« Ce temps du confinement est encore le nôtre … »

Publié par le 24 Mar, 2020 dans Blog | 11 commentaires

« Ce temps du confinement est encore le nôtre … »

Un peu lassé de ce satané coronavirus dont la nocivité n’a d’égale que l’incurie d’un gouvernement toujours en retard d’une mesure à prendre, je laisse volontiers la plume à Christian54 pour un billet bien tourné :

Ce temps du confinement est encore le nôtre … (Edouard Philippe).

Ou comment faire le con finement ! Mais pourquoi donc faut il, lorsque l’on s’exprime à la télé, utiliser des formules ampoulées (mais sans la lumière) ou des tournures alambiquées (mais sans l’ivresse – note du blogueur) ?

Plutôt que de faire des belles formules, aux actes ! Enfin, à ceux qui sont utiles …

… pas à décider qui aura le (passe) droit de se faire tester. 

Crédit illustration KAK – L’Opinion

Depuis quelques jours, le mécontentement ne fait que croître et embellir à cause des maladresses si nombreuses des membres du gouvernement. Du chef d’état aussi d’ailleurs, qui passe son temps à se faire voir et à mobiliser toute une escorte autour de lui. Ce n’est pas du tout cela qu’on attend de lui. 

Pendant ce temps, la polémique continue à enfler sur le comportement de la Buzyn et de son mari, le très controversé et intéressé patron du Haut conseil de santé publique Yves Lévy (voir article de Marianne du 11 octobre 2017, que nous rappelait Pheldge), sur les querelles de mandarins, aboutissant à des déclarations parfaitement absurdes, du style «je suis contre le traitement du professeur Raoult, sauf en dernier ressort », ce qui peut aussi se lire : sauf si les conditions sont réunies pour que le traitement soit le moins efficace possible. Je n’ose pas imaginer une seconde que de telles prises de positions soient dictées par des laboratoires déjà tout tristes d’avoir perdu la maîtrise de leurs médicaments fabriqués à l’étranger et qui se verraient privés soudain de la manne que procurerait un traitement miraculeux à l’échelle mondiale, mais qui présente l’inconvénient grave de reposer sur une molécule passée (c’est affreux, sortez vos mouchoirs) dans le domaine public. 

Mais, contrairement à ce que prétend Le Figaro « finalement, le ministre de la Santé Olivier Véran a annoncé lundi soir que la chloroquine serait accessible aux équipes médicales qui le souhaitent ». Le Haut conseil de santé publique a cependant recommandé de ne pas l’utiliser, sauf pour des formes graves », ce que permet le nouvel arrêté de Véran revient à une quasi interdiction, voir la remarque de Suzanne sur le sujet, ce matin. 

On peut donc penser qu’une cabale anti-Raoult est en cours, ce qui ferait les affaire de bien des mandarins et bien des labos …

Affaire à suivre et à ne pas lâcher !

Christian54 pour A droite, fièrement !

Merci de tweeter cet article :





11 Réponses à “« Ce temps du confinement est encore le nôtre … »”

  1. La preuve.

    https://www.youtube.com/watch?v=Sxqk_jZ1yjY

    Putsch sanitaire de Macron et Véran contre le Pr Raoult

    Riposte Laïque
    Pierre Cassen commente l’encadrement strict du traitement à la chloroquine, pour lutter contre le coronavirus. Il y voit un putsch sanitaire du pouvoir contre le professeur Raoult, coupable de guérir les malades !
    https://www.ripostelaique.com

  2. https://www.youtube.com/watch?v=GvgEKevhIS4

    Pas de chloroquine pour nous: ils veulent qu’on crève?

    Riposte Laïque
    Pierre Cassen, en essayant de conserver son humour, exprime sa stupéfaction, mais surtout son indignation, devant les tergiversations du gouvernement.

    • stéphane roncaglia dit:

      si je comprend bien de plus en plus de pays valide la chloroquine et la France attend les ruptures de stock comme les masques, etc

  3. stéphane roncaglia dit:

    La première étude vient de sortir des labos : la Chloroquinine ne coûte pas assez cher pour soigner réellement les patients.. Pas d’inquiétude, les labos continuent de chercher.

  4. jacques boudet dit:

    Têtes de Cordées Combien de morts
    Elites Combien de morts

    Palmarès du Ministère de la Santé
    AMIANTE, THALIDOMIDE, DISTILBÈNE, MÉDIATOR
    SANG CONTAMINE HORMONES DE CROISSANCE
    MAMELLES « PIP » en SILICONE à BÉTON !

    Haut Conseil de Santé Publique
    Planificateurs de Schmilblick
    Distillateurs d’Eau Tiède
    Examinateurs émérites de Licorne

    On a placé les coquins
    Corona n’incommode que les « Gens de Rien »
    Tout Baigne!

  5. assez des passe droit, tout le monde n’est pas logé à la même enseigne
    les personnalités sont testées (réécouté les grandes gueules d’hier sur bfm) ce qui permet de préserver mais aussi de prévenir leur entourage, je suis vraiment en colère de voir que les tests sont même pas une loterie, mais pire.
    Ceci étant ma fille infirmière dans un service codi n’a toujours pas été testé comme beaucoup de ses collègues qu’ils soient internes, étudiants ou stagiaires
    elle s’occupe de patients intubés, elle est réquisitionnée aussi bien de jour que de nuit, ça c’et un fait et la com faite par le gouvernement ne reflète pas la réalité.

    • jacques boudet dit:

      DID SOMEBODY SAY JUST EAT?

      Ou PÉRIR POUR DÉMOCRATIE
      salles à manger privés Ministres
      Restaurants Assemblée Sénat

  6. heureusement que le Pr Raoult, fort de milliers de publications ne se laisse pas démonter. De plus, il semble « s »vèrement burné » comme disent les djeun’s 😉
    Voici un article de Dreuz qui résume assez bien, pourquoi il n’est pas exactement en odeur de sainteté, et pourquoi on essaie de saper son travail :
    https://www.dreuz.info/2020/03/24/au-quebec-un-chroniqueur-du-journal-de-montreal-decouvre-le-pot-aux-roses-a-propos-du-dr-raoult/

    • jacques boudet dit:

      PLAQUENIL 200 mg Cpr pell Plq/30 prix € 4.17
      Remboursement : 65%

      PIRE QUE JOSEPH MENGELE AUSCHWITZ
      DAESH AU SECOURS

  7. La gueule de l’Etat totalitaire
    Publié le 24 mars 2020
    par Olivier Demeulenaere
    https://olivierdemeulenaere.wordpress.com/2020/03/24/la-gueule-de-l-etat-totalitaire/
    Les hôpitaux possédaient un milliard de masques, le gouvernement Big Pharma les a fait brûler.
    Le professeur Didier Raoult affirme qu’il est simple et élémentaire d’effectuer un dépistage massif dans les laboratoires ; d’ailleurs, directeur de l’IHU de Marseille, il pratique lui même ces dépistages avec grand succès.
    Mais le gouvernement a fait le choix politique contraire, de ne pas fabriquer de tests et ainsi justifier le confinement général.
    Depuis 60 ans nous possédions un médicament efficace contre ce type de virus respiratoire, l’hydroxychloroquine. Madame la sinistre, Buzyn, l’a fait classer substance vénéneuse afin de le remplacer par des antiviraux de Big Pharma, qui vous tue secondairement son diabétique, son hypertendu, son obèse, son vieux, aussi sûrement qu’une dose de cyanure. Excellent ! ça fait grimper les chiffres d’affaire et les statistiques !
    §. Il nous faudrait de l’hydroxychloroquine, c’est vital. Le maire de Nice, qui a instauré un couvre feu à 20 heures dans sa villégiature sénile, reconnaît se soigner à la chloroquine !
    Toutes les canailles politiciennes utilisent ce médicament salvateur, soyez en certains. On l’a classé toxique pour nous seuls, afin de ne surtout pas enrayer l’épidémie, ne surtout pas cesser le confinement, justifier la terreur policière, la privation de liberté, par la terreur sanitaire.

    §. Ne voyez vous pas que l’absence de masques signe le fait que les masques sont tombés ? Que l’on voit la gueule véritable de l’Etat policier, du fascisme financier ?
    Nous voudrions des tests, mais en vérité nous sommes testés, collectivement. C’est le test de la privation des libertés, de la plus aimable entre toutes, la liberté d’aller et venir où bon nous semble. Ils testent in concreto notre seuil de tolérance à la dictature de Big Pharma.
    §. Tu veux savoir ce qui nous arrive ? Lis Knock de Jules Romain. Ce qui fut fait dans la fiction à l’échelle d’un département, l’est dans la réalité à l’échelle d’un pays.
    §. Aux arrêts dans nos quartiers, en apparence nous partageons tous le sort commun. Mais un chien couché à la niche ! n’éprouve pas ce qu’endure un vieux loup solitaire pris au piège. Celui là seul ressent l’écrou totalitaire.
    Mes sœurs me sachant tourner en rond comme un aliéné, me disent au téléphone que c’est pareil pour tout le monde ! Ah oui ? Les vieux-cons finis confinés qui s’interpellent par dessus les haies, qui tondent leurs pelouses d’un air important, importuns qui braillent dans leur Iphone sur leurs parterres de tulipes, n’ont pas l’air de trop souffrir…
    §. Je regarde ma moto, superbe et inutile, comme une panthère noire crevée. Je ne puis la chevaucher, la tigresse, pour bondir vers le large, vers le grand océan !
    Dans les Landes l’immense littoral est interdit d’accès ! Ils ont mis des barbelés, placardés des édits, affiché des Défense de pénétrer ! Les héliflicoptères tournoient en grondant comme des cyber-vautours, les CRS tombent des dunes comme de grosses blattes noires et pourchassent les errants sur les plages !
    Même chose, ai je lu, dans le Finistère !
    §. Les crevures et les creveurs d’yeux s’en donnent à cœur joie ! Il sont les Patrouilleurs Officiels du Respect du Confinement. Les P.O.R.C
    Putain on a fait le bon choix en devenant flic, notre règne arrive ! La FRANCE entière est devenue un vaste camp de concentration !
    Ça va susciter des vocations, soyons en certains.
    Que seraient les pouvoirs des pantins articulés de Big Pharma, sans la force bestiale des PORC ?
    §. Le confinement est une contre sélection, les plus indomptés vont être vite repérés, d’abord mis à l’amende, saignés financièrement, dans un second temps mis aux fers pour refus de paiement, puis à la fin, tirés à vue, saignés. Car la barbarie capitaliste monte de jour en jour, d’heure en heure comme une marée putride.
    Le petit Quimonte illustré, le 22 mars 2020

  8. Le problème est qu’ils ne supporteraient pas de s’être trompés, hier soir, dans le discours du « chef de guerre », je n’ai perçu aucune phrase, aucun mot laissant penser qu’il reconnaîtrait des erreurs, des carences et je ne me souviens pas d’un passage évoquant les EHPADs, ses usagers et son personnel.

    Avant d’unir la résistance derrière lui, le Général de Gaulle, par son appel du 18 juin 1940, avait reconnu la déroute de la France, de l’Armée Française et de sa stratégie ayant entraîné la submersion par l’ennemi.
    « Manu » a promis de revenir s’exprimer, sur « Radio Londres » (ou plutôt « TV Bruxelles »), je pense que s’il s’interdit tout acte de contrition et qu’il ny a toujours pas de masques, de tests et un changement de stratégie, il peut rester confiné à l’Elysée, avec ou sans Benalla et arrêter de disséminer des paroles empoisonnées vers les mécontents, les polémistes que sa majorité si bête ou plutôt « Sibeth » ne cesse d’en accroître le nombre.

    La division est dans son camp, dans son électorat même qui se plaignait, hier encore, de la venue, dans sa capitale et ses grandes villes, d’énergumènes vêtus de « gilets jaunes », tous les samedis, même si je reconnais que les ultimes n’etaient que des ultras de la gauche anarchiste.
    Comment ne pas comprendre l’indignation des oubliés, de la France périphérique, des pécores ou autres péquenots, insulaires ou iliens de France voyant débarquer les Franciliens ou autres citadins de province, à leur tour et chez eux, vêtus de leur masque chirurgical, pourtant en carence, pour répandre au mieux le conardo-virus et au pire le covid-19 et surtout en risquant de saturer les infrastructures médicales rurales progressivement amoindries pour privilégier la depense publique sur les centres hospitaliers des métropoles.

    En ce qui concerne la « chloroquine », le « haut conseil de santé publique », maintenant débarrassé du « megalo-farfelu » déconseille son utilisation, nos dirigeants permettent son utilisation, uniquement sur les cas extrêmes, contrairement à ce que préconisait le Pr Raoult, mais sur décision collégiale des medecins réanimateurs.
    Cela ressemble à l’autorisation pour les présidents de conseils départementaux de réhabiliter le 90 km/h sur certains axes avec le cahier des charges imposé par le « CNSR (conseil national de la sécurité routière).

Laissez une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *