Aurélien Taché, un Schiappa au masculin !

Publié par le 4 Mar, 2019 dans Blog | 0 commentaire

Aurélien Taché, un Schiappa au masculin !

Elle est gratinée la Macronie !

Après Marlène Schiappa qui voyait une convergence idéologique entre Daesh et la Manif pour tous (voir cet article), voici qu’Aurélien Taché, député LREM et rapporteur du gouvernement, ne voit pas de différence entre une femme musulmane voilée et une jeune chrétienne portant un serre-tête !

On touche là le fond de la vacuité de l’argumentation de l’islamogauchisme ! Par quelle haine de l’Occident et de la civilisation chrétienne faut-il être habitée pour descendre aussi bas ?

Interrogé sur sa position sur le port du voile pour des fillettes musulmanes de 12 ans, voilà quelle fut la réponse d’Aurélien Taché :

Vous me posez cette question pour une jeune fille de 12 ans qui porterait le voile et donc qui serait élevée dans une famille musulmane, est-ce que vous me poserez la question sur une famille catholique et une jeune fille à qui on met un serre-tête ? Bien sûr que non !

Le serre-tête est-il un signe religieux comme l’est à l’évidence le voile chez les musulmans ? D’ailleurs, aujourd’hui, le voile est bien plus qu’un signe religieux. C’est un étendard politico-religieux brandi pour les islamistes en avant-garde d’une conquête qu’ils mènent en Europe et plus particulièrement en France.

Mais Aurélien Taché est un homme dangereux un immigrationniste forcené, doublé d’un communautarisme convaincu ! Il est coutumier des déclarations outrancières.

Le site Damoclès, dans cet article, a livré tout un florilège de ses déclarations :

Conseiller quasi-anonyme sous Hollande, le socialiste Aurélien Taché a pris du galon aux côtés d’Emmanuel Macron. Élu député en 2017, puis propulsé rapporteur du gouvernement, il exprime désormais, à chaque intervention, la réalité du pouvoir et de l’idéologie macronistes en France. Immigration, islam, perte de souveraineté : dans la bouche d’Aurélien Taché, rien n’est épargné au peuple français.

L’immigration avant tout

Sur le droit d’asile, nouvelle filière d’immigration : « L’asile ne se discute pas, ne se quantifie pas. » (JDD, 9 février 2018)
Sur les travailleurs français : « Je souhaite qu’on mette fin à la préférence nationale dans le travail. » (Bondy Blog, 21 février 2018)
Sur la politique d’immigration : « Plus on donne de titres de séjour, moins il y a de clandestins. » (L’Info Du Vrai, 22 février 2018)
Sur l’emploi d’immigrés dans la restauration, malgré plusieurs millions de chômeurs français : « Nous avons besoin de personnel que nous n’avons pas en France. » (Francetvinfo, 6 août 2018)
Sur l’aide économique à l’accueil des “migrants” : « Le crédit d’impôt solidarité réfugiés permet à ceux qui vont devoir construire la France ensemble, de se rencontrer. » (Discours à l’Assemblée nationale, 17 octobre 2018)

La soumission à l’islam

Pour le voile islamique en entreprises : « C’est cette intolérance qui, dans la France de 2018, nourrit la tentation du repli. Ces femmes ne devraient pas avoir à choisir… la honte doit changer de camp. » (Twitter, 4 février 2018)
Pour le voile islamique à l’université ou à l’Assemblée nationale : s’y opposer « serait une atteinte à la liberté de conscience […] Il n’y a pas de sujet de laïcité ici. » (JDD, 9 février 2018)
Contre la LICRA qui publie un dessin moquant les terroristes islamiques : « Votre mission est de combattre les préjugés racistes […] Reprenez-vous. » (Twitter, 23 février 2018)
Sur la présidente voilée de l’UNEF, Maryam Pougetoux : « L’islam est la deuxième religion de France ! Ce voile, c’est son identité ! » (RMC, 21 mai 2018)
Sur la France : « S’il y avait des femmes voilées dans l’hémicycle […] je vois pas en quoi ce serait gênant […] Des jeunes femmes qui portent le voile, c’est la France. » (France 5, 24 mai 2018)
Sur la “laïcité” : « L’islam a toute sa place en France. Il faut aujourd’hui adapter et moderniser le cadre juridique de 1905 qui a été conçu quand il y avait peu de concitoyens musulmans en France. » (LCI, 15 novembre 2018)

L’abandon de notre souveraineté

Sur la citoyenneté : « Il est urgent de donner aux étrangers les mêmes capacités qu’à nos concitoyens de participer à la vie du pays. » (Discours à l’Assemblée nationale, 20 avril 2018)
Sur le peuple : « C’est quoi le peuple français ? » (Les Terriens du dimanche, 2 décembre 2018)
Sur la diplomatie : « Moi je suis pour […] que la France laisse son siège au conseil de sécurité de l’ONU. » (Les Terriens du dimanche, 2 décembre 2018)
Sur la technocratie européenne : « Le fait de transférer une grande partie de la souveraineté nationale au niveau européen, c’est le coeur de ce que l’on va proposer aux élections européennes. » (Les Terriens du dimanche, 2 décembre 2018)
Sur les élections européennes : ce sont « les élections européennes qui devront trancher […] la question de l’immigration. » (France Inter, 2 janvier 2019)

Edifiant, non ? Finalement, à côté de ce triste sire, Marlène Schiappa apparait presque comme modérée …

Merci de tweeter cet article :





Laissez une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *