Aurélien Taché : le raciste, c’est lui !

Publié par le 26 Juil, 2020 dans Blog | 1 commentaire

Aurélien Taché : le raciste, c’est lui !

Les extrêmes se touchent !

Et notamment l’antiracisme (primaire) de la gauche qui débouche souvent sur du racisme bien réel !

Voici par exemple un tweet d’Aurélien Taché scandalisé par les propos du ministre de l’intérieur, Gérald Darmanin.

Ce dernier a osé parler de l’ensauvagement qui sévit actuellement en France. Pourtant, il ne faisait que reprendre le concept de sauvageon lancé par un de ses illustres prédécesseurs à l’intérieur, Jean-Pierre Chevènement. Un homme de gauche !

Aurélien Taché s’en est offusqué :

Reprendre le terme « d’ensauvagement » est une concession majeure faite à l’extrême droite. Ce concept lie implicitement la montée de la violence à celle de l’immigration, la décadence au métissage de la société. Son emploi est une faute politique.

Explication de texte :

Tout d’abord, ces propos reconnaissent enfin deux vérités fondamentales pourtant niées par la gauche depuis des décennies :

  • la montée de la violence
  • la décadence de la société.

C’est une avancée formidable dans la bouche d’un socialiste progressiste forcené comme Aurélien Taché !

Sur le fond, Aurélien Taché affirme :

« Ce concept lie implicitement la montée de la violence à celle de l’immigration. »

Ah bon ? Une manif de skinheads (bien blancs) qui dégénérerait ne serait pas qualifiable d’ensauvagement. Pour Aurélien Taché, seuls les immigrés seraient donc susceptibles d’ensauvagement !

Est-ce à dire, monsieur Taché, que les « sauvages » ne peuvent venir que d’Afrique ?

Ce n’est que dans votre tête que cette assimilation ensauvagement – immigration est née !

Si ce n’est pas du racisme pur et dur, je veux bien être transformé en progressiste !

C’est dire si je suis certain de mon coup !

Voici le tweet raciste en question :

Et ce matin, je vois que Gilles-William Goldnadel est sur la même longueur d’onde que moi :

Merci de tweeter cet article :





Une réponse à “Aurélien Taché : le raciste, c’est lui !”

  1. et ce fut JP Chevènement, ministre socialiste qui avait le premier parlé de sauvageons il y a une trentaine d’années …

Laissez une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *