Castaner et Belloubet à remplacer d’urgence !

Publié par le 10 Juin, 2020 dans Blog | 7 commentaires

Castaner et Belloubet à remplacer d’urgence !

«Ça finira mal ! »

C’est le pronostic qu’aurait livré l’ancien président Nicolas Sarkozy à propos des Gilets jaunes et de la suite du quinquennat Macron …

Et cette affaire Traoré semble ouvrir une période encore plus dangereuse pour la Macronie.

Car voir le président de la République, le ministre de l’intérieur et la garde des sceaux tous les trois s’enfoncer dans des déclarations remettant en cause fondamentalement le pacte républicain est très inquiétant.

Maxime Tandonnet, dont je relaye régulièrement les écrits, nous propose aujourd’hui, dans son blog, une réflexion de fond sur les propos de Christophe Castaner :

Une déclaration-clé (« l’émotion saine »)

Les manifestations ne sont pas autorisées dans les faits car il y a un décret du premier ministre dans le cadre de la deuxième phase du déconfinement qui interdit les rassemblements de plus de dix personnes. Mais je crois que l’émotion mondiale, qui est une émotion saine sur ce sujet, dépasse au fond les règles juridiques qui s’appliquent.

Maxime Tandonnet

Cette déclaration politique de M. le ministre de l’Intérieur est d’un intérêt exceptionnel au regard de ce qu’elle nous apprend, ou nous confirme, sur l’évolution de la politique et de la société actuelles dans le monde occidental et en particulier en France. La source essentielle de l’autorité ne se situe plus dans les règles juridiques, c’est-à-dire le droit international, la Constitution, les lois et les règlements, mais dans l’émotion mondiale qui, dès lors qu’elle est « saine », prédomine sur le droit. Ces paroles ne font que traduire une vérité soigneusement occultée du monde contemporain. Une image fortement médiatisée, bouleversante, déclenchant une vague d’émotion planétaire, partie de n’importe quel point du village global, l’emporte, par sa puissance sur toute norme juridique existante.

Les conséquences de ce phénomène sont titanesques. Il signifie que les notions de souveraineté, de démocratie, de frontières, d’Etat, sont réduites à néant. Il suffit d’une image, venue de n’importe quel point du globe, pour balayer d’un revers de main les principes, les règles de droit dont les peuples se sont dotés par la voie du suffrage universel. L’autorité de l’Etat s’efface, comme balayée par de grandes vagues d’émotion mondiale. « L’émotion saine », déclenchée par delà les frontières, se traduit donc, sur le terrain, par l’affaiblissement ou la disparition des règles du jeu fondatrices de la vie sociale, forgées par la voie démocratique.

Or, comme le disait Charles Péguy, « L’ordre et l’ordre seul, en définitive, fait la liberté ». Ce sont bien les règles de l’Etat de droit qui protègent les hommes, les femmes, les familles, de la violence et de la tyrannie des gangs et des mafias ou autres formes de terreur. « Qui veut faire l’ange fait la bête » disait aussi Pascal. Ou comment la logique de  « l‘émotion saine » peut déboucher, à terme, sur le chaos l’abolition de toute démocratie – pourquoi voter dès lors que les lois ne servent plus à rien? – et le pire des despotismes.

NB: ce billet (comme les commentaires éventuels qui le suivront) n’est pas de critique ou de débat autour d’une personnalité, à l’image des tonnes de réactions qui s’expriment sur les réseaux sociaux, mais une modeste tentative de réflexion politique inspirée par une déclaration. 

Maxime TANDONNET dans son blog.

Pour en revenir au titre de cet article, Castaner qui autorise des manifestations interdites et Belloubet qui viole les règles de séparation des pouvoirs ont perdu toute autorité et toute légitimité. Ils doivent partir !

Merci de tweeter cet article :





7 Réponses à “Castaner et Belloubet à remplacer d’urgence !”

  1. S’il n’y avait qu’eux, ce ne serait pas grave. Il ne sont que les visages d’un mal plus profond. Changer les têtes ne servira à rien.

    • jacques boudet dit:

      Machiavels de pissotières:
      Excipant d’un fait divers,
      Tirer à boulets rouges sur Police et Gendarmerie «  »xénophobes, antisémites, islamophobes, racistes » »

      tandis que les «  »GOLDORAK » » tirent à l’arme de guerre LBD pour terroriser et mutiler les gilets jaunes.

      Grenades à main:
      Défensives shrapnels mortels rayon 50 m
      Offensives – concussion explosive, seul le bouchon allumeur peut mutiler.
      lors de la guerre du Vietnam les américains ont inventé le lance-grenades cal 40mm fixé sous le AR 15.
      La diarrhée US au Vietnam surpasse notre exode de Juin 40

  2. maria-miguel Bechet dit:

    Des déclarations qui laissent pantois ! Du jamais entendu. Entièrement d’accord avec ce qui dit Maxime Tandonnet, mais ahurie, révoltée, dégoûtée par les propos du ministre.
    Les remplacer par qui. Les remplaçants sont de plus en plus médiocres.

  3. Richard Mauden dit:

    Dans un État de droit, on ne confond pas ce qui est juste et ce qui est légal, ce qui est administrativement et procéduralement correct.
    Par Olivier Maurice.
    Séparation des pouvoirs…
    Dans un État de droit, la police a le monopole de la violence légale. Mais dans un État de droit, ce n’est pas l’exécutif qui rend la justice. Ce n’est pas l’exécutif qui décide si les policiers sont racistes, si les policiers sont violents, si les policiers dépassent les bornes ou enfreignent la loi.
    Ce n’est pas le ministre de l’Intérieur qui décide de ce qui est juste, comme ce n’est pas le ministre de la Justice qui décide des moyens à employer.
    Ce ne sont pas non plus les associations, ni les familles, ni les tribuns bolivariens, ni les people exilés au soleil…
    Dans un État de droit, c’est le droit qui prévaut, c’est la justice qui détermine, tranquillement, hors des passions. Dans un État de droit, on ne règle pas les conflits en confrontant discours télévisés et démonstrations de force dans la rue, mais en confrontant deux argumentations contradictoires.
    … et prévalence du Droit
    Mais dans un État de droit, la justice ne met pas parfois 43 heures pour réagir quand il s’agit d’une histoire de costumes à 13 000 euros et 43 mois, durée moyenne de traitement d’une affaire pénale nécessitant une instruction. Nécessitant ou plutôt bénéficiant d’une instruction, sachant que seulement un tiers des affaires sont poursuivies.
    Dans un État de droit, on ne confond pas ce qui est juste et ce qui est légal, ce qui est administrativement et procéduralement correct.
    Mais la démocratie, la loi du plus fort, du plus nombreux et de celui qui hurle le plus fort ou le plus haut et de celui qui arrive à s’en sortir dans la jungle des zillions de textes réglementaires… a semble-t-il remplacé l’autre démocratie, celle qui promettait le respect du Droit.
    La mort d’Adama Traoré date du 19 juillet 2016 et l’affaire est toujours au stade de l’instruction judiciaire. Quatre années. Quatre années d’expertises et de contre-enquêtes. Alors, racisme dans la police ou simple lenteur procédurale ordinaire et simple incapacité à rendre la justice dans des délais acceptables ?
    Simple lenteur ordinaire d’un État obèse et qui est partout, sauf à sa place.

  4. macron a choisi ses ministres par copinage, a choisi des ministres qui ne lui feraient pas de l’ombre, des ministres paillassons, comme le sont d’ailleurs les députés LREM, qui ont signé une charte disant qu’ils ne s’opposeraient pas à la politique macronienne
    Castaner est nul et incompétent et macron le savait puisqu’il lui a adjoint une béquille « Nunez », pour le seconder, du quasiment jamais vu à ce ministère.
    Castaner, Belloubet, doivent être remercié, mais pas que, il y a aussi pénicaud, darmanin, avia la mordeuse, sisbeth la menteuse, Le Maire qui lorsque qu’il n’a pas été choisi à la primaire LR a dit ouvertement « c’est parce que j’ai les yeux bleus et que je suis trop intelligent » on voit le niveau de narcissisme pour dire ça et un narcissique c’est dangereux on en a un bel exemple avec macron, puis il y a guillaume qui soutient les délinquants, véran mauvais ministre de la santé, je ne vais pas les cités tous, dans ce gouvernement ils sont tous à jeter, car tous se sont reniés pour obtenir un maroquin, philippe, darmanin, le maire entre autre.
    Macron si il était aussi intelligent qu’il aime à le faire croire, démissionnerait ou au minimum une dissolution de l’AN, un remaniement ne servira à rien, on sait comment il choisi ses ministres.
    Le manque de majuscules au nom est volontaire

  5. Macron doit refaire tout le gouvernement et y mettre de vrai ministres qui repeccte la republique et la democratie et … le peuple.

  6. Que tous les citoyens « émus » par les declarations de « Keke » aillent manifester malgré l’interdiction de l’urgence sanitaire pour réclamer son départ pour incompétence.

    Ce type est une calamité qui est responsable de la situation actuelle et Philippe de Villiers a bien décrit les ministres de la Macronie, pour lui ce sont des pétochards, des trouillards…

    Il est si facile, par zèle et pour se donner l’air d’intransigeance, de brutaliser des citoyens, ceux qui ont plus de devoirs que de droits, qui enfilent un gilet jaune pour exprimer une colère.

    Par contre, il est impossible de faire respecter la loi dans les enclaves de non-droit et pour les « anti-citoyens » qui ont bien plus de droits que de devoirs, il faut faire preuve de discernement ou bien faire avec des « ÉMOTIONS SAINES »…

    Le seul discernement dont auraient pu faire preuve « Manu » et son « dalmatien de 1er Ministre » aurait du être
    de ne pas nommer, de ne pas garder puis de ne pas s’entêter de conserver une telle nullité à ce poste « régalien ».

Laissez une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *