de protection des autres.Des collegues d’arnaud beltrame ont dit de suite vendredi, qu’il s’etait proposé comme otage parce qu’il avait estimé qu’il avait des chances de reussir cette mission car il avait deja rencontré ce type d’action en irak il y a quelques annees.
    Malheureusement cela a mal tourné mais malgré tout je trouve réconfortant qu’il y ait encore des êtres humains avec des valeurs qui forcent le respect et font la grandeur de l’homme.
    Quel exemple dans cette epoque qui valorise paillettes et faux dieux .Alors tant pis si ces valeurs sont ringardes aux yeux de certains, moi je prefere vivre en regardant vers le haut plutot que le sol.

  8. Cela fait l’unanimité sur ce blog, les journalistes sont obligés d’associer le mot « militaire » ou dirais-je plutôt « gendarme » à celui de « héro » et ils ont du mal à les prononcer dans la même phrase…
    En effet, depuis des mois on nous abreuve de
    « Lelandais, l’ancien militaire » matin, midi et soir et ce plusieurs fois dans la même chronique comme ci c’était plus du bourrage de crâne que le besoin d’éviter des répétitions dans le texte.
    Je veux d’abord rappeler pour que ce type, maître chien, l’armée ne fut juste une parenthèse, un contrat car il fut réformé « P4 » (pour problème psychologique). En effet, la grande muette s’était séparée de cet énergumène plus dealer consommateur que maître chien que militaire.
    Par contre très peu d’association ces dernières semaines entre « militaire » et « champion », « médaillé olympique ». Pourtant, presque 20% de la délégation étaient militaires.
    Sûrement l’habitude de voir le mot militaire…

Laissez une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *