Bilger dézingue la Macronie

Publié par le 3 Fév, 2020 dans Blog | 17 commentaires

Bilger dézingue la Macronie

En tant que sarkoziste, je ne peux qu’en vouloir à Philippe Bilger pour la haine viscérale qu’il lui a toujours vouée !

Mais, je dois constater que les articles, qu’il publie régulièrement dans son blog, valent le détour.

Hier, se souvenant qu’il avait été magistrat, il a publié un véritable réquisitoire contre Macron et ses sbires.

Selon l’adage stratégique bien connu :

les ennemis de mes ennemis sont mes amis,

je ne pouvais que réhabiliter Philippe Bilger et relayer son brûlot :

Sont-ils à la hauteur ?

Philippe Bilger

Trop de fautes, trop de couacs, trop d’amateurisme, trop de cynisme, trop de réprimandes, trop de phrases jetées à la légère, trop de maladresses pour qu’on ne soit pas inquiet.

On attend avec impatience une journée où nous n’aurions pas à rire, à nous indigner, à protester.

Ce pouvoir est-il à la hauteur, le président de la République, le Premier ministre, les ministres, le parti dominant avec Stanislas Guerini, le rectorat de Grenoble pour Mila, y a-t-il quelque part en France un service qui fonctionne bien et dont on puisse être fier, une personnalité politique impeccable ?

Le président, entre bonne foi et inconscience, porte un tee-shirt dont le sigle a été détourné de BD en LBD. D’où la colère légitime des syndicats de police.

Il continue à cultiver son obsession de repentance, réaffirme, après l’avoir vaguement rétracté, que la France a commis un crime contre l’humanité en Algérie et s’apprête, je le crains, à la faire plaider coupable.

Je persiste : il n’aurait pas dû se mêler de l’affaire Halimi mais s’occuper de ce qui le regarde.

Le Premier ministre sans vergogne. Il se sert de Matignon pour regagner la mairie du Havre puis s’en éloignera vite pour rejoindre Matignon. Le nouveau monde ou le pire de la politique ?

Le Conseil d’Etat – notre contre-pouvoir préféré – corrige la circulaire choquante de Christophe Castaner qui avait été prévenu par à peu près tous les partis et tous les analystes. Il n’a rien voulu entendre et est gravement désavoué.

Le ministre Blanquer l’avait lui-même été, au sujet des professeurs, par la plus haute juridiction administrative qui a, par ailleurs, taillé en pièces le projet sur les retraites, l’estimant peu ou prou mal préparé et présenté.

La garde des Sceaux dit n’importe quoi au sujet de Mila, traînée odieusement dans la fange par des intégristes de l’islam qui n’avaient pas supporté qu’elle traite vulgairement la religion musulmane (avec des mots orduriers non nécessaires). La ministre s’est repentie et excusée, elle a commis une erreur et on est heureux que la lucidité ait aussi atteint le parquet de Vienne qui, s’il avait ordonné une enquête absurde contre la jeune fille, l’a heureusement vite classée sans suite.

Scandale. Depuis dix jours, le rectorat de Grenoble n’a pas été capable d’inscrire Mila dans un établissement, parce qu’elle est menacée. Ce sont les voyous violents qui l’insultent et l’intimident qui vont gagner parce que l’Etat ne se sent pas capable d’exercer son autorité et d’assurer sa sauvegarde ? C’est notre République aujourd’hui ? (Morandini)

LREM, ce parti si progressiste ! Alors que le MEDEF et l’opposition s’accordent pourtant pour approuver l’UDI, elle renâcle pour porter de cinq à douze jours le délai de congé des parents après la mort d’un enfant. Le président joue le bon apôtre et demande à son parti de faire preuve d’humanité. Aussitôt Muriel Pénicaud reconnaît une erreur et la majorité rétropédale ! Tout cela est une comédie – ou une incohérence sans coeur – qui met au jour que les donneurs de leçons humanistes ne sont pas les plus qualifiés pour le faire ! (Le Monde)

Nous recherchons un ministre qui ne soit pas contraint de rétracter ses propos de la veille !

Pourtant Stanislas Guerini qui ne doute de rien nous vend l’idée que LREM aurait trouvé la méthode infaillible pour faire baisser le RN et convaincre ses électeurs de la rejoindre. Rien de neuf en réalité. Au deuxième tour des élections municipales, si le candidat RN est en passe d’être élu, celui de LREM se désistera en faveur de son adversaire. Comme cela, le parti macronien sera au moins félicité par tous ceux qui considèrent qu’avec le RN nous avons le fascisme aux portes de nos cités !

Cet inventaire de bric et de broc, de l’important au dérisoire, ne va pas miraculeusement faire prospérer les forces d’opposition mais de grâce, au moins que le pouvoir et ses auxiliaires quittent définitivement leur posture de justiciers éthiques, prétendument exemplaires, dans un monde bien trop impur pour eux. Ce serait déjà beaucoup !

Je voudrais terminer sur François Fillon. Aurait-il été à la hauteur au plan politique ? Il m’a semblé limpide et clairvoyant sur ce registre sur France 2. Toutefois sa défense judiciaire, elle, m’est apparue honorable – son épouse à sauver à tout prix – mais peu convaincante, pathétique et désespérée. Il n’aurait pas dû faire cette émission. Au meilleur inutile, au pire préjudiciable…

Aurait-il été à la hauteur s’il n’avait pas été broyé et s’il ne s’était pas fourvoyé ? Je ne sais pas mais ceux d’aujourd’hui le sont-ils ?

Philippe Bilger dans son blog : Justice au singulier.

Merci de tweeter cet article :





17 Réponses à “Bilger dézingue la Macronie”

  1. Eh bien, ce cher bilger en aura mis du temps, tant il continue quand même à en pincer pour le brio intellectuel de petit Macron, mais on dirait bien qu’il s’est enfin décidé à franchir le Rubicond…

  2. Monsieur Bilger quoi que l’on en dise fait un bilan honnête de la macronnie alors qu’il l’a encensée.

    C’est loin d’être le cas de tous ces vendus à la macronnie bien heureux d’avoir trouvé ou retrouvé un siège à l’assemblée nationale.

    Je n’arrive toujours pas à comprendre que des personnes aussi cultivées comme par exemple M.BILGER aient pu tomber dans l’imposture « Macron ».

    • un « petit nouveau », qui a réussi à dégommer le Flamby et réalisé le hold up sur l’Elysée … on peut comprendre qu’il ait espéré. Après, il n’a pâs fallu 6 mois pour s’apercevoir qu’il ne réformerait qu’en apparence, et reviendrait aux méthodes de l’étatisme, et de l’endettement.

  3. en ce qui concerne François Fillon je ne suis pas d’accord avec lui, après son départ du plateau j’ai écouté le discours des invités un plus pitoyable que l’autre. En ce qui concerne son patrimoine, une belle claque à nos ennemis de la gauche comme Mélanchon(Partage ???° dont le montant de sa fortune dépasse celui de Fillon.
    Moi je l’ai trouvé posé , et comme il a précisé ses ennemis se trouvaient dans son propre camp LR, et s’il a perdu ils sont tous aussi responsables de cette descente aux enfers.

    Encore aujourd’hui beaucoup sont persuadés que sa femme n’a jamais travaillé « emploi fictif » alors une question à tous ceux qui m’entourent et tous ceux qui lisent vos articles

    Quelle a été l’assistante parlementaire de Fillon pendant toutes ces années ??? DONNEZ MOI UN NOM!!! Je précise que cette femme est au-dessus d’un certain niveau intellectuel
    de beaucoup de français, et dont je fais partie
    J’ajoute encore que pour ne pas perdre la face le gouvernement actuel trouvera bien une faille ,en ce qui concerne le cas Bourgi l’ami de Sarkozy!!! Menteur tricheur et condamné par la justice, il l’a piégé car je pense et j’en suis persuadée Fillon a du lui refuser de lui accordé un poste s’il Président. J’attends la suite
    mais je pense que l’avenir me donnera raison

    • Question : F. Fillon aurait-il été inquiété par la justice s’il ne s’était pas présenté à l’élection présidentielle ?

    • je pense que sa femme était son assistante parlementaire.

      Mais elle travaillait véritablement pour lui, avec la certitude que ce qu’elle faisait ne serait pas divulgué dans la presse aux ordres de la gauche (tant la gauche droite, que la gauche du centre que la gauche de gauche).

      Tout travail mérite salaire et je ne comprends toujours pas pourquoi on ne peut pas faire travailler son conjoint pour soi, avec les indemnités versées pour d’ailleurs (et aucune loi l’interdisant qui plus est)

      C’était, à l’époque absolument légal.

      D’ailleurs, certains journaux hypocrites disaient il y a 2 ans et demi : « c’est légal mais pas moral »….

      Et pourquoi ne serait ce pas moral?

      Dans de nombreuses entreprises (agriculteurs, commerçants, artisans, professions libérales…) les conjoints ou enfants travaillent et sont rémunérés.

      On n’a pas vu Mme Fillon au parlement?
      Et alors : son travail de secrétariat, que je qualifierais de direction, pouvait parfaitement être fait tranquillement à domicile (ce que l’on propose d’ailleurs maintenant, dans certaines entreprises pour certains salariés!)

      Je défends Fillon sur ce coup là, quand bien même je n’ai jamais caché mon antipathie pour cette personne

      J’ai voté pour lui au premier tour, pensant qu’il aurait été moins pire que le psychopathe qui a été élu grâce à ce « complot » judiciaire, destiné à savonner les lances de ses adversaires….

      Tout cela pour qu’il nous conseille de voter pour le dit psychopathe !
      (j’ai voté MLP au 2eme tour et, si je devais le faire, je voterais au 1er tout pour cette femme que je n’aime pas, si j’étais sûre que cela empêchait ce psy de voir son mandat renouvelé)

      Et ceci, je ne lui pardonnerai jamais en tant que politique.
      (En tant que personne humaine, je lui pardonne ce faux pas)

  4. Combien de procès en attente pour les parlementaires ayant employé un membre de leur famille (par exemple enfant mineur, maîtresse, futur conjoint..)?
    Combien de biens immobiliers payés avec l’indemnité et gardé après la fin du mandat?
    Combien de « détournement » de biens publics disparus des ministères?
    Combien de voyages de loisirs en famille au frais de la princesse?

  5. Quand tu rentres en politique à 20 ans t’es un idéaliste, tu te dis je vais changer les choses de l’intérieur, je vais travailler pour le bien de mon pays, des gens simples etc. Puis tu te rends compte que tu ne sais rien faire, rien du tout, tu fais le café et distribues les flyers. Jusqu’au jour ou on t’offre quelque chose, quelque chose qui n’est pas … propre. C’est pas pour ça que tu t’es engagé. Mais on te fait comprendre que c’est normal, que tout le monde le fait. Et voilà ton choix: tu fais comme tout le monde et avec le temps tu vas monter l’échelon. Tu refuses, bah c’est pas grave, tu peux toujours distribuer les flyers. Par contre ne t’avises pas d’ouvrir ta gueule, on va te trouver une affaire, t’es personne, eux ils ont tous les moyens et le temps que tu arrives à prouver que les rumeurs sont faux t’es déjà politiquement mort. Et même si c’est pas le cas, t’as même pas encore commencé ta carrière politique que tu traines déjà des casseroles. Oublie ça. En résumé, tu fais comme tout le monde tu profites du système, gagnes de l’argent et construis ta carrière. Tu pisses contre le vent … bah, t’es mouillé quoi. Morale de l’histoire, tu peux pas avoir une carrière politique sans avoir rien à te reprocher. C’est le système qui est fait comme ça et avec raison. Fillon l’a oubliè ou peut-être il pensait être plus puissant que le système. Il s’est trompé.
    Cette idée n’a pas poussé dans mon esprit toute seule, c’est le témoignage d’un député italien sur comment les choses se passent en politique (en Italie). Je crois que c’est partout pareil. Changer les pions, le président, le premier ministre, les partis … ne sert à rien quand c’est tout le système qui est pourri.

  6. Si Fillon ne s’était pas présenté a l’élection présidentielle, Bourgi ne lui aurait pas fait « le coup des costards ».
    Ainsi FF aurait pu continuer son petit bonhomme de chemin sans que lui et sa femme soient inquiétés comme tous les autres d’ailleurs.
    Mais peut être que cela aurait été ce piège ou un autre réservé à un autre candidat parce qu’il fallait que micron soit élu!

    • Et pour 2022 ? Le piège est déjà préparé pour voler l’élection aux « populistes »? D’ailleurs, peut-être que certains connaissent déjà le nom du futur président.

      • une femme laquelle l’avenir nous le dira, mais pour faire plaisir aux déçus il faut bien changer
        la droite au pouvoir les socialistes au pouvoir et maintenant Lrem il reste UDI les verts le RN la France insoumise à mettre au caniveau

        les français se laisseront encore une fois berner

        • Une femme ? Peut-être. Mais pas Marine Le Pen. « Ils » sont entrain de préparer son inéligibilité. Suite aux 9 millions que le RN doit aux banques russes et, paraît-il, le RN est tout près de la banqueroute.
          Et je me demande si ça ne serait pas une bonne chose pour le succès du RN.

Laissez une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *