« Bobo, c’est l’idéologie multiculturaliste à la con ! »

Publié par le 28 Fév, 2018 dans Blog | 6 commentaires

« Bobo, c’est l’idéologie multiculturaliste à la con ! »

Il y a longtemps que je voulais faire
un article sur Bernard de la Villardière !

Je ne regarde pas beaucoup la chaîne M6 mais j’ai souvent entendu parler des reportages sans concession de ce journaliste, qui est, je crois, un des rares, en France, à mériter encore ce titre.

A l’inverse de ses confrères, qui craignent de « stigmatiser », Bernard de la Villardière se rend encore dans les banlieues. Son numéro de Dossier Tabou tourné à Sevran au cours duquel il fut pris à parti par plusieurs jeunes, lui a valu de nombreuses critiques de la part de la presse bobo.

En novembre dernier, le magazine Society lui a consacré un dossier de sept pages. Et même si le journaliste a critiqué le contenu de cette interview, il y dit des vérités totalement politiquement correct !

Je relaye ce matin, un article paru sur le site de Europe1 et qui présente ce dossier de Society:

Bernard de La Villardière règle ses comptes avec une partie de la presse

À l’occasion d’une enquête du magazine « Society » à son sujet, Bernard de La Villardière a répondu aux questions des journalistes. Et il règle quelques comptes.

« Bobos », Dossier Tabou, valeur travail, journalisme, Bernard de La Villardière ne mâche pas ses mots dans le dernier numéro de Society. Le magazine a interrogé le présentateur d’Enquête Exclusive à l’occasion d’un article qui lui était consacré.

« Bobo, c’est l’idéologie multiculturaliste à la con ». Sept pages, c’est la taille de l’enquête consacrée à Bernard de La Villardière dans le dernier numéro de Society, sorti vendredi. Interrogé par les journalistes du magazine, l’animateur dit tout ce qu’il pense, notamment sur ses confrères. « Tu prends L’Express, bon bah c’est devenu un journal bobo con, avec cette idéologie bobo de merde que je déteste de plus en plus », indique-t-il. Et Bernard de La Villardière de préciser :« Bobo, c’est l’idéologie multiculturaliste à la con. Tout va bien dans le meilleur des mondes, etc. C’était sympa dans les années 1970. Mais, là, c’est juste con. »

Un peu plus loin, il se livre même à un diagnostic de la France. « Le pays est gouverné par le lobby de l’administration. J’en ai marre de la logique d’égalitarisme à tout prix et du mépris de la valeur travail. En France, si vous montez une boîte et créez de la richesse, vous êtes un salaud », tance-t-il.

« Les journalistes ont intégré qu’il ne fallait plus aller bosser dans les banlieues ». Dans l’article, Bernard de La Villardière revient également sur sa nouvelle émission, Dossier Tabou sur M6. Une séquence filmée à Sevran avait beaucoup fait parler, celle dans laquelle le journaliste est pris à partie par plusieurs jeunes. Dans ce court passage, le présentateur lance notamment : « Je suis dans mon pays et je fais ce que je veux ! ». « J’ai eu beaucoup de retours positifs sur cette séquence, vous savez ? Mais, comme d’habitude, la presse bobo s’est offusquée », déplore-t-il. « Le problème, c’est qu’aujourd’hui, les journalistes ont intégré qu’il ne fallait plus aller bosser dans les banlieues. Moi non ! J’y vais !« , assure-t-il.

Voici la vidéo de l’altercation entre l’équipe de tournage et les jeunes de Sevran :

Bernard de La Villardière est-il victime d’une image qui lui colle à la peau ? Selon l’intéressé, oui.« Quand on a lancé Enquête Exclusive, on m’a caricaturé. L’homme qui marche, obsédé par la drogue et les putes, c’était Le Petit Journal. (…) Le problème, c’est que tous les journaux ont repris le truc au premier degré, sans regarder le contenu des émissions », affirme-t-il.

Pas sûr qu’après cette interview, le climat s’arrange avec ses confrères.

Article paru sur Europe1.fr

Gros clash, sur C8, entre le journaliste et la militante racialiste Rokhaya Diallo :

Il nous faudrait beaucoup plus de vrais journalistes comme Bernard de la Villardière !

Notamment pour remettre à leur place ces pasionarias
qui déversent leur haine anti-blanc sur les plateaux de TV !

Le féminisme est tombé bien bas !

Dans le temps, le féminisme se battait pour que les femmes puissent enfanter uniquement quand elles le désiraient. Aujourd’hui, il milite pour qu’elles puissent se voiler ou se prostituer ! C’est le degré zéro du militantisme dévoyé !

Ce qui me sidère, c’est qu’une femme capable de dire de telles énormités, très humiliantes pour les femmes, continue à être invitée très régulièrement dans des émissions à forte écoute. L’audio-visuel, lui-aussi, est tombé bien bas !






6 Réponses à “« Bobo, c’est l’idéologie multiculturaliste à la con ! »”

  1. Selon Rokhaya Diallo,bobo-indigéniste de la République et chouchoute des talk shows politiques des médias mainstreams(tant de mots globish en une seule phrase!), »être une femme libérée,c’est pas si facile ».. » surtout quand l’alternative se limite à sortir voilée ou à faire le trottoir…
    A propos de Monsieur de la Villardière,il n’aurait pas pris un peu le cigare,lui aussi,ces derniers temps,pour aligner autant de « merdes à la con » en escadrilles?
    Probablement que cette polémiquette lui « en cogne une sans faire bouger l’autre »…

  2. J’adore ce gars qui dit ses quatre vérités aux bobos stupidissimes !

    Quand à la Diallo, une telle monstruosité (par rapport aux valeurs traditionnelles) mériterait seulement que l’on tire la chasse d’eau avant de la renvoyer.

  3. La Diallo qu’elle aille se faire empapaouter par les papous siffleur,ça lui donnera une autre couleur

  4. Pour faire ce que je veux de mon corps, j’ai juste le choix entre « me voiler ou me prostituer »!!!! En bref, je ne suis qu’un corps à cacher ou à offrir! et c’est une femme qui dit ça!

  5. Le choix des etrangers a notre culture, sur le choix de l’habit est particulierement edifiant.

    Aucune nuance pour la plupart dans les propos, eduquées par leur famille, elles croyent que seul leur idées prevalent sur le monde,
    leur naïveté et leur aveuglement temoigne d’une sous culture, et d’un travail par l’education nationale tres insufisant sur ces problemes.

    Quand a ce journaliste, il merite notre attention bienveillante.

    L’integration est un echec dans la plupart des cas.

  6. Diallo fait de la provoc, ça choque, et fait de l’audience, surtout si on lui met en face un « de droite » qui sera copieusement sifflé par un public préalablement chauffé et préparé … C’est ce que vendent désormais comme du débat, les chaînes de télévision. C’est une des raisons pour lesquelles je ne regarde plus la télé depuis 7 ans …

Laissez une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *